Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy J2 Prime : sa mémoire lui fait défaut

Test du Samsung Galaxy J2 Prime : sa mémoire lui fait défaut

Après le test du Samsung Galaxy J2 (2018) par Marco, je vous propose aujourd’hui celui du Galaxy J2 Prime (SM-G532F/DS).

Ce smartphone est plutôt commercialisé dans les pays d’Europe de l’Est, mais il est quand même possible de le trouver en boutiques physiques et sur Internet.

Commercialisé au prix de 110 Euros TTC, le Galaxy J2 Prime entre donc dans la catégorie des smartphones d’entrée de gamme.

Sans plus attendre, voyons ce que je pense de ce mobile sud-coréen. Place au test!

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du pur Samsung

Sans aucun doute, ce Galaxy J2 Prime est un pur produit Samsung. Son look ne trompe pas!

Cela se traduit par un design élégant et par une très bonne qualité de fabrication.
L’appareil dégage une certaine classe, surtout dans la couleur Or qui recouvre notre exemplaire de test.
Signalons au passage que ce mobile existe également en Noir et en Rose.

Le design allie des contours en métal laqué à un capot arrière en plastique texturé.
La texture est plutôt bien pensée puisqu’elle empêche au téléphone de glisser hors de la main.
La prise en main est d’ailleurs idéale.

L’écran de 5 pouces permet l’utilisation à une seule main.
Celui-ci est surmonté d’un écouteur, du capteur de proximité, d’une caméra frontale accompagnée d’un flash LED et des mentions “Samsung” et “Duos”. Cette dernière nous indique que nous avons affaire à une version double SIM.
Pas de LED de notifications donc.

Sous l’afficheur, on retrouve un bouton Home physique bordé des touches sensitives (non rétroéclairées) Multitâche et Retour.

Retournons le mobile pour découvrir un capteur photo accompagné d’un flash LED, de la grille du haut-parleur et du marquage Samsung.
Une fois le capot enlevé, on a accès à la batterie, aux deux emplacements micro SIM et au slot micro SD.

Le côté gauche accueille la touche de volume, alors que sur le flanc droit on retrouve l’encoche permettant d’ôter le cache-batterie ainsi que le bouton d’allumage.

La tranche supérieure abrite le port mini-jack, tandis qu’à l’opposé on note la présence d’une entrée micro (la seule) et d’un port micro USB.

  • Dimensions : 144,8 mm de long x 72,1 mm de large x 8,9 mm d’épaisseur | Poids : 160 grammes

2. Image et son : un écran correct

Alors que le Galaxy J2 s’appuie sur la technologie Super Amoled, le Galaxy J2 Prime est quant à lui doté d’un écran de 5 pouces utilisant la technologie PLS.
Cet écran au format 16:9 occupe 66,23% de la face avant.

Si sa résolution de 540 x 960 pixels peut paraître un peu faible, nous avons quand même affaire à une dalle très contrastée et plutôt lumineuse qui permettra de consulter sans problème ce mobile en extérieur.

Regarder une vidéo sur cet écran restera agréable.

Pour ce qui est du son, celui diffusé par le haut-parleur principal se révèle clair et plutôt puissant (107 db mesurés à la sortie). Dommage qu’il soit placé au dos du téléphone, ce qui a comme conséquence un son légèrement étouffé lorsque l’appareil est placé à plat dos sur une table.
L’écoute au casque est très agréable, à condition de ne pas utiliser les écouteurs basiques fournis dans la boîte.
En appel, le son délivré par l’écouteur est très correct. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 5,0 pouces (PLS) avec une résolution qHD, soit donc une densité de 220 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : cohérentes

Non, le Galaxy J2 Prime n’est pas une bête de course, loin de là…
Il s’agit même d’un smartphone plutôt “raisonnable” si on prend en considération ses performances et son score Antutu relativement bas et à des années lumières de celui d’un Galaxy S10.

Compte tenu de la faible quantité de mémoire embarquée, l’utilisateur de ce mobile sud-coréen devra se contenter de jouer à des petits jeux 2D, et cela même s’il est possible de transférer certaines applications sur la carte micro SD (non fournie).

  • Antutu Benchmark (v7.1.5) : 41.913 points |
  • Processeur : Quad-core Mediatek MT6737T cadencé à 1,5GHz | Mémoire vive : 1,5Go  | Processeur graphique : Mali-T720MP2
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 3,56Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : tout à fait adaptée

Le Samsung Galaxy J2 Prime n’est pas le mieux doté des smartphones pour ce qui est de la connectivité.

Cependant, nous sommes quand même en présence d’un mobile satisfaisant doté notamment d’une connexion 4G LTE de catégorie 4 (150 Mbps en download), et bien sur de la 2G et de la 3G.

L’autre point intéressant est la présence de 2 emplacements pour cartes SIM (au format micro), de quoi vous permettre de gérer une ligne mobile professionnelle et une ligne mobile personnelle.

On retrouve également d’autres connexions habituelles telles que du Bluetooth(4.2), du WiFi (b/g/n), du (A)GPS/Glonass, un port mini-jack, un slot micro SD, un port micro USB 2.0 (OTG), de la radio FM, etc.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 62 secondes à ce Galaxy J2 Prime avant d’obtenir un premier fixe (9 satellites). Quant au deuxième fixe, je l’ai obtenu au bout de 5 secondes.

Et si on parle de capteurs, il faut regretter (mais cela se comprend à ce niveau de prix) l’absence de capteur d’empreintes digitales.
De même, pas de capteur de luminosité, pas de gyroscope et pas de boussole (dommage pour l’utilisation du GPS si vous êtes piéton par exemple).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,45 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile d’entrée de gamme commercialisé en 2019.

5. Système d’exploitation : un système d’avant-hier

Même si notre Galaxy J2 Prime est sorti des chaînes de production au mois de février 2019, il tourne encore sous une ancienne version de l’OS de Google, à savoir Android Marshmallow 6.0.1.

Même si Samsung ne communique pas sur la version de la surcouche appliquée, personnellement je dirais que nous avons affaire à du TouchWiz très allégé qui se rapproche de l’Android stock.

Certains utilisateurs seront ravis d’apprendre que le tiroir des applications est bien présent.

Au quotidien, l’interface est très agréable à utiliser.

Au niveau des petits plus apportés par la surcouche, outre les fonds d’écran, icônes et sonneries, on a notamment :

– Galaxy Apps : une sorte de Play Store avec des recommandations Samsung
– un pack Samsung : Enregistreur vocal, Email, Dossier sécurisé (Knox)
– le pack des applications Microsoft

  • Système d’exploitation : Android Marshmallow 6.0.1 | Surcouche : Samsung

6. Usage : pour les utilisateurs compréhensifs

On passera très rapidement sur les usages de base proposés par tous les smartphones : appels, SMS, emails, consultation Web mobile, lecture de MP3 et de vidéos, etc.

On s’attardera plus longuement sur les usages qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les différents mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité des photos prises, il faut bien être conscient qu’un smartphone d’entrée de gamme équipé d’un APN dorsal de 8 mégapixels (f/2.2) et d’un capteur frontal de 5 mégapixels (f/2.2), ne peut pas faire de miracles.

Cependant, compte tenu du prix demandé par Samsung pour ce Galaxy J2 Prime, les résultats restent tout à fait corrects, tant que la luminosité reste suffisante.

Nous noterons au passage que le capteur photo principal peut filmer en 720p à 30 FPS et que la caméra frontale est accompagnée d’un flash LED.

L’autonomie du J2 Prime est tout à fait correcte.
Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, notre mobile de test aura tenu environ 1,5 jour avant de demander à être rechargé.

Ici pas de charge rapide, mais un chargeur de 5V-1A.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 18% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est un peu mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Appareil photo dorsal :  8 mégapixels avec flash LED
  • Batterie : Extractible de 2600 mAh.

En conclusion : pour les usages basiques

Le Samsung Galaxy J2 Prime est un appareil au design agréable et doté d’une très bonne qualité de fabrication.

Cependant, vu sa quantité de mémoire embarquée très réduite, il conviendra plutôt aux utilisateurs ayant peu de besoins en matière de multimédia.
Il faudra donc s’en tenir à passer/recevoir des appels, envoyer/recevoir des SMS, consulter ses emails, regarder quelques vidéos sur YouTube, écouter des MP3, etc. Des usages plutôt basiques donc.

Même si le Samsung Galaxy J2 Prime n’est pas un mauvais smartphone en soi, pour 110 Euros il y a possibilité de trouver mieux chez les concurrents.

  • Les plus : Qualité de fabrication, bonne prise en main.
  • Les moins : Mémoire réduite, pas de boussole.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

4 commentaire

  1. Le test d’un phone de 2016 !
    Si encore c’était un bon phone quand il était sorti mais avec un prix trop élevé pour l’époque. Mais même pas c’était un mauvais phone en 2016 et pire encore aujourd’hui.
    J’ai récupéré un vieux Huawei Y6 de 2017 qui a le même soc que lui mais le surpasse sur tous les autres points pour à peine plus cher à l’époque.
    https://m.gsmarena.com/compare.php3?idPhone1=8424&idPhone2=8695#diff-*,*

  2. Je ne regarde plus les tests des smartphones soit disant low cost alors que l on trouve des phones autour de 250e plutôt bien finis et et largement suffisant au niveau puissance pour une utilisation lambda exemple xiaomi redmi note 7 wiko n a pa su s adapté je le regrette car au départ l idée était bonne mais voilà c est le consommateur qui décide
    Maintenant je suis plutôt acheteur de Phone autour de 500e c est un choix vu mon budget très limité et mes priorités par exemple je n ai pas de voiture et préfère vivre en centre ville dans un petit appartement.
    J habite une métropole régionale qui a de très bon transport en commun bus tram

    • Perso je déconseille des phones en dessous des 120€
      Et entre 200 et 300/350€ il y a du choix avec de très bons phones
      Après on peut taper aussi dans les 500/600€ si on veut le plus perf… même si on ne le ressentira forcément au quotidien.
      Les +600€ je trouve ça juste hors de prix pour ce que c’est.

    • Merci pour ton retour d’expérience Jean-Patrick.
      Ca se comprend, en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *