Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Yezz Andy C5V : un phablet de plus

Test du Yezz Andy C5V : un phablet de plus

Yezz, une marque américaine très prolifique, avec ne serait-ce que pour cette fin d’année 2014, plus de 10 nouveautés commercialisées.

Une marque jeune dans l’hexagone, mais qui a amorcée un bon premier démarrage commercial, notamment grâce à une présence dans les magasins Internity (et sur le web également).

Le Yezz Andy C5V est un mobile entrée de gamme, commercialisé à un prix agressif (169,90€ en novembre 2014) et qui présente la particularité d’être doté d’une connexion 4G LTE.

Petit prix, écran 5 pouces, et connexion au goût du jour… autant de facteurs qui assurerons le succès ce mobile ? La réponse dans ce test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : classique

Test du Yezz Andy C5V - 01Le design du Yezz Andy C5V n’est certainement pas le plus original… loin s’en faut.
Et on a du mal à dire que la marque américano-chinoise impose son propre style, tant l’esthétique de ses mobiles et passe-partout.

Mais peu importe, l’essentiel est d’avoir un téléphone qui se prend bien en main…

  • Face/avant :
    Un écran de 5 pouces, au-dessus duquel on retrouve l’écouteur, les capteurs habituels (photo, proximité, luminosité) ainsi qu’une discrète LED de notification (qui s’allume en rouge lorsqu’on recharge le téléphone, par exemple).
    En-dessous, les 3 touches sensitives rétroéclairées (retour, accueil, menu contextuel).
    Dans le coin inférieur gauche, on notera la présence d’une entrée micro primaire.
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo de 8MP épaulé par un flash LED, et une entrée micro secondaire.
    On notera également la présence du marquage Yezz sur le cache-batterie, que l’on peut retiré (ce qui permet d’accéder à la batterie – extractible – ainsi qu’à l’emplacement de la carte sim – unique – et de la micro SD).
    Naturellement, on retrouve le haut-parleur, toujours en position arrière.
  • Côté supérieur :
    Le jack 3.5, et rien d’autre.
  • Côté inférieur :
    L’entrée micro USB, et c’est tout.
  • Côté gauche :
    Le bouton de contrôle de volume +/-.
  • Côté droit :
    Le bouton on/off.

La prise en main est bonne, d’autant plus que le cache-batterie utilise un plastique de type « soft skin ».
Les dimensions conséquentes (144.2 x 73.2 x 9.3 mm) nécessiteront une usage à 2 mains malgré tout, phablet oblige.

Le poids est quant à lui conséquent pour un mobile de cette catégorie, et tout en plastique, avec 180 grammes sur la balance.
Clairement dans la moyenne haute.

  • Flexion :
    On notera une bonne rigidité du châssis, un bon point à mettre à l’honneur de ce mobile.
    Ce qui est sans doute lié à une certaine épaisseur (plus de 0,9cm).
  • Pression :
    La vitre n’est pas spécialement rigide quant à elle.. ce qui permet en cas de très forte pression, d’impacter l’écran situé tout contre.

Même si le design n’est pas original donc, la prise en main est agréable.

2. Image et son : raisonnables

Test du Yezz Andy C5V - 02Non, ça n’est pas avec ce Andy C5V que vous allez pouvoir bénéficier de « l’effet cinéma ».
Cependant, le résultat est loin d’être mauvais.

  • Écran :
    Un écran IPS LCD de 5 pouces, doté d’une résolution qHD (960 x 540 pixels) ce qui donne une densité de 220ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    Certes, rien de bluffant en cette fin d’année 2014 où les écran HD 720p et plus sont légions. Et cependant, l’image est belle, contrastée et lumineuse…
    Seuls les vrais inconditionnels de HD sentiront le manque de netteté.
  • Dalle tactile :
    Rien à redire, le tactile se comporte parfaitement bien sur ce mobile.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur fourni un son puissant et globalement de qualité (même si on a déjà entendu nettement plus « cristallin »).
    Et comme toujours, le son sera étouffé si le téléphone est posé sur une table, en raison de la position arrière de ce même HP.
    Pour ce qui est de l’écouteur et du jack 3.5, rien à redire, ces 2 composants fonctionnent parfaitement bien.

Un résultat globalement satisfaisant (merci à la technologie IPS utilisée par l’écran).

3. Performances : suffisantes pour du jeu 3D

Test du Yezz Andy C5V - 09Non, ce Yezz Andy C5V est loin d’être une bête de course, autant que son prix est loin d’être celui d’un haut de gamme… et pourtant, tout cela est largement suffisant.

  • Antutu:
    (+) 18.800 points. Le score d’un entrée/moyen de gamme ce 2ème semestre 2014.
  • Quadrant :
    (+) 5.400 points. Là aussi, le score confirme que l’on est en présence d’un entrée/moyen de gamme.
  • Epic Citadel :
    (+) 56 images par seconde. De quoi indiquer que l’image sera fluide sur des (petits) jeux 3D.

On est donc en présence d’un mobile qui arrive encore à tenir la route, malgré des composants clairement âgés.
Dont notamment un processeur quatre-coeurs 1.3GHz (Mediatek MT6582M) épaulé par 1Go de mémoire vive et complété d’un (très vieillissant) processeur graphique Mali 400MP.

Un processeur graphique dont on espère d’ailleurs un jour qu’il ne soit plus produit (ni le Mali 400MP2 au passage) tant il est temps de passer à autre chose tout de même !

Pour ce qui est de la mémoire de stockage interne, les 4Go revendiqués se transforment en 2,3Go disponibles pour l’utilisateur lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète, avec de la 4G

Test du Yezz Andy C5V - 13Oui, à défaut d’avoir des performances de dingues, le C5V affiche une bonne connectivité.
Et ce notamment grâce à la présence d’une connexion 4G LTE !

A ceci s’ajoute le fait que ce mobile est un GSM quadribandes que vous pourrez emmener avec vous tout autour du monde sans avoir la crainte de ne pouvoir recevoir vos appels/SMS.

Et bien sûr, on retrouve du WiFi, du bluetooth, du micro USB, du jack 3.5, du micro SD (jusqu’à 64Go de mémoire), un seul emplacement pour carte sim, etc.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du Yezz Andy C5V est de 0,522W/kg, ce qui est un score tout à fait décent pour un mobile commercialisé en cette fin d’année 2014.

Une connectivité tout à fait satisfaisante donc, et qui n’a montré aucun problème d’accroche pendant mon test.

5. Système d’exploitation : Android surcouché

Test du Yezz Andy C5V - 11Comme toujours, sur un téléphone « pas cher », on retrouve de l’Android… ici à la sauce Yezz.

  • Système d’exploitation :
    On a donc une version à jour, puisqu’il s’agit de la version 4.4.2 « KitKat » d’Android.
    Et si on excepte la version 5.0 « Lollipop » encore peu fréquente, on est bien en présence de la dernière version à date.
  • Surcouche constructeur :
    Une fois encore, Yezz nous offre ici sa propre version de ce que doit être une surcouche.
    On a donc un nouvel habillage graphique (fonds d’écran et icônes), et c’est globalement tout…
    Quelques jeux sont bien installés par défaut, mais ils sont inintéressants au possible. Et les quelques fonctionnalités ajoutées ne changeront rien à votre usage.

Un système efficace, agréable, retravailler pour son design, et c’est tout.
Cela permet donc à se mobile de ne pas être pénaliser sur le plan des performance, en raison d’un OS peu gourmand.

6. Usage : pour tout le monde

Test du Yezz Andy C5V - 07Ce smartphone est donc adapté à l’usage de toutes et tous.
Que ce soit du ludique, avec la lecture de mp3 ou bien de vidéos. Ou encore le fait de jouer à des jeux 3D (tels que Dead Trigger 2).
Ou bien encore du professionnel pour envoyer ses emails, consulter une application de comptabilité, etc.

Le tout grâce à, et ça ne gâche rien, une connexion 4G LTE efficace.

  • Appareil photo :
    Un appareil photo dorsal de 8MP accompagné d’un flash LED et d’un autofocus efficace.
    La photos obtenues sont globalement de bonne qualité.
    Échantillon photo : voiture miniature.
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.020 mAh équipe ce C5V.
    De quoi assurer à ce téléphone plus d’une journée d’autonomie. Et en condition « réelle », le test désormais habituel chez Top For Phone (50% de luminosité, 50% de son, toutes les connexions ouvertes) aura permis de constater qu’une heure de vidéo aura consommé 20-25% de l’énergie contenu dans le mobile.

Un mobile adapté à tous les usages, et qui fait globalement bien tout ce qu’on lui demande.

Conclusion :

Vendu à moins de 170€ en novembre 2014, ce mobile est doté d’un bon rapport spécifications/prix, si on prend en considération son principal point fort, à savoir sa connexion 4G LTE.

Pour le reste, c’est un mobile qui fait bien son travail.
Certes, on pourra regretter l’absence d’écran HD remplacé par un qHD ici, mais ce dernier offre une qualité d’image acceptable.

Quant au capteur photo dorsal, les clichés obtenus étant de bonne qualité, on ne pourra rien lui reprocher de ce côté.

Au final, on peut dire qu’il s’agit bien d’un bon mobile. Et même si ça n’est pas l’affaire du siècle, c’est un choix raisonnable pour qui cherche du web mobile ultra-haute vitesse à prix réduit.

Mais à ce jeu de la connexion web mobile rapide, et du petit prix, il ne faut pas oublier l’un des principaux concurrent du moment : le Motorola Moto G 4G.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Yezz Andy C5V.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>