Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Xiaomi Redmi 3 : nouvelle recette

Test du Xiaomi Redmi 3 : nouvelle recette

xiaomi redmi 3 - vue 02

Si le Xiaomi Redmi 2 n’était qu’une simple évolution du Redmi premier du nom, tout change pour ce Xiaomi Redmi 3.

On assiste vraiment à une petite révolution, puisque du design au processeur en passant par les matériaux, tout est nouveau.

Je tiens à remercier GearBest* qui a eu la gentillesse de m’envoyer un exemplaire de ce Xiaomi Redmi 3.
En ce mois de mars 2016, vous pourrez d’ailleurs retrouver ce smartphone sur leur boutique en ligne au prix de 140,82 Euros hors taxes en free shipping.

xiaomi redmi 3 - vue 03

Outre le téléphone, la boîte contient un câble USB/micro USB, un chargeur en prise chinoise de 2A (avec adaptateur en prise EU sur demande), un trombone nécessaire à l’extraction du tiroir SIM et un manuel de prise en main rapide en chinois.

Mais voyons donc tout de suite ce que nous offre ce Redmi 3 et si je vous le conseille ou non à l’achat.

1. Esthétique : du métal en prime

xiaomi redmi 3 - vue 06

La première chose qui saute aux yeux sur le Redmi 3, c’est sa coque en métal qui le distingue du Redmi 2.
La coque de ce dernier étant en polycarbonate.

Le Xiaomi Redmi 3 est beau et élégant, mais sa conception unibody rend sa batterie non extractible.

Si ce smartphone chinois existe en différentes couleurs (or, silver, or classique et gris foncé), seule la version gris foncé qui m’a été envoyée possède la face avant noire.

xiaomi redmi 3 - vue 04

Cette dernière présente un écran de 5 pouces (4,7 pouces pour le Redmi 2) surmonté d’un écouteur, d’une caméra frontale et des capteurs de luminosité/proximité.
Sous l’écran, on note la présence des touches sensitives (pas rétroéclairées) « Multitâche, Home et Retour » ainsi qu’une LED de notifications.

xiaomi redmi 3 - vue 10

La tranche supérieure du mobile accueille un port jack 3.5, un port IR et une entrée micro secondaire.

xiaomi redmi 3 - vue 08

Quant à la tranche inférieure, elle abrite un port micro USB et l’entrée micro primaire.

xiaomi redmi 3 - vue 07

xiaomi redmi 3 - vue 09

Le côté gauche de l’appareil fait place au tiroir SIM/micro SD (1 micro SIM + 1 nano SIM ou 1 micro SIM + 1 micro SD), tandis que sur le côté droit on retrouve la touche de volume et le bouton d’allumage.

xiaomi redmi 3 - vue 05

Si l’on retourne le mobile, on constate que la coque arrière en métal est tapissée d’un tas de petits losanges du plus bel effet.
Le capteur photo entouré d’un anneau chromé et accompagné de son flash LED prend place dans le coin supérieur gauche.
Plus bas, on retrouve le logo Xiaomi (Mi) en lettres argentées ainsi que la grille du haut-parleur surmontée d’un petit picot.

Le smartphone est très agréable à tenir en main.

Un design élégant donc pour ce Xiaomi Redmi 3.

  • Dimensions : 139,3 mm de long x 69,6 mm de large x 8,5 mm d’épaisseur | Poids : 144 grammes

2. Image et son : un bel écran, une belle image

xiaomi redmi 3 - vue 11

Malgré son petit prix, le Redmi 3 offre un très bel écran.
Il s’agit d’un écran HD 720p de 5 pouces qui offre une belle image colorée, lumineuse et contrastée, ainsi que de bons angles de vue.
On aura plaisir à regarder un vidéo sur un tel écran, mais aussi à jouer à des jeux 3D.

En ce qui concerne le son, on notera la bonne qualité de celui-ci, procuré par le haut-parleur dorsal.
Un haut-parleur qui offre un son puissant et qui, malgré son emplacement, ne sera pas trop étouffé lorsque le mobile sera posé sur une surface plane.

L’écouteur procure lui aussi un son clair et suffisamment puissant.

Rien à redire en ce qui concerne le jack 3.5.

Une belle image et un bon son donc pour ce Xiaomi Redmi 3.

  • Ecran : 5 pouces (IPS) avec résolution 720 x 1280 pixels, soit donc une densité de 294ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : très intéressantes

xiaomi redmi 3 - vue 17

L’un des nombreux points qui font l’intérêt de ce mobile réside dans ses performances plutôt intéressantes.
Si elles ne sont pas « démentielles », elles sont suffisamment élevées pour être dignes d’un milieu de gamme de 2015/2016.

On a donc ici un smartphone suffisamment performant pour tout faire fonctionner, que ce soit des petits jeux 2D, mais aussi des gros jeux 3D, sans oublier des grosses applications.
L’image est fluide, et ce y compris sur des jeux dont les graphismes sont très gourmands.

De belles performances donc pour ce Xiaomi Redmi 3.

  • Antutu Benchmark (v6.0.4) : 35.649 points | Epic Citadel (Ultra High Quality) : 53,2 ips
  • Processeur : octa-core Qualcomm Snapdragon 616 64 bits (4 coeurs à 1,5GHz + 4 coeurs à 1,2GHz) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : Adreno 405
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 11Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : une B20 absente

xiaomi redmi 3 - vue 19

Le module radio de ce Redmi 3 est bien entendu 4G. Malheureusement, comme c’est presque toujours le cas chez Xiaomi, il ne prend pas en charge la bande de fréquence des 800 MHz qui est utilisée en France par tous les opérateurs, à l’exception de Free.
En fonction de la technologie utilisée par votre opérateur de téléphonie mobile, il est possible que vous restiez donc bloqué en 3G alors que votre voisin bénéficie de la 4G.

Fort heureusement, la 3G est compatible avec les fréquences 850/900/1900 et 2100 MHz.

Et comme toujours, on retrouve toutes les connexions disponibles sur un smartphone moderne : du WiFi (a/b/g/n/ac), du Bluetooth (4.1), de la radio FM, du (A)GPS/Glonass/BDS, un port micro USB 2.0 (OTG), 2 emplacements SIM (IMEI en 86), un port micro SD, un port jack 3.5, etc.
En plus de cela, on peut encore ajouter un accéléromètre, un gyroscope et une e-boussole.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G/3G/4G ou en WiFi.
Je sais que certains testeurs ont rencontrés de petits problèmes avec le WiFi et la 4G, mais cela n’a pas été mon cas.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 37 secondes au Redmi 3 avant d’obtenir un premier fixe (9 satellites).

Avec l’absence de la B20, la connectivité est donc LE point faible du Redmi 3.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Inconnu car non mesuré par la marque.

5. Système d’exploitation : grosse surcouche

xiaomi redmi 3 - vue 14

Comme toujours sur un smartphone de marque Xiaomi, on retrouve la surcouche maison (on peut même parler de ROM) MIUI, ici dans sa version 7.

xiaomi redmi 3 - vue 15
Cette dernière est basée sur un Android Lollipop 5.1.1.

Les connaisseurs d’Android ne seront pas perdus et trouveront même certaines choses intéressantes.

xiaomi redmi 3 - vue 16

On pense notamment à « Thèmes » qui permet de personnaliser son mobile avec des packs de fonds d’écran + icônes.
On note également la présence de l’application « Vidéo », un lecteur vidéo mixé avec une sorte de YouTube chinois.

xiaomi redmi 3 - vue 12

Nous avons ici une surcouche à la chinoise, sans menu des applications. Tous les écrans sont des bureaux.

Même si le Xiaomi Redmi 3 qui m’a été livré dispose d’une ROM internationale comprenant le Français, il reste encore quelques traces d’Anglais.
Curieusement, le terminal ne comporte à l’origine que le clavier Chinois/Anglais.
Ce n’est pas vraiment un problème en soi, puisqu’on peut trouver sans problème son bonheur sur Google Play (présent en natif).

Un système d’exploitation agréable à utiliser complété d’une surcouche ultra-paramétrable.

  • Système d’exploitation : Android Lollipop 5.1.1 | Surcouche : MIUI 7

6. Usage : un smartphone autonome

xiaomi redmi 3 - vue 13

Nous passerons très rapidement sur les usages « basiques » d’un smartphone (appels, SMS, emails, pages Web, etc.) qui sont parfaitement assurés par le Redmi 3.
Il est est de même pour toutes les grosses applications ou encore les jeux 3D, car là aussi, ce smartphone ne montre aucune faiblesse.

Aujourd’hui, il y a 2 points sur lesquels un smartphone peut se distinguer : la photo et l’autonomie.
Et on peut dire que le Xiaomi Redmi 3 assure sur ces deux points.

Côté photo, on pourra souligner la très bonne qualité des clichés produits par le capteur dorsal de 13 mégapixels (voir échantillon photo).

xiaomi redmi 3 - vue 01

Quant à la caméra frontale de 5 mégapixels, elle permettra de réaliser de beaux selfies.

Pour ce qui est de l’autonomie, elle est tout à fait bonne grâce à plusieurs paramètres.
Le premier étant la belle capacité de la batterie (4100 mAh). Ensuite, on remarquera que ce smartphone permet de gérer un mode spécifique qui réduira les performances afin de privilégier l’autonomie.
On notera également que le Redmi 3 est compatible avec la charge rapide.

xiaomi redmi 3 - vue 18

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50% et luminosité à 50%) aura seulement consommé 6% de l’énergie contenue dans la batterie. Et cela, c’est vraiment très bien.

Une très bonne autonomie donc pour ce Xiaomi Redmi 3.

  • Appareil photo dorsal :  13 mégapixels
  • Batterie : Non-extractible de 4100 mAh.

En conclusion : un smartphone de qualité, mais…

xiaomi redmi 3 - vue 20

Une fois de plus, Xiaomi signe ici un très bon smartphone à la qualité d’assemblage irréprochable, doté d’un bel écran, de belles performances, disposant d’une très bonne autonomie et proposé à un prix attractif (140 Euros HT).

Mais voilà, le fabricant chinois ne semble pas vouloir s’ouvrir à l’Europe et s’obstine à ne pas proposer la bande B20 (800 MHz) en 4G. Et ça, c’est vraiment dommage.

  • Les plus : Belle image, bonne autonomie, qualité de fabrication.
  • Les moins : Pas de B20 en 4G.

* Le nom des boutiques partenaires est cité à titre indicatif. Top For Phone est totalement indépendant et ne pourra donc être tenu responsable des délais de livraison et des défauts ou malfaçons rencontrés sur les différents appareils.

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

8 commentaires

  1. Encore une fois, très bon rapport qualité/prix/specs. Les marques qui sont de plain-pied chez nous pourront aller se rhabiller, une fois que Hugo Barra aura fait son job pour l’international. C »est-à-dire une présence physique en boutiques, ou chez les revendeurs web habituels, avec le SAV de proximité qui va avec. Et la bande 20 évidemment.

  2. Le problème de xiaomi, ce sont les brevets qui l’empêche de s’exporter vers l’Occident cest pour ca qu’il préfère des marché comme l’Inde et l’Asie. Aujourd’hui la plus part des fabricant sont en procès avec l’ensemble des autre acteur du marché (Samsung, apple, Microsoft, Google) est tous se défende avec leur brevet, chose qui manque à xiaomi qui n’a que 5 à 6 ans d’existence.

  3. Dommage pour les 2go de ram, j’attends que le prix soit correct et je fonce sur ce modèle.

    enfin je vais changer mon Wiko goa qui commence à me prendre la tête.

    Gearbest à l’aire pas mal avec une commande reçu rapidement nl post freeshipping.

    - Un petit effort sur le prix gearbest

  4. Je l’ai commandé chez Gsm-smartphone-chinois et il est vraiment pas mal, je vais le revendre car je suis tenté par le nouveau Blackview Ultra PLUS (un clone de l’iphone plus) quelqu’un l’a essayé?

  5. on dirait qu’il y a une bulle d’air sous la vitre en haut à droite?

  6. Bonjour
    je viens de recevoir mon xiaomi redmi « S .Une fois allumé et mis sur francais lorsque j arrive a la localité plusieurs pays apparaissent sauf la france comment dois je faire ? pour preciser ma localité FRANCE
    Merci

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>