Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Lëkki Nokia 3210 : papy fait de la résistance

Lëkki Nokia 3210 : papy fait de la résistance

3210 - vue 01

Le studio français Lëkki, spécialisé dans la rénovation d’articles vintage,  a récemment donné une nouvelle jeunesse au célèbre Nokia 3210.
Les téléphones sont reconditionnés et repeints.
Le 3210 est disponible en plusieurs couleurs au prix de 90€ sur le site Lëkki.

J’ai choisi un mobile de couleur noire, histoire qu’il se rapproche le plus possible de l’original.

Alors, replongeons nous dans l’univers de la téléphonie mobile de 1999, année de sortie du 3210, et voyons si je vous recommande ce téléphone à l’achat.

1. Esthétique : agréable

Le Nokia 3210 est un mobile au design abouti.
Pour la première fois sur un téléphone portable, l’antenne est intégrée.

  • Face/avant :
    On trouve un écran trapézoïdal, surmonté d’un écouteur.
    Sous celui-ci, la touche Navi, avec à sa gauche la touche « C » et à droite la touche « haut/bas ».
    A noter que cette dernière sert également de touche volume +/-.
    En bas, un clavier alphanumérique rétroéclairé.
    La partie haute de la face avant est peinte de couleur aluminium.
  • Dos/arrière :
    Un cache-batterie qui peut être ôté en appuyant fortement sur une touche ovale.
    Celui-ci donne accès à la batterie et à l’emplacement pour la carte SIM au format mini (donc standard).
    3210 - vue 02
  • Côté supérieur :
    Le bouton ON/OFF et une sortie audio pour les sonneries.
    3210 - vue 06
  • Côté inférieur :
    Trois contacts cuivrés nécessaires au kit mains libres auto, la prise ronde pour le chargeur, la prise pour un kit piéton et une entrée micro.
    3210 - vue 05
  • Côté gauche :
    Rien.
    3210 - vue 03
  • Côté droit :
    Rien.
    3210 - vue 04

Les dimensions du 3210 sont de 123,8 x 50,5 x 22,5 mm pour un poids de 151 grammes.
Le mobile parait lourd, mais la prise en main est bonne.

  • Flexion :
    Le Nokia 3210 est une dalle de béton. C’est du solide!

Un mobile au design sympa et qui ne présente aucune aspérité.

2. Image et son : très satisfaisant

L’écran au rétroéclairage vert est très reposant pour la vue.

  • Écran :
    Un écran monochrome, permettant d’afficher 4 lignes de texte.
    A gauche de l’écran, on remarque la barre verticale d’intensité du réseau. A droite, la barre de charge.
    En haut, à droite de l’écran, on trouve l’heure au format numérique et au centre de l’écran, le nom de l’opérateur.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le son haute qualité EFR permet d’entendre clairement son correspondant.
    Il n’y a pas vraiment de haut-parleur, juste une sortie pour permettre d’entendre les sonneries.
    A noter que les plus mélomanes d’entre-vous pourront composer leurs sonneries.
    Pas de jack 3.5, juste une entrée pour le kit piéton.

J’ai apprécié l’affichage bien lisible de l’écran et le son très correct de l’écouteur.
On apprécie également l’abondance de sonneries (monophoniques) : 40 au total. Leur volume est assez puissant.

3. Performances : lesquelles?

Peut-on, en 1999, parler de performances pour un mobile?
Tout au plus, on peut affirmer que les trois jeux fournis sur le téléphone (à savoir : Snake, Memory et Rotation) fonctionnent très bien.

J’ai pris plaisir à jouer au Snake. Cela deviendrait vite une addiction.

4. Connectivité : très correcte pour l’époque

Le Nokia 3210 est un GSM bibande 900/1800 et c’est déjà pas mal!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du Nokia 3210 est de 0,81 W/kg, un très bon taux pour un mobile de 1999.

En 1999, la 3G n’existait pas encore et il était courant de rencontrer des téléphones monobande 900.
On peut regretter que le 3210 n’offre pas de connexion Bluetooth. (à l’époque on parlait aussi d’IR – infra rouge)

5. Système d’exploitation : propriétaire.

Doit-on parler de système d’exploitation?
Le mobile fonctionne bien, c’est le principal.

6. Usage : plutôt perso

Il est fort probable que les professionnels n’optent pas pour le 3210. Il lui préféreront le Nokia 7110 (celui du film Matrix), premier mobile à être équipé du wap.

  • Appareil photo :
    Pas d’appareil photo à cette époque.
  • Autonomie :
    Le 3210 est équipé d’une batterie Ni-Mh de 1250 mAh.
    Concrètement, vous pourrez l’utiliser pendant 1,5 jour avant de devoir le recharger. La durée totale d’une charge complète est d’environ 4 heures. Il faudra 3 cycles de charge avant que la batterie soit optimisée.
    Attention, il faudra bien décharger la batterie avant de la recharger.

L’autonomie n’est pas vraiment exceptionnelle, mais reste correcte.

Conclusion : il rend de précieux services

Ce n’est pas pour rien si le Nokia 3210 fut un best-seller.
Ce téléphone innove dans plusieurs domaines : c’est le premier a opter pour une antenne intégrée et à offrir l’écriture prédictive T9 dans la rédaction des SMS.

Xpress-on permet aussi d’interchanger les coques avant et arrière.
Il propose aussi 3 jeux, 40 sonneries avec possibilité d’en composer d’autres.

On regrettera l’absence de vibreur et du Bluetooth.

Mais si vous ne faites que téléphoner, envoyer des SMS et aimez jouer à quelques jeux simples, le 3210 est fait pour vous.

Et puis, quel plaisir de retourner dans l’univers mobile de 1999.

Autres :

Voir la vidéo de la pub Nokia de l’époque.

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Mouarfff il me reste dans un tiroir quelque part un 3310 avec son chargeur et une batterie d’avance :)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>