Accueil » Evénements et Salons » Test du Samsung Galaxy A53 5G : le successeur d’un best-seller

Test du Samsung Galaxy A53 5G : le successeur d’un best-seller

En 2021, Samsung lançait les Galaxy A52 et Galaxy A52 5G.
Ces derniers étaient suivis de peu par le Galaxy A52S 5G, un smartphone de milieu de gamme un peu plus puissant.

Au mois de mai de cette année 2022, c’était au tour du Samsung Galaxy A53 5G (SM-A536B/DS) de faire la une de l’actualité.
A sa sortie, ce successeur du Galaxy A52S 5G était proposé au tarif de 459 euros.
Au début de ce mois de novembre 2022 le prix a baissé et on peut maintenant acquérir le Samsung Galaxy A53 5G à 345 euros.

Si le Galaxy A52S est devenu un best-seller, qu’en est-il pour son successeur?

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : on ne change pas un design qui plaît

Le Samsung Galaxy A53 5G reprend en grande partie les codes stalistiques du Galaxy A52.

Le design a cependant été un peu modernisé, notamment en abandonnant les bords arrondis au profit de tranches plates.
Couplé à un dos en polycarbonate au toucher mat, cela donne une excellente prise en main.
Les contours sont quant à eux réalisés en plastique chromé teinté ton caisse.
Les finitions sont parfaites.

Le Samsung Galaxy A53 5G est disponible en plusieurs couleurs : Awesome Black, Awesome Blue, Awesome White et Awesome Peach. C’est ce dernier coloris qui habille notre smartphone de test.

Avec ses 189 grammes, le Galaxy A53 est plutôt léger pour un smartphone sorti en 2022.

Si le côté gauche de l’appareil est exempt de toute touche, sur le flanc droit on trouve la touche de volume et le bouton d’alimentation.

La tranche supérieure du smartphone est uniquement occupée par un micro d’ambiance.
La tranche inférieure sert quant à elle de terre d’asile au tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), à l’entrée micro principale, à un port USB-C et à la grille du haut-parleur principal.

L’écran Infinity-O de 6,5 pouces est protégé par une vitre Corning Gorilla 5.
Il occupe 85,8% de la face avant du terminal.
L’afficheur est surmonté d’un écouteur, de la caméra frontale et des capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, pas de LED de notifications, une chose qui a de plus en plus tendance à disparaître.

Si on retourne le téléphone, on note la présence d’un module photo de forme rectangulaire dans le coin supérieur gauche. L’ensemble comprend 3 capteurs ainsi qu’un flash LED.

Plus bas, on remarque la marque Samsung ainsi que les logos poubelle et de certification CE. Ces deux derniers étant discrètement imprimés.

Il est intéressant de savoir que ce Samsung Galaxy A53 possède la certification IP67, ce qui signifie qu’il résiste à un bain d’eau douce et à la poussière.

2. Image et son : un écran très plaisant

Il ne fait plus aucun doute que Samsung est un maître en matière d’écrans, et il nous le prouve encore une fois avec ce Galaxy A53.

Nous trouvons ici un écran poinçonné Super AMOLED Full HD+ de 6,5 pouces offrant de très belles couleurs, des noirs profonds et des contrastes infinis.
Les angles de vision sont également largement ouverts.

Avec les paramètres couleurs réglés sur « Naturel », on obtient un Delta E de 1,8, ce qui est vraiment très bien.

Mais un des points forts de cet écran, c’est qu’il bénéficie d’un taux de rafraîchissement non adaptatif de 120 Hz qui permet d’avoir une meilleure fluidité dans les jeux, mais également au quotidien.

Avec une luminosité mesurée à 823 nits, vous n’éprouverez aucun problème pour consulter l’écran de votre smartphone en plein soleil.

Grâce notamment à son format d’écran de 20:9, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur ce mobile sud-coréen.

En ce qui concerne le son, Samsung n’a pas fait dans la demi-mesure. On a droit ici à des haut-parleurs stéréo et à une certification Dolby Atmos.
Le son diffusé par ces haut-parleurs est clair et puissant (114 db mesurés à la sortie en haut et 116 db en bas), mais on reste cependant sur du médium.

Etant donné l’absence de prise mini-jack, il conviendra d’investir dans un casque ou dans des écouteurs Bluetooth.

L’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,5 pouces (Super AMOLED) avec une résolution de 1080 x 2400 pixels, soit donc une densité de 407 pixels par pouce.
  • Son : Haut-parleurs stéréo. Écouteur classique.

3. Performances : une fiche technique up-to-date

Si le Samsung Galaxy A52S était équipé d’un processeur signé Qualcomm, le Galaxy A53 5G bénéficie lui du nouveau SoC maison Exynos 1280 gravé en 5 nm.

Associé à 6Go de RAM et au GPU Mali-G68 MC4, cela permet au Galaxy A53 d’obtenir un score de 430.000 points sur Antutu, 497 points sur Geekbench 5 en single-core et 1745 points en multi-core.

Notre smartphone de test est donc capable de faire fonctionner toutes les grosses applications et la plupart des gros jeux 3D du moment.

Le smartphone parvient à faire tourner Fortnite de manière convenable, mais avec les paramètres graphiques à un niveau très bas.
En 30 FPS, paramètres graphiques faibles, le jeu est très stable et le terminal chauffe modérément.
Call of Duty Mobile tourne quant à lui impeccablement.

Pour le stockage, sur les 128Go annoncés, seuls 101Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Cette mémoire pourra cependant être élargie par l’ajout d’une carte micro SD (+1To), à condition d’accepter de sacrifier un des deux emplacements nano SIM.
A noter que le Galaxy A53 dispose de 4Go de RAM virtuelle (fonction RAM Plus).

  • Antutu Benchmark (v9.5.1) : 430.749 points |
  • Processeur : 8 coeurs Exynos 1280 | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Mali-G68 MC4.
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 101Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : presque parfaite

Comme son appellation complète l’indique, le Galaxy A53 est compatible avec les réseaux 5G, mais également 5G Sub6.

En plus de cela, il dispose de la 4G (Vo)LTE de catégorie 18 complète, et bien évidemment de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le Samsung Galaxy A53 5G intègre la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.1), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo/QZSS, un port USB-C (OTG), deux emplacements nano SIM, un slot micro SD et une puce NFC, notamment utile pour les paiements sans contact.
On regrettera l’absence d’une prise mini-jack.
A cela, il faut ajouter la fonction Link to Windows qui permet de dupliquer l’écran du smartphone sur votre PC.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
La 5G n’a pas pu être testée.

Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 23 secondes à notre smartphone de test avant d’obtenir un premier fixe (26 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur une boussole, sur un gyroscope et sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été mise de côté, puisque ce Galaxy A53 peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle.

Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,89 W/kg à la tête. C’est un score juste correct pour un mobile lancé en 2022. Samsung nous a habitués à mieux.

5. Système d’exploitation : une interface agréable

Le Galaxy A53 5G est livré avec Android 12, l’OS de Google sur lequel Samsung a « plaqué » son interface maison One UI 4.1.

Cette dernière est très facile à prendre en main.
On y trouve tous les classiques d’une interface de 2022, avec notamment un mode sombre, la protection des yeux le soir, un lien avec Windows, le partage de la connexion Wi-Fi et la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestes.
A cela, on peut ajouter l’Always On Display et la présence d’une barre de raccourcis.

Parmi les applications proposées par le fabricant, on a notamment le pack des G-Apps (Gmail, Chrome, YouTube, etc.), des applications Samsung comme Game Launcher, Samsung Notes, Smart Switch et Bixby, des applications Microsoft (Office, OneDrive, Outlook et Linkedin), mais également des applications liées à des partenaires comme Netflix et Facebook.

A noter qu’à plusieurs reprises, le constructeur sud-coréen pousse l’utilisateur à ouvrir un compte Samsung. Pour ma part, je trouve cela inacceptable.

Le Galaxy A53 5G bénéficie d’un sérieux atout par rapport à la plupart de ses concurrents, puisque Samsung garantit 4 mises à jour majeures d’Android.
C’est tout simplement le meilleur suivi logiciel actuellement sur le marché, vous assurant de profiter des nouveautés de l’OS de Google pendant 4 ans.
Les patchs de sécurité dureront quant à eux 5 ans.

  • Système d’exploitation : Android 12 | Surcouche : One UI 4.1

6. Usage : un smartphone polyvalent et endurant

Il parait évident que le Galaxy A53 est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de jouer à des gros jeux 3D, etc.

Cependant même en 2022, il existe toujours deux points sur lesquels les smartphones peuvent se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

La partie photo arrière est confiée à 4 capteurs : un objectif ultra grand angle de 12 MP ouvrant à f/2.2, un objectif principal grand angle de 64 mégapixels ouvrant à f/1.8, un objectif macro de 5 MP ouvrant à f/2.4 et un capteur de profondeur de 5 MP ouvrant à f/2.4.

Dans l’ensemble, les clichés produits par l’objectif grand angle de 64 MP sont séduisants, de jour comme de nuit.

Le mode nuit est convenable. Il offre un peu plus de luminosité dans les clichés capturés la nuit mais on perd énormément en détails.

De jour, le capteur ultra grand angle s’en sort très bien.
Par rapport à l’objectif principal, on note toutefois une perte de piqué et des photos globalement plus sombres.

Le Samsung Galaxy A53 propose un mode portrait produisant des clichés très réussis.

Comme c’est souvent le cas dans cette gamme de prix, le mode macro est plutôt anecdotique.
Les clichés manquent cruellement de piqué.

A l’avant, on trouve un capteur de 32 mégapixels ouvrant à f/2.2.
Les autoportraits réalisés sont très bons, voire excellents.

Pour la vidéo, sachez que le capteur principal est capable de filmer jusqu’en 4K à 30 FPS.

L’autonomie est l’un des points forts du Galaxy A53.
Dans une utilisation mixte raisonnable, la batterie de 5000 mAh supportant la charge rapide de 25 W permettra de tenir 2 jours avant de demander à être rechargée.

Malheureusement, aucun chargeur n’est fourni dans la boîte.

Avec un chargeur et un câble compatibles, il aura fallu 75 minutes à notre mobile de test pour passer de 1 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran à 120 Hz) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Appareil photo dorsal :  12 MP + 64 MP + 5 MP + 5 MP.
  • Appareil photo frontal : 32 MP.
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : un choix pertinent

Le Samsung Galaxy A53 est globalement un excellent smartphone de milieu de gamme.

Il arbore un design agréable et offre un sentiment de robustesse.

L’écran Super AMOLED au taux de rafraîchissement de 120 Hz est un de ses points forts, tout comme son autonomie.

Sa compatibilité avec les réseaux 5G lui permettra d’affronter sereinement les années à venir.
Il faut ajouter à cela le fait que Samsung garantit 4 mises à jour d’Android.
Les patchs de sécurité dureront quant à eux 5 ans.

Le Galaxy A53 s’en sort globalement bien côté photo.

Ce n’est pas un smartphone qui conviendra aux gros gamers, mais il s’en sort avec les honneurs pour les usages du quotidien.

Le Samsung Galaxy A53 5G a de nombreux arguments pour lui.
A 350 euros, c’est un très bon investissement.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

1 commentaire

  1. Merci pour le test !
    Samsung s’est vraiment amélioré dans cette gamme de prix, avec de solides arguments par rapport aux concurrents chinois : certification IP, qualité et suivi de one UI, qualité de l’écran…

    Seule déception, la « régression » au niveau des performances brutes par rapport au A52s 5G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *