Accueil » Diverses marques » Test du Motorola One : une belle surprise

Test du Motorola One : une belle surprise

???

Le constructeur chinois Lenovo a remis la marque Motorola sur le devant de la scène.
Il ne sera donc pas étonnant de constater que la boîte du Motorola One ne comporte plus la mention Lenovo.

Le Motorola One est le premier smartphone de la marque commercialisé en Europe tournant sous Android One.

Vendu à sa sortie au prix de 299 Euros, ce mobile a vu à plusieurs reprises son tarif descendre puis remonter.
En ce milieu du mois de janvier 2019, il est possible de retrouver ce Motorola One au prix de 229 Euros.

J’ai constaté que suivant les différents testeurs, les avis concernant ce smartphone sino-américain divergent.

J’ai passé le Motorola One sous la loupe de TFP et voilà ce que j’en ai pensé.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design classique mais élégant

???

Le Motorola One est disponible en blanc ou en noir. C’est cette dernière couleur qui a les honneurs de ce test.

L’appareil mêle un dos en verre à des contours en plastique glossy.

Etant donné ses dimensions raisonnables, ce mobile est très agréable à prendre en main.
De plus, il n’est pas très glissant. Par contre, il prendra rapidement les traces de doigts.

???

Afin d’éviter cela, la marque a eu la bonne idée de fournir une coque en silicone transparent dans le packaging.
Malheureusement, cette dernière est très sensible aux rayures.

Notez que ce terminal signé Lenovo est certifié P2I, ce qui signifie qu’il résiste aux projections d’eau.

L’avant arbore un écran de 5,9 pouces doté d’une large encoche. Il est protégé par une vitre Corning Gorilla 2.5D.
L’afficheur est surmonté d’un écouteur, des capteurs de luminosité/proximité et d’un capteur photo frontal accompagné d’un flash LED.
Pas de LED de notifications et pas de touches sensitives Android. Ces dernière étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

???

Retournons le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo composé d’un double objectif et d’un flash LED.
Plus bas, le logo Motorola cachant le lecteur d’empreintes digitales.
La mention androidone prend place tout en bas.

???

La tranche supérieure abrite un port mini-jack et un micro d’ambiance.

???

A l’opposé, on retrouve un port USB-C bordé de 2 grilles. Celle de gauche masque l’entrée micro primaire alors que celle de droite protège le haut-parleur.

???

???

Sur le flanc gauche, on note la présence du tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD) tandis que le côté droit fait place à la touche de volume et au bouton d’allumage.

  • Dimensions : 150 mm de long x 72 mm de large x 7,87 mm d’épaisseur | Poids : 162 grammes

2. Image et son : une bel écran HD+

???

Le Motorola One est doté d’un écran “tendance” de 5,9 pouces puisqu’il adopte non seulement un ratio 19:9, mais également une encoche (un peu longue je vous l’accorde).
Du coup, on a un ratio “screen-to-body” de 80,38%.

Alors qu’à ce niveau de prix certains concurrents offrent une résolution Full HD+, notre mobile sino-américain doit se contenter de la HD+. Mais sincèrement seul un oeil très averti pourra faire la différence.
D’ailleurs, la densité de l’afficheur de ce Motorola One se rapproche très près des 300 pixels par pouce nécessaires pour ne pas voir les pixels à l’oeil nu.

Bonne nouvelle, la présence de l’encoche est bien gérée, que ce soit en mode vidéo ou en mode jeu.
En effet, elle disparait et on se retrouve alors avec une image symétrique bien centrée.
Contrairement à certains concurrents on a des angles arrondis des deux côtés de l’image et non pas des angles droits d’un côté et des angles arrondis de l’autre.

Quoiqu’il en soit, on dispose ici d’une belle image, avec de belles couleurs, de bons contrastes et des angles de vision largement ouverts (merci l’IPS!).
Notez que, même si ce smartphone tourne sous Android One, on a ici la possibilité de régler la température des couleurs.

Avec 515 cd/m² la luminosité est largement suffisante pour pouvoir consulter sans problème son smartphone en extérieur.

Finalement, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

En ce qui concerne le son, celui délivré par le haut-parleur principal est tout à fait satisfaisant pour un smartphone de milieu de gamme. Sa puissance à la sortie a été mesurée par mes soins à 112 db.

L’écoute au casque est agréable (à condition de virer le kit piéton basique fourni dans la boîte) et en appel, l’écouteur restitue un son tout à fait correct. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 5,9 pouces (LTPS) avec une résolution de 720 x 1520 pixels, soit donc une densité de 287 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : tout à fait suffisantes

???

Ne nous trompons pas, le Motorola One n’est pas une bête de course et ses performances n’ont rien de comparables avec celles que l’on peut obtenir avec certains mobiles ultra haut de gamme.

Cependant ce smartphone est capable de faire tourner toute les grosses applications, mais également les gros jeux 3D à la mode tels que PUBG Mobile (en qualité graphique basse).

Notre Motorola One est également à l’aise en multitâche, cela étant lié à l’importante quantité de mémoire vive proposée (4Go de RAM), mais aussi au système d’exploitation retenu (Android One) dont la consommation en ressources reste raisonnable.

En ce qui concerne la mémoire de stockage, nous sommes également gâtés puisque nous avons un confortable 64Go, dont 53Go effectivement destinés à l’utilisateur.
Cette mémoire pourra être élargie par l’ajout d’une carte micro SD, et cela sans se priver du second emplacement SIM.

Les composants que l’on trouve dans ce terminal offrent donc un bon confort d’usage.

???

  • Antutu Benchmark (v7.1.3) : 81.312 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 8.508 points
  • Processeur : Octa-core Snapdragon 625 cadencé à 2,0GHz | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Adreno 506
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 53Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : relativement complète

???

L’exemplaire de test porte la référence XT1941-4 (type M388A).
Cette version du Motorola One est compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 4 (150 Mbps en download), avec la B20 mais sans la B28.

Mais bien sûr, on a également de la 2G et de la 3G+.

A côté de cela, on retrouve les autres connexions attendues sur un smartphone moderne, à savoir : du WiFi (a/b/g/n), du Bluetooth (5.0), du (A)GPS/Glonass/Galileo, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, de la radio FM, un port USB-C (OTG), un port mini-jack, du NFC, etc.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 6 secondes à ce Motorola One avant d’obtenir un premier fixe (9 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur les habituels capteurs de luminosité/proximité, sur un gyroscope, mais curieusement pas de boussole!
On retrouve également un capteur d’empreintes digitales, efficace et rapide.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,463 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile sorti à la fin de l’année 2018.

5. Système d’exploitation : un OS pur et à jour

???

80% du marché des smartphones est doté de l’OS de Google, à savoir Android.

Ce système d’exploitation est excellent, qui plus est quand il est proposé ici dans sa dernière mouture 9 Pie.

Comme son nom l’indique, le Motorola One bénéficie du programme Android One qui permet de recevoir rapidement les dernières mises à jour. Ces dernières étant fournies directement par Google.

Nous avons donc ici un système sans aucune surcouche, rendant ainsi l’expérience plus fluide.

???

Qui dit Android stock, dit également tiroir des applications.
Et en parlant d’applications, la seule qui a été ajoutée par Motorola est “Moto”.
Au sein de cette dernière vous aurez la possibilité d’activer les gestes Moto (trancher pour activer la lampe torche et secouer rapidement le poignet pour lancer l’application photo) ainsi que d’activer l’écran Moto (Always On Display).

???

  • Système d’exploitation : Android 9 Pie (Android One) | Surcouche : aucune

6. Usage : satisfaisant en tout

???

Bien évidemment, ce smartphone est capable de lire des MP3 et des vidéos, de surfer sur Internet, de faire du jeu 3D, de passer/recevoir des appels, d’envoyer/recevoir des SMS, et bien sûr de téléphoner.

Il y a encore aujourd’hui 2 points qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière, nous avons un double capteur photo de 13 + 2 mégapixels.
le capteur principal ouvre à f/2.0, tandis que le second est uniquement là pour gérer la profondeur de champ, et ainsi de donner un effet bokeh.

Dans de bonnes conditions de luminosité les clichés sont tout à fait satisfaisants, tant en mode photo qu’en mode portrait.
Bien évidemment lorsque la lumière baisse, les résultats sont nettement moins bons.

motorola one - vue 02

motorola one - vue 03

Le capteur dorsal principal est capable de filmer en 1080p à 60 FPS, mais également en UHD à 30 FPS.

A l’avant, on retrouve un capteur de 8 mégapixels ouvrant à f/2.2. Ce dernier est accompagné d’un flash LED et permet de réaliser de beaux autoportraits.

motorola one - vue 01

Pour ce qui est de l’autonomie, cette dernière est excellente.
Nous sommes en présence d’un mobile qui parvient à dépasser les deux jours avant de demander à être rechargé (dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable).

En outre, ce Motorola One dispose de la technologie de recharge rapide TurboPower 15W qui permettra de retrouver 8 heures d’autonomie en 20 minutes.
Une recharge complète du téléphone demandera 90 minutes avec le bloc chargeur présent dans le packaging.

???

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 14% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Double appareil photo dorsal :13 + 2 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : bon à tout faire

???

A part peut être pour l’autonomie, ce Motorola One n’excelle en rien. Cependant tout ce qu’il fait, il le fait correctement.

Il offre une bonne qualité de fabrication, une belle image en HD+, des performances tout à fait suffisantes, un système d’exploitation fluide et très agréable à utiliser et des photos tout à fait correctes pour un smartphone de milieu de gamme.

Si à sa sortie au mois d’octobre 2018 il était beaucoup trop cher (299 Euros), les 229 Euros réclamés en ce milieu du mois de janvier 2019 sont beaucoup plus raisonnables.
Cela fait donc de ce Motorola One un smartphone plutôt intéressant.

  • Les plus : Autonomie, USB-C, port mini-jack, NFC
  • Les moins : Pas de boussole

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

5 commentaires

  1. Alex, c’est quoi une vitre vorning Gorillaz 2,5D ?

  2. Alex, c’est quoi une vitre corning Gorilla 2,5D ?

  3. Je rajouterais comme point négatif le manque identité :/
    C’est simple je ne reconnais pas Motorola dans ce smartphone qui semble plus être une copie chinoise d’iPhone X.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *