Flash news
Accueil » Actualités » Yotaphone 2 : double face

Yotaphone 2 : double face

C’est au MWC 2014 de Barcelone que le fabricant russe Yota Devices a présenté le deuxième opus de son Yotaphone.

Comme la première version, il profite d’un second écran arrière qui fait appel à la technologie e-ink.

Le smartphone, tournant sous Android KitKat 4.4, possède un écran principal OLED de 5 pouces Full HD (1980 x 1080 pixels).
L’écran secondaire à encre électronique mesure 4,7 pouces, avec une définition qHD (960 x 540 pixels). Cette fois, il est tactile et rétroéclairé. Il est capable d’afficher beaucoup plus d’informations que celui de son prédécesseur.
Le processeur est un quadcore Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2,3 GHz. Il est accompagné d’une mémoire vive (RAM) de 2Go. Sa mémoire de stockage est de 32 Go.
Côté connectivité, le mobile peut compter sur du WiFi, du Bluetooth 4.0, du NFC et d’une compatibilité 4G LTE.
La batterie affiche une capacité de 2.550 mAh.

L’APN arrière de 8 MP est capable de filmer en Full HD, tandis que la caméra frontale de 2MP servira aux selfies.

Côté design, on doit admettre que le nouveau venu n’a plus rien à voir avec son aîné.
Le smartphone est élégant et paraît plutôt compact.

Le Yotaphone 2 devrait être disponible avant la fin de l’année 2014. Le tarif avancé par Yota Devices est de 499 EUR.

 

 

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. J’aime beaucoup ce Smart Phone, c’est très bien pensé et l’histoire des deux écrans. Honnêtement j’aimerais qu’il soit commercialisé en France pour que top-for-phone le test le prix n’à pas excessif en vue de ces caractéristique technique et les deux écrans sont intéressent ! :)

    A++

    • Espérons que Poutine ne fasse pas interdire la vente de ce portable en UE.

      • Poutine ne fera rien pour « priver » l’Occident de ce produit. Ce serait plutôt l’inverse qui se produirait, avec boycott ou taxation des produits russes par l’Europe.

        Mais bon, on a guère les cartes en mains ici (non plus).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>