Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Yezz Andy A4.5 : un Yezz de moyenne taille

Test du Yezz Andy A4.5 : un Yezz de moyenne taille

Yezz, une marque installée aux Etats-Unis, qui initialement se destine au marché américain (sud, centre et nord).
Une marque depuis peu (début 2014) importée en Europe, et plus particulièrement en France par Avenir Telecom, un grossiste, acteur majeur du milieu.

Et naturellement, les mobiles Yezz sont distribués au sein de l’enseigne Internity, qui appartient à Avenir Telecom.

Nous testerons ici le Yezz Andy A4.5, un smartphone raisonnable,
Et une fois de plus, il s’agit d’un mobile de conception et de fabrication chinoise, adapté aux marchés sur lesquels il est vendu.

Commercialisé au prix de 199,90€ à son lancement, s’agit-il d’un bon rapport qualité/prix ?

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : simple mais agréable

Yezz Andy A4.5 - vue 01Certes, le Yezz Andy A4.5 ne propose pas le plus original des design qui soit, mais ses formes arrondies lui assurent esthétique au pire, passe-partout, au mieux, douce et agréable.

  • Face/avant :
    Un écran de 4,5 pouces comme le laisse supposer le nom de ce mobile.
    Au dessus, un capteur frontal de 1.3MP. Mais aussi un capteur de luminosité et un capteur de proximité.
    En dessous, les 3 touches sensitives classiques que sont retour, accueil et menu contextuel.
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo de 13.1MP qui forme une légère excroissance. Ce dernier est accompagné d’un flash LED.
    On retrouve également un marquage « Yezz » ainsi que la grille du haut-parleur.
    Le cache-batterie, une fois retiré, permet d’accéder à la batterie, aux 2 emplacements pour cartes sim et à l’emplacement de la micro SD (non fournie).
  • Côté supérieur :
    Le jack 3.5 ainsi qu’un port micro USB.
  • Côté inférieur :
    L’entrée micro primaire (la seule d’ailleurs).
  • Côté gauche :
    Le bouton de contrôle de volume +/-.
  • Côté droit :
    Le bouton on/off. Et dans le coin inférieur, une fente qui permet de retirer le cache-batterie.

Cet Andy A4.5 possède une bonne prise en main, en raison de ses dimensions très raisonnables (13,2cm de long x 6,6cm de large x 0,9 cm d’épaisseur). Bien qu’il faille noté qu’il est glissant, en raison d’une carrosserie en plastique lisse.
Côté poids, ce mobile est léger avec seulement 102 grammes.

  • Flexion :
    Un mobile en plastique, avec un châssis en plastique… cela suppose une certaine souplesse.
    Et c’est bien le cas ici. Cependant, ça reste tout à fait normal et raisonnable.
  • Pression :
    Étonnamment, et même si le téléphone est un peu souple, l’écran quant à lui résiste bien à la pression.
    Mais on notera qu’on est loin d’un Corning Gorilla quelconque… donc gare, la dalle pourrait facilement casser en cas de choc (très) important.

Un mobile qui à défaut d’être surprenant, est bien construit.
Proposé en 2 couleurs noir ou blanc. D’ailleurs, j’avoue d’ailleurs avoir une préférence pour le modèle blanc qui présente la sympathique particularité d’être totalement blanc (y compris la face avant, laquelle possède un petit effet pailleté sur le tour de l’écran).

2. Image et son : raisonnable

Yezz Andy A4.5 - vue 04Non, ici, pas d’effets spéciaux.
On est en présence d’un mobile simple, efficace… et doté d’un écran raisonnable.

  • Écran :
    Un écran de 4.5 pouces IPS LCD doté d’une résolution qHD, soit donc 960 x 540 pixels.
    Ce qui nous donne une densité de 245ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    L’image est satisfaisante, aucun problème de gestion des couleurs à remarquer. De même pour le contraste ou la luminosité (qui cependant, doit être réglé à 100% pour être satisfaisante à mon goût).
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Là aussi, comme tout smartphone moderne, rien à redire.
    On a un son tout à fait satisfaisant. Bien que le haut-parleur, comme souvent sur ce type mobile, manque de puissante (et aura un son étouffé, le téléphone une fois posé sur une table).
    Et côté écouteur et jack 3.5, rien à redire. Ca marche tout à fait bien.

Un résultat correct, sans plus.

3. Performances : modérées

Yezz Andy A4.5 - vue 06Le Yezz Andy A4.5 est un mobile dont les performances oscillent entre entrée et moyen de gamme.

  • Antutu :
    (-) 13.400 points. Un score d’entrée de gamme, à la limite du moyen de gamme.
  • Quadrant :
    (-) 4.000 points. Là aussi, le score d’un entrée de gamme en 2014.
  • Epic Citadel :
    (-) 55 images par seconde (FPS : Frames Per Seconde). Excellente fluidité d’image en raison d’un écran à la résolution très raisonnable.
  • 3DMark :
    (+) 2.700 points sur le test « Ice Storm » ainsi 1.300 points sur le test « Ice Storm Extreme » et 2.200 points sur le test « Ice Storm Unlimited ».

Un smartphone capable de faire fonctionner un jeu 3D sans aucun soucis (bon, peut-être pas un Asphalt 8 avec les graphismes au top, mais bon, un Dead Trigger 2 sans problème).

Des performances liées à des composants classiques : processeur quatre-coeurs 1.2GHz (Mediatek MT6589), 512Mo de mémoire vive et un processeur graphique Power VR SGX544MP.
Pour ce qui est de la mémoire de stockage, on retrouve là aussi un classique 4Go, qui comme toujours, se transforment en 2.8G0 disponibles pour l’utilisateur.

A noter que ce mobile existe désormais en version 1Go de mémoire vive, et ce, pour le même prix.
Par contre, les boîtes étant strictement identiques et aucune information n’étant précisée, il conviendra de faire attention et de demander au vendeur la version dont il s’agit.

4. Connectivité : satisfaisante et surtout, double-sim

Yezz Andy A4.5 - vue 10Ce smartphone possède toutes les normes de connectivités nécessaires et attendues sur un smartphone de cette catégorie.
Il s’agit donc d’un smartphone doté d’une connexion GSM quadribandes, ainsi que d’une connexion web mobile 3G+ (HSDPA).

A cela s’ajoutent le WiFi, le bluetooth, le (a)GPS/GLONASS, le micro USB, le micro SD (jusqu’à 64Go de mémoire), le jack 3.5 et une radio FM.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du Yezz Andy A4.5 est de 0,67W/kg, et c’est un score tout à fait satisfaisant pour un mobile commercialisé en 2014.

Une connectivité satisfaisante, d’autant que ce mobile est un double-sim, et qu’il vous permettra donc de gérer 2 lignes téléphoniques mobiles en même temps (tout en sachant qu’il s’agit d’un dual-sim stand-by et qu’il est donc incapable de recevoir 2 appels en même temps, chacun sur chaque carte sim).

5. Système d’exploitation : du Android, comme toujours

Yezz Andy A4.5 - vue 07Android, le système préféré des constructeurs, et de fait, le préféré des utilisateurs.
Et comme on est en droit de l’attendre (de l’espère pour certains) ce téléphone est doté du système créé par le géant qu’est Google.

  • Système d’exploitation :
    Un Android 4.2.1 « Jelly Bean » large utilisé et maîtrisé par les constructeurs.
    Et même s’il ne s’agit pas de la dernière version à date (en avril 2014, nous sommes en Android 4.4 « KitKat ») il s’agit un OS qui fonctionne très bien.
    Et le Play Store présent en natif permet de personnaliser le téléphone comme désiré.
  • Surcouche constructeur :
    Yezz ne pêche pas, comme pour le design, par son excentricité.
    On est donc plus près du téléphone « neutre » (« stock » comme diraient certains) qu’un téléphone ultra-customisé comme savent le faire les constructeurs sud-coréens.
    Ce Andy A4.5 possède quelques petites choses ingénieuses comme un manuel multilingues au format .pdf, un peu de travail au niveau du design des icônes et quelques fonds d’écran.

Certains reprocherons à ce mobile d’être ici, trop simple.
Mais il est évident qu’avec 512Mo de mémoire vive, avoir un système plus gourmand aurait été une bêtise. La marque a donc fait un bon choix, tout à fait cohérent.

6. Usage : perso

Yezz Andy A4.5 - vue 03Il est clair que ce Yezz Andy A4.5 n’est pas destiné au marché des professionnels, mais bien plus à celui des particuliers.
Un mobile qui est donc raisonnable, mais qui permet de répondre aux principaux besoins (envies) du grand public.

A savoir donc un mobile capable de faire du jeux (y compris du jeux 3D), de lire des mp3, de lire des vidéos, de consulter sa messagerie (SMS/MMS/emails), de surfer, etc.

  • Appareil photo :
    Un capteur de 13.1MP avec autofocus et flash LED.
    Les photos sont de qualité satisfaisante. Loin d’être bluffante, mais convenable.
    Échantillon photo : figurine d’un motard.
  • Autonomie :
    Une batterie de 1.500mAh qui à priori pourrait sembler juste.
    Mais un test en conditions réelles (100% de luminosité, 50% de son, toutes les connexions ouvertes) aura consommé 3% d’énergie en 12 minutes, soit donc 15% en une heure, ce qui est un résultat tout à fait honorable.

Un mobile bon à tout… bien qu’il ne faille pas non plus lui demander de faire fonctionner les utra-gros-jeux-3D avec des graphismes de dingues. Mais pour tout le reste, rien à dire.

Conclusion : un bon mobile raisonnable

Le Yezz Andy A4.5 est donc un bon mobile, bien conçu, bien pensé.
Un mobile raisonnable, aux performances toutes aussi raisonnables.

On pourrait lui reprocher cependant un prix un tantinet trop élevé au regard de ce que certains concurrents peuvent proposés.
Car en effet, comme je viens de l’indiquer avec ces quelques mots, la concurrence est extrêmement rude sur le marché hexagonal, et encore plus sur ce segment (entrée/moyen de gamme).

Alors, oui, ce Andy A4.5 à tout de même pour lui de bons points qui lui permettent de tirer son épingle du jeu, notamment un bonne finition, un écran satisfaisante (toute proportion gardée), un appareil photo au dessus de ce que peuvent proposer certains, un accroche réseau stable, etc.

Mais à l’heure du choix, seul vous pourrez décider du mobile à prendre, et ce, probablement en tenant compte de votre portefeuille et du contenu de ce dernier.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Yezz Andy A4.5

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

6 commentaires

  1. Bonjour
    Effectivement la concurrence est rude, on verra s’il fait le poids face aux archos 45/50 Helium
    nb: Marco, je ne vois pas la liste des prix en temps réel du yezz sur la page de test, mais plutôt ses concurrents (wiko rainbow HD 149€, archos 45 platinium)
    A+

  2. j’ai acheté ce téléphone en août 2015:il est déjà en panne: il installe des applications tout seul.Impossible de réaliser une action sans être envahi de pages inutiles ou d’applications non demandées.Et maintenant il s’éteint et se rallume régulièrement:pas moyen de mettre le code pin

  3. Malheureusement, je crois qu’on est limité à quelques marques pour faire un achat sûr en ANDROID..
    Les marques historiques comme SAMSUNG, SONY, HTC, LG, MOTOROLA et éventuellement WIKO, ACER, ALCATEL, ASUS, HUAVEI/HONOR qui sont physiquement en boutiques en France, et les mêmes + NEXUS, XIAOMI, LENOVO, OPPO, ONEPLUS, ZTE, MEIZU en achat sur internet.
    Rien qu’avec les constructeurs cités, on a déjà de quoi se satisfaire, pourquoi aller chercher des marques qui n’ont pas encore prouvé leur fiabilité dans la durée ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>