Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Sugar phone : bling bling style

Test du Sugar phone : bling bling style

Sugar-vue (17)Enfin, une touche de sensualité et de féminité dans ce monde de geek.
La technologie c’est bien, mais pourquoi ne pas y inclure une forme d’art, de beauté, de douceur ! Et la tendresse b… ! Hum…
Toujours est-il que le monde de la téléphonie mobile a trop souvent privilégié le côté pratique à l’aspect fashion. Nos smartphones sont pourtant vus, montrés, sortis en permanence, sur le coin du bureau, dans les transports ou tout simplement collés à l’oreille. Il était donc temps d’en faire un accessoire de mode à part entière.
Des tentatives plus ou moins réussies ont été faites par certains constructeurs. Je pense à la célèbre marque Vertu (7.900 € minimum… aaargh) ou encore Gresso et ses produits en titane et or 18k (pour ceux qui ne savent plus quoi faire de leurs lingots…). Sans parler d’Aesir qui vous permettra d’appeler vos copains de beuverie pour la modique somme de 42.000 euros (ndlr : plus cher qu’une voiture)… une broutille.

Le grand public, voilà un marché demandeur encore inexploité. Et c’est là qu’intervient ce nouveau smartphone « Sugar » qui pour la somme de 399 euros vous fera entrer par la grande porte au pays de la mode et de ses strass. Soit, ce Sugar nous a déjà été présenté fin avril 2014 (ndrl : t’es à la bourre Etienne !). Mais en cette nouvelle année, il se positionne comme un cadeau idéal mélangeant technologie et raffinement.
C’est le constructeur Tinno (constructeur pour Wiko) qui s’occupe d’une partie de la fabrication (technique) et Swarovski (bijoutier mondialement célèbre) assemble à la main les nombreux brillants zircons qui entourent le téléphone. Le résultat est un produit novateur qui tient plus du bijou que du mobile et je me demande si je suis réellement le mieux placé pour vous en parler. Virginie Barbier, Directrice Marketing chez Sugar a accepté de répondre à quelques unes de nos questions :

Top For Phone (TFP) : Qui est à la tête de la marque Sugar ?
Virginie Barbier (VB) : Laurent Dahan est le PDG (ndlr : majoritaire qui plus est) de la société Sugar. L’actionnaire minoritaire est Tinno et la production est effectivement faite chez Tinno, sachant qu’auparavant les 129 oxydes de zirconium sont sertis à la main dans les usines de Swarovski.

TFP : Le Sugar est déjà sorti l’année dernière en Russie, pourquoi avoir attendu si longtemps avant sa commercialisation en France ?
VB : Nous souhaitons faire de Sugar une marque internationale mais cela nécessite un temps de préparation. La marque doit être soutenue par un plan RP et par des campagnes de communication : affichage, presse, digitale.
C’est pour cela que nous n’avons pas souhaité précipiter le lancement en France d’autant plus qu’il s’agit d’un produit dont la production prend beaucoup plus de temps qu’un smartphone standard.

TFP : La Russie (connue pour son amour du bling bling) aurait-elle servi de pays test ?
VB : Nous avons lancé le produit en Russie et en Chine. Il s’agit de marchés très sensibles au design, aux produits à la fois sobres et visibles, dont le potentiel de ventes est très grand. Il ne s’agissait pas d’un test, car le produit sera lancé dans de nombreux pays, mais nous avons simplement ciblé et priorisé certains pays dont la demande était importante.

TFP : Vous avez confirmé durant la conférence de presse que des modèles 4G étaient prévus à moyen terme, les prix seront-ils identiques ainsi que le design global du téléphone ?
VB : Il y aura effectivement plusieurs produits. Les prix ne seront pas forcément identiques, ils varieront en fonction des spécificités. Concernant le design, nous resterons sur le même positionnement : différenciant, luxe, accessible .

Le ton est donné, et vous aurez certainement compris à la lecture de cette introduction que les critères d’appréciation de ce test ne peuvent être les mêmes que pour un smartphone plus classique. L’approche de l’analyse sera donc adaptée et sensiblement différente.
Ce qui est certain, c’est qu’il manque d’une présence féminine chez Top For Phone ! J’ai du donc donner le meilleur de moi-même pour faire appel à toute ma sensibilité intérieure pour ce test… et ce n’était pas gagné.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : ça brille de partout !

  • Face/avant :Sugar-vue (1)
    Un bel écran de 5 pouces encastré dans un châssis ou rien n’a été laissé au hasard pour le design. Les contours de l’écran sont de couleur blanc/ivoire avec une finition pailletée. La totalité de cette face avant est recouverte d’un verre protecteur Corning Gorilla Glass de 2ème génération. Les classiques LED de notification, capteur de luminosité, de proximité et APN sont positionnés de part et d’autre de l’écouteur. La marque Sugar apparait juste au dessus de l’écran de façon discrète et de couleur argentée.
  • Dos/arrière :
    L’esthétique de la coque arrière est également en verre et fait penser à celui du Nexus 4 de chez LG ou encore à celui du Highway, modèle de chez Wiko. La lumière fait apparaitre un fond de milliers de petits hexagones qui par un jeu de réflexion et réfraction lumineuses donne du mouvement au téléphone, très réussi. L’APN et le flash sont encastrés en haut à gauche du dos. L’emplacement du haut-parleur est parfaitement découpé dans le bas de la coque avec au-dessus les inscriptions « Swarovski pure brilliance », signe incontournable de l’association du bijoutier au produit.
  • Côté supérieur :
    Jack 3.5 à la norme CTIA.
  • Côté inférieur :
    Le micro et la prise USB.
  • Côté gauche :
    Le bouton de volume + et -.
  • Côté droit :
    Le bouton de mise en marche et une trappe argentée pour y insérer la carte SIM.

Sugar-vue (9)Il est certain que le design a été soigné, mais la véritable force esthétique du Sugar réside dans les 129 zircons sertis à la main qui entourent le téléphone. Swarovski a poussé le perfectionnisme jusqu’à sertir de brillants les boutons de volume et de marche/arrêt du Sugar. L’effet est saisissant et à y regarder de plus près, la finition d’implémentation des zircons dans le pourtour du smartphone est tout simplement parfaite.

  • Flexion :
    Un petit « crack » de temps à autre. La qualité du plastique de la coque aurait pu être un peu plus « premium ».
  • Pression :
    Excellente résistance à une pression moyenne.

2. Image et son : bel écran

Sugar-vue (2)Un écran full HD (1080p) de 5 pouces d’une densité de 441 ppi bénéficiant d’une bonne luminosité et d’une colorimétrie équilibrée. Il y a de fortes chances que ce soit le même type d’écran que celui installé sur son cousin le Wiko « Darkfull ». La qualité est très satisfaisante malgré une petite perte de luminosité quand on joue avec les angles de vue. L’écran profite également d’un traitement Corning Gorilla Galass 2 pour une meilleure résistance aux agressions du quotidien.

  • Haut-parleur, écouteurs :
    Les écouteurs sont très corrects pour la gamme de prix, mais la qualité de son générale reste quand même bien basique. Concernant le haut-parleur, il ne manque pas de puissance mais a tendance à saturer à plein régime.

Les vidéos en 720p sont lues sans aucun problème, le 1080p passe également, mais tout juste. Il est préférable d’eviter de jouer avec la vidéo en mode lecture. La taille d’écran 5 pouces est un confort indéniable pour les séances ciné.

3. Performances : gamers, passez votre chemin

  • Antutu :
    18.431 points.
  • Epic Citadel :
    44,7 fps.
  • 3D Mark :
    6.807 points.

Le processeur de ce Sugar est un quadcore Mediatek MT6589T cadencé à 1,5 GHz et couplé à un GPU PowerVR SGX544MP.
Vous l’aurez vite compris, pas de quoi jouer les gros bras en boite de nuit. D’un autre côté, ce produit n’a pas pour cible les geeks avides de puissance.
Ajoutez à tout ça 2 Go de mémoire vive et vous avez un smartphone avec un bon comportement dans la navigation.
Déjà à sa sortie, le SOC du Sugar était vieillissant et je regrette que Wiko n’est pas porté son choix sur un processeur un poil plus puissant (MT6592 par exemple). Pas d’inquiétudes, le Sugar est suffisamment fluide au quotidien, mais quelques ralentissements apparaissent de temps à autre. En performances brutes, le Sugar n’est clairement pas un smartphone fait pour le gaming. Les « gros » jeux actuels souffriront de ralentissements, la faute à un GPU certes polyvalent, mais bien insuffisant pour se fendre la buche sur un Modern Combat 5.
Compte tenu de la cible marketing, ce choix est logique et permet certainement de ne pas dépasser la barre symbolique des 400 euros.
Il n’empêche qu’à part les applications de jeux gourmandes, ce Sugar fera tourner le reste « fingers in the nose ».

La mémoire de stockage interne est de 16 Go, non extensible. Dommage, 16 Go étant la limite acceptable pour un usage multimédia.

4. Connectivité : correcte

Sugar-vue (10)De la H+ à 42 MBit/s, du Wi-Fi, du Bluetooth 4.0, du GPS/A-GPS, de l’USB OTG, jack 3,5, un emplacement SIM au format micro.  La surprise est l’absence de 4G. Pour 400 euros, Sugar aurait du proposer cette option.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Le DAS est de 0,475W/kg. Un score correct très en dessous des 2W/kg maximum à ne pas dépasser.

Concernant  l’accroche réseau GSM/Web Mobile, le comportement et l’accroche sont bons. La réception Wi-Fi manque d’un peu de sensibilité et j’ai pu constater quelques rares décrochages. Par contre,  le GPS simple sans l’aide de l’A-GPS (trop facile sinon) n’est pas des plus rapide, mais une le fois le satellite accroché, tout se passe pour le mieux. En tout cas sur les tests effectués en mode piéton.

5. Système d’exploitation : de l’Android bien « glossy »

  • Système d’exploitation :Sugar-vue (16)
    Un Android 4.2.2 « Jelly Bean » classique. Une mise à jour est disponible pour faire passer le Sugar en 4.3 pour optimiser encore plus la fluidité.
  • Surcouche constructeur :
    Nous sommes effectivement sur un Android, mais qui a bénéficié d’un masque de beauté graphique dans le plus pur esprit Sugar. On y trouve donc plusieurs thèmes « girly » à souhait ainsi que des icones et menus retravaillés façon Swarovski.
    Même les boutons d’interaction tactiles en bas du téléphone ont été « glamourisés » avec une touche menu en forme de diamant.

6. Usage : pro ou perso

Ne serait-ce que pour le design, il est évident que ce terminal se destine à un usage perso. Ensuite, libre à vous d’en faire ce que vous voulez. Mais il me semble qu’il est plus facile et plus sage de sortir en pleine réunion un bon vieux Blackberry des familles que le smartphone de Kim Kardashian…
Sauf si vous travaillez dans la mode !

  • Appareil photo :
    Sugar-vue (11)L’APN frontal pour la partie selfies est à l’honneur avec une résolution pouvant aller jusqu’à 8 MP ! Tout a été pensé pour vous mesdames, y compris un mode miroir et face beauty. Un mode qui va automatiquement gommer les petites imperfections de peau du visage pour donner un coup de frais (hommes ou femmes bien sur…).
    Vous y trouverez également des options telles que cinemagraph, gomme magique, sphère, smile shot, HDR, rafale…
    L’APN principal à l’arrière propose une belle résolution de 13 MP. L’objectif bénéficie même d’une protection saphir pour une résistance accrue contre les rayures.
    Le rendu des vidéos en 1080p est correcte avec une prise de son plutôt satisfaisante.
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.350 mAh qui suffit à alimenter le Sugar une journée en utilisation normale.

Conclusion :

Difficile pour moi de vous donner un avis clair et tranché sur un produit tel que ce Sugar.
D’un point de vue purement technique, il est évident que le prix de vente de 399€ est bien au-dessus de ce que peut proposer ce terminal en termes de performances. Le SOC est vieillissant et l’absence de 4G sur la fiche technique ne plaide pas en sa faveur. A ce prix là, vous aurez tôt fait d’opter pour un Galaxy S4, un Z2, un Lumia 930 ou même un Iphone 5c… aaargh.

Seulement vous l’aurez bien compris, ce n’est pas qu’un téléphone. La présence de Swarovski et de ses 129 zircons sertis à la main ajoute une réelle valeur et une dimension supplémentaire. Celle du smartphone en tant que bijou et luxe accessible. Voilà le « plus » ajouté par Sugar qui pourrait justifier son coût : faire de son téléphone un véritable accessoire de mode qu’on aimera sortir du sac à main dans le seul but de le montrer. Et à ce prix là, la concurrence est inexistante.

Alors effectivement, n’étant pas représentatif du cœur de cible pour ce type de produit (geek oblige ^^), je n’ai pas été subjugué par ce Sugar brillant de milles feux. Mais je dois reconnaître que le concept est très bon. Et après avoir évité de justesse une petite trentaine de tentatives de vol de la part de mes connaissances féminines, je dois me rendre à l’évidence. Ce téléphone plait beaucoup, et c’est bien là le principal.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Sugar Phone.

A propos de Etienne pour Top For Phone

Passionné de high-tech, je suis l'un des premiers testeurs à avoir rejoint l'équipe de Top For Phone (et j'en suis fier). Je suis également un fan d'arts martiaux (j'en suis même un fervent pratiquant).

13 commentaires

  1. Très bon test écrit Etienne avec pour une fois une touche de féminité ! :) Il est vraiment bling bling, je suis pas très fan de ce design… Les performances sont vraiment pas terrible c’est clair que ce Smartphone n’est pas destiné au Gamer et la connectivité est satisfaisante.

    Petit hors sujet qui s’adresse à Marco, j’ai vue hier pendant le TechLive de Yannis sur YouTube tu as dit que dans les commentaires que dans ( 2-3 mois ) tu allais faire du Gaming ? :) C’est vachement cool…

    A+

    • « Petit hors sujet qui s’adresse à Marco, j’ai vue hier pendant le TechLive de Yannis sur YouTube tu as dit que dans les commentaires que dans ( 2-3 mois ) tu allais faire du Gaming ? :) C’est vachement cool… »

      En effet, c’est prévu…
      Mais il y a encore du boulot avant de lancer la nouvelle chaîne…

      Affaire à suivre donc.

  2. Bonjour Etienne,
    Coques ou étuis interdits sur ce smartphone ;)
    Qu’en pensent justement tes connaissances féminines ?
    L’achèteriez-vous pour vos amies épouses compagnes chez TFP ?

    • « L’achèteriez-vous pour vos amies épouses compagnes chez TFP ? »

      Pas une seule seconde pour ma part.
      Mon épouse a désormais un Nokia Lumia 930 pour remplacer son Nokia Lumia 800.

      • Les testeurs disent beaucoup de bien du Nokia 930, mais relèvent aussi un gros point noir : il aurait un gros problème de chauffe. Qu’en est-il au juste ?
        Et aussi, toi qui utilise un androidphone et a femme un windowsphone, la différence est-elle si énorme sur les applications ? Je veux dire, ton épousea un sentiment de frustration par rapport à ton android ?

    • Salut Godo ^^
      Je réponds sur le tard…:3
      Pour les coques c’est effectivement un peu difficile mais Sugar fournit avec le telephone une coque souple adaptée (fine mais adaptée…) ainsi que 2 films plastique pour protéger l’écran… c’est mieux que rien !
      Pour ta question pour nos compagnes, perso la mienne est un peu geek et le Sugar n’est pas du tout de son gout. Pour tout te dire je lui avait offert un Nexus 5 il y a plus d’un an qu’elle surkiffe ! En remplacement de son iphone 4S… gniark gniark XD

      • Merci Etienne, je pense que le N est encore au goût du jour.
        Elle n’en a pas voulu, pour elle la radio c’est impératif, et le N5 ne l’a pas, malheureusement.
        Cordialement.

  3. Camembert Electrique

    Nous vivons dans un monde où contrairement à l’adage, l’habit fait bien le moine.
    Bien vu Wiko :)
    Par contre, pour ce prix là, perso je prends sans hésiter un LG G2 32 Go avec une jolie housse en cuir.

  4. Tu vois bien Etienne que ce test n’était pas une mission impossible…
    La part de féminité qui est en toi a finit par gagner… :D

  5. même si je suis un homme je trouve ce téléphone plutôt élégant et j’espère que sa va un peut inspirer certaines marques que je ne citerais pas à faire un effort sur l’esthétique avoir un beau téléphone sa sert à rien mais sa fait du bien au yeux

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>