Accueil » Diverses marques » Test de l’Oukitel U10 : de l’aluminium à prix d’ami

Test de l’Oukitel U10 : de l’aluminium à prix d’ami

oukitel u10 - vue 03

Oukitel est une nouvelle marque chinoise faisant partie de la galaxie Doogee.

Après avoir sorti quelques smartphones de qualité moyenne, nous allons voir ensemble si l’Oukitel U10 fait mieux que les mobiles de la marque qui l’ont précédé.
Pour ce faire, GearBest* a eu la gentillesse de m’en envoyer un exemplaire afin que je puisse le tester pour vous.
En ce mois de décembre 2015, ce mobile est notamment disponible sur leur site au prix de 157,68 Euros en free shipping au départ d’un entrepôt situé en Union Européenne. Cela vous évitera donc de payer des frais de douane.

oukitel u10 - vue 02

Dans la boîte, outre le téléphone, vous retrouverez un câble USB/micro USB, un adaptateur secteur en prise EU (1A), un trombone servant à extraire le tiroir SIM et un manuel d’utilisation rapide en anglais.

Voyons donc ce que ce phablet chinois a dans le ventre.

1. Esthétique : de l’aluminium au programme

oukitel u10 - vue 04

Disons le tout de suite, l’Oukitel U10 possède un design très sympathique.

Son boîtier partiellement en aluminium lui donne un petit côté premium. Cependant, les parties hautes et basses de la coque arrière font appel au plastique afin de laisser passer les ondes.

Ce terminal de type unibody m’a été envoyé en gris, mais une version blanche existe également.

La qualité d’assemblage semble très correcte, mais il faudra voir ce que cela donnera dans le temps.

Le toucher de l’aluminium est très agréable, mais l’appareil glisse vite hors de la main. Il convient de le tenir fermement.
De plus, le U10 étant un phablet, il devra être impérativement utilisé à deux mains.

La face avant arbore un écran 2.5D de 5,5 pouces protégé par une Corning Gorilla Glass 3, surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, d’une caméra frontale et des capteurs de luminosité/proximité.
Même si les 3 touches sensitives « Menu contextuel, Home et Retour » sous l’écran sont invisibles, elles sont bien fonctionnelles mais ne sont pas rétroéclairées.

oukitel u10 - vue 05

Au dos du terminal, on note la présence d’un capteur photo (formant une excroissance) accompagné de son flash dual-LED, d’un lecteur d’empreintes digitales et du marquage Oukitel. La grille du haut-parleur prend place au bas de cette face arrière.

oukitel u10 - vue 08

oukitel u10 - vue 09

La tranche supérieure du mobile accueille le jack 3.5, alors que la tranche inférieure abrite le port micro USB et l’entrée micro.

oukitel u10 - vue 06

oukitel u10 - vue 07

Si sur le côté gauche on retrouve le tiroir servant à accueillir les 2 cartes SIM (ou 1 SIM + 1 micro SD), le côté droit accueille la touche de volume et le bouton d’allumage.
Personnellement, je trouve que ce dernier est placé trop bas. Il tombe juste sous mon pouce droit et de ce fait verrouille ou déverrouille souvent l’écran.

  • Dimensions : 15,4 cm de long x 7,69 cm de large x 0,79 cm d’épaisseur | Poids : 170 grammes

2. Image et son : la Full HD au programme

oukitel u10 - vue 11

L’un des points forts de ce smartphone réside certainement dans la qualité d’image proposée.

Nous sommes ici face à un écran IPS de 5,5 pouces, ce qui finalement est devenu une diagonale tout à fait « standard » de nos jours. Celui-ci est doté d’une belle luminosité, de bons contrastes et de belles couleurs. Les noirs sont d’ailleurs très profonds.

L’écran 1080p de ce mobile permet d’obtenir une image très nette, en raison d’une densité élevée de pixels par pouce.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait correct. On comprend bien son correspondant.
Le haut-parleur fourni un son relativement puissant, mais il a tendance à grésiller.
Rien de réellement significatif à indiquer pour le jack 3.5.

  • Ecran : 5,5 pouces (IPS) avec résolution Full HD (1920 x 1080 pixels), soit donc une densité de 401ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : très intéressantes

oukitel u10 - vue 14

Avec son processeur octa-core, l’Oukitel U10 affiche un score d’environ 32.000 points sur Antutu.

Ce terminal sera donc capable de faire fonctionner toutes les grosses applications et la plupart des jeux 3D du moment.
Ce smartphone étant équipé d’un processeur graphique Mali-T720 souvent mal à l’aise avec les très gros jeux 3D, j’ai été agréablement surpris de ne pas rencontrer de ralentissement lors d’une séance de jeu avec Asphalt 8.

Le U10 fournit de la RAM en conséquence, puisque nous avons ici droit à 3Go.
Et pour ce qui est de la mémoire de stockage, ce mobile dispose (en théorie) d’un très intéressant 16Go.
Reste qu’au premier démarrage, celle-ci fond et devient 11,5Go.
Fort heureusement, un emplacement micro SD permet d’ajouter jusqu’à 64Go de mémoire supplémentaire.

  • Antutu Benchmark (v5.7.1) : 32.239 points | Epic Citadel (Ultra High Quality) : 26,8 ips
  • Processeur : 8 coeurs MediaTek MT6753 cadencé à 1,3GHz | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Mali-T720
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 11,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : toutes les bonnes fréquences

oukitel u10 - vue 16

Oukitel a doté son U10 des « bonnes » fréquences nécessaires pour une 4G totalement exploitable dans l’Hexagone.

On retrouve donc ici une 4G LTE avec les bandes 3,7 et 20 (soit donc les fréquences 800, 1800 et 2600 MHz).
A cela s’ajoute le fait que ce téléphone est GSM quadribande et vous pourrez donc passer et recevoir des appels partout dans le monde.

Même chose pour la 3G qui est bien dotée des fréquences nécessaires 900 et 2100 MHz.

On retrouve bien évidemment du WiFi (b/g/n), du Bluetooth 4.0, du (A)GPS, un port micro USB 2.0 (OTG), deux emplacements SIM, un emplacement micro SD, de la radio FM, un jack 3.5, etc.

oukitel u10 - vue 15

Pas de NFC, mais du HotKnot, une sorte de NFC à la sauce MediaTek.
A cela, on peut ajouter un gyroscope, un accéléromètre et une e-boussole.

Pour ce qui est des accroches réseaux, elles sont bonnes que ce soit en 2G/3G/4G ou Wifi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 52 secondes à l’Oukitel U10 avant d’obtenir un premier fixe (4 satellites).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Non communiqué par la marque et donc on peut en déduire que ce mobile n’a pas passé la certification DAS.

5. Système d’exploitation : un Android légèrement surcouché

oukitel u10 - vue 17

On retrouve sur cet Oukitel U10 un système d’exploitation ultra-connu, puisqu’il s’agit d’Android.
Il est ici proposé dans sa dernière version à jour (si l’on excepte Marshmallow) : Lollipop 5.1.
La probabilité d’une mise à jour vers la version 6.0 est extrêmement faible.

oukitel u10 - vue 12

La marque chinoise nous livre ici un Android légèrement surcouché. Les icônes ont été revues et il n’y a pas de menu des applications, tous les écrans sont des bureaux.

On retrouve également au dos du téléphone un lecteur d’empreintes digitales.
A noter que pendant mon test, celui-ci a très bien fonctionné mais de nombreux autres utilisateurs se sont plaints d’un lecteur d’empreintes défaillant.

  • Système d’exploitation : Android Lollipop 5.1 | Surcouche : Oukitel

6. Usage : un smartphone multifonctionnel

oukitel u10 - vue 13

On passera rapidement sur les usages désormais habituels d’un smartphone digne de ce nom.
Ainsi, rien à redire concernant la lecture de MP3, de vidéos, l’envoi d’emails et de SMS, l’émission/réception d’appels, etc.

Pour le reste, cet Oukitel U10 est capable de faire tourner presque tous les jeux 3D du moment et toutes les grosses applications.

Pour ce qui est de la photo, ce mobile est équipé d’un capteur dorsal de 13 mégapixels avec autofocus et flash dual-LED.
Celui-ci fournit des photos relativement propres (voir échantillon photo).
A cela, il faut ajouter une caméra frontale de 5MP qui sera utile pour faire de beaux selfies.

oukitel u10 - vue 01

En ce qui concerne l’autonomie, elle est dans la moyenne.
Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 20% de l’énergie contenue dans la batterie.

oukitel u10 - vue 18

  • Appareil photo dorsal :  13 mégapixels
  • Batterie : Non extractible de 2850 mAh.

En conclusion : à voir sur le long terme

oukitel u10 - vue 10

A première vue, on peut qualifier l’Oukitel U10 de « bon smartphone ».

Il présente un beau design, il est recouvert en partie d’aluminium, il possède un écran de belle qualité, de bonnes performances et son APN principal prend des photos très correctes.

Si le lecteur d’empreintes digitales de l’exemplaire de test fonctionne plutôt bien, de nombreux utilisateurs signalent un lecteur d’empreintes défaillant.
La vitre recouvrant l’écran est donnée pour une Corning Gorilla Glass 3 et pourtant certains utilisateurs reportent que l’écran est sensible aux rayures.

Alors oui, l’Oukitel U10 est un bon smartphone mais il faudra voir à long terme si ce sera encore le cas.

  • Les plus : très bel écran, design premium, bonnes performances
  • Les moins : lecteur d’empreintes défaillant sur certains exemplaires, haut-parleur qui grésille

* Le nom des boutiques partenaires est cité à titre indicatif. Top For Phone est totalement indépendant et ne pourra donc être tenu responsable des délais de livraison et des défauts ou malfaçons rencontrés sur les différents appareils.
Les smartphones sont garantis 1 an en Chine.
La durée de vie des terminaux des marques chinoises de niveau 2 étant en général relativement courte, Top For Phone ne peut s’engager sur la fiabilité de ces produits.
De plus, le SAV de ces marques est souvent moyen et le retour vers la Chine se fait aux frais de l’acheteur (le renvoi Chine-Europe se fait aux frais du vendeur).
A titre d’information, pour voir les conditions adoptées chez GearBest : >> cliquez ici <<

Galerie photos :

Autres :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

4 commentaires

  1. Fait trop penser à du Apple pour que ça m’intéresse.
    Perso je veux du Android et non du pseudo copie d’iphone à bas prix.

  2. J’ai conseillé ce smartphone à ma soeur étant donné les avis positifs concernant ce smartphone.
    Après l’avoir eu en main, je dois dire que je suis assez mitigé. Le téléphone n’est pas en aluminium. C’est un simple plastique brossé imitation aluminium. Par ailleurs, la touche on/off présente du jeu….l’ensemble n’inspire malheureusement pas confiance.
    Le téléphone en lui-même fonctionne bien, mais la surcouche est assez moche. Personnellement, je déteste le design des icônes.
    Enfin, gros problème, pas de réception Internet ni 3g, ni 4g chez Nrj mobiles ( Bouygues). Les données mobiles sont pourtant activés, et tout comme celles depuis l’espace client. C’est incompréhensible. Quelqu’un aurait il une solution? Merci.

  3. Bonjour,
    L’écran de mon téléphone s’est cassé depuis plus d’un mois. Le revenduer ne m’a jamais fournis un nouveau écran et actuellement j’en ai trés besoin. Quelqu’un peut m’aider à l’avoir SVP?

  4. J’ai acheté ce téléphone en janvier. J’étais très satisfaite, malgré l’autonomie au ras des pâquerettes (en utilisation intensive, tient quelque chose comme 3-4h, en utilisation normale, peine à tenir la journée). Je me disais que vu le prix, je ne pouvais pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Tout le monde était stupéfait des performances du téléphone. Un autre point noir : il surchauffe beaucoup.
    Au bout de cinq mois, le tactile s’est mis à déconner. J’ai l’impression que c’était après une surchauffe importante. J’avais beau appuyer sur certaines touches, elles ne fonctionnaient pas, notamment celles situées près de l’incurvation de l’écran. J’étais obligée de m’aider du T9 et d’insister lourdement pour écrire ce que je voulais, ce qui faisait qu’au lieu de mettre 30 secondes à écrire un sms je mettais 5 minutes.
    Et là, au bout de 8 mois d’utilisation, patatra. Faux contact dans la prise micro USB, je suis dans l’incapacité de recharger mon téléphone. Celui-ci devient donc inutilisable.
    Je voulais tester les petites marques asiatiques, surtout que sur le papier, ce téléphone paraissait excellent. Mais passé les premiers mois d’utilisation, on se rend vite compte que la qualité des composants n’est pas au rendez-vous… Dommage.
    Je me suis donc rabattue sur un Samsung Galaxy S6 Edge, au moins je sais que ce smartphone est de qualité et que je pourrai le garder longtemps. C’est un investissement mais autant mettre plus d’argent pour avoir de la qualité que mettre 150 euros tous les 8 mois.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>