Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Huawei Ascend P7 : un chinois tout en finesse

Test du Huawei Ascend P7 : un chinois tout en finesse

 

p7 - vue 12

Le Huawei Ascend P7 est actuellement le porte-étendard de la gamme européenne du constructeur chinois.

Ce terminal entend offrir un design et des caractéristiques plutôt « haut de gamme » à un prix assez intéressant.
En effet, en ce mois d’octobre 2014, le P7 est proposé à un peu moins de 350 Euros en boutiques.

Deux couleurs sont disponibles : blanc et noir. C’est cette dernière qui fait l’objet de ce test.

C’est également la version européenne que j’ai testée. Elle ne possède donc qu’un seul emplacement SIM.
Une version réservée pour l’heure au marché chinois dispose d’un emplacement mixte pouvant accueillir au choix une seconde carte SIM (au format nano) ou une carte micro SD.

Alors, que vaut le héraut du géant chinois? C’est ce que nous allons voir ensemble au cours de ce test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un XperIphone

Disons le tout de suite, l’Ascend P7 est tout simplement beau. Cependant, il ne peut pas cacher son inspiration puisée chez Sony (avec les Xperia) et chez Apple (avec l’iPhone 4), comme le prouvent son design rectiligne et son pourtour en aluminium.

p7 - vue 07

  • Face/avant :
    Un écran de 5 pouces, au-dessus duquel on trouve un écouteur, une caméra frontale, les capteurs de luminosité/proximité et une LED de notifications.
    En dessous, le marquage Huawei en lettre chromées. Notons que les 3 touches « menu contextuel, accueil et retour » sont intégrées à l’écran et sont donc tactiles.

    p7 - vue 06

  • Dos/arrière :
    Une face arrière, recouverte d’une dalle en verre anti-rayures multicouche, sur laquelle on retrouve un capteur photo entouré d’un anneau chromé et accompagné de son flash LED. Plus bas, le logo Huawei chromé.
    Le haut-parleur, recouvert par une grille chromée, se situe dans le coin inférieur gauche.

    p7 - vue 03

  • Côté supérieur :
    Un jack 3.5 et une entrée micro secondaire.

    p7 - vue 05

  • Côté inférieur :
    Une entrée micro primaire et un port micro USB.

    p7 - vue 02

  • Côté gauche :
    Rien.

    p7 - vue 04

  • Côté droit :
    La touche de volume +/-, le bouton power circulaire (à la manière des Xperia) et les deux tiroirs accueillant les cartes SIM (au format micro) et micro SD.

La prise en main du P7 est excellente, en raison de ses dimensions raisonnables pour un mobile de 5 pouces (139,8 x 68,8 x 6,5 mm) et de son poids plume de 124 grammes.

  • Flexion :
    En forçant un peu, on arrive à faire plier légèrement l’appareil. On entend alors de légers craquements.
  • Pression :
    La dalle présente une bonne rigidité. Notons que nous sommes ici en présence d’une Corning Gorilla Glass 3.

Un design réussi allié à des matériaux valorisants, une très bonne ergonomie et un vrai soin du détail. Ce Huawei Ascend P7 est une véritable réussite sur le plan esthétique.

2. Image et son : que du très bon

La qualité d’image est clairement l’un des nombreux points forts du P7.

p7 - vue 09

  • Écran :
    Il s’agit d’un écran de IPS de 5 pouces, doté d’une résolution Full HD de 1080 x 1920 pixels, ce qui nous donne une densité de 441ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    Une image d’excellente qualité, profonde et contrastée, dotée d’une bonne luminosité ainsi que d’une bonne gestion des couleurs.
  • Dalle tactile :
    Il s’agit d’une dalle tactile capacitive multipoint, très réactive et qui n’a montré aucun ralentissement lors de son utilisation.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur diffuse un son tout à fait satisfaisant, bien que son emplacement rende le son étouffé lorsque le smartphone est posé sur une surface plane.
    L’écouteur fournit également un très bon son. On comprend parfaitement son interlocuteur lors des appels, sans entendre de grésillements.
    Enfin, le jack 3.5 au format CTIA fournit à son tour un son tout à fait normal, sans déformation du titre musical écouté.
    D’autant plus qu’une option « Dolby » est disponible et vous permet de bénéficier d’un nombre de préréglages de l’équaliseur.

Que du très bon donc. Il est très plaisant de regarder un film sur cet écran.

3. Performances : haut de gamme, mais pas ultra

Même si les performances de cet Ascend P7 sont déjà très bonnes, on est toutefois loin ici de la débauche de puissance proposée par certains concurrents « ultra haut de gamme ».

p7 - vue 11

  • Antutu (v5.1) :
    28.976 points.
  • Quadrant :
    6.981 points.

    p7 - vue 10

  • Epic Citadel :
     39,6 FPS en mode Haute Qualité.
  • 3D Mark (Ice Storm Unlimited) :
    7.456 points.

Des performances qui se rapprochent plus de celles offertes par un Snapdragon 600 que par un Snapdragon 801.

Elles sont liées à un triptyque de CPU-GPU-RAM tels que un processeur quad-core maison Hisilicon Kirin 910T cadencé à 1,8GHz, un processeur graphique Mali 450MP4 et 2Go de mémoire vive.

A cela s’ajoute une mémoire de stockage de 16Go (dont seulement 9,7Go sont disponibles pour l’utilisateur) qu’il est possible de compléter par une carte micro SD (jusqu’à 64Go).

Des performances dignes d’un haut de gamme en 2014, et qui permettent au P7 de faire fonctionner tous les jeux 3D ainsi que les applications telles que des suites bureautiques et autre logiciel de navigation.
Notez quand même que j’ai remarqué quelques micro-ralentissements lorsque je jouais à des jeux 3D très gourmands.

4. Connectivité : totale

Le Huawei Ascend P7 est compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 4. Il bénéficie en plus du NFC.

On retrouve également une connexion GSM quadribande, du WiFi a/b/g/n, du Bluetooth 4.0 LE, un jack 3.5, du micro USB OTG, de la radio FM, un slot micro SD et du GPS/AGPS/Glonass.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS de l’Ascend P7 est de 0,64 W/kg, un taux de DAS très convenable en 2014.

Rien ne manque, le P7 dispose d’une connectivité totale.

5. Système d’exploitation : un Android customisé

Côté système d’exploitation, comme toujours sur un smartphone de conception chinoise, on retrouve un incontournable Android.

p7 - vue 08

  • Système d’exploitation :
    Il s’agit de la version KitKat 4.4.2 de l’OS de Google.
    Un système d’exploitation performant, ergonomique, intuitif et personnalisable, notamment via l’accès au Google Play store.
  • Surcouche constructeur :
    Nous avons ici un très gros travail de la part de Huawei.
    En effet, le fabricant chinois a créé et mis en place sur le P7 une surcouche graphique et fonctionnelle très poussée, nommée Emotion UI 2.3. C’est beau, c’est ergonomique et facile à utiliser.
    La grande originalité vient du panneau d’accueil principal personnalisable ainsi que de l’absence de menu des applications. Ce dernier est inclus sous forme d’un des panneaux d’accueil secondaires.

Un système largement remanié par Huawei, et c’est une réussite!

6. Usage : perso ou pro… à vous de choisir

L’Ascend P7 peut parfaitement convenir à un usage personnel et/ou professionnel, d’autant plus qu’il est compatible avec les réseaux 4G LTE.

  • Appareil photo :
    Un capteur photo dorsal de 13 mégapixels doté d’un autofocus et d’un flash LED.
    Les résultats obtenus sont tout à fait satisfaisants.
    Il faut également signaler que le capteur photo frontal de 8MP sera idéal pour réaliser de beaux selfies ou groufies.
    Échantillon photo : voiture miniature.

    p7 - vue 13

  • Autonomie :
    Une batterie non extractible de 2500 mAh équipe le P7.
    Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 20% de l’énergie contenue dans la batterie. Croyez-moi, ce mobile s’en sort très bien.

    p7 - vue 01

Le P7 est un smartphone qui répondra donc de manière adaptée à tous les besoins, qu’ils soient ceux d’un particulier (jeux, lecteur vidéo et lecteur MP3, etc…) ou bien d’un professionnel (gestion des boîtes mail, navigateur, GPS, etc…).

Conclusion : un beau smartphone haut de gamme

On peut dire que Huawei a mis le paquet sur le design de son Ascend P7. Il est vraiment très beau et paraît très qualitatif.
Son écran Full HD n’est pas en reste et restitue une image magnifique.
Côté connectivité, c’est également un sans faute. Elle est totale.

C’est du côté des performances qu’il faudra chercher pour trouver quelque chose de négatif à formuler.
Elle sont un peu en retrait par rapport aux meilleurs « ultra haut de gamme » du marché et des micro-ralentissements peuvent se produire avec des jeux très gourmands.

Concrètement, je vous recommande ce mobile si vous disposez d’un budget compris entre 300 et 400 Euros.
Mais attention, la concurrence ne reste pas inactive… surtout du côté des compatriotes chinois.

Galerie photos :

 

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

6 commentaires

  1. Ce smartphone m’aurais bien plus mais à plus de 300€ il n’est pas vraiment compétitif.

    Si j’avais ce prix là à mettre j’aurais pris sans hésiter un Nexus 5 ou un LG G2 que l’on trouve au même prix et équipé d’un Snapdragon 800.

    Pour ma part, j’ai prix l’Alcatel Idol 2S en couleur Chocolat à 175€ chez Amazon.fr avec 30€ de remboursement différé (soit 145€ au final) et je ne suis vraiment pas déçu à part peu être l’autonomie qui devrait être améliorée lorsqu’il y aura la mise à jour prévue en KitKat (enfin j’éspère qu’elle sortira).

    D’ailleurs toujours pas de test de l’IDOL 2S sur TopForPhone ?

  2. Test synthétique très bien fait. Dommage que j’ai dû visiter le forum pour savoir que les tests écrits existaient, bon complément à la chaîne vidéo.
    S’agissant du mobile, pour beau qu’il soit, moins de 10 Go sans port micro SD, c’est hors marché à ce prix.
    Une sauvegarde de la ROM et des applications installées, on se retrouve à moins de 6 Go.
    Je ne vois pas pourquoi tant de rédacteurs TFP s’enthousiasment pour les mobiles chinois…
    Il y a toujours un truc!!!!
    Pas de SD, pas de 900 Mhz, pas de 4G, ou du plastique bon marché, ROM trop faible.
    Pas de miracle la qualité se paie, en Chine ou ailleurs.
    Bravo pour le test cependant.

  3. On n’a pas dû avoir la même version. Je viens de vérifier la mémoire disponible, après 6 mois d’utilisation, il me reste 10,49 Gb interne.

  4. personnellement, je dirais qu’il manque l’appel visio…à moins que je n’ai pas trouvé l’utilisation…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>