Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Energy Tablet Pro 3 : une tablette pas chère

Test de l’Energy Tablet Pro 3 : une tablette pas chère

Energy Sistem est une marque espagnole que nous vous avez déjà présentée à de nombreuses reprises, à l’occasion des tests de leurs smartphones, casques bluetooth, mais aussi tablettes.
Et voilà que la marque vient de lancer (décembre 2016) une nouvelle version de sa tablette Pro : l’Energy Tablet Pro 3.

Une tablette vendue à un prix bas (159€ prix maximum conseillé) et dont on est en droit de se demander s’il s’agit d’une bonne affaire, ou pas.
Et ça tombe bien, ce test est là pour ça.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : choix des matériaux

Energy Tablet Pro 3 - vue 02Pour ce qui est du look et du choix des matériaux, on appréciera la présence d’un plastique doux au toucher sur le dos de la tablette.
Qui en outre présente l’avantage d’être moins glissant que ce qu’aurait pu être un plastique lisse. Reste qu’il sera sensible aux traces de doigts.

Des traces de doigts qui théoriquement apparaîtront moins facilement sur la vitre tactile, qui pour le coup bénéficie d’un traitement oléophobique.
Bon, pas de mistère, si vous avez mangé un bon hamburger-frites, ça ne changera rien, mais dans le cas contraire, il est possible que soyez contraint moins fréquemment de nettoyer la face de la tablette.

Reste que l’ensemble de la tablette étant construit en plastique, on notera une certaine souplesse de cette dernière.
Et cette construction en plastique n’a pourtant pas permis d’alléger la tablette qui pèse malgré tout plus d’un demi-kilogrammes.

  • Dimensions : 25,1 cm de long x 17,2 cm de large x 1,1 cm d’épaisseur | Poids : 590 grammes.

2. Image et son : taille d’écran agréable

Energy Tablet Pro 3 - vue 04Energy Sistem a opté pour un écran de 10,1 pouces, ce qui permet de bénéficier d’un vrai confort de lecture.
Très appréciable notamment lorsqu’il s’agit de consulter des sites web, des magazines, livres, etc.

Le format retenu est un peu surprenant, avec non pas du 16:9, ni du 4:3, mais du 16:10…
Bon, dans l’absolu, cela ne gêne en rien.

La résolution HD est un indispensable bien présente ici, mais n’offre finalement qu’une densité bien faible (chose habituelle sur les tablettes) de moins de 150 pixels par pouce.
Les inconditionnels de « belle image » remarqueront donc un réel manque de netteté (on est bien loin du cap nécessaire que sont les 300 ppp).

La luminosité offerte est correcte, avec un peu plus de 350 nits (candelas/m²) à son maximum.
Mais c’est par contre un peu trop léger pour compenser la lumière du jour et rendre la lecture possible à la lumière (forte) du soleil.

Pour ce qui est du son, outre le jack 3.5 très classique, on retrouve 2 haut-parleurs placés au dos de l’appareil.
Chacun ayant une puissance de 1w (soit donc 2 x 1w) permettant ainsi d’offrir 80 db à la sortie (et près de 70 db au maximu lorsqu’on prend la tablette face à soit).

Le son est donc d’une qualité est d’une puissance tout à fait correct et satisfaisante.

  • Ecran : 10,1 pouces (IPS) au format 16:10 avec résolution 1280 x 800 pixels (HD), soit donc une densité de 149 ppp.
  • Son : jack 3.5 et double haut-parleurs dorsaux.

3. Performances : faibles de nos jours

Energy Tablet Pro 3 - vue 07Un prix bas est généralement le synonyme de faibles performances.
Et l’Energy Tablet Pro 3 ne déroge pas à la règle, avec un score Antutu de moins de 30 000 points, soit donc le score d’une tablette (ou d’un smartphone) entrée de gamme.

Des performances faibles mais qui, la plupart du temps, ne génèrent pas de problème à l’usage.
Il est parfaitement possible de faire fonctionner de grosses applications, et ce en multitâches (ndlr : merci les 2Go de RAM).

De même, il est parfaitement possible de faire fonction des jeux 3D tels qu’Asphalt 8 ou bien encore Real Racing 3 (ndlr : merci la résolution 800p, car ça n’aurait pas donné le même résultat avec un écran 1080p, loin de là).

Cependant, on remarquera le délai supplémentaire que prend la tablette à sortir de veille.
Quelques 2 secondes supplémentaires, agaçantes… qui donnent l’impression que la tablette essaye de faire quelque chose sans y arriver.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, les 16Go revendiqués par la constructeur se transforment en un plus maigre (mais acceptable) 10Go.
Et bonne nouvelle, il est possible d’ajouter une carte micro SD (jusqu’à +128Go).

  • Antutu (V6) : 29 100 points | Epic Citadel (mode « hautes performances ») : 56,8 ips.
  • Processeur : Huit coeurs 1,8GHz | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : PowerVR SGX-544+.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 10Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : acceptable, sans plus

Energy Tablet Pro 3 - vue 08Bien évidemment, nous sommes ici en présence d’une tablette Energy Sistem dénuée de port sim.
La connectivité se base donc principalement sur le WiFi, qui vous permettra de vous connecter à votre box ADSL/Fibre.

A partir de là s’offrent à vous les joies du surf sur internet, du jeu compétitif, etc.
Mais si ce WiFi est satisfaisant par ses normes (b/g/n), j’ai remarqué à la sortie des veilles prolongées, que la tablette avait du mal à se connecter automatiquement.
A tel point qu’il m’a fallu alors aller dans les paramètres des la tablettes et relancer la connexion.

Pour le reste, on retrouve les très classiques bluetooth (4.1), micro USB (avec fonction OTG), mini-HDMI, jack 3.5, emplacement micro SD (jusqu’à +128Go).
Une carte micro SD que l’on pourra également utiliser comme mémoire de stockage pour les applications et les jeux, un bon plus lié au système d’exploitation qui n’a pas été retouché par Energy Sistem.

Cependant, ce qui marque le plus, c’est l’absence de capteurs.
Non pas que cela soit étonnant pour une tablette (c’est généralement le cas), mais en 2017, ça devient un peu mesquin.

Exit donc les capteurs tels que la boussole, le GPS, le gyroscope, luminosité/proximité, etc.
Au final, il ne reste que l’accéléromètre.

5. Système d’exploitation : Android à jour

Energy Tablet Pro 3 - vue 06Les amateurs apprécieront la présence d’une version à jour d’Android, à savoir « Marshmallow » (version 6.0).
Et clairement, je doute que l’on ait un jour l’occasion de voir la version 7.0 « Nougat » arriver sur cette tablette, et ça n’est pas non plus un mal.

Pour ce qui est de la surcouche, le résultat obtenu est ici si proche d’un Android Stock que je doute qu’on puisse vraiment parler du travail d’Energy Sistem en tant que tel.
On retrouve donc ici uniquement des modifications qui portent sur le look (fond d’écran, redesign des icônes).

  • Système d’exploitation : Android 6.0 « Marshmallow » | Surcouche : Energy Sistem.

6. Usage : pour le multimédia

Energy Tablet Pro 3 - vue 03Cette tablette, bien qu’elle puisse permettre de consulter ses emails, de lire un document Word et de modifier un Powerpoint, est principalement destiné à un usage ludique.
Et c’est ce que sait faire cette tablette, de manière convenable. A savoir du jeu, de la lecture de site web, mais aussi celle d’une vidéo et d’un mp3…

A cela s’ajoutent également 2 autres usages qui peuvent permettre de faire la différences entre 2 appareils similaires.
D’une part la qualité photo, et d’autre part l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, soyons clair, c’est mauvais.
A peine digne de ce que propopose un smartphone low-cost… et ça n’est pas étonnant, les tablettes ne sont pas faites pour prendre de « bonnes » photos.

Pour l’autonomie, on remarquera la présence d’une belle batterie de 6 000 mAh… laquelle peut théoriquement compatible recharge rapide (chargeur 2A, charger la batterie de 0 à 100% devrait prendre 3h à 3h30).
Une batterie qui permet donc à cette tablette d’avoir une autonomie correcte, et c’est d’ailleurs un élément indispensable pour ce type d’appareil.

Il est donc possible de voir un film de 2 heures, de surfer pendant 1 ou 2 heures, et de jouer à un jeu pendant 1 heure encore, le tout avant de devoir recharger la tablette.

  • Appareil photo dorsal :  5MP | Appareil photo frontal : 2MP.
  • Batterie : Non-extractible de 6 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 18-20% d’énergie.

En conclusion : correct pour son prix, sans plus

Non, la tablette qu’est l’Energy Tablet Pro 3 n’est pas un produit « coup de coeur ».
Clairement pas le produit hi-tech pour lequel on serait prêt à vendre un rein… et tant mieux !

En effet, il s’agit d’une tablette, simple, efficace et pas chère.
Si peu chère qu’il faut bien accepter les quelques concessions demandées (latence à la sortie de veille par exemple).

Mais pour le reste, elle remplie le contrat, et pour 150€, vous aurez un lecteur multimédia, capable de faire du jeu 2D/3D.
Et au final, c’est bien la seule chose qu’on lui demande.

  • Les plus : prix bas, configuration homogène, dos en plastique « soft skin ».
  • Les moins : WiFi capricieux lors de la sortie d’une veille prolongée, manque de capteurs (boussole, gyroscope, etc.), latence au sortir de la veille.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Energy Tablet Pro 3.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

2 commentaires

  1. Ah les tablettes !
    Je n’y retournerais plus car j’en avais une très belle (Acer Iconia Tab avec puce Tegra payé 400€ à l’époque) qui m’a lâché juste après les 2 ans de garantie :/
    Maintenant que le marché s’est effondré, on trouve soit du très bas de gamme comme celle testée (dont jai de gros doute sur leur fiabilité) soit du très HDG à plus de 600€ (qui a ce prix je préfère prendre un vrai PC portable).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>