Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Alcatel One Touch Fire : en avant-première

Test de l’Alcatel One Touch Fire : en avant-première

Alcatel est un constructeur qui, depuis quelques années, a pris goût au système d’exploitation Android et l’incorpore à ses smartphones.
Or, une fois n’est pas coutume, le constructeur sino-français a décidé de faire une infidélité à cet OS made by Google en optant pour le tout nouveau système Firefox OS.

D’où, ce qui semble plus que logique, le nom de ce nouveau mobile : Alcatel One Touch Fire.
Un mobile compact, entrée de gamme, doté de performances raisonnables et surtout de ce tout nouvel OS.

Alors, doit-on faire le saut vers Firefox OS et se détourner d’Android ? La réponse dans ce test !

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : il est mignon…

Effectivement, le meilleur adjectif pour qualifier ce smartphone compact est sans doute celui de mignon.
Un mobile aux dimensions raisonnables (115mm x 62.3mm x 12.2mm), au poids tout aussi raisonnable (108 grammes) et au look « djeunz ».

  • Face/avant :
    On retrouve un écran de 3.5 pouces surmonté d’un écouteur, d’un capteur de luminosité/proximité et du marquage « Alcatel ».
    En dessous un bouton « accueil » sensitif (le seul d’ailleurs) et l’entrée micro primaire (la seule d’ailleurs).
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo de 3.2MP siège en bonne place, mais reste dénué de flash LED.
    On retrouve également la grille du haut-parleur, ainsi qu’un marquage « One Touch » et « Power by Firefox OS » (au cas où vous auriez un doute).
    A noter que le cache-batterie peut être retiré et permet d’accéder à… la batterie de 1.400mAh ainsi qu’à l’emplacement micro SD et l’emplacement de la carte sim (format « classique »).
  • Côté supérieur :
    Le bouton on/off est accompagné d’un jack 3.5.
  • Côté inférieur :
    Rien.
  • Côté gauche :
    Le bouton de contrôle de volume +/- et le connecteur micro USB.
  • Côté droit :
    Rien.

Un téléphone à la très bonne prise en main, même si l’emplacement du bouton on/off est résolument pensé pour les droitiers.

  • Torsion :
    En raison de son design compact, et malgré un châssis et une carrosserie en plastique, ce mobile est doté d’une très bonne rigidité.
  • Pression :
    La dalle tactile est, cependant, souple… et il est très facile d’impacter l’écran situé derrière.

Un mobile sympathique donc, au design réussi, disponibles en plusieurs couleurs : orange (appelé Mozilla Orange), vert (appelé Apple Green) et blanc (appelé Pure White).

2. Image et Son : qualité acceptable

Bon, il faut bien s’en douter, le « Fire » étant un mobile entrée de gamme, on ne peut décemment pas espérer avoir un écran HD.
D’autant plus au regard la diagonale offerte par l’écran.

  • Ecran :
    Il s’agit d’un 3.5 pouces doté d’une résolution HVGA (480 x 320 pixels) et donc d’une densité de 165ppp (Pixels Par Pouce, ou PPI : Pixels Per Inch).
    Un écran TFT permettant d’afficher 262K ce qui, au final, et tout à fait cohérent avec le segment de marché de ce mobile (entrée de gamme je le rappelle).
  • Dalle tactile :
    Il s’agit d’une dalle tactile capacitif. Et même si la vitre utilisé montre une certaine mollesse en cas de forte pression, cette dalle ne souffre d’aucun ralentissement.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur offre une qualité de son tout à fait convenable bien que, comme d’habitude, cela manque de basses (mais pas de puissance).
    Pour ce qui est l’écouteur, là aussi, rien à redire. Le son et de bonne qualité et permet de comprendre son interlocuteur.
    Enfin, le jack 3.5 (format CTIA) ne souffre d’aucune critique et offre, à son tour, un son fidèle (ou du moins, sans déformation) au titre mp3 écouté.

Un résultat tout à fait convenable et adapté à un mobile entrée de gamme.

3. Performances : non mesurables

Un mobile Android, ça peut être  »scoré » et « benchmarké », notamment grâce à des applications telles qu’Antutu.
Même chose pour un mobile Windows Phone qui possède cette application…
Mais un mobile sous Firefox OS n’a pas d’outil de benchmark permettant de comparer ses performances avec celles d’un autres mobile…

Cependant, il est bon de savoir que cet Alcatel One Touch Fire est doté d’un processeur (CPU) simple cœur 1GHz, épaulé par 256Mo de mémoire vive (RAM).

Côté mémoire de stockage, le téléphone est doté d’un maigre 512Mo de ROM, sur lesquels seuls 160Mo sont disponibles pour l’utilisateur.
Une mémoire faible mais qui pourra être complétée par une carte micro SD (jusqu’à +32Go de mémoire).

4. Connectivité : adaptée

Ce téléphone est un quadribandes doté d’une connexion web mobile UMTS.
Une connexion 3G donc, suffisamment rare sur un entrée de gamme pour qu’elle mérite que l’on souligne sa présence.

A cela s’ajoute les incontournables WiFi, Bluetooth, jack 3.5 (CTIA), aGPS, emplacement micro SD, carte sim (format « classique »)

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Le DAS mesure la capacité d’émission d’ondes d’un mobile lors de l’utilisation (appels) de ce dernier. Plus le niveau est élevé, plus le risque potentiel pour la santé l’est… La réglementation européenne impose de ne pas dépasser 2,00 w/kg.
    Le Fire est doté d’un DAS élevé au regard de ce que proposent ses petits camarades avec 1,19 w/kg. Certes, ça reste dans la norme légale à ne pas dépasser, mais tout de même.

5. Système d’exploitation : Firefox OS

Le système d’exploitation installé sur cet Alcatel One Touch Fire est le très intéressant et original Firefox OS.
Un système créé à 100% par la fondation Mozilla (qui a donc également créé le navigateur internet mondialement connu : Firefox).

On ne parlera pas ici des raisons stratégiques qui ont conduit Mozilla a créer cet OS (sachez simplement que le juteux marché des applications sur mobile y est pour quelque chose), mais plutôt de ses fonctionnalités.

  • Panneaux d’accueil et menu :
    4 panneaux. Le panneau « Accueil » que l’on pourrait encore appeler « Accueil général » permet d’avoir la date, l’heure, les notifications.
    Un slide sur la gauche permet d’avoir accès aux raccourcis d’un certain nombre de services web (Facebook, Yahoo News, YouTube, etc.).
    Un slide sur la droite permet d’accéder à 2 panneaux qui listent l’ensemble des applications du téléphone.
  • Fonctions basiques :
    Rien à redire. On retrouve bien évidemment l’indispensable fonction « Appel » avec son « Journal des Appels » et le « Répertoire ». Ainsi que les SMS/MMS (classés sous forme conversationnelle) et le navigateur web qui, étonnamment (ou pas en fait) est un Firefox mobile…
  • Marketplace :
    Il s’agit du « App Store » version Firefox OS. L’endroit où vous pourrez trouver et télécharger des applications et des jeux.
    Bon, pour l’instant, rien de transcendant… mais les « basiques » sont là (Facebook, Twitter, Wikipédia, etc.).
  • Applications et jeux :
    Côté multimédia, on a tout de même un bon lecteur mp3/vidéos/photos. Et en prime, un logiciel de cartes (Here Maps… de Nokia).
    Mais pour les jeux, bof. De base, il n’y a rien. Et de toute manière, ce téléphone ne permettra de faire fonctionner que des jeux 2D basiques.

En résumé, il s’agit d’un OS prometteur qui n’est pas sans me rappeler Android à ses début (version 2.X) et qui met en avant le peu de ressources nécessaires pour le faire fonctionner (et donc, en clair, ne demande pas à avoir un téléphone surpuissant et donc cher).

6. Usage : particuliers, ce mobile est pour vous

Il est clair que ce système, encore en phase de maturité et qui a besoin de se faire connaître, est loin d’être adapté au marché des professionnels.
Car même s’il est possible de consulter ses emails, consulter une carte, aller sur le web, etc. ce mobile se sent plus à l’aise dans les fonctions « basiques » (appels, SMS, quelques petits jeux, etc.)

Un professionnel préférera sans doute se tourner soit vers des mobiles ultra-haut de gamme à plus de 600€ soit vers des très basiques à moins de 30€.
Un particulier par contre, désireux d’avoir un lecteur mp3 et un téléphone au look agréable et au menu efficace, pourrait être tenté par le Fire.

D’autant qu’il s’agit, quoiqu’on en dise, d’un smartphone tactile, vendu à petit prix ! (on parle de moins de 70€ en mobile nu)

  • Autonomie :
    Avec une batterie de 1.400mAh et un mobile relativement peu énergivore, il est tout à fait possible de viser 2 jours d’autonomie en utilisation « normale » (1/2 d’appels, 1/2h de SMS, 1/2 de web, 1/2 de musique par jour).

Conclusion : come on baby light my Fire…

Ce téléphone est clairement destiné au marché des particuliers.
Et plus précisément, à ceux qui ne souhaitent pas investir une fortune dans leurs mobiles, tout en ayant cependant un smartphone efficace et au look sympathique.

Certes, cet Alcatel One Touch Fire est loin d’être un monstre de puissance, et il est clair qu’il ne sera jamais en mesure de faire fonctionner un jeu 3D, cependant, les fonctionnalités « de base » d’un mobile sont présentes et efficacement gérées par un OS prometteur.

C’est d’ailleurs ce dernier point qui, faisant l’originalité de ce mobile, lui permet de tirer son épingle du jeu et d’émerger sur un marché déjà saturé de nombreuses références concurrentes.

Un mobile que l’on peut donc recommander si les jeux ne vous intéressent pas, si le fait d’être dans un autre univers logiciel que celui d’Android ne vous effraye pas… et que votre budget est limité (volontairement ou non) à moins de 70€.

Galerie Photos :

Autre :

Voir la vidéo de preview de l’Alcatel One Touch Fire réalisée sur le salon MWC2013.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

11 commentaires

  1. Bonjour
    Test intéressant sur un nouvel OS, j’attends la vidéo avec impatiente.

  2. Salut Marco ! :D
    Test très intéressant comme d’habitude, j’attends de voir la video comme rémy pour voir ce fameux firefox os qui j’avoue est assez mistérieux pour moi.
    Je tenais aussi à te féliciter pour tes 10 000 abonnés sur ta chaîne youtube, je suis super content pour toi parce que je t’apprécie beaucoup en tant que testeur mobile. J’espère sincèrement et je le pense d’ailleurs que ça ne s’arrêtera pas là pour toi et que tu as beaucoup de choses à nous apporter encore.
    A+
    fidèle lecteur et viewer de top for phone,
    Feelgood

    • Salut feelgood

      Merci pour ton commentaire sympathique ;)
      La vidéo est en cours d’upload, mais comme tu le sais, avec ma box en carton… :’(

      Ah, vivement les 10.000 prochains abonnés :)

      A bientôt,
      Marco – Top For Phone

  3. Un mobile qui aurait pu vraiment m’intéressè avec un hardware du type 4.6 pouces,écran ips
    Parce que qu’a titre perso je ne supporte plus cette tentaculaire entreprise qu’est devenu google
    même si par default j’ai un androidphone,j’avais eu un bada auparavant

    Entre un ios trop chère
    et un wphone a l’interface utilisateur et du lecteur musical qui me branche pas

    Je vais suivre cette os de près

  4. L’idée d’un OS vraiment libre sur un smartphone, propulsé par une fondation qui place le respect des droits des utilisateurs me plait et je suis prêt à faire des sacrifices sur les performances. Mais l’appareil est-il aussi libre que son OS ? Le bootloader est-il verrouillé ? Sera t-il possible de faire des mises à jours facilement de l’OS ? Pourra t-on le « bidouiller » comme on le faisait avec un Nokia N9, par exemple ? Quelle est la politique annoncée d’Alcatel la dessus ?

  5. Bonjour,
    Très bon test: complet, précis, clair, et apparemment neutre. :-)
    Très instructif dans ma recherche d’un premier smartphone.
    Très descriptif et compréhensible pour un nouveau venu.
    Cordialement,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>