Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Sony Xperia XZ : le top du haut de gamme selon Sony

Test du Sony Xperia XZ : le top du haut de gamme selon Sony

Sony est un constructeur qui aime le haut de gamme… et qui même s’il fait des incursions dans le segment des entrée de gamme et autres mobiles pas cher (voir le test du Sony Xperia E5) revient finalement toujours à ses vrais amours.

Après nous avons présenté une nouvelle gamme « X » lors du MWC 2016, la marque nippone a décidé de revenir de nouveau en octobre avec un nouveau ultra haute de gamme : le Sony Xperia XZ.

Alors oui, il s’agit d’un mobile qui a un prix élevé (699€ prix maximum conseillé pour la version simple-sim/32Go, et 749€ pour la version double-sim/64Go) mais il s’agit d’une véritable bête de course qui regorge de bons points, et qui vient clairement se placer dans le top10 des meilleurs mobiles 2016.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du pure style Sony

sony-xperia-xz-vue-13Sony est sans doute l’un des rares constructeurs à avoir réussi à créer son propre style, son propre look, encore inimité.
Certes, il y a quelques légères évolutions de génération en génération, mais globalement, les smartphones du géant nippon gardent un style qui peut se définir par leur sobriété et leur élégance

Un mobile qui reprendre donc une forme plutôt rectangulaire (bon, en 2016, on a un peu d’arrondis sur les côté gauche+droit) et conserve également une excellente qualité de fabrication et d’assemblage.
La finition est excellente, et ce Xperia XZ possède un châssis et une carrosserie en métal (avec traitement « Alkaleido »), tout en ajoutant (ndlr : ce qui est logique) une vitre tactile traitée anti-rayure/anti-casse (une Corning Gorilla).

Comme souvent chez Sony, le mobile est étanche, avec une certification IP65/68.
Du moins, il est théoriquement étanche, mais la marque déconseille de l’immerger (!), probablement pour éviter de se retrouver avec des téléphones en SAV (Service Après-Vente).

On notera un taux d’occupation de l’écran sur la face avant de 70%.
C’est dans la bonne norme, mais rien de bien surprenant, ce qui confirme que l’encombrement de ce mobile n’a pas fait l’objet d’un travail exceptionnel de la part des designers.

Enfin, on notera que ce mobile est disponible en 3 coloris : Platine (la version testée), Bleu marine, Noir graphite.

  • Dimensions : 14,6 cm de long x 7,2 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 161 grammes.

2. Image et son : du très beau et très lumineux

sony-xperia-xz-vue-12Sony est une marque qui a une réelle expertise en matière d’écran, et qui sait non seulement choisir le bon matériel, mais sait aussi l’optimiser avec le bon traitement logiciel.
Du coup, on a ici un écran 5,2 pouces de diagonale (tout à fait confortable), IPS, avec une définition Full HD (1080p donc), ce qui offre une belle densité de pixels (424ppp) et donc une image nette.

L’écran exploite une technologie « Tri-luminos » (technologie maison du constructeur nippon) avec un traitement de l’image « Bravia » (autre technologie maison de la marque japonaise).
Concrètement, cela permet d’avoir une image superbement nette, vive et dynamique (d’autant plus dynamique que l’on accroche aisément les 60 images par seconde).

Du coup, même si cet écran n’est pas un Super AMOLED (dont les contrastes sont saisissants), l’image est tout simplement belle.
Ce qui n’est pas le seul bon point ici, car ce même écran est doté d’une luminosité impressionnante avec plus de 600 nits (candelas par m² en français) au maximum.

Pour ce qui est du son, la aussi, on bénéficie de belles technologies qui feront plaisir aux puristes.
Ainsi, on a du Hi-Res Audio et la fonction ClearAudio+.

Autre bon point, la présence d’un double haut-parleur frontal.
Et si ce dernier n’offre pas un son des plus puissants, il faut au moins lui donner le mérite d’offrir un rendu tout à fait correct.

  • Ecran : 5,2 pouces (IPS) avec définition Full HD (1920 x 1080 pixels), soit donc une densité de 424ppp. Luminosité supérieure à 600 nits.
  • Son : jack 3.5 et double haut-parleur en façade (pic à 95db). Écouteur classique.

3. Performances : bête de course

sony-xperia-xz-vue-15Qui dit mobile ultra-haut de gamme dit forcément grosses-performances…
Et c’est bien le cas ici, avec un Xperia XZ qui se classe clairement dans le top10 des mobiles les plus puissant de 2016.

La version testée ici est la version « simple sim », équipée de 32Go de ROM.
Il existe également une version « double sim », qui est quant à elle dotée de 64Go de ROM.

On notera que quelle que soit la version choisie, ce mobile dispose bien d’un emplacement micro SD, lequel permet d’ajouter des cartes allant jusqu’à 256Go (et dans la théorie, les 2To peuvent aussi fonctionner).

Un mobile puissant donc, et on en attendait pas moins du constructeur japonais qui nous a habitué à proposer des ultra-haut de gamme performants.
Ce qui est toujours un bon plus qui permet d’assurer une belle fluidité d’image.

  • Antutu (v6) : 125 000 points | Epic Citadel (ultra haute qualité) : 59,4 ips.
  • Processeur : 4 coeurs de 2,2GHz – 64 bits (Qualcomm Snapdragon 820 – MSM8996) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Adreno 530.
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 20Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : ultra-complète bien sûr

sony-xperia-xz-vue-18Pour ce qui est de la connectivité, ce téléphone est bien évidemment au top… avec par exemple, une connexion 4G LTE (cat. 9) qui possède toutes les fréquences utiles en France (et ailleurs) et en proposant la future fréquence qui sera utilisée dans l’hexagone (B28 – 700MHz).

Bien évidemment, il s’agit d’un mobile GSM quadribandes que vous pourrez utiliser tout autour du monde.
Un téléphone qui existe en version double-sim (la version testée étant simple-sim). Cependant, si vous ajouter une micro SD dans la version double-sim, ce sera au détriment d’une micro SD qui ne pourra donc pas être ajoutée.

Et pour ce qui est des autres connectivités, on remarquera la présence (toute logique) des indispensables que sont : WiFi (a/b/g/n/ac), bluetooth (4.2), aGPS/GLONASS, NFC, port USB-C, micro SD (jusqu’à +256Go), etc.

Côté capteurs, on a tout… avec notamment de la boussole et du gyroscope pour vous permettre de bénéficier de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle (ndlr : c’est les fans de Pokémon Go qui vont être contents).

Enfin, on retrouve également un capteur d’empreintes digitales qui est judicieusement intégré au bouton on/off.
Un bouton qui tombe bien sous le doigt (index de la main gauche, ou pouce de la main droite) et dont le capteur fonctionne parfaitement ! Rapide et efficace pour le déverrouillage.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,85w/kg. C’est un score qui reste dans la norme légale (2w/kg), dans ma propre norme subjective (1w/kg), mais qui est très élevé si on compare cela à d’autres ultra-haut de gamme de 2016.

5. Système d’exploitation : surcouché comme toujours

sony-xperia-xz-vue-17Si Sony n’est plus le constructeur qui a la plus grosse (ndlr : ah, on les voit les esprits coquins… :D) surcouche, il faut bien avouer qu’elle figure sur le podium.
Une surcouche appliquée à un système d’exploitation Android proposé dans la version 6.0 « Marshmallow », qui à mon sens est un très bon système… et qui sera en outre (la marque l’a confirmé) mis à jour en version 7.0 « Nougat ».

Un système qui a donc un look modifié et qui a aussi une dose supplémentaires d’applicatif…
Et pour ce qui est de l’ergonomie, celle-ci a été si peu modifiée que cela ne devient plus notable.

Pour ce qui est du look, on a donc, par défaut, des fonds d’écran et des icônes revus.
A cela, Sony a ajouté un magasin de thèmes donc certains sont gratuits, d’autres non, et qui facilite la personnalisation du téléphone.

Pour ce qui est des applications, si certaines sont totalement re-designées, d’autres sont « nouvelles » (certaines n’ont pas été développée par Sony). On pourra citer notamment :
- Musique, Album, Vidéo : des applications « classiques » sur un Android-phone qui sont totalement re-designées.
- Actualité : permet d’avoir un flux d’actualités comme son nom l’indique. Avec des bons liens publicitaires placés dans les flux eux-mêmes.
- Lifelog : une application pour sportifs ou autres soucieux du bien être corporel (compte les calories brûlées, les pas réalisés, etc.).
- What’s new : propose du contenu (applications, jeux, films, etc.).
- Movie creator : permet de créer des vidéos.
- Dessin : permet de créer des dessins… ou plutôt de prendre des notes.
- Xperia Lounge : restez dans l’univers Sony, avec du contenu proposé gratuitement (bon, ça fait très pub tout de même).
- Spotify, Facebook, Amazon, AVG Protection, etc. : des applications placées ici en natif grâce à des accords éditeurs-constructeur.
- Créateur d’autocollants : permet de créer des petites séries d’images animées, etc.
- Track ID : permet d’identifier un titre musical écouté.
- Effet réalisé augmentée : afin de créer des photos avec des effets.

  • Système d’exploitation : Android 6.0 « Marshmallow » | Surcouche : Sony.
  • Edit du 22/12/2016 : Android a été mis à jour en version 7.0 « Nougat ».

6. Usage : la photo à l’honneur

sony-xperia-xz-vue-09Inutile de nous attarder sur les usages de « base » proposés par tous les smartphones (lecture mp3/vidéo, recevoir/émettre un appel ou bien encore des SMS/MMS/emails, etc.) ni même sur la capacité de ce XZ à faire fonctionner de gros jeux 3D…

Il s’agit donc de s’attarder sur la qualité photo d’une part.
Et d’autre part, sur l’autonomie de XZ.

Pour ce qui est de la qualité photo, il est évident que Sony figure parmi les marques qui disposent du meilleur savoir-faire en la matière, y compris lorsqu’il s’agit de capteurs miniaturisés pour smartphones. Car rappelons tout de même que Sony est le principal constructeur de capteurs photo pour mobile au monde.

On a donc ici un mobile avec un capteur dorsal qui cumule l’ensemble des technologies de la marque, et dispose ainsi de bons points.
Notamment un capteur dorsal 23MP avec une excellent optimisation logicielle qui permet d’obtenir des photos avec un très bon piqué (un peu trop prononcé au goût de certains), une bonne gestion des couleurs (aussi « réaliste » que cela puisse être) et qui en prime dispose d’un autofocus (merci le « laser ») ultra-rapide.
Idem pour le capteur photo frontal qui lui aussi prend de bonnes photos (sympa pour les selfies).

Pour ce qui est de l’autonomie, à priori, elle n’aurait pas dû être exceptionnelle… en raison de la présence d’une batterie d’une capacité de moins de 3.000 mAh.
Et pourtant, cet Xperia XZ s’en sort très bien sur ce point, pour peu que l’on ne sur-sollicite pas ses composants comme cela peut être le cas avec des jeux 3D.
Ainsi, voir une vidéo, écouter des mp3, appeler, textoter… sont autant d’usages « basiques » que ce téléphone saura fournir sans dégrader à outrance son autonomie.
Et il est donc parfaitement possible d’atteindre les 1,5 jours avant de recharger.

Autre point intéressant, celui du mode d’économie d’énergie appelé Stamina chez Sony.
Un mode qui permet de réduire les performances du mobile afin d’améliorer son autonomie, ou bien encore un autre (Ultra-Stamina) qui limite l’usage du mobile au stricte minimum et augmentera considérablement le nombre d’heures d’usage.

  • Appareil photo dorsal :  23MP avec focale f/2.3 autofocus rapide (laser) et flash LED double-ton. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 13MP avec focale f/2.0. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 2.900 mAh. 1 heure de vidéo consommera 20% d’énergie. Mode « Stamina » et recharge rapide.

En conclusion : le must du constructeur à prix d’or

Vous l’aurez compris, le Sony Xperia XZ est donc bien le must du constructeur nippon.
Un must qui a tout de même son prix (699€ lors de son lancement à la fin 2016), mais qui semble justifié.

En effet, les – très – bons points de ce mobile sont nombreux, et sur certains aspects, le XZ arrive à mettre ses concurrents à la peine…
Mais, pas sur tous les points… comme par exemple celui de l’écran.

Car si cet écran n’est pas mauvais (loin de là), certains concurrents sont soit dotés d’une technologie aux meilleurs contrastes (Super AMOLED de Samsung) ou bien de résolutions plus élevés (2K) ce qui reste un argument marketing plus qu’autre chose.

Il s’agit donc d’un excellent mobile, qui démontre si besoin, que Sony est toujours « dans la place », capable de faire d’excellents smartphones, complets et performants.
Car sur ce dernier point, pour ce qui est des composants internes, le constructeurs n’a pas lésiné, que ce soit pour la photo, la connectivité, la qualité photo/audio, etc.

Un très bon ultra-haut de gamme donc, que l’on peut vous recommander sans l’ombre d’un doute, mais qui nécessitera de faire le pour et le contre lors de votre choix face à des mobiles tels que les Samsung Galaxy S7, LG G5, HTC One M10, etc.

  • Les plus : design et finition, performances, connectivité, qualité photo.
  • Les moins : le prix élevé (heureusement, il existe des bons plans), 12Go de ROM « perdus » sur 32, écran et résolution 1080p « seulement ».

Galerie photos :

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

5 commentaires

  1. Bon test mais pour la conclusion…

    Je ne suis pas du même avis que toi Marco, je ne recommande pas ce phone ni même aucun phone Sony sorti après les Z3 qui ne valent pas leurs prédécesseurs.
    Prix plus qu’exagéré, certification IP moins élevé (voir inexistante), autonomie en deçà, qualité d’écran qui stagne, design et optimisation pas terrible, rendu photo et vidéo moins bon que la concurrence avec son propre APN)
    Bref rien de mieux si ce n’est qu’une évolution hardware (merci Qualcomm et autres marques)

    Cette marque est maintenant (à regret) à classer au même titre que HTC au rang des mauvais élèves.
    S’ils n’avaient pas Playstation et le monde de la TV je pense qu’ils auraient déjà fait racheter par une autre marque.
    Et s’ils persiste dans cette voie ça sent la fin des mobile Sony un peu comme leurs PC Vaio.

    • Merci pour ton commentaire Will.
      Il est vrai que, ne serait-ce que sur le plan de la notoriété (spontanée), Sony a perdu la course sur les marchés occidentaux.
      De là à dire qu’ils sont en perdition comme l’est HTC (qui clairement ne savent plus où ils vont… en mobile « sans saveur » et HTC Vive sur un marché encore inexistant).

      Enfin, bon, c’est sûr que je ne dirai pas que ce XZ est LE mobile ultra-haut de gamme de l’année 2016… mais je pense qu’il peut figurer dans le liste des choix (le prix devrait baisser, et on est déjà en déc. 2016 à moins de 600€ sur le web).

      A bientôt

  2. Désolé, mais les liens vers les échantillons photos ne fonctionnent pas…

  3. Perso j’aime bien Sony, ne serait-ce que pour la surcouche qui est légère et proche du stock contrairement à d’autres.

Répondre à Will Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>