Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Alcatel Idol 5 : un smartphone sans surprise

Test de l’Alcatel Idol 5 : un smartphone sans surprise

alcatel idol 5 - vue 03

Si les Alcatel Idol 5 et Idol 5S ont tous deux été présentés au dernier Salon IFA de Berlin au mois de septembre 2017, seul le premier foulera le sol français.

En effet, la maison mère TCL a désormais choisi de n’importer dans l’Hexagone, et même dans la plupart des autres pays d’Europe, que les smartphones de moins de 300 Euros.

En ce début du mois de janvier 2018, l’Idol 5 est proposé au prix de 229 Euros sur le Net, ce qui en fait un début de milieu de gamme.

Le nouveau venu a perdu certaines des caractéristiques de l’Idol 4, comme les doubles haut-parleurs et leur côté réversible.
N’espérez-pas non plus trouver un casque VR dans la boîte de l’Idol 5.

Notez que la version de ce dernier que j’ai testée pour vous pendant plusieurs jours porte le nom de code de 6058D, et est donc équipée de 2 slots SIM.

Mais que vaut cet Alcatel Idol 5? Qu’en ai-je pensé et faut-il l’acheter?
Tant de questions dont vous trouverez la réponse dans cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un très beau design

alcatel idol 5 - vue 05

L’Idol 5 a plutôt fière allure. Il arbore une coque en aluminium avec des flancs chanfreinés avec minutie.
Le terminal parvient à dissimuler ses antennes radio derrière de discrètes bandes en plastique de couleur argent (sur le modèle Metal Silver ici présenté).

Le capteur photo principal apparaît dans le coin supérieur gauche. Il est entouré d’un anneau chromé et est accompagné d’un flash LED dual-tone.

Plus bas, on trouve le lecteur d’empreintes digitales, un élément désormais devenu presque indispensable sur un smartphone.
Viennent ensuite les marquages IDOL (en incrustation), Alcatel et la certification CE.

alcatel idol 5 - vue 04

Même si l’Idol 5 est sorti en fin d’année 2017, il conserve de larges bandes en haut et en bas de l’écran de 5,2 pouces.
Ce dernier n’occupe ainsi que 69,3% de la face avant.
Il est protégé par une vitre 2.5D oléophobe Dragontrail d’Asahi Glass.

Cet afficheur est surmonté d’un écouteur, d’un capteur photo frontal accompagné d’un flash LED, des capteurs de luminosité/proximité et d’une LED de notifications.

Les 3 touches Android sont intégrées à l’écran et viennent donc amputer de quelques centimètres carrés la surface d’affichage utile.

alcatel idol 5 - vue 06

alcatel idol 5 - vue 07

Le côté droit accueille le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), alors que le flanc droit fait place à la touche de volume et au bouton d’allumage.
Remarquez que ce dernier est diamanté pour pouvoir le reconnaître à l’aveugle.

alcatel idol 5 - vue 08

alcatel idol 5 - vue 09

Sur la tranche supérieure du mobile on trouve un micro réducteur de bruit et un port jack 3.5, tandis qu’à l’opposé on remarque que le port micro USB est bordé de 2 grilles : celle de gauche masque l’entrée micro primaire et celle de droite protège le haut-parleur.

  • Dimensions : 148 mm de long x 73 mm de large x 7,5 mm d’épaisseur | Poids : 155 grammes

2. Image et son : de la Full HD au programme

alcatel idol 5 - vue 10

Alors que l’on commence à trouver des smartphones à moins de 200 Euros à l’écran aux bordures réduites au ratio 18:9, l’Idol 5 reste fidèle au 16:9.

Il arbore un écran LTPS de 5,2 pouces dont la dalle atteint une résolution Full HD.
Bien contrasté, cet écran affiche une de belles couleurs qui peuvent être réglées au goût de chacun via la fonction Miravision présente dans les paramètres du téléphone.

Avec 360 cd/m², la luminosité n’est pas ce que l’on a connu de mieux et sera un peu limite pour consulter son mobile en plein soleil.

Le haut-parleur diffuse un son clair et suffisamment puissant pour réveiller vos voisins.
A la sortie, j’ai d’ailleurs mesuré 95 db.
En appel, l’écouteur fourni un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.
Rien à signaler sur le jack 3.5, si ce n’est que le kit piéton fourni dans la boîte est des plus basiques.

  • Ecran : 5,2 pouces (IPS) avec résolution 1080 x 1920 px, soit donc une densité de 423 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : limitées

alcatel idol 5 - vue 16

TCL dote son nouveau smartphone d’un processeur 8 cœurs d’origine Mediatek.
Ce dernier est associé à 3Go de RAM.

L’ensemble n’est pas vraiment un modèle de fluidité.
Certains gros jeux sont à la peine et le nombre d’images par seconde baisse très rapidement face aux derniers titres en 3D.

Les benchmarks viennent confirmer mes impressions avec des scores de 37.924 points sur Antutu ou encore de 4.442 points sur 3D Mark (Ice Storm Extreme).

En revanche, malgré sa coque en aluminium qui conduit la chaleur, ce terminal ne monte pas trop en température.

Pour le stockage, l’Idol 5 embarque 16Go en interne dont 9,8Go sont réellement disponibles, avec en prime la possibilité de glisser une carte micro SD (+256Go).

  • Antutu Benchmark (v6.2.7): 37.924 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 4.442 points
  • Processeur : Octa-core Mediatek MT6753 64 bits cadencé à 1,3GHz | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Mali-T720MP3
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 9,81Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

alcatel idol 5 - vue 18

La partie radio est tout à fait classique dans cette gamme de prix, avec de la 4G LTE de catégorie 4 (150 Mbps en doawnload), mais également avec de la 3G+ et de la 2G.
Notez que la 4G embarquée par l’Idol 5 intègre la B20, mais également la B28, la bande des 700 MHz.

A côté de cela, on a bien sûr la panoplie des connexions habituelles que sont : le WiFi (b/g/n), le (A)GPS, le Bluetooth (4.2), un port micro USB 2.0 (OTG), 2 emplacements SIM, un emplacement micro SD, de la radio FM, un port jack 3.5, etc.

Pour ce qui est des différents capteurs, on a bien un accéléromètre, une boussole et un gyroscope, mais également un lecteur d’empreintes digitales qui s’est montré efficace lors du test.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS (seul), dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 11 secondes à l’Idol 5 avant d’obtenir un premier fixe (4 satellites).

Avec 1,59 W/Kg, ce mobile n’est certainement pas un bon élève en matière de DAS (Débit d’Absorption Spécifique).
A l’heure où certains smartphones de milieu de gamme affichent un DAS de 0,3 W/Kg, c’est pitoyable!

5. Système d’exploitation : un OS (presque) à jour

alcatel idol 5 - vue 22

Android est ici présent dans sa version Nougat 7.0.
Oreo 8.0 étant encore trop peu répandu, on peut dire que l’Idol 5 est à jour sur son système d’exploitation.

alcatel idol 5 - vue 20

Le constructeur a apposé une légère surcouche appelée Joy UI.
Avec cette dernière, vous avez le choix d’activer ou non le tiroir des applications.

alcatel idol 5 - vue 21

Les modifications sont principalement d’ordre visuel (fonds d’écran, icônes), mais également applicatives.
Et sur ce dernier point, les applications installées par défaut sont notamment:

alcatel idol 5 - vue 14

- Apps : un magasin d’applications.
- Musique : un lecteur MP3 au look retravaillé.
- Navigateur : un navigateur Internet à l’ergonomie simplifiée.

alcatel idol 5 - vue 19

- Sécurité du téléphone : un fourre-tout dans lequel on retrouve un optimiseur de RAM, un antivirus, un gestionnaire de notifications, un mode économie d’énergie, etc.

alcatel idol 5 - vue 15

alcatel idol 5 - vue 17

Dans les paramètres du téléphone, il est possible d’activer la « Now Key », une touche circulaire de raccourcis que vous pouvez placer où bon vous semble sur votre écran.

alcatel idol 5 - vue 23

Le mobile propose aux utilisateurs une fonction très pratique qui leur permet de gérer simultanément deux comptes sur un même réseau social. Dans le menu des paramètres, cette fonction est appelée « Clonage d’application ».

Lors de la configuration du mobile, on remarque également la présence d’un assistant d’installation d’applications partenaires.
Ce panneau vous propose donc une série d’applications. Libre alors à vous de les installer ou non.

  • Système d’exploitation : Android Nougat 7.0 | Surcouche : Joy UI

6. Usage : une autonomie un peu juste

alcatel idol 5 - vue 24

Je ne vous parlerai pas ici des usages basiques d’un smartphone moderne.
Je m’attarderai plutôt sur les 2 points qui permettent encore en 2018 de différencier les mobiles les uns des autres : la qualité photo et l’autonomie.

L’appareil photo principal s’appuie sur un capteur de 13 mégapixels lié à une optique f/2.0.
Un bon conseil, oubliez le mode HDR et la résolution de 16 mégapixels proposée dans les menus de l’application Caméra.
Il s’agit d’une simple interpolation logicielle.

alcatel idol 5 - vue 01

Dans de très bonnes conditions d’éclairage, les clichés sont très corrects.
En revanche, à l’instar de nombreux concurrents, si la lumière vient à manquer le bruit se fait très vite remarquer et les flous apparaissent.
La captation vidéo peut se faire jusqu’en 1080p mais l’autofocus a du mal à suivre le mouvement.

Le capteur photo frontal de 5 mégapixels, accompagné d’un flash LED, produit des autoportraits corrects, sans plus.

alcatel idol 5 - vue 02

L’Idol 5 est équipé d’une batterie de 2800 mAh qui lui permet, dans des conditions raisonnables d’utilisation, de tenir une journée. Le soir venu, il vous faudra recharger votre smartphone.
Pas de recharge rapide non plus, on devra se contenter d’un chargeur de 1A.

alcatel idol 5 - vue 25

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 18% de l’énergie contenue dans la batterie.

  • Appareil photo dorsal :  13 mégapixels avec autofocus et flash dual-tone.
  • Batterie : Fixe de 2800 mAh.

En conclusion : un bon milieu de gamme, sans plus

alcatel idol 5 - vue 12

Les deux points forts de cet Alcatel Idol 5 sont son joli design au boîtier en aluminium et son écran Full HD.

Malheureusement, il a perdu les deux haut-parleurs et le côté réversible de son prédécesseur, l’Idol 4.
De plus, son autonomie est un peu juste pour un smartphone offrant des performances plutôt limitées.

A 229 Euros, le nouveau venu se destinera aux utilisateurs lambda qui désirent un bel appareil capable de téléphoner, de surfer sur Internet et d’aller traîner sur les réseaux sociaux.

Cependant, ses concurrents vont lui mener la vie dure.

  • Les plus : Design avec boîtier métallique, écran Full HD.
  • Les moins : Autonomie un peu juste.

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

11 commentaires

  1. Le petit test pour bien commencé 2018 ;)
    Bonne année à toute l’équipe de TFP en vous souhaitant le meilleur possible pour cette nouvelle année.

    Très déçu du Idol 5 car autrefois le gamme Idol représentait le haut de gamme. Par exemple le Idol 3, 4 et 4S.
    Nous vivons un retour en arrière, j’aurais franchement espérer nettement mieux de la part de Alcatel.
    Le design est beau mais mise à part ça, il ne faut pas haut de gamme comme ses prédécesseurs.
    Le prix reste bon mais on a largement mieux désormais pour le prix.
    J’espère que pour 2018 Alcatel va se réveiller et nous proposer un smarphone digne du Idol 4S avec du double HP, beau design, écran 18/8 et bien évidemment un par rapport qualité-prix.
    Bientôt le CES de Las Vegas, peut-être que Alcatel va présenter quelque smarphone !

  2. Un smartphone sans surprise ? Oh si ! La surprise c’est qu’après un Idol 4 qui était très bon, avec quand même une innovation (la réversibilité) le son et l’écran en Technicolor, on aurait espéré qu’ils fassent aussi bien.
    J »ai failli arrêter la lecture de l’article au passage de la luminosité de 360 CD/m2.
    Rien que ce point est rédhibitoire.
    J’ai quand même poursuivi, mais bon il faut avouer qu’il n’est pas au top dans aucun domaine.
    TCL ne veut pas importer leurs [hauts de gamme] -remarquez les crochets- eh bien qu’ils se les gardent, et qu’ils gardent aussi leurs modèles à moins de 300€, on ira voir ailleurs et on sera bien mieux servis. Cet Idol 5 est vraiment peu engageant, c’est à croire que TCL veut se débarrasser d’Alcatel en la coulant tout simplement.
    J’espère que ce flop ne va pas rejaillir sur les entreprises françaises (Alcatel est français même si sous la coupe de Nokia).

  3. J’ai acheté un Idol 3 à sa sorti. C’était vraiment un super smartphone pour le prix à l’époque. Tout ce qui a fait le charme de l’Idol 3 a disparu dans l’Idol 5. Le coté réversible, les écouteurs JCL les enceintes stéréo puissantes en façade et toujours seulement 16 Go de stockage a ce prix là, on aurait pu espérer 32 Go et 4Go de RAM. Bref, pour moins cher, le Neffos X1 Max est quand même mieux. Mon copain en a un depuis 2 mois (je le lui ai fais acheter suite au test publié ici) et il ne regrette pas son achat.

  4. Idol 5 ou comment couler une marque.
    Ils n’auraient pas dû appeler le précédent Idol 4, les constructeurs chinois n’utilisent pas ce nombre. Ça aura porté malheur à Alcatel, ils ne savent plus ce qu’ils font, vraiment du grand n’importe quoi.

  5. +1 très déçu de cette Idol 5 qui est en deçà de l’Idol 4 qui a sa sortie était très novateur et avait un aspect plus haut de gamme.

    PS : Bonne année à tous ;D

  6. Bonsoir

    Et combien de temps prend une charge?

  7. Ok Merci
    En fait chez Alcatel, ils ont pas de modèle qui rechage rapidement

Répondre à pipoux Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>