Accueil » Diverses marques » Test du Xiaomi Mi A3 : Android dans son plus simple appareil

Test du Xiaomi Mi A3 : Android dans son plus simple appareil

Au mois de juillet 2019, Xiaomi lançait le Mi CC9, un smartphone de milieu de gamme réservé au marché chinois tournant sous MIUI 10.

Quelques semaines plus tard, la marque originaire de l’Empire du Milieu présente le Mi A3, une édition globale du Mi CC9 animé cette fois par Android One.

Le Xiaomi Mi A3 reprend donc le boîtier, le processeur et le module photo du Mi CC9, par contre sa résolution d’écran est différente.

Vendu à sa sortie en Europe au prix public conseillé de 249,99 euros TTC, il est aujourd’hui possible de trouver sa version 4Go de RAM + 64Go de ROM à un tarif proche des 185 euros.

Mais que nous réserve ce Xiaomi Mi A3, et qu’en ai-je pensé?
C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du bel ouvrage

Le Mi A3 reprend les codes stylistiques du Mi 9 tout en proposant des dimensions plus réduites.

Si les contours sont en polycarbonate chromé ou laqué (suivant les versions), l’avant et l’arrière font eux appel au verre traité Corning Gorilla 5.

Le dos légèrement bombé offre une prise en main très agréable.
Notez que la marque a eu la bonne idée d’insérer une coque de protection en silicone transparent dans le packaging.

Ce smartphone existe en 3 coloris : Gris Anthracite, Bleu et Blanc, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

La face avant est occupée à hauteur de 83,14% par un écran 2.5D waterdrop de 6,088 pouces.
Ce dernier est surmonté par un écouteur, par une LED de notifications, par une caméra frontale et par les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Le côté gauche fait place au tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), alors que le flanc droit accueille la touche de volume et le bouton d’allumage.

Sur la tranche haute du mobile on retrouve un micro d’ambiance, un port mini jack et un port infrarouge.

A l’opposé, on note la présence d’un port micro USB-C bordé de 2 grilles : celle de gauche cache l’entrée micro primaire alors que celle de droite protège le haut-parleur.

Retournons maintenant le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo à 3 capteurs accompagné d’un flash dual-LED.
Plus bas, la mention “48MP AI Camera” et la marque Xiaomi en toutes lettres.
Dans le coin inférieur gauche, on note la présence des logos Android One et de la certification CE.

  • Dimensions : 153,5 mm de long x 71,9 mm de large x 8,5 mm d’épaisseur | Poids : 173,8 grammes

2. Image et son : une image en HD+

Le Xiaomi Mi A3 reprend bon nombre de composants du Mi CC9.

Par contre si l’écran de ce dernier propose une résolution Full HD+, celui du Mi A3 doit se contenter d’afficher une image en HD+.
Fort heureusement ce déficit en matière de définition d’image est compensé par la technologie Amoled ici employée.
Cela implique donc des couleurs vives, des noirs profonds et des contrastes infinis.
Les angles de vision sont également largement ouverts.

On regrettera néanmoins le fait de ne pas pouvoir régler la température des couleurs via le menu des Paramètres.

La luminosité mesurée à 343 cd/m² n’est pas la meilleure qui soit.
Si elle permet de consulter sans problème l’écran de son mobile en extérieur, en plein soleil ce sera bien plus difficile.

Au final, on prendra quand même plaisir à regarder des vidéos sur l’écran au ratio 19.5:9 de ce Mi A3.

Le haut-parleur principal diffuse un son clair et puissant (107 db constatés à la sortie) et l’écoute via un casque filaire est agréable.
En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,088 pouces (Amoled) avec une résolution de 1560 x 720 pixels, soit donc une densité de 286 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : tout à fait honnêtes

140.000 points, c’est le score Antutu de ce Xiaomi Mi A3.
Un score qui est certes très loin des 370.000 points notamment obtenus avec le Mi 9, mais qui prouve que notre smartphone de test est capable de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment présents sur le Play Store.

Et si PUBG Mobile doit se contenter d’une qualité graphique minimale, ce n’est pas à cause de son SoC 8 cœurs Qualcomm Snapdragon 665 ni même à cause des 4Go de RAM qui l’accompagnent, mais bien à cause de sa résolution d’écran limitée à 720p.

Au niveau du stockage, sur les 64Go annoncés par la marque seuls 48,3Go seront réellement destinés à l’utilisateur.
Heureusement, il sera facile d’ajouter une carte micro SD (+256Go) qui occupera alors le second emplacement SIM.

A noter qu’une version de ce Mi A3 dotée de 128Go de ROM existe également.

  • Antutu Benchmark (v7.2.3) : 140.090 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 1081 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 665 (4 x 2,0GHz + 4 x 1,7GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Adreno 610
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 48,3Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

Xiaomi a fait des efforts, notamment depuis que cette marque chinoise a des ambitions internationales.

Le marché européen étant l’un des principaux marchés visés par la firme, on retrouve ici toutes les fréquences nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

On dispose donc d’un Xiaomi Mi A3 doté d’une 4G LTE de catégorie 12 (600 Mbps en download et 100 Mbps en upload) intégrant les bandes B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).

Bien entendu, on a également de la 2G et de la 3G+.

Pour le reste, on retrouve les autres connexions attendues sur un smartphone moderne, à savoir : du WiFi (a/b/g/n/ac), du Bluetooth (5.0),  le (A)GPS/Glonass/BDS, un port USB-C (OTG), un port mini-jack, 2 emplacement SIM, un slot micro SD, un port IR, de la radio FM, etc.
Seul le NFC manque à l’appel.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 21 secondes à ce Mi A3 avant d’obtenir un premier fixe (4 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur une boussole, sur un gyroscope et sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Mais la bonne surprise vient de la présence d’un lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle (de 5ème génération) qui se montre rapide et efficace. A ce niveau de prix, c’est une prouesse!
Le smartphone peut également être déverrouillé par la technologie de reconnaissance faciale (face-unlock), et là aussi cela fonctionne très bien.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,53 W/kg. C’est un bon score pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : de l’Android pur comme on l’aime

80% du marché mondial des smartphone est équipé d’un système Android.
Et pour cause, c’est un excellent système d’exploitation, d’autant plus dans sa version 9.0 Pie qui est extrêmement complète.

Nous sommes donc face à un système mature qui est généralement surcouché par les constructeurs, et Xiaomi n’est pas le dernier sur ce point…

Cependant, le Mi A3 est doté d’un système dénué de toute surcouche.
Nous nous retrouvons avec un Android stock, le plus similaire à ce que Google a souhaité obtenir en créant ce système d’exploitation.

Ce smartphone signé Xiaomi adhère donc au programme Android One qui permet notamment d’obtenir les mises à jour de sécurité Android par Google pendant 3 ans.

On retrouve donc ici le tiroir des applications cher à certains utilisateurs.
Ce dernier peut facilement être déroulé d’un geste du doigt allant du bas de l’écran vers le haut.

La nouvelle interface Android a perdu ses 3 touches habituelles pour adopter un système de gestures.

On devra par contre se passer de la fonction “double tape” et de l’Always On Display, même si l’écran est de type Amoled.

  • Système d’exploitation : Android 9 Pie | Surcouche : aucune

6. Usage : globalement satisfaisant

Bien évidemment, ce smartphone originaire de l’Empire du Milieu est capable de lire des MP3, des vidéos, de surfer sur le Web, de jouer à des jeux 2D et 3D, et bien sûr de passer des appels et d’envoyer des SMS, etc.

Ce n’est donc pas sur ces points que le Mi A3 parviendra à se différencier de ses concurrents.
Ce sera plutôt sur deux autres aspects : la qualité photo et l’autonomie.

Et sur ces deux points, il ne vous décevra pas!

A l’arrière nous retrouvons un module photo doté de 3 capteurs : un capteur principal Sony IMX582 de 48 mégapixels ouvrant à f/1.79, un capteur ultra grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.2 et un capteur de 2 MP ouvrant à f/2.4 servant à mesurer la profondeur de champ.

De jour, les résultats obtenus sont tout à fait bons. Le niveau de détail est vraiment bon, tout comme le respect des couleurs capturées.

A l’intérieur et dans des conditions de faible luminosité, le Mi A3 s’en sort plutôt bien et le mode Nuit est plutôt efficace.

Avec l’ultra grand angle, l’effet fish-eye est peu prononcé, et c’est tant mieux!

Notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30/60/120 FPS, mais également en 4K à 30 FPS.

A l’avant, on peut compter sur un capteur de 32 mégapixels ouvrant à f/2.0.

De jour, ce capteur frontal produira des autoportraits de très bonne qualité avec un piqué bien net.
En basse luminosité, les résultats se gâtent un peu mais cela reste quand même tout à fait acceptable.

La grosse batterie de 4030 mAh permet à ce smartphone une autonomie de 2 jours, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.
Cette batterie est compatible Quick Charge 3.0 18W, mais avec le chargeur de 10W présent dans le packaging il faudra environ 2 heures pour passer de 0 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés sur les smartphones de 2019.

  • Triple appareil photo dorsal :  48 + 8 + 2 mégapixels avec flash dual-LED et autofocus
  • Batterie : Fixe de 4030 mAh.

En conclusion : un maître achat

Comme la plupart du temps chez Xiaomi, ce Mi A3 présente un excellent rapport Qualité-Prix-Performances.

Nous sommes en présence d’un appareil très qualitatif, avec notamment un écran et une face arrière protégés par une vitre Corning Gorilla 5.

L’écran de 6,088 pouces au ratio 19.5:9 fait appel à la technologie Amoled, ce qui est bien évidemment un plus.

Mention spéciale également pour le lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle, pour le port USB-C et pour le port mini jack.

Ce Mi A3 offre également une très bonne qualité photo ainsi qu’une très bonne autonomie.

Les points faibles viendront essentiellement de l’écran dont la résolution se limite à de la HD+ et à sa luminosité qui n’est pas l’égal des meilleures.
Mais pour arriver au niveau de prix auquel est proposé ce smartphone, il faut savoir faire des compromis.

Pour moi, ce Xiaomi Mi A3 est à considérer comme étant un maître achat.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

5 commentaires

  1. Il n’a rien excitant cet 3e génération.
    Pire sur certains spec c’est ça douche froide (écran 720p, S665 vieillissant…)
    Même sur la gamme Redmi ils ont fait mieux.

  2. Bonjour, j’ai un redmi 4x que je souhaite changer. Le problème aujourd’hui c’est de trouver un smartphone compact peu onereuy, avec une très bonne autonomie et capable de faire des photos sympas. Ce mi A3 semble correspondre à ce cahier des charges. Qu’en pensez-vous ? Sinon connaissez-vous des alternatives ?
    Merci d’avance.

    • pour la même marque tu as redmi note 7 dans le même ordre de prix , le note 5 qui reste bon et à baissé pas mal en prix, ou le pocophone si tu as un peut plus de budget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *