Accueil » Diverses marques » Test du Huawei Mate 30 Pro : est-il utilisable sans les services Google ?

Test du Huawei Mate 30 Pro : est-il utilisable sans les services Google ?

Successeur de l’excellent Mate 20 Pro, le Huawei Mate 30 Pro est le premier smartphone de la marque à être privé des services Google.

Contrairement à la plupart de mes petits camarades testeurs, j’ai choisi de jouer le jeu et de ne pas installer le pack des G-Apps via des méthodes plus ou moins obscures mettant en péril la sécurité de mon appareil.
Des méthodes que TFP ne recommande d’ailleurs absolument pas.

En ce milieu du mois de février 2020, la version européenne du Mate 30 Pro (LIO-L29) est affichée au prix public conseillé officiel de 1099 euros TTC.
Toutefois, il est déjà possible de le trouver sous la barre des 800 euros TTC.

Ce Huawei Mate 30 Pro m’a accompagné au quotidien pendant 10 jours, et voilà ce que j’en pense.

coverdNous remercions l’Assurance Mobile coverd qui nous a permis de réaliser ce test.
coverd vous permet d’assurer et de protéger votre smartphone à partir de 4,90€/mois. Bénéficiez d’un mois offert grâce au code : TFP1

1. Esthétique : un véritable Apollon

Le Mate 30 Pro est un appareil premium. La qualité de fabrication est au top.
Il est extrêmement beau, mais il prend extrêmement vite les traces de doigts et s’avère extrêmement fuyant.

La faute en revient à l’écran très incurvé sur les bords qui occupe près de 95% de la face avant du terminal.

Heureusement, le constructeur fournit dans la boîte une coque de protection arrière en plastique crystal (pas sur tous les marchés) qui permet une prise en main “moins risquée”.

L’écran de 6,53 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 6 est surmonté d’une large encoche. Elle intègre les habituels capteurs de luminosité et de proximité, la caméra frontale, mais également les capteurs nécessaires à la reconnaissance faciale en 3D.

Pas de LED de notifications et pas d’écouteur. En fait, le son se propage via un système piezoélectrique (par vibration).

Les 3 touches habituelles Android sont tactiles puisqu’elles sont intégrées à l’écran.

Si le flanc gauche est vierge de toute touche, sur le côté droit on retrouve le bouton d’allumage teinté en rouge.
Vous allez me demander où est passée la touche de volume. En fait, elle est tactile et accessible via un double tape sur le bord gauche ou droit de l’écran, suivant que vous soyez gaucher ou droitier.

La tranche supérieure fait place à un port infrarouge et à un micro d’ambiance, tandis qu’à l’opposé on note la présence du tiroir SIM (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 nano SD), d’une entrée micro primaire, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur.

Si les contours sont faits d’aluminium anodisé, la face arrière fait appel à du verre protégé par du Corning Gorilla 6.

On y retrouve un module photo de forme circulaire intégrant 4 capteurs et un flash dual-LED.
A gauche de ce disque noir, on note la présence de l’estampille LEICA.
Plus bas, la marque Huawei et le logo de certification CE.

Il faut également signaler que ce mobile est certifié IP68, et ça c’est une bonne nouvelle!

Ce smartphone chinois ultra haut de gamme existe en Black, Cosmic Purple, Emerald Green et en Space Silver, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

  • Dimensions : 158,1 mm de long x 73,1 mm de large x 8,8 mm d’épaisseur | Poids : 198 grammes

2. Image et son : un écran waterfall, une image magnifique

Le Mate 30 Pro est équipé d’un écran waterfall (chute d’eau) de 6,53 pouces au format 18.4:9.
Ce dernier d’appuie sur la technologie Flex AMOLED et présente une résolution Full HD+.
Il est également certifié HDR 10.

L’ensemble restitue une très belle image aux contrastes infinis, aux noirs profonds et aux couleurs magnifiques.
Les angles de vue sont largement ouverts, mais c’est également la luminosité de 640 nits qui est bluffante.
On n’éprouvera donc aucune difficulté à consulter l’écran de son smartphone en plein soleil.

Le Mate 30 Pro est doté d’un seul haut-parleur principal (placé sur la tranche inférieure du terminal) délivrant un son clair et puissant (111 db constatés à la sortie).

En l’absence de prise mini-jack, il faudra utiliser les écouteurs en USB-C fournis dans le packaging, ou encore faire l’acquisition d’un casque Bluetooth.
Notons au passage que ce Mate 30 Pro est certifié Dolby Atmos.

En appel, le son est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

Regarder des vidéos sur l’écran de ce smartphone est un vrai régal.

  • Ecran : 6,53 pouces (Flex AMOLED) avec une résolution de 2400 x 1176 pixels, soit donc une densité de 409 ppp.
  • Son : Pas de port mini-jack, haut-parleur mono. Écouteur piezoélectrique

3. Performances : une machine de guerre

Le Mate 30 Pro inaugure le nouveau processeur maison, le HiSilicon Kirin 990, un SoC qui vient se frotter au Snapdragon 855 de Qualcomm.

Accompagnée ici de 8Go de RAM, d’un GPU Mali-G76 MP16 et d’un double NPU* (Network Processing Unit), cette puce n’a peur de rien.
Les très gros jeux 3D comme Fortnite ou PUBG Mobile ainsi que les applications les plus gourmandes ne sont qu’une formalité pour le Mate 30 Pro.

Face à nos benchmarks habituels, notre appareil de test a obtenu un peu plus de 479.000 points sur Antutu et un peu plus de 6000 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).

Pour le stockage, sur les 256Go annoncés par le constructeur, seul 230Go seront alloués à l’utilisateur.
Cependant, une carte nano-SD, appelée également NM-Card (un format créé par Huawei), pourra facilement être ajoutée (+256Go), en sacrifiant le second emplacement nano SIM.

*Le NPU est une sorte de coprocesseur dédié à l’Intelligence Artificielle.
Cette puce sera utilisée par un nombre croissant d’applications.
Grâce à des algorithmes de machine learning, l’IA apprend à vous connaître ainsi que l’usage que vous faites de votre smartphone.
Elle pourra ainsi allouer plus judicieusement la puissance du smartphone ou encore supprimer des éléments qui ne vous sont aucunement utiles.

  • Antutu Benchmark (v8.1.9) : 478.091 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 6036 points
  • Processeur : Octa-core Kirin 990 gravé en 7 nm (2 x 2,86GHz + 2 x 2,09GHz + 4 x 1,86GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Mali-G76 MP16
  • Mémoire de stockage : 256Go de mémoire qui se transforme en 230Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : exhaustive

Huawei est un spécialiste des technologies radio et fournit de nombreux opérateurs de par le monde en matériel d’infrastructure radio.

En toute logique donc, la marque venue de l’Empire du Milieu réserve ce qui se fait de mieux à son Mate 30 Pro.
Ce dernier propose donc un modem 4G LTE (VoLTE) de catégorie 21 intégrant les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).
Ce smartphone ultra haut de gamme est donc théoriquement capable d’atteindre un débit maximal de 1,4 Gbps dans le sens descendant.
Théoriquement bien entendu, car à ce jour aucun opérateur de téléphonie mobile dans le monde n’offre un tel débit.

A côté de cela, on a bien sûr également de la 2G et de la 3G+.

On retrouve aussi d’autres connexions telles que : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.1), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, QZSS, 2 emplacements nano SIM, un slot nano-SD, un port USB-C (OTG), un port infrarouge, mais également une puce NFC.
Il manquera donc un port mini-jack, et signalons le fait qu’aucun adaptateur n’est présent dans la boîte.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 51 secondes à notre Mate 30 Pro avant d’obtenir un premier fixe (26 satellites).

Les amateurs de réalité virtuelle/augmentée seront heureux d’apprendre que ce smartphone est bien doté d’une boussole, d’un gyroscope, d’un accéléromètre, des habituels capteurs de luminosité et de proximité, mais également d’un baromètre et d’un altimètre.

Enfin au niveau de la sécurité, ce smartphone signé Huawei peut soit être déverrouillé par le lecteur d’empreintes digitales logé sous l’écran, soit par la technologie de reconnaissance faciale 3D.
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,54 W/kg à la tête. C’est un bon score pour un mobile sorti en 2020.

5. Système d’exploitation : son talon d’Achille

Notre Mate 30 Pro est animé par la dernière version en date de l’OS de Google, à savoir Android 10.

Comme à son habitude, le constructeur a plaqué par dessus sa surcouche maison EMUI, ici dans sa nouvelle déclinaison EMUI 10.

Par défaut, l’interface ne propose pas de tiroir d’applications. Tous les écrans sont des bureaux.
Cependant, un petit passage par le menu des Paramètres vous permettra de l’ajouter.

Sur la page la plus à gauche de l’écran d’accueil on pourra ajouter un flux d’actualités nommé ici Today.

Les trois touches Android habituelles pourront être remplacées par un système de gestures.

En plus d’un mode sombre, le Mate 30 Pro propose également l’Always On Display.

En plus d’un magasin de Thèmes offrant un large panel d’options de personnalisation de l’interface, Huawei propose tout un lot d’applications maison, mais également des applications liées à des partenaires.
Parmi celles-ci on a :

– Gestionnaire : une appli permettant notamment de manager sa RAM/ROM
– Thèmes : permettant de personnaliser l’interface de son smartphone
– Musique : un lecteur de musique propriétaire
– Vidéo : un lecteur vidéo propre au constructeur
– App Gallery : un magasin d’applications signé Huawei
– Bloc-Notes : permettant de prendre des notes
– Email : le client email de Huawei
– Assistance : permettant notamment d’entrer en contact avec le service d’assistance du constructeur
– Santé : une application permettant de traquer vos activités physiques
– Météo : permettant de connaître le temps qu’il fait
– Calculatrice
– Enregistreur sonore : un dictaphone
– Phone Clone : permettant de récupérer les données de votre ancien smartphone
– WPS Office Lite
– Etc.

… mais pas d’applications Google.

Pour pallier à ce manque, il faudra donc aller puiser dans le store d’applications du constructeur (App Gallery) et dans des stores alternatifs de style Aptoide ou autres.

La version européenne d’App Gallery est beaucoup moins fournie que son pendant chinois, mais Huawei l’étoffe régulièrement.

Personnellement, je n’ai eu aucun problème à utiliser le Huawei Mate 30 Pro au quotidien. J’ai toujours réussi à trouver des alternatives aux applications Google.

De base, vous avez accès au moteur de recherche de Google et les applications Microsoft peuvent être téléchargées au départ de l’App Gallery, tout comme Facebook.
Par contre, pas d’accès à Twitter.

Votre adresse de messagerie Gmail peut également être ajoutée au client email de Huawei.

Pour les jeux, Fortnite, PUBG Mobile et bien d’autres sont présents sur le store du constructeur chinois. Par contre, vous ne trouverez pas de Candy Crush.

Maps n’étant pas accessible, je l’ai remplacé par HERE we go, mais il y a énormément d’autres applis de navigation disponibles.

Comme vous l’aurez compris, il faudra modifier certaines de vos habitudes pour vous adapter au Mate 30 Pro et pouvoir ainsi l’utiliser au quotidien.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Surcouche : EMUI 10

6. Usage : excellent en photo, excellente autonomie

Le Huawei Mate 30 Pro répondra à tous les usages, qu’ils soient productifs, bureautiques, ludiques ou encore multimédia.

A cela s’ajoutent deux autres aspects sur lesquels ce smartphone excelle : d’une part la qualité photo, et d’autre part l’autonomie.

Le Mate 30 Pro est à ce jour un des meilleurs photophones du marché, voire le meilleur.
Cela est lié en grande partie à la panoplie de capteurs photo présents sur le mobile.

A l’arrière, on profite ainsi d’un module photo doté de 4 capteurs : un objectif principal Sony IMX650 de 40 mégapixels ouvrant à f/1.6, un objectif ultra grand angle de 40 MP ouvrant à f/1.8, un téléobjectif x3 de 8 MP ouvrant à f/2.4, et enfin un capteur ToF 3D pour gérer la profondeur de champ.

Grâce à tous ces capteurs, notre héraut offre une réelle polyvalence photographique.

Le Mate 30 Pro sera capable de s’en sortir avec brio dans un très grand nombre de situations.

De jour, les photos capturées avec l’objectif principal jouissent d’un niveau de détails élevé. Elles sont sublimées afin qu’elles soient agréables à regarder.

De nuit, l’APN captera toujours suffisamment de lumière pour délivrer un rendu riche en détails, avec un bruit qui restera très modéré.

Le mode nocturne est très efficace, mais avec un temps de pose plus long qui nécessitera de ne pas bouger pendant quelques secondes afin d’obtenir des photos réussies.

Lorsque la lumière est suffisante, les clichés capturés avec l’objectif ultra grand angle seront également de bonne facture, avec une distorsion naturelle subtilement atténuée.

De nuit, les photos sont un peu moins nettes, mais notre Mate 30 Pro se maintient quand même à un très haut niveau de qualité.

Le capteur téléphoto de 8 MP propose un zoom optique x3 de bonne facture, permettant de capturer un petit détail au loin.
Le zoom hybride x5 sera lui aussi particulièrement efficace, même de nuit.

Le mode Portrait produit également de beaux clichés, avec des contours bien détourés.

La caméra frontale de 32 mégapixels ouvrant à f/2.0 est secondée par un capteur ToF 3D.
Elle capture des autoportraits d’une très grande qualité.
Dans de mauvaises conditions lumineuses, ce capteur frontal délivrera des photos manquant un peu de netteté.

En vidéo, le Mate 30 Pro tient ses promesses et enregistre des contenus bien détaillés, aux belles couleurs et à la stabilisation assurée.

L’objectif principal est capable de filmer en 4K à 30 et à 60 FPS, mais également en 1080p à 30, 60 et 120 FPS.
A cela s’ajoute un mode ralenti qui peut atteindre 7680 images/sec en 720p.

Sur DXO Mark Mobile, notre smartphone de test obtient des scores photo de 121 pour la qualité photo arrière, de 93 pour la qualité photo avant et de 100 pour la qualité vidéo, ce qui le place sur le haut du panier.

Si le Mate 30 Pro donne dans l’excellence côté photo, il n’est pas en reste en ce qui concerne l’autonomie.

En effet, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, la batterie de 4500 mAh permettra de dépasser les 2 jours avant de demander à être rechargée.

De plus, Huawei propose ici plusieurs fonctions liées à la recharge, à commencer par la charge rapide de 40 W permettant de passer de 0 à 100% de batterie en un peu plus d’une heure.
A cela, il faut ajouter la recharge rapide sans fil (27 W) et même la recharge sans fil inversée (votre Mate 30 Pro est capable de recharger sans fil un autre terminal compatible).

Notez que la recharge sans fil fonctionne même avec une coque de protection.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Quadruple appareil photo dorsal :  40 MP + 40 MP + 8 MP + ToF avec autofocus et flash dual-LED.
  • Batterie : Fixe de de 4500 mAh.

En conclusion : un achat sous condition

Le design de ce Huawei Mate 30 Pro attire le regard.
Il a un corps d’athlète et bénéficie d’une qualité de fabrication exemplaire.

Son écran OLED incurvé restitue une image magnifique et le son, même s’il n’est pas stéréo, reste tout à fait bon.

Sous le capot on retrouve des composants délivrant des performances hors du commun qui permettent de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment.

Ce terminal chinois dispose d’une connectivité exhaustive permettant de le qualifier de future phone.

C’est la dernière version de l’OS de Google, Android 10 qui anime ce flagship.
Ce système, accompagné de la surcouche maison EMUI 10, offre une excellente fluidité au quotidien.

Le Mate 30 Pro réveillera le professionnel de la photo qui sommeille en vous, puisque le smartphone excelle dans ce domaine, mais également dans le domaine de l’autonomie.

Malheureusement, tout comme la plus belle femme du monde ne pourra donner ce qu’elle n’a pas, le Mate 30 Pro ne pourra vous offrir la possibilité d’utiliser les services Google.
La faute en revient à un bras de fer politique entre le Gouvernement américain du Président Trump et Huawei.

Mais cela ne signifie absolument pas que cet ultra haut de gamme chinois est mauvais et qu’il ne pourra pas être utilisé au quotidien.
Le Huawei Mate 30 Pro est un excellent smartphone dont l’achat sera conditionné par votre utilisation personnelle.

  • Les plus : Design, qualité de fabrication, écran, performances, qualité photo, autonomie.
  • Les moins : Pas de services Google, pas de port mini-jack, extrêmement glissant en main, pas de son stéréo.

Les meilleures offres du moment :

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. personnellement sans play store c est trop compliqué et pourtant j apprécie la marque

    • Huawei n’est pas (plus) seul.
      Primo, vu la population chinoise, ils doivent avoir grosso modo 2/4 du marché rien qu’en Chine (quelqu’un connait les chiffres ?)
      Secundo, Huawei est déjà associé à Oppo, Xiaomi, One+ (excuse du peu) et sont en train d’élaborer une alternative viable à Google. On sait qu’Oppo et One+ sont deux des marques de BBK avec Vivo et Realme.
      Tertio, beaucoup de gens ne font pas où peu de jeux sur leurs smartphones, ils préfèrent les consoles de jeux. Et comme pour YouTube, Facebook et d’autres réseaux sociaux fonctionnent sur internet sans avoir besoin des applis, et comme ils utilisent principalement l’appareil photo qui est un must, cette cible pourra prendre le Mate 30

  2. Huawei a intérêt de rapidement à sortir une alternative viable au Playstore et autres app Google et arrêter de nous sortir des phones sans (comme si cela n’était pas grave) avant de perdre du terrain en Europe au profit d’autres marques chinoises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *