Accueil » Diverses marques » Test du Xiaomi Redmi Note 9 Pro : une mise à jour du Note 9S

Test du Xiaomi Redmi Note 9 Pro : une mise à jour du Note 9S

La gamme Redmi Note 9 se compose de trois modèles : le Redmi Note 9, le Redmi Note 9s et le Redmi Note 9 Pro.

Après le test du Redmi Note 9s, je vous propose aujourd’hui celui du Redmi Note 9 Pro.
C’est ce dernier qui possède la fiche technique la mieux fournie des trois modèles.

En ce milieu du mois de juin 2020, la version de 6Go de RAM + 64Go de ROM est affichée au prix de 249,90 euros, alors que pour la déclinaison 6Go de RAM + 128Go de ROM il faudra tabler sue 299,90 euros.

C’est cette dernière configuration qui fait l’objet de cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un smartphone imposant

Avec son écran de 6,67 pouces et des dimensions de 16,6 cm de long sur 7,7 cm de large, le Redmi Note 9 Pro est ce que l’on peut appeler un grand smartphone.
Malgré cela, il offre une très bonne prise en main. Seule la touche de volume est placée un peu trop haut, ce qui obligera une gymnastique du pouce pour les droitiers.

La qualité des matériaux et d’assemblage est vraiment très bonne.

L’avant est occupé à hauteur de 84,5% par un écran poinçonné protégé par une vitre Corning Gorilla 5 au profil 2.5D.
Celui-ci est surmonté d’un écouteur et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Une minuscule LED de notifications partage l’emplacement de l’écouteur.
Les 3 touches Android habituelles sont intégrées à l’écran et sont donc tactiles.

Le flanc gauche est occupé par le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD), tandis que sur le côté droit on trouve la touche de volume et le bouton d’allumage intégrant un lecteur d’empreintes digitales.

La tranche supérieure accueille un port IR ainsi qu’un micro d’ambiance.

A l’opposé, on note la présence d’un port mini-jack, d’un port USB-C, de l’entrée micro primaire et de la grille du haut-parleur.

L’arrière du mobile fait appel à un verre traité Corning Gorilla 5.
On y remarque un module photo de forme carrée intégrant 4 capteurs. Il est accompagné d’un flash LED et de la mention “64MP Camera”.
Plus bas, la marque Redmi et le logo de certification CE.

Ce smartphone chinois est proposé en 3 couleurs : Interstellar Black, Tropical Green et Glacier White, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

Pour conclure ce chapitre, signalons que le Redmi Note 9 Pro est certifié P2i et qu’il résiste donc aux éclaboussures.

  • Dimensions : 165,75 mm de long x 76,7 mm de large x 8,8 mm d’épaisseur | Poids : 209 grammes

2. Image et son : effet cinéma garanti

C’est une grande dalle IPS LCD de 6,67 pouces que l’on trouve en façade du Redmi Note 9 Pro.

Ce grand écran Full HD+ au format 20:9 offre de belles couleurs, de bon contrastes et des angles de vue largement ouverts.

La luminosité mesurée à 400 cd/m² n’est pas ce qui se fait de mieux, mais on pourra toutefois consulter sans problème son smartphone en extérieur.

In fine, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

Le son est notamment véhiculé par le haut-parleur principal.
On dispose ici d’un son relativement clair et puissant (109 db constatés à la sortie).

L’écoute au casque est de bonne qualité. On a une bonne spatialisation.

Le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,67 pouces (IPS) avec une résolution de 2400 x 1080 pixels, soit donc une densité de 395 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : tout à fait honnêtes

Le Redmi Note 9 Pro embarque un bon processeur de milieu de gamme : le Snapdragon 720G fabriqué par Qualcomm.
Il est ici accompagné de 6Go de RAM et d’un GPU Adreno 618.

L’ensemble nous donne des scores de 276.663 points sur Antutu Benchmark et de 2496 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).

Notre smartphone Xiaomi fera donc tourner sans peine les grosses applications et les gros jeux 3D du moment tels que PUBG Mobile et Call of Duty.

Pour le stockage, sur les 128Go revendiqués par la marque, seuls 105Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Fort heureusement, une carte micro SD pourra facilement être ajoutée (+512Go), et cela sans devoir sacrifier l’un des deux emplacements nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v8.3.4) : 276.663 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 2496 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 720G (2 x 2,3GHz + 6 x 1,8GHz | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Adreno 618
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 105Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : la totale

Le Redmi Note 9 Pro propose bien entendu un modem 4G LTE (VoLTE HD), ici de catégorie 12 (600 Mbps en download et 100 Mbps en upload). Celui-ci intègre bien les bandes B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).

Cela va de soi qu’on dispose également d’une connexion 2G et 3G/3G+.

On retrouve également le pack des autres connexions telles que : le Wi-Fi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth 5.0, le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port USB-C (OTG), 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, un port infrarouge, un port mini-jack, mais aussi une puce NFC pour les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 6 secondes à ce Redmi Note 9 Pro avant d’obtenir un premier fixe (7 satellites).

En ce qui concerne les sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur une boussole, sur un gyroscope, et sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Enfin, au niveau de la sécurité, ce smartphone signé Xiaomi peut soit être déverrouillé par le biais du lecteur d’empreintes digitales situé sur la tranche droite du mobile, soit par le face-unlock (reconnaissance faciale).
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,662 W/kg à la tête. C’est un score tout à fait acceptable pour un mobile sorti en 2020.

5. Système d’exploitation : un OS à jour et surcouché

Ce Redmi Note 9 Pro est animé par le duo Android 10 + MIUI 11, un ensemble qui a largement fait ses preuves.

Notons quand même que certains utilisateurs/testeurs ont reçu une mise à jour de MIUI 11 apportant enfin un tiroir des applications.
Malheureusement, cela n’a toujours pas été le cas pour notre exemplaire de test.

On reste donc sur une interface “à la chinoise” où tous les écrans sont des bureaux.

Au niveau applicatif, on a droit à un dossier Google regroupant pas moins de 15 applications du géant de Mountain View.

A côté de cela, on a comme toujours plusieurs applications ajoutées par Xiaomi et quelques applis liées à des partenaires.

MIUI 11 est une excellente surcouche, mais hélas on doit en permanence se farcir un agaçant pseudo antivirus inutile qui scanne les applications téléchargées, même si celles-ci proviennent du Google Play Store.
Cette pseudo analyse est en réalité prétexte à afficher de la publicité.
Fort heureusement, cela peut être désactivé assez facilement via un petit passage dans le menu des Paramètres.

Certains utilisateurs, mais aussi certains testeurs, on constaté quelques petits bugs logiciels au sein de la gamme Redmi Note 9.
Cela a été également mon cas sur le Redmi Note 9 Pro de test.
En effet, dans l’application photo il m’est arrivé de ne plus avoir accès au grand angle et au zoom. Bizarrement, le lendemain le problème était réglé et je n’ai plus constaté de bugs lors de ma période de test.

Parmi les fonctions sympa offertes par ce smartphone chinois, on notera la présence d’un mode sombre.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Fork : MIUI 11

6. Usage : bonne qualité photo, belle autonomie

Il va de soi que ce Redmi Note 9 Pro est tout à fait capable de passer des appels, d’envoyer des SMS, de naviguer sur le web, de lire des vidéos et des MP3, mais également de faire tourner des grosses applications et des gros jeux 3D.
Ce n’est donc pas sur ces aspects que nous le jugerons.

Mais il existe encore aujourd’hui deux points qui permettent de différencier les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Au dos du mobile, nous retrouvons un module photo doté de 4 capteurs : un objectif principal de 64 MP ouvrant à f/1.89, un objectif ultra grand angle (108,3°) de 8 MP ouvrant à f/2.2, un capteur ToF de 2 MP servant à mesurer la profondeur de champ, et un objectif macro de 5 MP ouvrant à f/2.4.

Les photos de jour proposées par le capteur principal sont tout à fait satisfaisantes, aussi bien sur le plan du détail que sur celui des couleurs affichées, avec un bon contraste.

Sur les photos de nuit, le Redmi Note 9 Pro peine à afficher des détails et le flou est relativement présent, tout particulièrement sur les scènes où les sources de lumière sont faibles.
Cependant en activant le mode Nuit, on récupère bon nombre d’informations et les images sont beaucoup plus agréables à regarder.

Sur le mode 64 MP, le smartphone s’en sort très bien.
Cette fonctionnalité permet de profiter de détails sensiblement plus fins quand les conditions lumineuses sont bonnes.

Avec l’objectif ultra grand angle, on profite évidemment d’un champ de vision plus large afin d’immortaliser plus d’éléments dans la scène, mais on a alors une perte d’informations. Ceci dit, ce mode est plutôt efficace sur bien des points (tant que la lumière est présente en suffisance).

La bonne surprise du Redmi Note 9 Pro vient de son très bon mode Portrait, en intérieur comme en extérieur.

Enfin, le made Macro s’en sort plutôt bien pour faire la mise au point sur des objets très rapprochés. Cependant, les clichés réalisés avec l’objectif macro resteront peu définis.

Pour les autoportraits, c’est un objectif de 32 MP qui officie ici.
Ce dernier est efficace, avec un niveau de détails convaincant.

Côté vidéo, notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 60 FPS, mais également en 4K à 30 FPS.

Notre smartphone de test embarque une grosse batterie de 5020 mAh compatible avec la technologie de charge rapide 30 W.
Avec le chargeur de 33 W fourni dans le packaging, il aura fallu 65 minutes pour passer de 0 à 100% de batterie.

Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, ce mobile tiendra un peu plus de 2 jours avant de demander à être rechargé.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 6% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Quadruple appareil photo dorsal : 64 MP + 8 MP + 5 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 5020 mAh.

En conclusion : une offre intéressante

A part peut être quelques petits bugs logiciels qui peuvent être corrigés par une mise à jour, il est difficile de trouver de véritables défauts à ce Redmi Note 9 Pro.

On dispose d’un appareil bénéficiant d’une très bonne qualité de fabrication, d’une belle image au format cinéma, de performances tout à fait honnêtes, d’une très bonne connectivité, d’une qualité photo tout à fait satisfaisante et d’une très bonne autonomie.

On peut donc affirmer qu’à moins de 300 euros, ce Redmi Note 9 Pro est une bonne affaire.
Toutefois, la concurrence est rude et il n’est pas le seul dans ce cas à ce niveau de prix.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Redmi Note 9s.

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *