Accueil » Tests - Wiko » Test du Wiko View 3 Lite : le plus accessible des View 3

Test du Wiko View 3 Lite : le plus accessible des View 3

Le Wiko View 3 Lite est l’un des 3 nouveaux smartphones commercialisés par la marque marseillaise en 2019, et qui s’intègre dans la gamme View.

Il s’agit donc comme son nom l’indique, de la 3ème génération de Wiko View. Et plus particulièrement, du plus raisonnable (lite = light) des 3 modèles (voir les tests des Wiko View 3 et Wiko View 3 Pro).

De fait, si vous recherchez le moins coûteux des Wiko View, ce View 3 Lite est fait pour vous.
Rappelons que ce mobile est commercialisé depuis juin 2019, au prix maximum conseillé de 129,99€.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : look sympathique

“Surprenant”, c’est le mot qui m’ait venu à l’esprit quand j’ai pris en main ce Wiko View 3 Lite pour la première fois.
En effet, ce mobile est une excellente surprise car malgré son prix bas, sont look est réussi et sa finition tout à fait correcte.

Les mobiles entrée de gamme ne sont plus de simple bloc noirs sans rechercher de design.
Et on a ici un mobile sympathique, bien que le matériaux utilisé notamment pour le dos soit encore du plastique.

La prise en main est bonne, on ne remarque pas de sentiment de glisse excessif.
Cependant, le View 3 Lite prend toutes les traces de doigts, et toutes les poussières.

Pour ce qui est des coloris, ce téléphone est décliné en 3 versions : Artic Bleen, Blush Gold (la version testée), Night Blue

  • Dimensions : 15,5 cm de long x 7,3 cm de large x 0,9 cm d’épaisseur | Poids : 160 grammes.

2. Image et son : qualité décente et appréciable

Ce View 3 Lite propose un écran d’une intéressante diagonale de près de 6,1 pouces (soit près de 15,5 cm et environ 88% de screen-to-body).
On a donc un écran de belle taille, offrant un sentiment cinéma, mais donc la densité de pixels est inférieure à 300 ppp.

On pourrait donc possiblement estimer que l’image manque de netteté.
Cela étant donc lié à une résolution HD+ qui sur un grand écran réduit le nombre de pixels par pouce (ppp).

La luminosité est correcte, sans plus, avec 400 nits au maximum.
Quand à la gestion des couleurs, elles est également correcte (ndlr : on est loin des couleurs vives/saturée d’un écran AMOLED).

Pour ce qui est du son, on apprécie que la mini-jack n’est pas été sacrifié.
Quant au haut-parleur, il émet un son puissant (jusqu’à 120 décibels) mais qui manque de clarté.

  • Ecran : 6,09 pouces (IPS) au format 19:9 et avec résolution HD+ (1560 x 720 pixels), soit donc une densité de 282 ppp.
  • Son : mini-jack et haut-parleur sur la tranche inférieure. Écouteur classique.

3. Performances : modérées et sans surprises

Sans surprise, ce téléphone n’affiche pas de grosses performances.
Et en toute logique, on obtient un score sur Antutu digne d’un entrée de gamme (ndlr : ce qu’est ce mobile).

Cependant, on arrive sans aucune difficulté à faire fonctionner toutes les applications (mêmes les plus gourmandes) et ce en multi-fenêtre/multi-tâches.
On arrive également à faire fonctionner de gros jeux 3D (tels que PUBG Mobile), même si certains sont parfois dits “incompatibles”.

On remarque que Wiko a choisi des composants d’entrée de gamme, en passant de l’habituel Mediatek à de l’Unisoc (ex-Spreatrum).
Cependant, pour la mémoire de stockage, on apprécie les 22,9Go disponibles lors du premier démarrage.

  • Antutu (v7) : 72 700 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 4 732 points.
  • Processeur : Huit cœurs 1,6GHz (Unisoc SC9863A) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : PowerVR Rogue GE8322.
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 22,9Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : sympathique et complète

Ce smartphone est, comme il se doit, doté d’une connexion 4G LTE (Cat 4 DL : 150mbps et UL : 50mbps)
La quelle est dotée des fréquences B1/B3/B7/B20 et B28 (ce qui fera plaisir abonnés Free Mobile – en savoir plus sur la fréquence 4G B28).

On retrouve également 2 emplacements pour cartes sim (format “nano” – en savoir plus sur les formats de cartes sim).
Ce qui permet donc d’utiliser 1 ou 2 lignes mobiles avec ce téléphone.

Un port micro SD (jusqu’à +128Go) est également disponible.
Et bonne nouvelle, l’ajout de cette micro SD ne suppose en aucun cas de sacrifier (comme c’est bien trop souvent le cas) le porte de carte sim n°2.

En outre, ce téléphone dispose des connexions habituelles que sont : WiFi (b/g/n), Bluetooth (4.2), aGPS/GLONASS, micro USB, mini-jack, radio FM, etc.

Malheureusement, pas de capteur d’empreintes digitales, lequel a certainement été sacrifié sur l’hôtel de la réduction du coût de fabrication.
Cependant, on trouve une fonction de  déverrouillage par reconnaissance faciale (laquelle exploite la capteur photo frontal, et nécessite donc de bonnes conditions de lumière).

On regrettera l’absence de gyroscope, et de fait, l’absence de réalité augmentée/réalité virtuelle.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,533 W/kg à la tête (1,326 W/kg au corps). C’est un score tout à fait correct pour un mobile commercialisé en 2019.

5. Système d’exploitation : fini les surcouches

Wiko fait partie de ces constructeurs qui ont compris qu’il n’y avait plus d’utilité à développer de grosses surcouches gourmandes.
Tout simplement parce qu’Android est devenu un système très mature est complet, ce qui est encore plus vrai avec la version 9.0 “Pie”.

Du coup, côté surcouche, si on excepte quelques fonds d’écrans et applications, pas de grande différence par rapport à un Android “stock” (de base).
Pour ce qui est des applications, si on excepte les panneaux proposant des applications partenaires lors du premier démarrage, on retrouve notamment :
– Smart Assist : contient un nettoyeur de RAM/ROM et un “antivirus”.
– Simple Mode : permet de changer l’apparence de l’accueil et de le simplifier.
– Smart Folio : permet de bénéficier pleinement des possibilités offertes par un étui Wiko.
– Navigateur : un navigateur Internet qui n’est pas plus intéressant qu’un Google Chrome.

Wiko a également ajouté par défaut des applications partenaires : Jeux 100% gratuits, Wish, Pages Jaunes, etc.

  • Système d’exploitation : Android 9.0 “Pie” | Surcouche : Wiko UI.

6. Usage : raisonnablement agréable

Bien évidemment, ce téléphone permet d’appeler, lire des SMS/MMS/Emails, consulter des pages web, aller sur ses réseaux sociaux préférés…
Il permet également de lire des mp3 et de regarder des vidéos, ainsi que de jouer à des jeux vidéos (y compris des PUBG Mobile, en mode qualité graphique basse).

Mais comme tout smartphone, il se distingue également par sa capacité à prendre des photos.
Ainsi que par son autonomie, qui est l’un des principaux critères de sélection d’un smartphone comme nous le savons.

Pour ce qui est de la qualité photo, rappelons-nous qu’il s’agit d’un smartphone entrée de gamme et que de fait il faut le juger non seulement dans l’absolu, mais également en relativisant le résultat obtenu face à une concurrence bien souvent peu qualitative.

Et bien, pour ce qui est de la photo, ce Wiko View 3 Lite a été une très bonne surprise !
En effet, je ne m’attendais pas à obtenir des clichés de bonne qualité, et ça en a était autrement.

La qualité offerte par le double capteur dorsal (dont le 2MP ne sert qu’à gérer l’effet bokeh) est tout à fait bonne.
Avec des résultats présentant une bonne gestion des couleurs ainsi que de la luminosité, et enfin un bon piquet.

La qualité photo offerte par le capteur selfie est également bonne pour ce qui est de la luminosité et des couleurs.
Elle est cependant plus légère pour ce qui est du piquet, et il y a un manque de netteté évident (un capteur 5MP ne peut pas faire des miracles non plus).

L’autonomie est un bon point également, ce mobile dépassant aisément le 1 jour avant d’être rechargé, pour possiblement atteindre 2 jours en cas d’utilisation modérée.
Cependant, on pourra regretté l’absence de réelle recharge rapide alors (Quick Charge ou autre) que la batterie à une capacité conséquente.

Par conséquent, passer de 0 à 100% de batterie prendra près de 3h00…
Autant dire qu’il ne faut pas être des plus pressés.

  • Double appareil photo dorsal :  13MP (Sony IMX135) + 2MP. Voir un échantillon photo. Enregistre les vidéos en 1080p@30fps.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 4 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 12% d’énergie.

En conclusion : pas de coup de cœur, mais un choix raisonnable

Le Wiko View 3 Lite est un mobile entrée de gamme sympathique.
Certes, il existe de nombreuses alternatives concurrentes, parfois dotés de performances (puissance) plus importantes, mais ce smartphone reste attachant.

On apprécie notamment son design, sa configuration globalement homogène, et la qualité photo tout à fait sympathique pour un mobile vendu à moins de 130€.
L’autonomie est également un point fort de ce mobile, bien que l’on regrettera l’absence de charge rapide (du moins, d’une véritable charge “Quick Charge”).

Le View 3 Lite est donc un mobile qui mérite de figurer dans votre liste de choix.
Si bien évidemment, votre budget ne vous permet pas d’opter pour ses grands frères que sont les Wiko View 3 et Wiko View 3 Pro.

  • Les plus : configuration homogène, look, qualité photo.
  • Les moins : concurrence rude aux performances supérieures.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du Wiko View 3 Lite.
Voir la vidéo de déballage du Wiko View 3 Lite.

Au sujet de : Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

2 commentaires

  1. j’en ai pris un la semaine derniere.
    je tiens juste à rectifier une erreur dans l’article (assez surprenante pour quelqun qui l’a eu dans les mains) : c’est bien un dual sim + carte SD, il n’y a pas de sacrifices de ce côté là :)

    et pour l’anecdote, les view 3 lite vendus dans certains pays (la thailande par exemple) sont équipé du capteur d’empreinte. je ne sais pas quelle est la raison profonde de ces differences selon les pays.
    marge, ou choix pour contenir le prix dans les pays qui taxent fort…

    • 2 cartes sim + 1 micro SD :
      Bonne remarque en effet. Erreur lors de la rédaction que je n’ai pas faite dans la vidéo.
      Je vais d’ailleurs corriger de suite (= c’est fait).

      Capteur d’empreintes :
      En effet, comme tu l’indiques, en Thaïlande notamment, le Wiko View 3 Lite semble disposer d’un capteur d’empreintes digitales.
      Et oui, possible que ce soit en raison des taxes imposées en France/Europe.

Répondre à Whaka Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *