Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy Z Flip3 5G : le pliable se démocratise

Test du Samsung Galaxy Z Flip3 5G : le pliable se démocratise

Samsung croit en l’avenir du smartphone pliant.
Au mois d’août 2021, le constructeur sud-coréen a présenté ses nouveaux Galaxy Fold3 5G et Galaxy Flip3 5G.
C’est ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui.

Si on en croît les retours du fabricant, les ventes du Galaxy Flip3 5G se portent bien, probablement parce que Samsung a fait l’effort de tirer les prix vers le bas.
En effet, le nouveau smartphone pliable coûte environ 500 euros de moins que le Galaxy Z Flip 5G à sa sortie.

Le Samsung Galaxy Flip3 5G est disponible en deux configurations mémoire : 8Go de RAM + 128Go de ROM à 1049 euros (1059 euros en France) et 8Go de RAM + 256Go de ROM au prix de 1099 euros (1109 euros en France).
Cependant, en cette fin du mois de septembre 2021, il est déjà possible de trouver le Galaxy Flip3 5G de 128Go au prix de 852 euros.

Les tarifs variant au gré des différentes promotions, je vous engage à consulter notre très bon comparateur de prix afin de payer votre téléphone au juste prix.

Avant de débuter le test de ce Samsung Galaxy Z Flip3 5G, je ne vous cache pas que je faisais partie de la team des sceptiques de l’utilité de posséder un smartphone pliant.
Mais avais-je raison?
Pour le savoir, je vous invite à lire avec attention cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : il brille en société

Une chose est certaine, le Galaxy Z Flip3 ravira les nostalgiques des téléphones à clapet que l’on a pu voir au début des années 2000.

Lorsque vous êtes en société, la plupart de vos amis ou de vos voisins de table seront intrigués par votre mobile. Les femmes le trouveront fashion, et certains hommes pratique.
Les personnes qui connaissent déjà l’appareil (notamment grâce à la pub TV) vous diront « Waouh! tu as le nouveau Samsung Galaxy Z Flip3 ».
Tout cela pour vous dire que ce smartphone pliant ne laisse pas indifférent.

Grâce à ses dimensions réduites une fois fermé (86,4 x 72,2 x 17,1 mm), l’appareil se glisse facilement dans la poche d’un pantalon.

L’avant, tout comme l’arrière sont protégés par une Corning Gorilla Glass Victus.
Le terminal résiste également à l’eau douce. Il est certifié IPx8.
Par contre, aucune résistance à la poussière.

Le cadre fait appel à l’aluminium anodisé, et la charnière estampillée Samsung se montre rassurante. On a vraiment une impression de robustesse.

Sur l’avant du smartphone, on note la présence d’un écran de 1,9 pouce.
Ce dernier est accompagné de 2 capteurs photo et d’un flash LED.

Ouvrons maintenant le téléphone pour découvrir un grand écran de 6,7 pouces, surmonté d’un écouteur, d’une caméra selfie centrée, et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Pour rendre l’écran 80% plus résistant que celui de son prédécesseur, Samsung a ajouté un très fin film en verre (Ultra Thin Glass) à la dalle en plastique.

La tranche supérieure du smartphone accueille un micro d’ambiance, alors qu’à l’opposé on trouve une entrée micro primaire, une entrée micro secondaire, un port USB-C et la grille du haut-parleur principal.

Sur le côté gauche de l’appareil, on note la présence d’un tiroir accueillant une carte SIM au format nano.
Le flanc droit sert pour sa part de terre d’asile à la touche de volume ainsi qu’au bouton d’allumage, ce dernier intégrant un lecteur d’empreintes digitales.
Personnellement, je trouve que la touche de volume et le bouton d’alimentation sont placés trop haut, obligeant à faire une gymnastique du pouce (pour les droitiers).

La coque de notre mobile de test arbore un coloris Green brillant, mais le Galaxy Z Flip3 existe également en Cream, Lavender, Phantom Black (finition mate), Gray, White et Pink. Les trois dernières couleurs sont réservées aux commandes sur l’e-shop officiel de Samsung.

  • Dimensions (téléphone déplié) : 166 mm de long x 72,2 mm de large x 6,9 m d’épaisseur | Poids : 183 grammes

2. Image et son : un magnifique écran 22:9

Ce n’est plus un secret, Samsung sait y faire en matière d’écrans et ce n’est pas l’afficheur principal du Galaxy Z Flip3 qui nous prouvera le contraire.

Téléphone ouvert, vous avez devant vous un superbe écran Infinity Flex-O de 6,7 pouces faisant appel à la technologie Dynamic AMOLED 2X.

L’afficheur occupant 84,7% de la face avant possède une résolution Full HD+ et est certifié HDR10+.

Les couleurs sont belles, les noirs profonds, les contrastes infinis et les angles de vue largement ouverts.
Vous aurez le choix entre des couleurs vives ou naturelles.

Le ratio 22:9 donne un look très allongé à l’écran.
En mode vidéo, en plein écran on a un véritable effet cinéma. Le revers de la médaille, c’est que l’image sera cropée.
Personnellement cela ne m’a pas vraiment gêné, mais cela pourrait gêner d’autres utilisateurs.

Par contre, le format 22:9 bénéficiera au mode multi-fenêtre, à la lecture d’articles ou à la consultation des réseaux sociaux.

Avec une luminosité mesurée à 788 nits (avec des pics à 928 nits), vous n’éprouverez aucune difficulté à consulter l’écran principal de votre Z Flip3 en plein soleil.

Je suis certain que la plupart d’entre-vous veulent savoir si la pliure se remarque.
Certes, à la lumière, lorsque l’écran est éteint on remarque une légère pliure.
Cependant, lorsque l’écran est allumé on ne la remarque presque plus et on finit par l’oublier après quelques secondes.

Il faut également ajouter que l’écran principal offre un taux de rafraîchissement pouvant atteindre les 120 Hz. Cela permet d’obtenir une meilleure fluidité, non seulement lors de sessions de gaming, mais également dans la navigation quotidienne.

Lorsque les couleurs sont réglées sur « Naturel », on obtient un delta E moyen de 1,4 sans dérives chromatiques.
Par contre, en mode « Vif » on obtient un delta E de 4,1.
Rappelons qu’avec un score au-delà de 3, l’oeil humain percevra un écart colorimétrique.

Refermons maintenant le téléphone et venons en à l’écran extérieur Super AMOLED de 1,9 pouce (260 x 512 pixels) qui présente certaines fonctions dont nous reparlerons dans la partie « système d’exploitation ».

En ce qui concerne la partie audio, le Galaxy Z Flip3 bénéficie d’un son stéréo.
Pour le coup, le constructeur sud-coréen a travaillé en collaboration avec AKG.

Le son diffusé est clair et puissant (109 db en haut et 129 db en bas).
Notons également que le Galaxy Z Flip3 est certifié Dolby Atmos.

Notre smartphone pliable doit se passer de la prise mini-jack.
Il faudra donc soit utiliser les très bons écouteurs AKG en USB-C, uniquement fournis avec les modèles vendus sur le sol français, soit investir dans des écouteurs ou un casque Bluetooth.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran principal : 6,7 pouces (Dynamic AMOLED 2X) avec une résolution de 2640 x 1080 pixels, soit donc une densité de 425 ppp.
  • Son : Pas de prise mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique.

3. Performances : au top

Pour animer son Galaxy Z Flip3, Samsung a fait appel à Qualcomm et à son processeur Snapdragon 888.
Ce dernier est accompagné de 8Go de RAM et d’un GPU Adreno 660.

Face à nos benchmarks habituels, notre exemplaire de test a obtenu un peu plus de 697.000 points sur Antutu et un peu plus de 4450 points sur 3D Mark (Wild Life).

Inutile de vous dire qu’avec de tels scores, notre smartphone pliable est capable de faire fonctionner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D du moment, tels que PUBG Mobile et Call of Duty.
Cependant, Genshin Impact rencontre quelques bugs dûs au format inhabituel de l’écran principal (22:9).

Plusieurs testeurs ont remarqué une surchauffe du téléphone dans sa partie supérieure, là où se trouve le processeur.
Il est vrai que l’appareil chauffe lors d’une utilisation intensive. Cependant, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, je n’ai jamais dépassé les 35°C.

Pour le stockage, sur les 128Go embarqués par notre modèle de test, seuls 101,8Go étaient effectivement disponibles pour l’utilisateur.
En l’absence de slot micro SD, cette mémoire ne pourra malheureusement pas être élargie.

  • Antutu Benchmark (v9.1.4) : 697.076 points | 3D Mark (Wild Life) : 4454 points
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 888 (1 x 2,84GHz + 3 x 2,42GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Adreno 660
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 101,8Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

Comme son appellation complète l’indique, ce smartphone pliant supporte les réseaux 5G SA/NSA, ce qui lui permettra d’être encore d’actualité pour plusieurs années.

A côté de cela, on dispose également de la 4G (Vo)LTE de catégorie 22 intégrant toutes les fréquences nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

On a bien sûr aussi de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le Samsung Galaxy Z Flip3 propose toute une panoplie d’autres connexions telles que : le Bluetooth 5.2, le Wi-Fi a/b/g/n/ac/6/6E), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port USB-C (OTG), un emplacement nano SIM + eSIM, mais également une puce NFC notamment utile pour les paiements sans contact.
Par contre, pas de prise mini-jack et pas de slot micro SD.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
La 5G n’a pas pu être testée.

Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 6 secondes à notre mobile de test pour obtenir un premier fixe (14 satellites).

Au niveau des sensors, le Galaxy Z Flip3 dispose d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été oubliée, puisque ce smartphone peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou à l’aide du lecteur d’empreintes digitales situé sur le côté droit du téléphone.
Dans les deux cas, c’est plutôt rapide et efficace.

Notez que si vous déverrouillez l’appareil en position fermée et ensuite que vous l’ouvrez, il vous faudra le déverrouiller à nouveau.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,6 W/kg à la tête. C’est un score plutôt correct pour un smartphone sorti en 2021.

5. Système d’exploitation : le plein de fonctionnalités

Notre Galaxy Z Flip3 est animé par One UI 3.1.1, le système d’exploitation maison basé sur Android 11.

L’interface « made in Samsung » s’est simplifiée au fil du temps, ce qui la rend plaisante à utiliser au quotidien.

Les inconditionnels du tiroir d’applications seront heureux d’apprendre qu’il est ici bien présent.

En plus des fonds d’écrans ajoutés, on a droit à un mode sombre et à la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestes.

Au niveau applicatif, on dispose du pack des G-apps (Chrome, Gmail, YouTube, Maps, Google Drive, etc.), des applications Microsoft (Office, OneDrive, Outlook, LinkedIn, etc.), des applications Samsung (Enregistreur vocal, Galaxy Shop, Samsung Health, etc.), et de certaines applications liées à des partenaires (Netflix, Facebook, etc.).

Mais à côté de tout cela, on bénéficie de tout un tas d’autres fonctionnalités liées à l’appareil en lui-même.

Parlons tout d’abord de l’écran de couverture de 1,9 pouce, le Cover Display, qui permettra certaines actions.

Non seulement il affichera l’heure, mais également la date et le pourcentage de batterie restant. Tout cela étant paramétrable, avec différents types d’horloge et de papiers peints.

Vous pourrez également consulter la météo, vos notifications, vos messages et vos emails, mais vous ne pourrez pas y répondre directement. Pour cela, il faudra ouvrir le téléphone.

Il vous sera également possible d’enregistrer un mémo vocal, de changer le morceau de musique en cours de lecture, ou de lancer le minuteur.

Une des deux choses les plus intéressantes réside dans le fait que l’on puisse réaliser un selfie avec l’appareil photo principal. Cependant, l’étroitesse de l’écran n’est pas évidente pour le cadrage.

Mais le top du top, c’est que l’on pourra répondre à un appel entrant sans devoir déplier le smartphone. Mais qui dit répondre à un appel téléphone fermé dit passer en mode main libre.

Smartphone déplié, c’est le Flex Mode qui m’a le plus conquis (pour ne pas dire impressionné).
Ce mode permet d’utiliser l’appareil à moitié plié, à la manière d’un PC portable.
Toutes les applications ne sont pas compatibles, mais lorsqu’elles le sont, il est vrai que le Flex Mode est vraiment pratique.

Ainsi sur YouTube, la vidéo bascule en haut de l’écran afin que l’on puisse la visionner sans avoir à tenir le smartphone en main. Vous pourrez ajouter directement un commentaire sur la partie basse.
Cela n’est qu’un exemple, et il serait ici fastidueux de citer toutes les applis compatibles.

Cependant, en vous rendant dans la rubrique Labs du menu Paramètres, vous pouvez décider de rendre une application faussement compatible avec le Flex Mode.
Quand on plie alors le Galaxy Z Flip3, l’application bascule en haut et donne accès à des réglages rapides en bas.
Par exemple, Netflix ou Messenger en appel vidéo deviennent compatibles avec le Flex Mode.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : One UI 3.1.1

6. Usage : belles photos mais autonomie un peu juste

Pour celles et ceux qui en douteraient encore, sachez que le Galaxy Z Flip3 5G est tout à fait capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des MP3 et des vidéos, de faire de la navigation GPS, de jouer à des gros jeux 3D, etc.

Mais il existe encore deux points sur lesquels les smartphones peuvent se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

En ce qui concerne la photo, en plus de la caméra selfie de 10 MP (f/2.4) accessible lorsque le smartphone est déplié, notre mobile de test dispose de deux capteurs de 12 mégapixels chacun : un objectif principal grand angle ouvrant à f/1.8 et un objectif ultra grand angle ouvrant à f/2.2.
Certains utilisateurs regretteront l’absence d’un zoom, mais nous sommes dans l’obligation de constater que sur l’objectif principal, Samsung a fait du très bon travail au niveau de l’optimisation.

De jour, je dois admettre que j’ai été séduit par le rendu des photos capturées avec l’objectif principal.

Par contre, je n’ai pas été convaincu par les photos réalisées avec l’objectif ultra grand angle.
On perd en précision et de plus, l’image est fortement déformée au niveau des contours.

De nuit, sans utiliser le mode dédié les images sont bruitées.
De son côté, le mode Nuit remplit bien son office. Grâce à un traitement numérique, les clichés sont bien mieux éclairés qu’en réalité.

En mode Portrait, l’effet de flou est bien appliqué et les sujets sont correctement détourés.

En vidéo, sachez que le Galaxy Z Flip3 est capable de filmer jusqu’en 4K en 60 FPS et en Full HD en 30 et 60 FPS.
Les vidéos 4K semblent ne pas bénéficier d’une stabilisation numérique.

La caméra intérieure de 10 MP permet de réaliser de beaux autoportraits.

C’est une batterie de 3300 mAh qui est intégrée au Galaxy Z Flip3, une capacité jugée un peu juste en cette année 2021.

Personnellement, dans le cadre d’un usage mixte raisonnable j’ai pu tenir une grosse journée avant que la batterie demande à être rechargée.
Evidemment, si vous êtes un gamer ou que vous avez une utilisation intensive de votre smartphone, vous ne parviendrez pas à tenir une journée complète.

La batterie supporte la charge rapide de 15 W, mais aucun chargeur n’est fourni dans la boîte. Pour acquérir un chargeur compatible (en USB-C), il vous faudra dépenser une petite trentaine d’euros supplémentaires.
Une charge complète prendra alors environ 1 heure 30.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran à 120 Hz) aura consommé 15% de l’énergie contenue dans la batterie. On se trouve donc dans la moyenne constatée depuis 2019.

  • Double appareil photo extérieur :  12 MP + 12 MP
  • Batterie : Fixe de 3300 mAh.

En conclusion : un pliable abouti

Comme je l’avais mentionné au début de cet article, j’étais plutôt dubitatif sur l’utilité de posséder un smartphone pliant. Mais finalement, je me suis laissé apprivoiser par ce Samsung Galaxy Z Flip3.

Tout d’abord, une fois fermé l’appareil arbore un joli design qui fera tourner les têtes.
La qualité de fabrication est au rendez-vous et on éprouve vraiment un sentiment de robustesse lorsqu’on tient le téléphone en main ou lorsqu’on l’ouvre.

L’écran extérieur permet d’effectuer certaines actions, mais surtout de pouvoir accepter un appel sans devoir ouvrir le téléphone.

L’écran principal offre une image magnifique. Il est 80% plus résistant que celui de son prédécesseur, mais il faudra quand même prendre quelques précautions afin de ne pas le rayer. Il ne faudra par exemple pas glisser le téléphone déplié dans une poche.

Le processeur embarqué offre d’excellentes performances.

On appréciera le support de la 5G et le système d’application agréable à utiliser au quotidien.

Dans l’ensemble, les photos réalisée par le Galaxy Z Flip3 sont de bonne qualité.

Au niveau des points noirs, on notera une batterie de faible capacité ainsi que l’absence de prise mini-jack et de slot micro SD.

Au final, le Samsung Galaxy Z Flip3 5G est un smartphone pliant abouti facilitant la portabilité et offrant des fonctionnalités qu’on ne peut pas obtenir avec un appareil au form-factor « bar type ».

Malgré tout, je ne vous conseillerai pas ce Galaxy Z Flip3 en tant que téléphone principal. Ce sera plutôt un second smartphone que l’on utilisera pour briller en société ou après une journée de travail intensive passée avec son smartphone principal.

Concernant le prix, étant donné qu’on peut déjà le retrouver à moins de 860 euros, je trouve personnellement qu’il est justifié compte tenu de la technologie embarquée.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test du Wiko Power U20 : grosse batterie et petit prix

Wiko est décidemment une marque pleine de ressources, et on aime ça ! Et si …

2 commentaires

  1. Je suis p,us attiré par le zen fold 3 mais le prix fait très très mal !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *