Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy S10e : le bon format

Test du Samsung Galaxy S10e : le bon format

Bienvenue à bord du Samsung Galaxy S10e, le smartphone le plus abordable de la gamme Galaxy S10 du constructeur sud-coréen.

En ce milieu du mois d’octobre 2019, son prix est de 449 euros TTC.

La température de la batterie est de 28°C.

Tout au long de cet article de test, nous allons parler de son esthétique, de l’image et du son, de ses performances, de sa connectivité, du système d’exploitation et de son usage, pour enfin arriver à la conclusion.

Installez-vous confortablement au fond de votre siège, ça va décoller!

TFP vous souhaite une excellente lecture.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un bon format

Le Samsung Galaxy S10e fait partie de la série “Essential” du fabricant.

Il affiche des dimensions réduites par rapport à ses grands frères les Galaxy S10 et S10+ et cela permet donc une utilisation à une seule main.

Le terminal offre une prise en main très agréable et son poids de 150 grammes procure un sentiment de légèreté.

Le Galaxy S10e utilise des matériaux premium dans sa fabrication, à savoir des contours en métal et un dos en verre.

De nombreuses couleurs sont disponibles. On a le choix entre du Prism Black, du Prism Green, du Prism Blue, du Canada Yellow, du Flamingo Pink, ou encore du Prism White, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

La face avant est occupée à hauteur de 84,9% par un écran sans encoche de 5,8 pouces.
Ce dernier, de type Infinity O-Display est protégé par une vitre Corning Gorilla 5 au profil 2.5D, mais en plus par un film transparent.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur et des capteurs de luminosité et de proximité.
La caméra frontale prend place dans le coin supérieur droit de l’écran.

Ici pas de LED de notifications ni de touches Android sensitives.
Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Le côté gauche est occupé par la touche de volume et par un bouton donnant directement accès à Bixby, l’assistant personnel de Samsung.

Le flanc droit fait quant à lui place à un lecteur d’empreintes digitales intégrant le bouton d’allumage. Ce dernier est malheureusement positionné un peu trop haut et ne tombe donc pas naturellement sous le pouce d’un droitier.

Sur la tranche supérieure on note la présence du tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD) et d’un micro d’ambiance.

A l’opposé, on trouve un port mini-jack, un port USB-C, une entrée micro primaire et la grille du haut-parleur.

Retournons le mobile pour découvrir un module photo placé à l’horizontale.
Celui-ci comprend deux objectifs, un flash LED dual-tone et un autofocus laser.
Plus bas, la marque SAMSUNG et le logo de certification CE.

  • Dimensions : 142,2 mm de long x 69,9 mm de large x 7,9 mm d’épaisseur | Poids : 150 grammes

2. Image et son : que du bonheur

On profite ici d’un écran Dynamic AMOLED de 5,8 pouces au ratio 19.9:9 offrant une définition Full HD+.

Comme toujours avec de l’AMOLED, on profite de belles couleurs, de noirs profonds et d’angles de vue largement ouverts.

La luminosité exceptionnelle de 744 cd/m² permettra de consulter sans problème son mobile en plein soleil.

Regarder des vidéos sur un tel écran sera un réel plaisir…sauf que certains utilisateurs seront gênés par la présence du trou dans l’écran.
De même, pour certains jeux je vous conseille de ne pas mettre l’application en plein écran (cela peut être réglé dans le menu des Paramètres) au risque que voir la caméra frontale cacher certaines commandes.

L’écouteur placé en haut de l’écran restitue un très bon son en appel. On comprend bien son correspondant.

Il partage son emplacement avec un premier haut-parleur, le second étant placé sur la tranche inférieure du téléphone.
Le son stéréo délivré par ces deux haut-parleurs est très clair et relativement puissant (100 db mesurés à la sortie pour celui du haut et 109 db pour celui du bas).

Concernant le mini-jack, le constructeur fournit dans la boîte de très bons écouteurs filaires AKG.

  • Ecran : 5,8 pouces (Dynamic AMOLED) avec une résolution de 2280 x 1080 pixels, soit donc une densité de 435 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique.

3. Performances : ça envoie du lourd

Les versions européennes du Samsung Galaxy S10e sont animées par un SoC maison Exynos 9820, alors que les versions destinées aux USA intègrent le Snapdragon 855 de Qualcomm.

Ce CPU haut de gamme est ici accompagné de 6Go de RAM et d’un GPU Mali-G76 MP12.

Avec des scores de plus de 327.000 points sur Antutu et de 4350 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme), inutile de vous dire que ce smartphone est capable de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment présents sur le Play Store.
PUBG Mobile et Fortnite ne sont que des formalités pour ce Galaxy S10e.
Le constructeur a même poussé le vice en offrant une application permettant d’installer rapidement Fortnite.

Pour le stockage, sur les 128Go promis, seuls 107,8Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Pour celles et ceux qui trouveraient que cela ne suffit pas à combler leurs besoins, sachez qu’une carte micro SD (+1 TB) pourra rapidement être ajoutée, et ce sans sacrifier le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.2.3) : 327.636 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 4352 points
  • Processeur : octa-core Exynos 9820 (2 x 2,73GHz + 2 x 2,31GHz + 4 x 1,95GHz) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Mali-G76 MP12
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 107,8Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : le top du top

Ce Galaxy S10e est doté d’une excellente connectivité.

Tout d’abord, il dispose d’une connexion 4G LTE de catégorie 20 (2,0 Gbps en download) intégrant les bandes B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).
Bien évidemment, on a également de la 2G et de la 3G+.

Le Samsung Galaxy S10e testé ici l’est dans sa déclinaison européenne portant la référence SM-G970F/DS, ce qui signifie que ce mobile accepte deux cartes SIM (au format nano).

En plus de cela, on retrouve toutes les autres connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n/ac/ax), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port USB-C (OTG), un slot micro SD, un port mini-jack, une puce NFC, etc.
Cette dernière est d’autant plus intéressante qu’elle permet les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 14 secondes à ce Galaxy S10e avant d’obtenir un premier fixe (11 satellites).

Au niveau des sensors, nous trouvons un accéléromètre, une boussole, un gyroscope, un baromètre, et les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

En plus de cela, on sera heureux d’apprendre que ce smartphone sud-coréen est équipé d’un lecteur d’empreintes digitales placé sur le côté droit du terminal. Le déverrouillage est aussi rapide qu’efficace.
Le téléphone peut également être déverrouillé par la technologie de reconnaissance faciale. Là aussi, ça fonctionne très bien!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,582 W/kg. C’est un score tout à fait acceptable pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : de l’Android à la sauce Samsung

Ce Galaxy S10e intègre la dernière version de l’OS de Google, à savoir Android 9 Pie.

C’est un système d’exploitation qui est déjà en lui-même tout à fait complet mais sur lequel Samsung a appliqué sa nouvelle surcouche One UI 1.1.
Grâce à cette surcouche, l’interface gagne encore en style et en intuitivité.

Les icônes ont été relookées et de nouveaux fonds d’écran ont fait leur apparition, mais le tiroir des applications a été maintenu.

Du côté applicatif, nous avons donc :

– des applications Microsoft telles que Office Mobile, One Drive et LinkedIn

– des applications Google telles que Gmail, Maps, YouTube, etc.

– des applications Samsung telles que Game Launcher, Thèmes, Samsung Health, etc.

On appréciera également quelques fonctions sympa comme la possibilité de remplacer les 3 touches habituelles Android par des gestures ou la possibilité d’afficher l’Always On Display en veille.

Un mode nuit peut également être activé, rendant ainsi un côté noir au fond du menu des Paramètres.

On aura aussi la possibilité de rendre l’écran tactile plus sensible ou d’activer Bixby, l’assistant mis au point par Samsung.

  • Système d’exploitation : Android 9 Pie | Surcouche : One UI 1.1

6. Usage : bon partout

Il est évident que ce flagship est capable de lire des MP3, des vidéos, de surfer sur le Net, de faire du jeu 2D et 3D, et bien entendu de passer des appels et d’envoyer des SMS.

Mais même en 2019, il y a encore deux aspects qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière, ce Samsung Galaxy S10e ne s’encombre ni de 3 ou de 4 capteurs photo, ni même d’un capteur principal de 48 ou de 64 mégapixels.

On a donc ici un module photo à double capteur : un capteur principal de 12 mégapixels à ouverture variable (f/1.5 – f/2.4) et un capteur ultra grand angle de 16 mégapixels ouvrant à f/2.2. Le tout est secondé par des algorithmes de traitement d’image assez efficaces.

En pleine journée et dans de bonnes conditions de luminosité, les photos affichent une très bonne qualité. Le niveau de détails est de haut niveau et les couleurs ressortent très bien.
On appréciera également le piqué des clichés en macro capturés sans activer le mode Portrait.

En intérieur, les résultats sont tout aussi bons.

Quand la luminosité baisse, le Galaxy S10e s’en sort avec les honneurs. Ce n’est pas parfait, mais le résultat reste très bon.

Le mode ultra grand angle permet de capturer une scène dans son ensemble sans avoir à se déplacer.
Si le capteur de 16 mégapixels s’en sort très bien, on perd quand même un peu au niveau des détails, ce qui finalement est assez normal.

Grâce aux deux objectifs photo arrière, on profite d’un mode Portrait assez intéressant capable de créer de jolis effets de flou en arrière-plan dont vous pouvez modifier l’intensité après la prise de vue.

Le capteur principal est capable de filmer en 4K à 60 FPS, mais on est alors privé d’une bonne stabilisation.
Mieux vaut donc rester en Full HD, où là la stabilisation optique est bien plus agréable.

A l’avant, nous retrouvons un capteur photo de 10 mégapixels ouvrant à f/1.9.
Dans la grande majorité des cas, ce dernier s’en sort très bien.

A noter que l’application photo offre un optimisateur de scènes intelligent qui règlera certains paramètre de la photo réalisée en fonction de l’objet capturé.

Au passage, on notera la présence des AR Emojis, une fonction plutôt ludique.

Le Galaxy S10e embarque une batterie de 3100 mAh. Si cela peut paraître un peu juste en 2019, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, notre smartphone de test aura quand même tenu une grosse journée, voire 1 journée et demie, avant de demander à être rechargé.

Le terminal est compatible avec la technologie de charge rapide.
Avec le chargeur de 15W présent dans la boîte, il faudra 1 heure 20 pour passer de 0 à 100% de batterie.

Notons également que ce Samsung Galaxy S10e peut servir de socle de recharge sans fil pour d’autres appareils compatibles.
Pour activer cette option, il suffira d’appuyer sur l’icône Wireless PowerShare dans le panneau des raccourcis.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 13% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est un peu mieux que les 15% habituellement constatés sur les smartphones sortis en 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  12 + 16 mégapixels avec autofocus et flash LED dual-tone
  • Batterie : Fixe de 3100 mAh.

En conclusion : le format idéal

Vendu aujourd’hui sous la barre des 450 euros, ce Samsung Galaxy S10e n’en est que plus intéressant.

Alors que les autres grands constructeurs ont abandonné le segment des smartphones haut de gamme compacts, le fabricant sud-coréen revient lui avec ce format.

Avec son écran de 5,8 pouces, ce Galaxy S10e offre une prise en main idéale qui lui permet d’être utilisé d’une seule main.

A côté de cela, on dispose d’un écran Amoled de qualité, d’une excellente qualité de fabrication, de performances de haut niveau, d’une excellente connectivité, d’un bon son et de plus, il fournit de belles photos.

Par contre, on pestera un peu sur le lecteur d’empreintes digitales placé un peu trop haut sur le flanc droit du mobile.

Sa batterie de 3100 mAh pourra paraître un peu juste, mais on a vu pire!

L’écran de type O-display fera certainement débat. Certains utilisateurs lui préféreront la technologie de caméra pop-up ou encore un écran avec une encoche en forme de goutte d’eau.

Finalement, même s’il faut reconnaître que ce Samsung Galaxy S10e est un excellent appareil, ce ne sera qu’une question de choix. Chacun verra donc midi à sa porte.

  • Les plus : Très bel écran Amoled, USB-C + port mini-jack, 2 emplacements nano SIM + micro SD
  • Les moins : Lecteur d’empreintes digitales placé trop haut.

Galerie photos :

Autres :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

1 commentaire

  1. Dans les + je rajouterais :
    – écran plat (non Edge)
    – compact
    – photo et vidéo top
    – One UI

    Dans les – je rajouterais :
    – capacité de la batterie / autonomie
    – lecteur sur le côté et non sous l’écran comme les S10
    – le même chargeur 15W que l’A5 2016, A50
    – l’O-Display (avis perso)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *