Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy Note 20 5G : le mal aimé

Test du Samsung Galaxy Note 20 5G : le mal aimé

La plupart de mes petits camarades testeurs ont critiqué le Samsung Galaxy Note 20.
Leurs reproches portent notamment sur le prix trop élevé et sur l’autonomie un peu faible.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe deux déclinaisons du Galaxy Note 20 : une compatible avec la seule 4G et une compatible également avec les réseaux 5G.

A son lancement sur le marché français à la fin du mois d’août 2020, le Samsung Galaxy Note 20 4G était annoncé au prix de 909 euros (899 euros dans les autres pays de l’UE), alors que le Galaxy Note 20 5G était proposé au prix de 1009 euros (999 euros dans les autres pays de l’UE).

Mais comme c’est souvent le cas, cinq mois après son lancement européen le Galaxy Note 20 a baissé en prix.
En ce début du mois de février 2021, il faut compter un peu moins de 620 euros pour la version 4G et environ 700 euros pour la déclinaison 5G.

Il faut également savoir que si les Galaxy Note 20 destinés au marché européen sont équipés d’un processeur maison Exynos 990, ceux destinés notamment à la Chine et aux Etats-Unis ont droit eux à un SoC Qualcomm Snapdragon 865+.
Cela fait toute la différence, puisque ce dernier est plus performant et moins énergivore.

C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de tester pour vous le Samsung Galaxy Note 20 5G en version Snapdragon (SM-N9810).

Alors, vais-je suivre mes camarades testeurs dans leurs critiques?
Pour le savoir, je vous engage à lire attentivement cet article de test.

PrixtelPrixtel est le seul opérateur mobile à proposer des forfaits qui s’adaptent, chaque mois, à votre consommation.
Et, service unique en France, c’est vous qui choisissez le réseau, entre Orange ou SFR, qui sera utilisé sur votre ligne mobile.
Les forfaits sont sans engagement et disponibles à partir de 2€/mois.
Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

1. Esthétique : un design haut de gamme

Avec ce Galaxy Note 20, Samsung nous propose une déclinaison plus modeste de son ultra haut de gamme, à savoir le Galaxy Note 20 Ultra.

Sans aucune surprise de la part du constructeur sud-coréen, on se trouve en face d’un appareil au design haut de gamme doté de contours en métal.

Cependant là où le Galaxy Note 20 Ultra présente un dos en verre dépoli, le Galaxy Note 20 fait lui appel à du polycarbonate.
Certains vont crier au sacrilège, mais il est bien évident que ce polycarbonate imitant à la perfection le verre dépoli est d’excellente qualité. Je dirais même qu’il sera plus résistant que le verre si votre smartphone venait malencontreusement à vous échapper des mains.

La présence d’une face arrière en polycarbonate n’empêche pas non plus à ce mobile d’être certifié IP68.

Malgré son (très) grand écran plat de 6,7 pouces, le Galaxy Note 20 garde des dimensions raisonnables offrant une très bonne prise en main.
Cette impression est due à la finesse des bordures d’écran, l’afficheur n’occupant pas moins de 89,2% de la face avant du terminal.

Ajoutons que l’écran reçoit une protection Corning Gorilla 5 ainsi qu’un film protecteur posé en usine.

La caméra frontale intégrée à l’écran est placée en haut, au centre.
Elle est surmontée d’un écouteur (invisible à l’oeil) et des capteurs de luminosité et de proximité.
Pas de LED de notifications donc.

Le flanc gauche est vierge de toute touche, alors que sur le côté droit on remarque la touche de volume et le bouton d’allumage.

La tranche supérieure fait place au tiroir SIM (2 nano SIM) ainsi qu’à un micro d’ambiance.

La tranche inférieure est quant à elle plus densément occupée par l’emplacement dédié au S Pen, par la grille du haut-parleur, par un port USB-C et par l’entrée micro primaire.

Retournons maintenant le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un bloc photo de forme rectangulaire intégrant 3 capteurs, un flash LED et un micro directionnel.
Plus bas, on trouve le logo SAMSUNG.

Le Samsung Galaxy Note 20 est disponible en trois coloris : Mystic Grey, Mystic Green et Mystic Bronze, la couleur qui habille notre exemplaire de test.

  • Dimensions : 161,6 mm de long x 75,2 mm de large x 8,3 mm d’épaisseur | Poids : 192 grammes

2. Image et son : que du bonheur

La face avant du Galaxy Note 20 arbore un grand écran Infinity-O Super AMOLED Plus de 6,7 pouces.

L’afficheur présente une résolution Full HD+ et un ratio de 20:9 permettant d’obtenir un effet cinéma ainsi qu’un excellent confort visuel.
Il est également certifié HDR10+.

Les couleurs sont belles et vous aurez le choix entre des couleurs vives ou naturelles.
Grâce à la technologie AMOLED on pourra compter sur des contrastes infinis.
Les angles de vision sont largement ouverts.

La luminosité mesurée à 700 nits permettra de consulter sans problème l’écran de son smartphone en plein soleil.

La seule chose que l’on pourra déplorer réside dans le fait que Samsung a ici limité le taux de rafraîchissement à 60 Hz, alors que les Galaxy Note 20 Ultra et Galaxy S20 ont droit eux à du 120 Hz. C’est un peu mesquin!
Il n’y a cependant aucune inquiétude à avoir, puisque le Galaxy Note 20 restera très fluide en toutes circonstances.

Le Samsung Galaxy Note 20 dispose de deux haut-parleurs développés par AKG : le premier se trouvant sur la tranche inférieure, et le second se trouvant sous l’écran à hauteur de la tranche supérieure.
Les deux haut-parleurs diffusent un son clair et puissant (99 db mesurés en haut à la sortie et 109 db mesurés en bas). On a donc un excellent rendu sonore.

Notre smartphone de test ne propose ni connectique mini-jack, ni adaptateur USB-C. Il faudra donc utiliser les écouteurs AKG en USB-C présents dans le packaging (sur notre exemplaire de test) ou bien investir dans un casque Bluetooth.

En appel, l’écouteur restitue un son vraiment cristallin. On comprend parfaitement son correspondant.

  • Ecran : 6,7 pouces (Super AMOLED Plus) avec une résolution de 2400 x 1080 pixels, soit donc une densité de 393 ppp.
  • Son : Pas de prise mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur placé sous l’écran.

3. Performances : du très haut niveau

Contrairement à la version européenne, notre Galaxy Note 20 5G de test est lui équipé d’une puce Qualcomm Snapdragon 865+.
Ce dernier est épaulé par 8Go de RAM et par un GPU Adreno 650.

Face à nos benchmarks habituels, notre Galaxy Note 20 5G a respectivement obtenu des scores de près de 591.000 points sur Antutu et de près de 7700 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).
Les résultats sont sans appel! Ce smartphone ultra haut de gamme pourra faire tourner sans aucun problème toutes les plus grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment tels que Fortnite, PUBG Mobile ou Call of Duty. Rien ne lui fait peur!

Pour info, un Galaxy Note 20 équipé du processeur Exynos obtient un score 526.000 points sur Antutu v8.

Pour le stockage, sur les 128Go annoncés, seuls 221,7Go seront disponibles pour l’utilisateur.
Malheureusement faute de slot micro SD, cette quantité de mémoire ne pourra pas être élargie. Mais avec 221Go, on a de quoi faire!

  • Antutu Benchmark (v8.4.5) : 590.940 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 7689 points
  • Processeur : Octuple coeur Qualcomm Snapdragon 865+ (1 x 3,0GHz + 3 x 2,42GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Adreno 650
  • Mémoire de stockage : 256Go de mémoire qui se transforme en 221,7Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : un appareil future-proof

Comme son appellation complète l’indique, notre Samsung Galaxy Note 20 5G de test supporte les réseaux 5G NR.
Il intègre les bandes N1, N3, N7, N28 et N78.

A côté de cela, nous avons également de la 4G (Vo)LTE de catégorie 20 avec les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B8 (900 MHz), B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).

Les réseaux 2G et 3G/3G+ sont bien évidemment aussi pris en charge.

Ce terminal propose bien entendu les autres connexions que sont : le Wi-Fi (a/b/g/n/ac/ax), le Bluetooth (5.0), un port USB-C (OTG), 2 emplacements nano SIM, la radio FM, ainsi qu’une puce NFC notamment utile pour effectuer des paiements sans contact.
Le port mini-jack et le slot micro SD brillent donc par leur absence.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 5 secondes à notre mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (11 satellites).

Au niveau des sensors, on a droit à un accéléromètre, à une boussole, à un gyroscope, à un baromètre et aux habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Au chapitre de la sécurité, il faut noter que le Galaxy Note 20 peut être déverrouillé de deux façons : via la technologie de reconnaissance faciale (face-unlock) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales ultrasonic placé sous la dalle.
Ce dernier se montre confortable à utiliser, et concernant la reconnaissance faciale, elle est plutôt rapide.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,846 W/kg à la tête. C’est un score plutôt élevé pour un smartphone sorti en 2020. Samsung nous avait habitué à mieux.

5. Système d’exploitation : la nouvelle génération est là

Notre smartphone de test a reçu la mise à jour vers One UI 3 couplé à Android 11, la dernière version en date de l’OS de Google.

Le binôme One UI 3 + Android 11 fonctionne à la perfection. L’ensemble est agréable à utiliser. L’interface est sobre et fluide.

On a ici le choix entre une présentation sans profondeur de navigation ou une présentation utilisant un tiroir des applications.

Les icônes ont été relookées et de nouveaux fonds d’écran ont fait leur apparition.

Parmi les fonctions sympa, on dispose d’un mode sombre, de l’Always On Display, d’une barre latérale de raccourcis et de la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système utilisant les gestes.

Si vous l’avez configuré en tant que tel, Bixby pourra directement être lancé par un appui long sur le bouton d’allumage.
Dans ce cas, il faudra utiliser le bouton virtuel présent sur le volet des raccourcis pour éteindre le téléphone.

Notons également que One UI a été spécialement pensé pour les grands écrans.
Dans cet objectif, un bon nombre d’éléments d’interaction du système sont abaissés afin d’être plus facile d’accès lors d’une utilisation à une seule main.

Du côté applicatif, nous avons :
– le pack des G-apps (Gmail, YouTube, Maps, etc.)
– des applications Microsoft (si vous les avez installées lors du premier démarrage)
– des applications Samsung (Enregistreur, Thèmes, Game Launcher, etc.)
– des applications propriétaires (Facebook, etc.)

La productivité et le S Pen font partie de l’ADN de la gamme Note du constructeur.

Le taux de latence du S Pen a ici été réduit à 26 ms, contre 42 ms sur le Note 10.

Sur ce Galaxy Note 20, le S Pen se dote de plus de mouvements Air Actions permettant d’utiliser le smartphone sans toucher l’écran en se servant du stylet.

Vous pouvez désormais prendre vos notes manuscrites de travers sur l’écran et, en appuyant sur un petit bouton, vous pouvez redresser le texte afin qu’il soit plus lisible.

Dans cette même application, vous pouvez également lancer un enregistrement audio pendant que vous écrivez.
Une fois votre travail terminé, vous pourrez cliquer sur certains endroits de votre texte et réécouter la partie de l’enregistrement qui y correspond.

L’annotation de fichiers PDF est également possible.

Sinon, on retrouve des fonctions déjà connues comme la traduction de paragraphes, la sélection intelligente pour les captures d’écran ou la possibilité de créer un GIF à partir d’une portion de l’écran.

Personnellement, je ne suis pas un grand utilisateur du S Pen.
Je ne l’utilise que pour prendre des notes à la volée ou pour prendre des photos à distance.
Cependant, j’imagine que certaines personnes trouveront une réelle utilité à ce stylet intelligent.

Il est utile de signaler que le Galaxy Note 20 5G est compatible avec la fonction Samsung Wireless DeX.
Pour rappel, cette fonction permet d’utiliser son smartphone comme s’il s’agissait d’un ordinateur de bureau.
Cependant, pour en profiter sans câble il faut absolument posséder un téléviseur connecté de marque Samsung datant d’au moins 2019 ou encore une TV compatible Miracast.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : One UI 3.0

6. Usage : bon à tout faire

Si vous vous posez encore la question, sachez que bien évidemment ce Galaxy Note 20 5G est tout à fait capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de jouer à des gros jeux 3D, et même de faire de la productivité.

Mais même en 2021, il y a encore deux points qui permettent de différencier les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.
Et je peux d’emblée vous affirmer que sur ces deux aspects, le Samsung Galaxy Note 20 5G testé ici (donc avec le Snapdragon 865+) s’en sort avec les honneurs.

Le module photo arrière du Galaxy Note 20 comprend trois capteurs.
On va ainsi retrouver de haut en bas : un objectif ultra grand angle de 12 MP ouvrant à f/2.2, un objectif principal grand angle de 12 MP ouvrant à f/1.8 et un objectif pour zoom x3 de 64 MP ouvrant à f/2.0.

Comme c’était déjà le cas sur le Galaxy S20, le fabricant sud-coréen a choisi de ne pas utiliser de téléobjectif sur le Galaxy Note 20.
On a ici un capteur de 64 MP haute définition et un objectif grand angle.
C’est en croppant dans l’image de 64 MP que le smartphone va pouvoir opérer un zoom hybride.
Notons cependant que le terminal permet un zoom numérique jusqu’à x30, mais il s’agit là pour ma part d’une fonction plutôt gadget. L’image est bien trop dégradée pour être exploitable.

Dans l’ensemble, on dispose donc d’un module plutôt lumineux, y compris pour les appareils zoom et ultra grand angle.

De nuit, le Galaxy Note 20 parvient à proposer des clichés de qualité correcte en mode automatique.
Le smartphone profite également d’un mode cliché nocturne avec un traitement assez sobre et très appréciable.

A l’avant c’est un objectif de 10 MP ouvrant à f/2.2 qui officie.
Il fournit des autoportraits de bonne qualité.

En ce qui concerne la vidéo, l’objectif photo principal de notre Galaxy Note 20 est capable de filmer en 8K à 24 FPS, en 4K à 60 FPS et en 1080p à 120 ou à 60 FPS.
En selfie, le smartphone est cependant limité à la 4K en 60 FPS.

La version de test du Galaxy Note 20 5G dotée d’un SoC Qualcomm Snapdragon 865+ se veut plus autonome que la déclinaison européenne équipée elle d’un processeur maison Exynos 990.

Ici, dans le cadre d’une d’une utilisation mixte raisonnable, la batterie de 4300 mAh a permis de tutoyer les 2 jours d’autonomie avant de demander à être rechargée.
C’est beaucoup mieux que la grosse journée généralement constatée avec l’Exynos 990.

Si le Galaxy Note 20 est compatible avec la charge rapide de 45 W, c’est bien un chargeur de 25 W qui est inclus dans le packaging.
Le bloc chargeur permettra de recharger complètement la batterie en 1 heure 20.

Le terminal supporte également la charge rapide sans fil de 15 W et la charge sans fil inversée de 4,5 W.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 10% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est nettement mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Appareil photo dorsal avec autofocus à détection de phase :  12 MP + 12 MP + 64 MP
  • Batterie : Fixe de 4300 mAh.

En conclusion : tout à fait convainquant

Il serait fastidieux de lister ici tous les points positifs tant il y en a, mais parmi ceux-ci on peut citer des finitions soignées, un écran qui est un véritable régal pour les yeux, un son stéréo de qualité, une connexion 5G, une interface intuitive et très agréable à utiliser et une très bonne qualité photo.

Par rapport aux points négatifs évoqués par certains de mes collègues, il faut noter que cinq mois après sa sortie, les prix du Samsung Galaxy Note 20 ont fortement baissé (620 euros pour la version 4G et 700 euros pour la 5G). Ce n’est donc plus aujourd’hui un argument négatif.

Dans le domaine de l’autonomie, il suffit de se tourner vers une version du Galaxy Note 20 5G équipée d’un SoC Snapdragon 865+. Là encore, le problème est résolu.

Il n’en reste pas moins que Samsung aurait pu faire un effort concernant le rafraîchissement de l’écran. 60 Hz, cela devient de la radinerie puisque d’autres constructeurs arrivent à proposer des écrans AMOLED au taux de rafraîchissement de 90 Hz sur des smartphones vendus 400 euros.

Mis à part ce point, le Samsung Galaxy Note 20 reste un excellent smartphone ultra haut de gamme.

Galerie photos :

Autres :

Voir le test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra.

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test du LG Velvet 5G : LG rebat les cartes

Malgré des smartphones réussis, depuis quelques anées LG est à la peine au sein d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *