Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy M10 : le coréen baisse ses prix

Test du Samsung Galaxy M10 : le coréen baisse ses prix

Le Samsung Galaxy M10 a été annoncé pour la première fois en Inde le 28 janvier 2019.
Désormais, il est possible de se le procurer en Europe, soit via Internet, soit dans quelques boutiques physiques.

En cette fin du mois de mars 2019, sur le plus grand site de vente en ligne, vous pourrez retrouver la version de 2Go de RAM + 16Go de ROM au prix de 169,90 Euros TTC. Dans certaines boutiques ayant pignon sur rue, j’ai pu le voir à 145 Euros.

La version SM-M105F/DS que j’ai testée pour vous possède quant à elle 3Go de RAM et 32Go de ROM. Elle est affichée aux alentours de 195 Euros.

Comme nous pouvons le constater, Samsung a fait un effort sur les tarifs.

Mais que vaut réellement ce Samsung Galaxy M10?
C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un appareil agréable à l’oeil

Qu’il soit doté d’un boîtier en plastique laqué en noir ou en bleu (comme notre smartphone de test), le Galaxy M10 est un appareil qui présente bien.

Certes de nos jours on ne plus dire que son design est original, mais en tous cas il plaît.

La prise en main est bonne mais le téléphone s’avère un peu glissant.
La coque arrière est très sensible aux rayures et accueille avec plaisir les traces de doigts.

La face avant est occupée à hauteur de 82,36% par un écran 2.5D de 6,22 pouces en haut duquel on trouve une encoche en forme de goutte d’eau.
Cette dernière intègre la caméra frontale et est surmontée par un écouteur de faible hauteur.
Les capteurs de luminosité et de proximité sont bien présents, bien qu’ils soient invisibles.

Pas de LED de notifications donc, et pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Retournons le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo à 2 capteurs (placés à la verticale) accompagné d’un flash LED.
Plus bas, le marquage Samsung et la grille du haut-parleur.

Le côté gauche fait place au tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD), tandis que sur le flanc droit on trouve la touche de volume et le bouton d’allumage.

Sur la tranche supérieure on note la présence d’un micro d’ambiance, alors que la tranche inférieure est occupée par un port mini-jack, un port micro USB et l’entrée micro primaire.

  • Dimensions : 155,6 mm de long x 75,6 mm de large x 7,7 mm d’épaisseur | Poids : 163 grammes

2. Image et son : un très bel écran

Le Galaxy M10 est doté d’un écran PLS Infinity V-Display de 6,22 pouces au ratio 19:9.
Même si cet afficheur ne s’appuie pas sur la technologie Super Amoled et qu’il ne dispose que d’une résolution HD+, nous avons droit à une très belle image.
Même un oeil exercé aura difficile à détecter que nous ne sommes pas sur du 1080p.

Les couleurs sont belles, les contrastes sont bons et les angles de vue sont largement ouverts.
Quant à la luminosité, elle est largement suffisante pour pouvoir consulter son smartphone en extérieur.

On prendra donc plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

Pour ce qui est du son, disons que celui restitué par le haut-parleur principal n’est pas vraiment un modèle de clarté.
Certes il est relativement puissant, mais je vous déconseille d’écouter de la musique au moyen de ce dernier.
De plus, vu sa position arrière, le son sera étouffé lorsque le mobile sera posé à plat dos à une table.

Par contre, l’écoute au casque est un vrai régal.
Grâce aux différents réglages et à l’équaliseur, vous pourrez adapter le son à votre oreille.

En appel, le son restitué par l’écouteur est satisfaisant, on comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,22 pouces (PLS) avec résolution de 720 x 1520 pixels, soit donc une densité de 270 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : tout à fait bonnes

Ne nous trompons pas, le Samsung Galaxy M10 n’est pas une bête de course et ses performances n’ont rien de comparables avec celles que l’on peut obtenir avec le Galaxy S10… qui pour sa part est un ultra haut de gamme.

Mais il est malgré tout performant pour le prix demandé et les composants que l’on trouve dans le Galaxy M10 offrent un bon confort d’usage.

En effet, ce smartphone sud-coréen est capable de faire tourner toutes les grosses applications, mais aussi les gros jeux 3D à la mode tels que PUBG Mobile (en performances minimum).

Le Galaxy M10 est un mobile qui est également à l’aise en multi-tâches, grâce notamment aux 3Go de RAM embarqués.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, sur les 32Go revendiqués par le constructeur, seuls 23,4Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Fort heureusement, une micro SD (+512Go) pourra facilement être ajoutée, et cela sans sacrifier le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.1.5) : 64.014 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 5099 points
  • Processeur : Octa-core Exynos 7870 (gravé en 14 nm) cadencé à 1,6GHz | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Mali-T830MP1
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 23,4Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète… ou presque

Le Galaxy M10 dispose d’une connectivité adaptée à un usage moderne.

Il possède en toute logique une connexion 4G LTE (catégorie 6 : 300 Mbps en download) utilisant les bandes B1/B3/B7/B20, mais pas la B28.

A noter que ce mobile est ici testé dans sa version “Duos”, qui semble d’ailleurs la seule commercialisée en cette fin du mois de mars 2019.
“Duos” signifie que ce smartphone accepte donc 2 cartes SIM (au format nano).

On retrouve également d’autres connexions telles que : le WiFi (b/g/n), le Bluetooth (4.2), un port mini-jack, du (A)GPS/Glonass/BDS, un port micro USB 2.0 (OTG), une radio FM, un slot micro SD, etc.
On regrettera seulement l’absence d’une puce NFC.

Les accroches réseau son bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 23 secondes au Galaxy M10 avant d’obtenir un premier fixe (9 satellites).

Au niveau des sensors, nous avons un accéléromètre, un capteur de proximité et un capteur de luminosité (virtuel).
Pas de boussole donc et pas de gyroscope.

Et du côté de la sécurité, qu’est-ce ça donne?
Malheureusement, le  Galaxy M10 ne dispose pas d’un lecteur d’empreintes digitales.
Tout au plus, on pourra déverrouiller ce smartphone via la technologie de reconnaissance faciale.
Cette dernière est efficace, mais pas des plus rapides (comptez 1 seconde).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,237W/Kg. C’est un score tout à fait appréciable pour un mobile commercialisé en 2019.

5. Système d’exploitation : un Android surcouché, mais pas trop

Samsung possède clairement l’une des meilleures surcouches qu’il soit possible de trouver aujourd’hui sur un système d’exploitation Android.
Un OS qui est déjà en lui-même tout à fait complet, mais qui grâce au constructeur sud-coréen, gagne en style et en intuitivité.

En outre, nous sommes ici avec la surcouche Samsung Experience 9.5 à des années lumières du “too much” que le fabricant avait l’habitude d’offrir avec TouchWiz.


De fait, on ne retrouve plus les dizaines d’applications inutiles que l’on avait précédemment.

Du côté applicatif, nous avons donc :
– des applications Microsoft telles que Word, Excel, Skype, etc.
– des applications Google telles que Gmail, Maps, YouTube, etc.
– des applications liées à des partenariats telles que Facebook et Amazon
– des applications Samsung telles que Game Launcher (une boutique de jeux), Thèmes, My Galaxy (une boutique de vidéos et de musique), Samsung Max (qui protège les données privées), etc.

On appréciera également quelques fonctions sympa comme la possibilité de dupliquer des applications à l’instar de la boîte mail, et ainsi pouvoir gérer votre messagerie pro et votre messagerie perso séparément.

Notez qu’il est également possible de masquer les 3 touches Android pour les remplacer par un système de gestures.
Et bonne note, on remarquera que les notifications apparaissent bien sur l’écran, près de l’encoche.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Surcouche : Samsung Experience 9.5

6. Usage : satisfaisant en tout

Bien évidemment, le Galaxy M10 est capable de lire des MP3, des vidéos, de surfer sur le Net, de jouer à des jeux 2D et 3D, et bien sûr de passer des appels et d’envoyer des SMS.

Mais en 2019, il y a encore deux aspects qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, elle est très bonne, que ce soit via le capteur dorsal ou bien encore via le capteur frontal.

A l’arrière, nous pouvons compter sur un double APN de 13 mégapixels (f/1.9) + 5 mégapixels (f/2.2), ce dernier étant un ultra grand-angle.
Notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

On remarquera une belle gestion des couleurs, et une bonne gestion du piqué.

Le capteur avant permet de réaliser de beaux autoportraits.

En ce qui concerne l’autonomie, elle est tout à fait bonne.
Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, comptez une autonomie de 1,5 jours, voire même de 2 jours.

Si ce smartphone est compatible avec la technologie de charge rapide 10W, le chargeur fourni dans la boîte n’est que de 1V/5A.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est nettement mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Double appareil photo dorsal :  13 + 5 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 3400 mAh.

En conclusion : intéressant, mais la concurrence est rude

Le Samsung Galaxy M10 est un smartphone intéressant.
Intéressant notamment car il dispose d’un look réussi et d’une réelle élégance.

Un smartphone valorisant qui dispose d’un bel écran Infinity V-Display de 6,22 pouces.
Mais on aurait quand même aimé que ce même écran soit doté d’une résolution Full HD+, et non pas simplement HD+.

Un autre point intéressant réside dans le fait que, pour une fois, il ne faudra pas faire le choix entre 2 nano SIM et 1 nano SIM + 1 micro SD, puisqu’on dispose ici de 2 emplacements SIM + 1 slot micro SD.

Et autre bon point, le Galaxy M10 offre une très bonne qualité photo, à l’avant comme à l’arrière.

Parmi les points négatifs, on pourra citer l’absence de lecteur d’empreintes digitales, d’une boussole, d’un gyroscope et du NFC.
La qualité du son délivré par le haut-parleur principal placé à l’arrière du terminal n’est non plus pas très bonne.

De par son prix compris entre 145 et 200 Euros, le Galaxy M10 est un mobile intéressant pour qui veut absolument un appareil d’une marque dite “premium”.
Cependant à ce tarif, la concurrence fait mieux avec des smartphones mieux specqués.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Merci le sous traitant (WinTech je crois qui fabrique aussi pour Xiaomi) qui leur a permis d’abaisser les coûts.
    Mais ce fut sans concession, la qualité a baissé d’un cran, on passe au tout plastique même sur les phones plus haut placé.on à l’impression d’avoir sous les yeux du Xiaomi rebadgé en Samsung.
    Sûrement qu’ils feront mieux pour la série qui suit.
    Car là ça semble un partenariat fait rapidement pour contrer Xiaomi et Huawei/Honor qui leur piquent des part du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *