Accueil » Diverses marques » Test du (Xiaomi) Redmi 8 : une belle entrée de gamme

Test du (Xiaomi) Redmi 8 : une belle entrée de gamme

A peine sept mois après le Redmi 7, Xiaomi sort le Redmi 8, un smartphone d’entrée de gamme de belle facture.

Bien que ce nouveau smartphone chinois soit aussi disponible en version 3Go de RAM + 32Go de ROM, c’est dans sa déclinaison 4Go de RAM + 64Go de ROM que je l’ai testé.
En ce milieu du mois de novembre 2019, cette dernière est disponible sur le Net au prix de 129,90 euros TTC.

Mais que vaut réellement ce Redmi 8?
Pour le savoir, je l’ai passé sous la loupe de TFP.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un beau bébé

Ce Redmi 8 existe en 3 coloris : Onyx Black, Sapphire Blue et Ruby Red.
C’est cette dernière couleur que j’ai choisie, et je la trouve magnifique.

Le smartphone adopte un design Aurora Mirror donnant l’impression que l’on tient en main un appareil bien plus haut de gamme.

Malheureusement le dos attire rapidement les traces de doigts et les poussières mais le fabricant a pensé à intégrer une coque de protection en silicone dans la boîte.

Les finitions sont belles et la prise en main est agréable.

A l’avant, on retrouve un écran 2.5D à encoche de 6,22 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 5 et occupant 81,8% de la face avant.

Le flanc gauche est occupé par le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD), alors que le côté droit sert de terre d’asile à la touche de volume et au bouton power.

Sur la tranche supérieure on note la présence d’un micro réducteur de bruit et d’un port IR.

La tranche basse du terminal accueille quant à elle un port mini-jack, un port USB-C et la grille du haut-parleur.

A l’arrière du téléphone, on retrouve une bande noire comprenant un module photo à 2 capteurs, un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire ainsi que la marque Redmi.
Ce bandeau noir est surmonté d’un flash LED.

  • Dimensions : 156,5 mm de long x 75,4 mm de large x 9,4 mm d’épaisseur | Poids : 191 grammes

2. Image et son : une belle image en HD+

Le Redmi 8 est doté d’un écran IPS de 6,22 pouces bien dans l’air du temps puisqu’il adopte une encoche en forme de goutte d’eau en son sommet.

L’image offerte par cet afficheur est de belle qualité, même si sa résolution sera en HD+, ce qui est compréhensible à ce niveau de prix.

Les couleurs sont belles, les contrastes sont bons et les angles de vue sont bien ouverts.
La température des couleurs peut être réglée via le menu des paramètres.

Avec sa luminosité de 400 cd/m², l’écran de ce mobile pourra sans problème être consulté en extérieur. En plein soleil, ce sera un peu limite.

On prendra donc plaisir à regarder des vidéos sur l’écran de ce smartphone venu de l’Empire du Milieu.

Concernant le son, celui délivré par le haut-parleur principal (situé sur la tranche inférieure du téléphone) est clair et puissant (115 db mesurés à la sortie).

L’écoute avec un casque filaire est agréable.
En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,22 pouces (IPS) avec une résolution de 720 x 1520 pixels, soit donc une densité de 270 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : cohérentes

Alors que son prédécesseur, le Redmi 7, était équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 632 cadencé à 1,8GHz, le Redmi 8 n’a droit quant à lui qu’à un Snapdragon 439 cadencé à 1,95GHz.

Le fabricant se justifie par le fait que le Snapdragon 439 donne des performances équivalentes au Snapdragon 632.
C’est le système de “downsizing” adopté par les constructeurs automobiles : doter les nouveaux modèles de moteurs plus petits mais offrant les mêmes performances que des moteurs de conception plus ancienne, tout en consommant moins d’énergie.

Ce nouveau processeur 8 cœurs signé Qualcomm est ici associé à 4Go de RAM et à un GPU Adreno 505.

Comme l’atteste les 97.400 points affichés sur Antutu, ce smartphone sera capable de faire tourner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D présents sur le Play Store, comme PUBG Mobile et Call of Duty.
Ces derniers se lancent en qualité graphique minimale, et même s’ils restent tout à fait jouables, on devra faire avec quelques ralentissements.

Pour le stockage, sur les 64Go revendiqués par le constructeur, seuls 53Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.

Cependant, une carte micro SD pourra facilement être ajoutée (+512Go), et ce sans devoir sacrifier le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v8.0.4) : 97.404 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 8142 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 439 (2 x 1,95GHz + 6 x 1,45GHz | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Adreno 505
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 53Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : ultra complète

Oui, la connectivité de ce Redmi 8 est très complète, voire exhaustive.

Notamment, la connexion 4G LTE VoLTE proposée est de catégorie 6 (300 Mbps en téléchargement) et est bien dotée des fréquences B1, B3, B7 et B20, mais pas de la B28, la bande des 700 MHz.

Bien entendu, on a également de la 2G et de la 3G+.

A cela s’ajoutent d’autres connexions telles que : le WiFi (b/g/n), le Bluetooth (4.2), le (A)GPS/Glonass/BDS, un port mini-jack, un port USB-C (OTG), un port infrarouge, la radio FM, etc.
En outre, comme toujours chez Xiaomi, ce téléphone est bien doté de 2 emplacements SIM (au format nano), en plus d’un slot micro SD.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 14 secondes à ce smartphone chinois avant d’obtenir un premier fixe (7 satellites).

Au niveau des sensors, on dispose d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope, d’un compteur de pas et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Pour ce qui est de la sécurité, outre la reconnaissance faciale qui fonctionne bien, ce Redmi 8 est bien doté d’un lecteur d’empreintes digitales.
Efficace, il fonctionne bien et rapidement.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,231 W/kg. C’est un très bon score pour un mobile d’entrée de gamme sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : un Android revisité

Comme c’est souvent le cas sur un smartphone signé Xiaomi, nous retrouvons ici la surcouche maison MIUI, et plus précisément MIUI 10.3.4.

MIUI 11 est en cours de déploiement, et ce Redmi 8 devrait certainement recevoir cette mise à jour.

Ce fork est basé sur Android 9 Pie.

MIUI 10 apporte son lot de modifications de design (fonds d’écran, icônes, etc.), mais aussi ergonomiques (absence de profondeur de navigation).

On trouve également une série d’applications propres à la marque, telles que :
– Musique : un lecteur MP3 façon Xiaomi
– Mi Vidéo : un lecteur de vidéos Xiaomi
– Télécommande MI
– Sécurité : une application fourre-tout permettant notamment de nettoyer la mémoire du smartphone
– Outils : Calculatrice, Magnéto, enregistreur d’écran, scanner, boussole, etc.
– etc.

En plus de cela, on a droit à quelques applications liées à des partenaires, telles que Facebook, Netflix ou WPS Office.

Des jeux sont également présents (Pop Shooter et Dust Settle), mais ils peuvent heureusement être désinstallés.

On notera au passage qu’un système de gestures pourra se substituer aux 3 touches Android habituelles.

On appréciera également la présence d’une fonction “Mode Nuit” qui fait passer le fond du menu des Paramètres du blanc au noir.

Par contre, on déplorera l’absence de LED de notifications.

  • Système d’exploitation : Android 9 Pie | Fork : MIUI 10.3.4

6. Usage : belles photos, bonne autonomie

Bien évidemment, ce smartphone permet d’appeler, d’envoyer des SMS et des emails, de consulter des pages web, etc.
Il permet également de lire des MP3 et de regarder des vidéos ainsi que de jouer à des jeux vidéo.

Mais comme tout smartphone, il se destine également à prendre des photos.
La qualité photo est d’ailleurs un des deux points qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les bons élèves des moins bons.
L’autre point étant l’autonomie.

Ce n’est pas parce qu’on propose aux consommateurs un mobile d’entrée de gamme qu’on doit négliger la qualité photo.
Cela, Xiaomi l’a bien compris sur ce Redmi 8.

A l’arrière, on trouve un module photo doté de 2 capteurs : un objectif principal de 12 mégapixels ouvrant à f/1.8 et un objectif de 2 MP destiné à mesurer la profondeur de champ.

Lorsque la luminosité est présente en suffisance, les résultats obtenus sont tout à fait bons. Etonnant bons même pour un smartphone vendu à moins de 130 euros.
On a une bonne gestion des couleurs, ainsi que de la luminosité, et enfin un bon piqué.

Bien entendu, la qualité se dégrade en même temps que la lumière baisse, mais ça c’est tout à fait normal!

Notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

La qualité offerte par la caméra frontale de 8 mégapixels ouvrant à f/2.0 est également bonne, tant que la luminosité est suffisante.

L’autonomie est un bon point également, ce mobile dépassant la journée et demie avant de demander à être rechargé, pour possiblement atteindre les 2 jours en cas d’utilisation modérée.

Ce Redmi 8 est compatible avec la technologie de charge rapide 18W, mais le chargeur fourni dans le packaging n’est qu’un 10W.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 13% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est mieux que les 15% habituellement constatés sur les smartphones sortis en 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  12 + 2 MP avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : un smartphone convaincant

Le Redmi 8 est un smartphone d’entrée de gamme qui m’a vraiment convaincu.

Il offre un beau design, il présente une très bonne qualité de fabrication, il offre une belle image, un bon son et une bonne autonomie.
De plus, sa qualité photo n’a rien à envier à certains smartphones plus haut de gamme.

Finalement, si on veut chicaner, on retiendra l’absence de LED de notifications dans les points négatifs.

Comme vous l’avez compris, ce Redmi 8 est un mobile que je recommande à l’achat.

Cependant, il est aujourd’hui possible (en cette mi-novembre 2019) de dénicher un Xiaomi Mi A3 au prix de 149 euros, soit seulement 20 euros plus cher que le Redmi 8.
Le Mi A3 étant plus puissant et disposant d’un écran Amoled, il y a donc matière à réflexion… C’est à vous de voir!

  • Les plus : Design “Aurora Mirror”, qualité de fabrication, USB-C + mini-jack, 2 emplacements SIM + slot micro SD, qualité photo.
  • Les moins : Pas de LED de notifications.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *