Accueil » Tests - Xiaomi » Test du POCO M3 Pro 5G : la 5G à la portée de tous

Test du POCO M3 Pro 5G : la 5G à la portée de tous

Situé un cran au-dessus du POCO M3, le POCO M3 Pro 5G arrive sur le marché sous la barre des 200 euros, et même sous la barre des 160 euros pour la version de 4Go de RAM + 64Go de ROM.
En ce début du mois de juillet 2021, cela en fait ainsi le smartphone 5G le moins cher du marché.

Notre appareil de test est quant à lui une version de 6Go de RAM + 128Go de ROM.

Le POCO M3 que nous avions testé à la fin de l’année 2020 avait été un coup de coeur.
Qu’en sera t’il pour ce POCO M3 Pro 5G partageant sa plateforme avec le Redmi Note 10 5G?

Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement les lignes qui suivent.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : il a fière allure

Une fois extrait de la traditionnelle boîte jaune, couleur corporate de la marque, le smartphone laisse d’emblée une excellente impression.

Cela est dû en grande partie à sa face arrière de type “Glastic“, un polycarbonate imitant à la perfection le verre.
Le POCO M3 Pro reprend le concept de la bande noire inaugurée sur le POCO M3, mais elle est cette fois orientée à la verticale.

Le plastique à la finition mate que l’on retrouve sur les contours affiche lui aussi un bel aspect et l’ensemble est parfaitement ajusté.

La prise en main est agréable, mais l’écran et la face arrière attirent la poussière tel un aimant.

Le bloc photo arrière ressort légèrement du dos de l’appareil.
Ce bloc optique est composé de 3 capteurs ainsi que d’un flash dual-LED.
On notera également la présence de la mention “48 MP AI Camera”.

Plus bas, on trouve la marque POCO, la mention “Designed by POCO”, les logos CE et poubelle ainsi qu’un logo 5G.

Le côté gauche fait place au tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), alors que sur le flanc droit on trouve la touche de volume et le bouton d’allumage.
Ce dernier intègre également un lecteur d’empreintes digitales.

La tranche supérieure du smartphone sert de terre d’asile à une prise mini-jack, à un port IR et à un micro d’ambiance.
A l’opposé, on remarque l’entrée micro primaire, un port USB-C et la grille du haut-parleur.

Peu de choses à dire en revanche sur la façade : du classique avec des bordures plutôt fines mais un menton un peu épais. Cela est tout à fait normal pour un smartphone situé dans cette gamme de prix.

Cela se traduit par un écran perforé occupant la face avant à hauteur de 84%.
L’afficheur est protégé par une vitre Corning Gorilla 3 au profil 2.5D, laquelle reçoit à son tour un film protecteur posé en usine.

Le POCO M3 Pro 5G est proposé en 3 couleurs : POCO Yellow, Power Black et Cool Blue.
C’est ce dernier coloris qui habille notre mobile de test.

  • Dimensions : 161,8 mm de long x 75,3 mm de large x 8,9 mm d’épaisseur | Poids : 190 grammes

2. Image et son : un écran convaincant

L’écran DotDisplay affiche une diagonale de 6,5 pouces, la même que celle du Redmi Note 10 5G.

Comme lui, sa dalle IPS LCD offre une résolution Full HD+. La finesse d’affichage est donc bien présente.

L’écran du POCO M3 Pro est assez bien calibré pour un smartphone d’entrée de gamme.
Son écran obtient un dE de 1,82 avec le mode “Standard” activé.
Il faut savoir qu’avec un score au delà de 3, l’oeil humain percevra un écart colorimétrique. Le dE doit donc être le plus bas possible.

Les couleurs sont belles, les blancs sont purs et les angles de vision sont plutôt bien ouverts.

On appréciera grandement la présence d’un taux de rafraîchissement adaptatif de 90 Hz, là où le POCO M3 ne propose que 60 Hz.
Cette fréquence de 90 Hz a pour avantage d’apporter une meilleure fluidité et un meilleur confort visuel, mais consomme en contrepartie un peu plus d’énergie.

Pour autant, cet afficheur n’est pas parfait. La luminosité mesurée à 446 nits sera un peu juste pour pouvoir utiliser confortablement votre smartphone en plein soleil.
Toutefois, cela reste tout à fait acceptable à ce niveau de prix.

Grâce notamment à son format 20:9, il sera très agréable de regarder des vidéos et des films sur l’écran de ce POCO M3 Pro.

Le son diffusé par l’unique haut-parleur situé sur la tranche basse du mobile est clair et très puissant (126 db constatés à la sortie).

Le constructeur a eu la bonne idée d’équiper son smartphone d’une prise mini-jack.
L’écoute avec un casque filaire de bonne qualité m’a agréablement surpris. En plus d’un son puissant, on a également une très bonne spatialisation.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,5 pouces (IPS) avec une résolution de 1080 x 2400 pixels, soit donc une densité de 405 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : satisfaisantes

Ce POCO M3 Pro partage bon nombre d’éléments avec le Redmi Note 10 5G, et notamment son processeur 8 coeurs Mediatek Dimensity 700.

Cette puce associée ici à 6Go de RAM et au GPU Mali-G57 MC2 procure à ce smartphone une belle réactivité.

Cette belle impression se confirme à la lumière du résultat obtenu face à notre benchmark habituel Antutu, soit près de 315.000 points.

Ce sont des performances déjà jugées très bonnes sur un appareil à 300 euros, que dire alors sur un smartphone vendu 100 euros de moins?

Le POCO M3 Pro permettra donc de faire fonctionner la plupart des gros jeux 3D du moment, tels que PUBG Mobile et Call of Duty.
Il faut cependant signaler que lors de sessions avec des jeux 3D très gourmands j’ai relevé à certains moments une chute importante du framerate.
J’en déduis donc que ce POCO M3 Pro n’est pas destiné aux gros gamers.

Pour le stockage, sur les 128Go revendiqués par le constructeur, l’utilisateur pourra compter sur 107,5Go.
Cette quantité de mémoire pourra toutefois facilement être élargie par l’ajout d’une carte micro SD. Il faudra alors accepter de sacrifier l’un des deux emplacements nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v9.0.12) : 314.393 points |
  • Processeur : Octuple coeur Mediatek Dimensity 700 gravé en 7 nm (2 x 2,2GHz + 6 x 2,0GHz) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Mali-G57 MC2
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 107,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : la 5G au programme

Comme son nom complet l’indique, notre smartphone de test est compatible avec les réseaux 5G SA/NSA.

A côté de cela, on a également de la 4G (Vo)LTE (de catégorie 18) intégrant toutes les bandes nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

On a bien sûr aussi de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le POCO M3 Pro propose toute une panoplie d’autres connexions telles que : le Bluetooth (5.1), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, 2 emplacements nano SIM (dual 5G), un slot micro SD, une prise mini-jack, un port infrarouge, un port USB-C (OTG), la radio FM, mais également une puce NFC notamment utile pour les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
La 5G n’a pas pu être testée.

Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 2 secondes à notre mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (6 satellites).

Au niveau des sensors, le POCO M3 Pro dispose d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope, d’un podomètre et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été mise de côté, puisque ce smartphone peut être déverrouillé de deux façons : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton d’allumage.
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,539 W/kg à la tête. C’est un bon score pour un smartphone d’entrée de gamme sorti en 2021.

5. Système d’exploitation : MIUI comme toujours

MIUI 12 est un système d’exploitation qu’on ne présente plus puisqu’on le retrouve sur tous les derniers smartphones du groupe Xiaomi.

Présent ici dans sa version 12.0.8 et agrémenté par le launcher MIUI for POCO, il fonctionne en duo avec Android 11.

En plus du pack des applications Google, les GMS, on a également des applications propriétaires propres à Xiaomi, mais aussi des applications liées à des partenaires ainsi que des petits jeux 2D sans intérêt.
Fort heureusement, ces dernières applications peuvent facilement être désinstallées.

Parmi les fonctions sympa, on a notamment un mode sombre, la présence d’un centre de contrôle et la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestes.

Etant donné l’absence d’un écran AMOLED nous devons nous passer de la fonction Always On Display.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Fork : MIUI 12.0.8

6. Usage : des photos plutôt correctes

C’est une évidence, comme tous les smartphones modernes le POCO M3 Pro est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de faire de la navigation GPS, de jouer à la plupart des gros jeux 3D, etc.

Mais même en 2021, il y a deux aspects qui permettent encore de différencier les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

La partie photo est ici assurée par 4 capteurs : un objectif principal grand angle Omnivision OV48B de 48 mégapixels ouvrant à f/1.8, un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4, un capteur de profondeur de 2 MP ouvrant à f/2.4 et un capteur frontal grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.0.

Notons que le POCO M3 Pro ne dispose pas d’objectif ultra grand angle. C’est très rare que Xiaomi fasse l’impasse sur ce capteur.

Lorsque la lumière est présente en suffisance, les photos capturées avec l’objectif principal font preuve d’une qualité tout à fait satisfaisante pour un smartphone à ce niveau de prix. Toutefois, les clichés sont fortement contrastés.

De nuit, le traitement logiciel lisse beaucoup trop la scène mais propose une bonne exposition.

Le POCO M3 Pro propose également un mode Nuit plutôt efficace.

Par défaut, notre smartphone de test use de la technique du pixel-binning pour proposer des clichés de 12 mégapixels.
Le mode 48 MP permet de faire rentrer plus de détails dans l’image, mais à part cela rien de bien intéressant.
On note un fort lissage logiciel.

Le mode Portrait produit des résultats corrects à ce niveau de prix, mais le détourage du sujet photographié est parfois perfectible.

Le mode Macro est anecdotique. Mieux vaudra donc utiliser l’objectif photo principal pour obtenir de bons résultats.

La caméra frontale de 8 MP permet de réaliser de beaux autoportraits.
Il faudra seulement penser à désactiver les artifices de beauté activés par défaut.

Pour la vidéo, sachez que le capteur principal est capable de filmer jusqu’en 4K à 30 FPS.

Le POCO M3 Pro est équipé d’une batterie de 5000 mAh qui lui permet de délivrer une autonomie de 2 jours, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

La batterie supporte la charge rapide de 18 W.
Avec le chargeur de 22,5 W présent dans la boîte, il aura fallu 1 heure 40 à notre smartphone de test pour passer de 1 à 100%.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran à 90 Hz) aura consommé 10% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Triple appareil photo dorsal :  48 MP + 2 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : une proposition intéressante

Pour pouvoir proposer un smartphone 5G à moins de 160 euros, le fabricant a dû faire quelques concessions.

Le POCO M3 Pro 5G doit ainsi se passer d’un écran AMOLED et se contenter d’un écran LCD.
La partie photo est également plutôt limitée, mais ce qui est plus surprenant, c’est l’absence de son stéréo, puisque le POCO M3 premier du nom y avait droit.

N’allez pas en déduire que ce POCO M3 Pro est un mauvais smartphone, loin de là.
L’écran LCD Full HD+ est de bonne facture et la qualité de fabrication ne souffre d’aucune critique.

Ce smartphone offre des performances suffisantes pour faire fonctionner toutes les grosses applications et la plupart des gros jeux 3D du moment.
Il propose de la 5G ainsi qu’une très bonne autonomie.

Si vous n’êtes pas du genre à vous ruiner pour acquérir un smartphone 5G à plus de 500 euros, voici peut être le modèle qu’il faut.

Mais est-ce qu’il y en aura pour tout le monde? Voilà une question qui vient naturellement à l’esprit tant ce POCO M3 Pro 5G se pose en champion qu rapport qualité-prix.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du POCO M3 Pro 5G. (à venir)
Voir la vidéo de test du POCO M3 Pro 5G. (à venir)

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test du Samsung Galaxy Z Flip3 5G : le pliable se démocratise

  Samsung croit en l’avenir du smartphone pliant. Au mois d’août 2021, le constructeur sud-coréen …

2 commentaires

  1. J’ai vue sur une photo en haut que vous étiez sous miui 12.0.8
    et j’ai acheter ce même smartphone sur la boutique officiel po.co et je suis sous miui 12.0.5 stable (12.0.5.0 (RKSEUXM) que faire pouravoir la furtur maj ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *