Accueil » Tests - Nokia » Test du Nokia G10 : un marathonien

Test du Nokia G10 : un marathonien

Plusieurs constructeurs de smartphones Android proposent désormais des terminaux développés spécifiquement pour offrir aux consommateurs une autonomie maximale.

Pour cela, ne cherchez pas une débauche de nouvelles technologies et de gros travail d’optimisation intense. Il s’agit la plupart du temps de glisser une batterie de forte capacité, ce qui couplé à des composants modestes, aboutit mécaniquement à l’obtention de cette sacro-sainte autonomie élevée.

Pour son Nokia G10 (TA-1334 DS) dont il est question dans ce test, HMD Global promet jusqu’à 3 jours d’autonomie.

En ce début du mois de décembre 2021, vous pourrez trouver ce smartphone finlandais au prix de 139 euros dans sa déclinaison de 3Go de RAM + 32Go de ROM.
Une version dotée de 4Go de RAM et de 64Go de RAM existe également, mais elle ne semble pas être disponible dans nos contrées.

Les tarifs flictuant au gré des différentes promotions, je vous engage à consulter notre très bon comparateur de prix afin d’être certain de payer votre smartphone au meilleur tarif.

Mais ce Nokia G10 tiendra t’il ses promesses concernant l’autonomie annoncé de 3 jours?
Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement les lignes qui suivent.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design élégant

Le design nordique est réputé pour son esthétique minimaliste et élégante. C’est exactement ce qu’offre ce smartphone, avec un boîtier fin et résistant légèrement texturé, au toucher satiné.

Le téléphone est décliné dans deux couleurs uniques d’inspiration nordique : Bleu Nuit et Violet. C’est le premier coloris qui habille notre exemplaire de test.

Comme vous l’aurez compris, malgré la présence d’une grosse batterie, le physique du Nokia G10 n’est pas particulièrement ingrat, il est même plutôt agréable.

Les contours en polycarbonate sont recouverts d’une peinture satinée.
Ils sont associés à une face arrière, également en polycarbonate, sur laquelle on trouve un module photo de forme circulaire intégrant 3 capteurs ainsi qu’un flash LED.

Plus bas, on remarque la marque NOKIA en lettres chromées et les logos poubelle et de certification CE.
Ces derniers sont accompagnés de la mention « Designed by HMD Global Oy ».

Sur le côté gauche de l’appareil, on trouve le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD) ainsi qu’un bouton donnant directement accès au Google Assistant.
Le flanc droit accueille quant lui la touche de volume et le bouton d’allumage. Ce dernier intègre également un lecteur d’empreintes digitales.

La tranche supérieure fait place à un micro d’ambiance et à une prise mini-jack.
La partie inférieure est plus densément occupée par l’entrée micro primaire, par un port USB-C et par la grille du haut-parleur.

L’écran V-notch de 6,52 pouces est protégé par une vitre traitée Panda Glass au profil 2D, laquelle reçoit à son tour un film de protection posé en usine.
L’afficheur occupant 82% de la face avant, est surmonté d’un écouteur, d’une caméra frontale ainsi que des capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, pas de LED de notifications.

Au bas de l’écran, on note la présence de la marque NOKIA en lettres chromées.

La prise en main de l’appareil est très agréable.

Notez que le Nokia G10 possède la certification IPX2 et qu’il résiste donc aux éclaboussures.

  • Dimensions : 164,9 mm de long x 76,0 mm de large x 9,2 mm d’épaisseur | Poids : 194 grammes

2. Image et son : une résolution d’écran pertinente

L’écran du Nokia G10 offre une belle diagonale de 6,52 pouces.
Il s’appuie sur une dalle LCD d’une résolution HD+. Ce choix est pertinent étant donné la configuration technique restreinte de ce smartphone.
Le taux de rafraîchissement d’écran est limité à 60 Hz.

Avec « seulement » 269 pixels par pouce, sa densité d’affichage peut sembler faible face aux 400 ppp et plus qu’offrent aujourd’hui certains autres smartphones.
Cependant pour un appareil au tarif contenu, cet écran remplit sa part du marché.
Les couleurs sont belles et la luminosité de 400 nits sera suffisante pour consulter l’écran de son mobile en extérieur. En plein soleil, ce sera un peu limite.

Même si nous avons ici affaire à une dalle IPS, les angles de vision sont un peu restreints. Il est recommandé de placer l’écran bien en face des yeux pour bénéficier d’une belle image.

Et puisque nous parlons d’image, sachez que le grand écran au format 20:9 offrira un effet cinéma lorsque vous regarderez des vidéos ou des films.

Le haut-parleur principal délivre un son clair et puissant (115 db mesurés à la sortie), tout à fait correct pour un appareil à ce niveau de prix.

L’écoute au casque filaire est assez agréable, mais j’ai trouvé que le son manquait un peu de puissance.

L’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,52 pouces (IPS LCD) avec une résolution de 720 x 1600 pixels, soit donc une densité de 269 ppp.
  • Son : Prise mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique.

3. Performances : modestes

HMD Global adresse ce smartphone aux personnes cherchant avant tout une autonomie maximale sans se ruiner.
La marque finlandaise l’assume, car son Nokia G10, facturé un peu moins de 140 euros, a de faibles prétentions techniques.

C’est ainsi que nous retrouvons à la manoeuvre un processeur MediaTek Helio G25.
Pour l’accompagner, 3Go de RAM et un GPU PowerVR GE8320 sont de la partie.

Avec une telle configuration, notre smartphone de test ne peut bien évidemment pas prétendre à battre des records en matière de performances.

Notre Nokia G10 a ainsi obtenu un score de près de 115.500 points sur Antutu et a approché les 470 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).
Des chiffres peu impressionnants, mais conformes au CPU embarqué.

Les jeux les plus lourds ou le lancement simultané de nombreuses applications mettront à mal le petit processeur de ce smartphone.
Il faudra donc se contenter de jeux 2D ou 3D très peu gourmands.

Pour le stockage, des 32Go intégrés, seulement 16,5Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Il est toutefois possible d’accroître cette quantité de mémoire via une carte micro SD (+512Go), et ce sans devoir sacrifier un des deux emplacements nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v9.2.3) : 115.499 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 468 points
  • Processeur : 8 coeurs MediaTek Helio G25 gravé en 12 nm (4 x 2,0GHz + 4 x 1,5GHz) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8320
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 16,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : cohérente

A côté de la 2G et de la 3G, le Nokia G10 dispose bien du support de la 4G LTE de catégorie 4, avec toutes les bandes nécessaires à une utilisation totale en France, et plus largement en Europe.

Comme tout smartphone digne de ce nom, on a bien entendu aussi la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.0), le Wi-Fi (b/g/n), le (A)GPS/Glonass/BDS, la radio FM, un port USB-C (OTG), une prise mini-jack, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, mais pas de puce NFC.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 10 secondes à notre smartphone de test avant d’obtenir un premier fixe (17 satellites).

Au niveau des sensors, on doit se contenter d’un accéléromètre et des habituels capteurs de luminosité et de proximité. Donc, pas de boussole ni de gyroscope.
C’est dommage, mais plutôt cohérent avec le prix demandé pour ce smartphone.

En ce qui concerne la sécurité, sachez que le Nokia G10 peut être déverrouillé de 2 manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton d’allumage.

Le déverrouillage via l’empreinte digitale est très rapide, et donc efficace.
Le déverrouillage par la reconnaissance faciale est moins rapide. Cela prendra environ 1 seconde.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,46 W/kg à la tête. C’est un très bon score pour un mobile d’entrée de gamme sorti en 2021.

5. Système d’exploitation : un Android pur

Le Nokia G10 est animé par Android 11.
Nous sommes ici en présence d’un Android stock, ou persque, puisque le constructeur a quand même ajouté quelques applications liées à des partenaires, comme Spotify, Netflix, ou encore une version d’essai de 30 jours à Express VPN.

De plus, le Nokia G10 est inscrit au programme Android One et bénéficie donc de 2 ans de mises à jour logicielles et de 3 ans de mises à jour de sécurité Android.

On notera la présence d’un tiroir des applications, d’un mode sombre et de la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestes.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : aucune

6. Usage : autonomie XXL, photos correctes

Passons outre des usages basiques qu’offrent tous les smartphones modernes et concentrons-nous plutôt sur les deux points qui peuvent encore les différencier : l’autonomie et la qualité photo.

Dans des conditions normales d’utilisation, HMD Global annonce une autonomie de 3 jours.
Personnellement, la batterie de 5050 mAh assistée par IA m’a permis de flirter avec les 3 jours et demi avant de demander à être rechargée. Le fabricant n’a donc pas menti.

Malheureusement, ce Nokia G10 ne supporte qu’une charge de 10 W.
Avec le chargeur compatible fourni dans la boîte, il aura fallu 3 heures pour passer de 1 à 100% de batterie.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes conexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 6% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

La partie photo arrière est assurée par 3 capteurs : un objectif principal de 13 mégapixels ouvrant à f/2.2, un capteur de profondeur de 2 MP et un objectif macro de 2 MP.

Dans de bonnes conditions de luminosité, l’objectif principal offre des photos tout à fait correctes.

Bien évidemment, lorsque la lumière baisse, la qualité photo baisse également.
Le mode Nuit vient alors à la rescousse et améliore un peu les choses en offrant plus de lumière.

Le mode Portrait peine à détourer correctement les sujets photographiés.

Le mode Macro donne plutôt de bons résultats, meilleurs même parfois que ceux obtenus par des terminaux beaucoup plus chers.

Le Nokia G10 est capable de filmer en 1080p à 30 FPS. Les résultats sont plutôt concluents à ce niveau de prix.

A l’avant, on trouve un objectif de 8 MP ouvrant à f/2.2 produisant de beaux autoportraits.

  • Triple appareil photo dorsal :  13 MP + 2 MP + 2 MP
  • Batterie : fixe de 5050 mAh.

En conclusion : marathonien mais pas sprinter

Côté autonomie, le Nokia G10 remplit le contrat : HMD Global annonce 3 jours et je suis parvenu à tenir près de 3 jours et demi.

Cependant, il faut bien se dire que pour 139 euros on ne peut pas avoir des performances élevées.

Ce qui m’a manqué sur ce smartphone, c’est de la mémoire. 3Go de mémoire vive et 16,5Go de mémoire de stockage disponible, c’est vraiment peu en 2021. En cause, des applications de plus en plus lourdes.

Un maximum d’autonomie pour un prix plancher, si c’est ce que vous recherchez, le Nokia G10 est fait pour vous.
Certes, certains éléments trahissent son positionnement tarifaire, mais dans l’ensemble, le boulot est bien fait et la qualité de fabrication est au rendez-vous.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.