Accueil » Tests - Motorola » Test du Motorola Moto G200 5G : de la puissance à prix d’ami

Test du Motorola Moto G200 5G : de la puissance à prix d’ami

Commercialisé en Europe depuis le mois de janvier 2022, le Motorola Moto G200 5G succède au Moto G100 5G.

Lancé au prix de 549 euros, en cette fin du mois d’avril on peut l’acquérir pour la modique somme de 375 euros, ce qui en fait le principal concurrent du realme GT 5G.

Cependant, pour être certain de payer votre smartphone au meilleur tarif, je vous engage à consulter notre très bon comparateur de prix.

Mais que vaut vraiment ce Motorola Moto G200 5G (XT2175-1) et puis-je vous le recommander à l’achat?
Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement les lignes qui suivent.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : une touche d’originalité

Avec des dimensions de 168,1 mm de long x 75,5 mm de large x 8,9 mm d’épaisseur, ce Moto G200 n’est pas ce que l’on peut appeler un petit téléphone.
Cependant, sa prise est main est agréable et son poids de 202 grammes ne se fait pas trop ressentir. Les masses sont bien réparties.

Le boîtier est entièrement fait de polycarbonate à la finition mate, ce qui limitera considérablement la prise de traces de doigts.
Pour éviter ces dernières, le constructeur inclut une coque en silicone transparent dans le packaging.

Le smartphone existe en 2 couleurs : Glacier Green et Stellar Blue, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

A l’arrière, dans le coin supérieur gauche, on note la présence d’un module photo au dessin original. On distingue uniquement les deux traits horizontaux délimitant le bloc photo.
Ce dernier comprend 3 capteurs séparés cerclés d’un anneau chromé, un flash dual-LED ainsi que la mention « 108 MP-2µm Ultra Pixel ».
Plus bas, on trouve le logo et la marque Motorola.

Le côté gauche accueille un bouton donnant l’accès direct au Google Assistant, tandis que sur le flanc droit on note la présence de la touche de volume et du bouton d’alimentation, lequel intègre un lecteur d’empreintes digitales.

Sur la tranche supérieure, on trouve un micro d’ambiance, alors qu’à l’opposé on note la présence du tiroir SIM (2 nano SIM), d’un port USB-C, de l’entrée micro primaire et de la grille du haut-parleur.

La face avant est occupée à hauteur de 86,5% par un écran de 6,8 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla.
En haut, au centre de l’encran, on remarque une perforation servant à accueillir le capteur photo frontal.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, on ne dispose pas d’une LED de notifications.

Il est intéressant de mentionner que cet appareil est certifié IP52 et qu’il résiste donc aux poussières et aux éclaboussures d’eau.

2. Image et son : effet cinéma garanti

Le Moto G200 embarque un écran de 6,8 pouces offrant une résolution Full HD+ et certitifié HDR10.

La force de cette dalle, c’est qu’elle présente un taux de rafraîchissement pouvant monter à 144 Hz, ce qui offre une réelle fluidité lors de parties de jeu.
Sachez que vous pouvez également régler ce taux de rafraîchissement sur 60 Hz ou sur Automatique.

Ce smartphone de milieu de gamme doit se contenter d’une technologie IPS LCD, et non pas OLED.
Cependant, l’écran est correctement calibré.

Les couleurs sont belles, les contrastes sont bons et les angles de vision sont largement ouverts.

Dans le menu des Paramètres, on peut choisir entre des couleurs vives ou naturelles.

En mode Naturelles, on obtient un Delta E de 2,3, ce qui est très bien.

Avec une luminosité mesurée à 465 nits, on pourra consulter sans problème l’écran de son smartphone en extérieur. En plein soleil, ce sera un peu limite!

L’afficheur de ce Motorola Moto G200 possède un ratio de 21:9, ce qui garantit un réel effet cinéma lors de la lecture de vidéos.

Le son diffusé par le haut-parleur principal (situé sur la tranche basse du téléphone) est puissant (126 db constatés à la sortie) et correct. Il reste cependant dans les médium.

Etant donné l’absence de prise mini-jack, il faudra investir dans un casque ou dans des écouteurs Bluetooth.

Le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,8 pouces (IPS LCD) avec une résolution de 2460 x 1080 pixels, soit donc une densité de 395 ppp.
  • Son : Pas de prise mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique.

3. Performances : un Snapdragon en grande forme

Sous le capot du Moto G200 on retrouve un processeur Qualcomm Snapdragon 888+, un SoC destiné aux appareils haut de gamme que nous avons peu croisé.
Il s’agit d’une amélioration du Snapdragon 888.

Cette puce est ici secondée par 8Go de RAM et par un GPU Adreno 660.

Avec des scores de 811.850 points sur Antutu et d’un peu plus de 5200 points sur 3D Mark (Wild Life), inutile de vous dire que ce smartphone est capable de faire fonctionner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment tels que PUBG Mobile, Call of Duty ou Genshin Impact.
Ce dernier tourne à merveille, y compris en 60 FPS.
Par contre, il semblerait que Fortnite ne soit pas compatible avec ce Moto G200.

A noter que, tout comme le Snapdragon 888, le Snapdragon 888+ a tendance à chauffer.

Pour le stockage, sur les 128Go annoncés par le constructeur, seuls 108Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Malheureusement aucune extension du stockage n’est prévue.

Il est intéressant de noter que 2Go de mémoire virtuelle peuvent venir s’ajouter à la mémoire vive.

  • Antutu Benchmark (v9.3.6) : 811.850 points | 3D Mark (Wild Life) : 5213 points
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 888+ gravé en 5 nm (1 x 2,99 GHz + 3 x 2,42 GHz+ 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Adreno 660
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 108Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : une panoplie bien fournie

Le Motorola Moto G200 est paré pour l’avenir, puisqu’il est compatible avec les réseaux 5G SA/NSA.

En plus de cela, il dispose d’une 4G (Vo)LTE de catégorie 18.
Toutes les fréquences nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe, sont ici bien présentes.

Bien évidemment, on a également de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le Moto G200 dispose de la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.2), le Wi-Fi (a/b/g/n/ax/6E), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, 2 emplacements nano SIM, un port USB-C (OTG) et une puce NFC notamment utile pour les paiements sans contact.
Par contre, pas de slot micro SD et pas de prise mini-jack.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
La 5G n’a pas pu être testée.

Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 13 secondes à notre smartphone de test avant d’obtenir un premier fixe (10 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur une boussole, sur un gyroscope et sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été mise de côté, puisque le Moto G200 peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales situé sur la tranche droite du téléphone et intégré au bouton d’alimentation.

Dans les deux cas, c’est très rapide et très efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,94 W/kg. C’est un score élevé pour un mobile sorti au début de l’année 2022.

5. Système d’exploitation : une surcouche légère et efficace

Le Moto G200 est animé par Android 11 sur laquelle le constructeur a ajouté une très légère surcouche nommée My UX.

On appréciera le fait de ne pas trouver ici d’applications indésirables.

En plus de la présence d’un tiroir des applications et d’un mode sombre, on trouve ici la fonction Always On.
J’attire cependant votre attention sur le fait que nous sommes ici sur un écran LCD et que donc, cette fonction consommera un peu plus d’énergie qu’avec un écran de technologie OLED.

On apprécie également la présence de l’application Moto qui intègre un logiciel de tutoriel illustré bien pensé.
Celui-ci donne accès au menu des gestes spécifiques à Motorola de manière intuitive.
Il est ainsi possible de lancer l’appareil photo en secouant le téléphone et d’allumer la lampe torche en faisant un geste tranchant de la main.
Toutes ces petites astuces se montrent pratiques au quotidien.

On dispose d’un smartphone fluide (notamment grâce au taux de rafraîchissement d’écran élevé) et plaisant à utiliser.

Le Moto G200 est compatible avec la fonctionnalité Ready For, une sorte de DeX façon Motorola.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : My UX

6. Usage : une partie photo satisfaisante

La partie photo arrière du Moto G200 se compose de 3 capteurs : un objectif principal grand angle Samsung de 108 mégapixels ouvrant à f/1.9 avec autofocus à détection de phase, un objectif ultra frand angle de 13 MP ouvrant à f/2.2 et un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4.

Dans des conditions favorables, le capteur principal fait bien son boulot.
On obtient des clichés satisfaisants et exploitables.
Par contre, dans des situations plus compliquées comme le contrejour, on obtient souvent des résultats flous.

Le capteur principal est également en charge des portraits et du zoom (numérique jusqu’à 10x).
Pour les portraits, le Moto G200 s’en sort plutôt bien, avec un détourage correct. Le sujet est généralement net. Le flou d’arrière-plan est prononcé et les couleurs sont assez justes.

Par défaut, les photos sont capturées en 12 MP, mais le Moto G200 propose également un mode Ultra HD 108 MP.
Avec ce dernier, on gagne en détail mais on perd en luminosité.

De nuit, les textures sont lissées et du grain apparaît sur les photos.
Avec le mode Nuit, on gagne considérablement en luminosité et en netteté.

L’objectif ultra grand angle produit des photos plutôt exploitables.
Les clichés capturés avec l’ultra grand angle sont légèrement plus sombres que ceux capturés avec l’objectif principal grand angle.

Comme souvent, l’objectif macro ne fait pas de miracles et on pourrait aisément s’en passer.

L’objectif photo frontal grand angle de 16 MP ouvrant à f/2.2 capture par défaut les photos en 4 mégapixels (technologie Quad Bayer).

Les clichés réalisés sont tout à fait satisfaisants, mais attention que la fonction d’embellissement est activée par défaut. Je vous conseille donc de la désactiver.

Le capteur principal est capable de filmer en 8K à 24 FPS et jusqu’en 4K à 60 FPS.
En vidéo, l’absence de stabilisateur optique est en partie compensée par l’utilisation du gyroscope du smartphone en tant que stabilisateur électronique.
Cependant cela ne compense pas tous les mouvements.

Le Moto G200 est un appareil surpuissant, et il se devait donc d’intégrer une batterie en rapport avec ses performances.

C’est donc un accumulateur de 5000 mAh qui équipe ce smartphone.
La puissance acceptée par la batterie est de 33 W.
La batterie tiendra environ 1 journée et demie avant de demander à être rechargée, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

Avec le chargeur compatible fourni dans le packaging, il faudra environ 1 heure 10 écran éteint pour passer de 1 à 100% de batterie, soit 15 minutes pour atteindre les 22% et 60 minutes pour arriver à 90%.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran en mode Auto) aura consonné 14% de l’énergie contenue dans la batterie.

  • Triple appareil photo dorsal :  108 MP + 13 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : une proposition intéressante

Le Motorola Moto G200 est globalement un bon smartphone.

Nous sommes ici en face d’un appareil surpuissant proposant de hautes performances et une excellente stabilité.
A cela s’ajoute une très bonne qualité de fabrication, un grand écran extrêmement fluide, un design qui sort un peu de l’ordinaire, une interface sans fioriture et sans partenaire marketing, une connexion 5G et une partie photo satisfaisante qui conviendra à la majorité des utilisateurs.

Du côté des regrets, on notera un écran utilisnt la technologie IPS LCD et non OLED et un son mono.

A moins de 400 euros, ce Motorola Moto G200 5G bénéficie d’un rapport qualité-prix-performance intéressant.

Si vous aimez les grands écrans et les surcouches légères, ce smartphone peut constituer un bon choix pour vous.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.