Accueil » Diverses marques » Test du Lenovo K5 Play : une excellente affaire

Test du Lenovo K5 Play : une excellente affaire

???

113 Euros TTC, c’est le prix du Lenovo K5 Play en version globale en ce début du mois de février 2019.
Ce smartphone chinois, vous pourrez notamment le retrouver en France dans les boutiques d’une grande enseigne.

Il est étonnant de voir débarquer dans l’Hexagone des mobiles vendus sous la marque Lenovo, étant donné que cette société avait annoncé que désormais tous ses smartphones seraient vendus en Europe sous la marque Motorola.
Cependant, la boîte du K5 Play porte la mention “Designed and manufactured for Motorola Mobility, a wholly owned subsidiary of Lenovo”.

???

Mais pour un peu plus de 100 Euros, que pouvons nous espérer de ce Lenovo K5 Play?
Est-ce un bon smartphone… ou pas?
C’est ce que nous allons découvrir ensemble tout au long de cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un très beau design

???

Le K5 Play dispose d’un boîtier de belle facture, avec des contours en métal et un dos recouvert d’une vitre Polymer légèrement courbée.
On pourra juste reprocher un certain jeu dans les boutons de volume et d’allumage.

La prise en main est très agréable et le téléphone paraît très léger.
Malheureusement, comme c’est souvent le cas, notre exemplaire de couleur noir prend très vite les traces de doigts.
Afin d’éviter ce petit désagrément, le fabricant fournit dans le packaging une coque de protection arrière en silicone transparent.

A l’avant, la vitre 2.5D offre un toucher agréable.
L’écran de 5,7 pouces occupant 75,4% de la surface frontale est surmonté d’un écouteur, des habituels capteurs de luminosité/proximité et d’une caméra frontale.
Pas de LED de notifications et pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

???

Retournons le mobile pour découvrir dans le coin supérieur gauche un double capteur photo accompagné d’un flash LED.
Plus bas, un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire ainsi que le marquage Lenovo.

???

???

Sur le côté gauche de l’appareil on retrouve le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), alors que le flanc droit sert de terre d’asile aux touches de volume et au bouton d’allumage.
Afin que l’on puisse le reconnaître à l’aveugle, ce dernier présente une surface striée.

???

???

Si la tranche supérieure est vierge de toute touche, à l’opposé on retrouve un port mini-jack, une entrée micro (la seule), un port micro USB et la grille du haut-parleur.

  • Dimensions : 153,8 mm de long x 72,6 mm de large x 7,9 mm d’épaisseur | Poids : 155 grammes

2. Image et son : une belle image en HD+

???

Avec son écran IPS de 5,7 pouces sans encoche au ratio 18:9, le Lenovo K5 Play est presque au goût du jour.
En effet, aujourd’hui nous sommes plutôt sur du 19:9.

A ce niveau de prix on ne peut pas être trop difficile et on ne peut qu’accepter la résolution HD+ de l’écran.
Cela nous donne une densité d’affichage de 282 pixels par pouce, un chiffre suffisant pour la plupart des utilisateurs.

L’écran offre une image tout à fait satisfaisante, avec de belles couleurs et des angles de vue bien ouverts.
Seule la luminosité laisse un peu à désirer. En plein soleil, il sera difficile de consulter l’écran de son smartphone.

Le son délivré par le haut-parleur principal est clair et relativement puissant (109 db constatés à la sortie).
L’écoute au casque est plutôt agréable, bien que j’ai trouvé le son plutôt plat.
En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 5,7 pouces (IPS) avec résolution de 720 x 1440 pixels, soit donc une densité de 282 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : un appareil réactif

???

Lenovo a équipé son K5 Play d’une puce Qualcomm Snapdragon 430 intégrant 8 cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,4GHz.
Ce composant se retrouve fréquemment sur des smartphones commercialisés largement sous la barre des 200 Euros.

Accompagné de 3Go de RAM, ce processeur est en pleine forme et offre à ce terminal une excellente fluidité.
Cette mécanique se montre donc largement à la hauteur au regard des usages courants d’un smartphone de cette catégorie de prix.

???

Nos benchmarks habituels sont conformes à mes impressions, avec 58.750 points sur Antutu et 5789 points face à 3D Mark (Ice Storm Extreme).

Le K5 Play se paie même le luxe de pouvoir faire tourner les très gros jeux 3D du moment tels que PUBG Mobile.
Pour ce faire, il faudra bien sûr réduire la qualité graphique au maximum.

Rien à redire non plus en ce qui concerne le stockage, avec 32Go proposés en interne.
De plus, il sera possible d’ajouter facilement une carte micro SD tout en sacrifiant un des deux emplacements SIM.

  • Antutu Benchmark (v.7.1.4) : 58.750 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 5789 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 430 cadencé à 1,4GHz | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Adreno 505
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 22,26Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

???

La section radio du K5 Play est sans surprise assurée par un modem 4G 150 Mbps (norme LTE Cat.4), en sus des incontournables 2G et 3G+.
Etant donné que nous sommes ici sur une version globale, on a bien la bande B20 des 800MHz (mais pas la B28) en 4G LTE.

Comme tout autre smartphone digne de ce nom, notre appareil de test est doté du pack des autres connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n), le Bluetooth (4.2), le (A)GPS, la radio FM, un port micro USB 2.0 (OTG), deux emplacements nano SIM, un slot micro SD, un port mini-jack, etc. Pas de NFC donc.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS (seul), dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 8 secondes au K5 Play avant d’obtenir un premier fixe (10 satellites).

Au niveau des sensors, nous avons bien un accéléromètre, une boussole, les habituels capteurs de luminosité et de proximité, ainsi qu’un compteur de pas. Par contre, pas de gyroscope!
Le smartphone peut soit être déverrouillé via le lecteur d’empreintes digitales, soit via la technologie de reconnaissance faciale. Dans les deux cas, cela fonctionne bien mais on a vu plus rapide!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,33 W/kg. C’est un score très élevé pour un mobile sorti en 2018.

5. Système d’exploitation : un OS légèrement customisé

???

Ce Lenovo K5 Play est animé par Android Oreo 8.0, un système sur lequel le constructeur a plaqué sa surcouche maison ZUI 3.7.

???

Cette surcouche est plutôt légère et on a bien ici un tiroir des applications cher à certains utilisateurs.
Quant au centre de notifications, il faudra exercer un balayement du bas de l’écran vers le haut pour y accéder.

???

Au niveau applicatif, le fabricant a ajouté toute une série de jeux indésirables qui sont le fruit de partenariats.
Fort heureusement, ceux-ci peuvent être désinstallés.

Sachez également que les 3 touches Android peuvent être désactivées au profit de gestures.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.0 | Surcouche : ZUI 3.7

6. Usage : un smartphone polyvalent

???

En dehors de pouvoir passer/recevoir des appels et envoyer/recevoir des SMS ou des emails, le K5 Play est également capable de lire des MP3 et des vidéos.
Avec lui, vous pourrez également jouer à des jeux 2D ou 3D.

Mais en 2019, il y a encore 2 aspects qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.
Et on peut affirmer que sur ces deux points, le Lenovo K5 Play s’en sort plutôt bien.

Lorsque la luminosité est suffisante, le capteur dorsal principal de 13 mégapixels ouvrant à f/2.2 permet de réaliser des clichés tout à fait satisfaisants.
Par contre, inutile de tenter de prendre une photo lors d’une soirée à l’ambiance trop tamisée. Le tableau s’assombrit alors en même temps que la lumière.

lenovo k5 play - vue 03

Le second capteur arrière de 2 MP (f/2.4) est uniquement là pour mesurer la profondeur de champ et ainsi donner le fameux effet bokeh.

lenovo k5 play - vue 02

Notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

Le capteur photo avant de 8 mégapixels ouvrant à f/2.0 s’en tire plutôt bien tant que la lumière est suffisante.

lenovo k5 play - vue 01

En ce qui concerne l’autonomie, là aussi le K5 Play s’en tire avec les honneurs. Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, il tiendra une journée et demie avant de demander à être rechargé.

Pas de recharge rapide pour ce mobile. Il faudra se contenter du chargeur de 5V/1A fourni dans la boîte.

???

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 13% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Double appareil photo dorsal avec autofocus et flash LED :  13 + 2 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : pari réussi

???

Proposé en noir, en bleu et en doré, le Lenovo K5 Play offre pour un peu plus de 100 Euros une expérience utilisateur convaincante, principalement en raison de son excellente autonomie et de la fluidité de son interface.

A ce tarif, inutile de poser son écran peu lumineux et le jeu présenté au niveau des boutons latéraux en défauts rédhibitoires.

Si l’objectif du constructeur chinois était d’offrir aux consommateurs pour moins 120 Euros un smartphone séduisant et agréable à utiliser, le contrat semble bien rempli.

  • Les plus : Prix, qualité de fabrication, fluidité de l’interface, autonomie
  • Les moins : Ecran manquant un peu de luminosité, jeux dans les boutons latéraux, DAS très élevé

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *