Accueil » Tests - Huawei » Test du Huawei Mate 40 : il a tout pour plaire aux initiés

Test du Huawei Mate 40 : il a tout pour plaire aux initiés

Le 22 octobre 2020, Huawei dévoilait le Mate 40 Pro, un smartphone ultra haut de gamme succédant au Mate 30 Pro.
La commercialisation en Europe aura lieu quelques semaines plus tard.

Dévoilé un mois plus tard que son grand frère, le Huawei Mate 40 s’en distingue principalement par sa taille, par sa charge un peu moins rapide et par une partie photo très légèrement revue à la baisse.

Annoncé au prix public conseillé pour l’Europe de 899 euros, le Mate 40 n’a toujours pas été commercialisé sur notre continent.
C’est donc une version d’import portant la référence OCE-AN10 que j’ai testée pour vous.

Mais ce Huawei Mate 40 est-il parvenu à me séduire, et surtout puis-je vous le recommander à l’achat?
Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement cet article de test.

PrixtelPrixtel est le seul opérateur mobile à proposer des forfaits qui s’adaptent, chaque mois, à votre consommation.
Et, service unique en France, c’est vous qui choisissez le réseau, entre Orange ou SFR, qui sera utilisé sur votre ligne mobile.
Les forfaits sont sans engagement et disponibles à partir de 4,99€/mois.
Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

1. Esthétique : élégance et raffinement

Toutes celles et ceux qui ont flashé sur le design du Mate 40 Pro mais qui le trouvent trop imposant et trop lourd vont aimer ce Mate 40.

Ses dimensions sont plus raisonnables et son poids de « seulement » 188 grammes donne une impression de légèreté dans la main.

Le Mate 40 est proposé en 5 couleurs et en deux finitions : en Jaune et en Vert avec un dos en cuir végane et en Mystic Silver, Blanc ou Noir avec une face arrière en verre.

C’est la version blanche qui fait l’objet de ce test.

La prise en main est très bonne, mais l’appareil s’avère un peu glissnt.
Afin d’éviter ce petit inconvénient, soit vous opter pour une finition en cuir végane, soit vous insérez votre smartphone dans la coque en silicone transparent présente dans le packaging.

On peut se demander quel objet à bien pu inspirer les designers de la face arrière du Huawei Mate 40 : un ancien iPod? un disque vinyle?
Qu’importe, mais en tout cas l’effet est réussi!

Le module photo de forme circulaire intègre 4 capteurs ainsi qu’un flash dual-LED.
Au centre de ce disque, on note la présence de l’inscription LEICA.
Tout en bas de la face arrière, on aperçoit la marque Huawei.

Les bords de l’écran incurvé viennent se poser sur des contours en métal chromé.

L’afficheur de 6,5 pouces est poinçonné dans son coin supérieur gauche afin d’accueillir la caméra selfie.
Il est protégé par une vitre Corning Gorilla et reçoit en plus un film protecteur posé en usine.

L’écran est surmonté d’un écouteur et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, pas de LED de notifications!

Si le flanc gauche est exempt de toute touche, le côté droit est quant à lui occupé par la touche de volume et par le bouton d’allumage. Ce dernier est teinté en rouge, une petite touche d’originalité!

La tranche supérieure est densément occupée par un port IR, par un haut-parleur, par un micro d’ambiance et par une prise mini-jack.

A l’opposé, on retrouve le tiroir nano SIM (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 nano SD), l’entrée micro primaire, un port USB-C ainsi que la grille du haut-parleur.

Il faut également préciser que le Mate 40 est certifié IP53 et qu’il résiste donc à la poussière et aux éclaboussures.

  • Dimensions : 158,6 mm de long x 72,5 mm de large x 8,8 mm d’épaisseur | Poids : 188 grammes

2. Image et son : un écran au top

C’est un écran Horizon Display de 6,5 pouces qui s’offre à nos yeux.

Cet afficheur présente une définition peu banale de 1080 x 2376 pixels et s’appuie sur la technologie Flex OLED.
Il occupe 89,6% de la face avant et bénéficie d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz afin d’offrir une meilleure fluidité à l’usage.
En fait, vous avez le choix entre trois modes : 60 Hz, 90 Hz ou Dynamique (adaptatif).

Qui dit écran OLED dit belles couleurs, contrastes infinis et noirs profonds.
Ajoutez à cela une excellente luminosité, une certification HDR 10 et des angles de vue largement ouverts.
Via un petit passage dans le menu des Paramètres, vous aurez le choix entre des couleurs « vives » ou « normales ».

Le Huawei Mate 40 bénéficie de très bons haut-parleurs stéréo.
Ils diffusent un son clair et puissant (101 db mesurés en haut à la sortie et 105 db mesurés en bas).

La bonne surprise c’est que contrairement au Mate 40 Pro, le Mate 40 a conservé une prise mini-jack sur laquelle vous pourrez venir brancher votre casque filaire préféré.
L’écoute au casque est très agréable et vous pourrez même personnaliser le son via la fonction Huawei Histen présente dans le menu des Paramètres.

En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

Une très belle image et un très bon son, tous les éléments sont ici réunis pour pouvoir regarder confortablement des vidéos ou des films sur ce Huawei Mate 40.

  • Ecran : 6,5 pouces (OLED) avec une résolution Full HD+, soit donc une densité de 402 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique

3. Performances : un tigre dans le moteur

Le Huawei Mate 40 est un smartphone hautes performances.

Ces performances sont notamment dues à la présence du nouveau processeur maison Kirin 9000E gravé en 5 nm, accompagné de 8Go de RAM et d’un GPU Mali-G78 MP22.

Face à nos benchmarks habituels, notre appareil de test a obtenu des scores de 672.280 points sur Antutu et de 8333 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).

Ces excellents résultats confirment la possibilité de faire fonctionner sans problème toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment, mis à part quelques jeux nécessitant la présence des services Google.

Pour le stockage, sur les 128Go de mémoire annoncés par le constructeur, seuls 108Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Cependant, cette mémoire pourra facilement être étendue par l’ajout d’une NM card (+256Go) à condition d’accepter de sacrifier le second emplacement nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v8.5.3) : 672.280 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 8333 points
  • Processeur : Octuple coeur Kirin 9000E (1 x 3,13GHz + 3 x 2,54GHz + 4 x 2,05GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Mali-G78 MP22
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 108Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : rien n’a été oublié

Concernant la connectivité, Huawei n’a ici rien laissé au hasard. Le Mate 40 fait carton plein.

Notre mobile de test est donc bien compatible avec les réseaux 4G LTE (Cat.21) comportant toutes les bandes nécessaires à une utilisation complète en Europe.
Version d’import oblige, la B28 des 700 MHz n’est pas ici proposée.

Mais le Mate 40 est également un appareil qui pourra affonter sans problème l’épreuve du temps puisqu’il supporte également les réseaux 5G NR (N28, N5, N8, N3, N80, N84, N1, N40, N41, N7, N38, N78, N77, N79).

Bien évidemment, on a aussi de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le Mate 40 propose la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.2), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac/6), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo/QZSS, NaviC, une prise mini-jack, 2 emplacements nano-SIM, un slot nano SD, un port infrarouge, un port USB-C (OTG), ainsi qu’une puce NFC.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 3 secondes à notre mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (33 satellites).

Au niveau des sensors, nous avons droit à un accéléromètre, à un gyroscope, à une boussole, à un baromètre et aux capteurs de proximité et de luminosité.

La sécurité n’a pas été mise de côté, puisque le Mate 40 peut être déverrouillé de deux façons : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou à l’aide du lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle.
Dans les deux cas, c’est réactif et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Pas communiqué par le fabricant.

5. Système d’exploitation : en attendant Harmony OS

Il est difficile de ne pas parler de l’absence des GMS, les services Google, dans un test réservé à un smartphone de marque Huawei.

En attendant l’arrivée d’Harmony OS à la fin de cette année 2021, il faudra composer avec un Android 10 open source associé à EMUI 11, la surcouche maison appliquée pour l’instant.

Les GMS sont donc ici remplacés par les HMS (Huawei Mobile Services).
Cela signifie t’il que le smartphone est inutilisable? Absolument pas!

Grâce à l’App Gallerry et l’application Petal Search, vous pourrez trouver de nombreuses alternatives aux applications proposées sur le Google Play Store.

Nous en avons déjà parlé lors des tests d’autres mobiles signés Huawei ou Honor, et je ne vais donc pas m’étendre sur ce sujet.

A côté d’icônes relookées, de l’ajout de nouveaux fonds d’écran et de différents thèmes, on a ici la possibilité de choisir entre une présentation sans profondeur de naviguation ou une présentation intégrant le tiroir des applications.

A côté de cela, on dispose de fonctions sympa telles qu’un mode sombre, la possibilité de remplacer les 3 touches habituelles Android par un système de gestures ou encore la présence de l’Eyes On Display.

Il est intéressant de noter que les bords de l’écran incurvé ne sont ici pas tactiles.
Cela a pour but d’empêcher les erreurs de manipulation.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Surcouche : EMUI 11

6. Usage : un pro de la photo

Au cas où vous en douteriez encore, notre Mate 40 est tout à fait capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des pages web, de faire de la navigation GPS, de jouer à des gros jeux 3D, de lire des vidéos et des MP3, etc.

Ce n’est donc pas sur ces points que nous le jugerons.
Cependant, même en 2021 il y a encore deux points sur lesquels les smartphones peuvent se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

Aujourd’hui, il ne fait plus aucun doute que les smartphones haut de gamme signé Huawei font partie des meilleurs photophones du marché, et ce grâce au partenariat avec Leica.
Et notre Huawei Mate 40 ne fait pas exception à la règle.

Le module photo arrière du Mate 40 se compose de 4 capteurs : un objectif principal de 50 MP ouvrant à f/1.9, un objectif ultra grand angle de 16 MP ouvrant à f/2.2, un téléobjectif de 8 MP ouvrant à f/2.4 (zoom optique 3x, zoom hybride 5x, zoom digital 30x) ainsi qu’un capteur laser.

L’objectif est particulièrement large afin de capter plus de lumière et d’offrir des détails plus fins sur les clichés.

En journée, dans de bonnes conditions de luminosité, les photos profitent d’une excellente netteté. Les couleurs sont un peu saturées, mais cela devrait plaire à la majorité des utilisateurs.
Si les couleurs saturées ne sont pas à votre goût, je vous conseillerai de désactiver l’AI.

Le Mate 40 offre également un mode 50 MP pour prendre des photos en plein format.
Bien entendu, ces images seront plus lourdes et prendront plus de place sur la mémoire interne de votre smartphone.
Les photos capturées en 50 MP sont censées rendre un niveau plus élevé de détails, mais dans les faits ce n’est pas toujours le cas. Les photos classiques proposent parfois un meilleur rendu.

De nuit, l’appareil préserve un grand nombre d’informations sur les clichés.
Le mode Nocturne est intéressant et permet de profiter d’une colorimétrie encore mieux gérée.

L’objectif ultra grand angle propose également des images bien détaillées.

Le zoom optique x3 du Mate 40 s’en tire bien, malgré une netteté en deçà de celle offerte par l’objectif principal.

Les photos prises en mode Portrait sont bien gérées par le smartphone. L’effet de flou est bien maîtrisé.

La caméra selfie de 13 mégapixels ouvrant à f/2.4 permet de réaliser de beaux autoportraits.

L’objectif photo principal du Mate 40 est capable de filmer jusqu’en 4K à 60 FPS, avec une très bonne qualité d’image.

Côté autonomie, le Huawei Mate 40 ne vous lâchera pas.
Sa batterie de 4200 mAh permettra, dans le cadre d’un usage mixte raisonnable, d’approcher les 2 jours d’autonomie.

De plus, il bénéficie de la technologie de charge rapide 40 W, de la recharge sans fil 40 W et de la charge inversée sans fil de 5W.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran Dynamique) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Quadruple appareil photo dorsal avec flash dual-LED :  50 MP + 8 MP + 16 MP + capteur laser
  • Batterie : Fixe de 4200 mAh.

En conclusion : opération séduction

Ce Huawei Mate 40 m’a vraiment séduit.

J’ai adoré son design, sa prise en main, sa qualité de fabrication, son écran Horizon Display, le son stéréo, les excellentes performances, la qualité photo et la charge super rapide.

Cependant, étant donné l’absence des GMS, les services Google, je ne peux le recommander qu’à certains initiés qui accepteront de faire quelques petites manipulations afin de trouver des alternatives aux applications présentes sur le Google Play Store.

De plus, avec un prix de vente fixé à 899 euros pour la version de 8Go de RAM + 128Go de ROM (un déclinaison de 256Go est également disponible), il sera peut être préférable de se tourner vers la concurrence qui propose aussi bien pour un tarif inférieur, et en plus avec les GMS.

Galerie photos :

Autres :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test de l’Asus Zenfone 8 : le retour du compact

Les smartphones ont des écrans de plus en plus grands. La frontière entre les tablettes …

1 commentaire

  1. Martz Fabrice

    Pas mal a part le prix est les services Google en moins la concurrence peut proposer mieux ou équivalent avec Google et le prix plus abordable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *