Accueil » Tests - Honor » Test du HONOR 50 5G : un retour gagnant?

Test du HONOR 50 5G : un retour gagnant?

Après quelques mois d’absence liés aux problèmes avec le gouvernement américain, HONOR est revenu sur le marché européen du smartphone depuis le mois d’octobre 2021 en tant que marque indépendante avec le HONOR 50 5G.

Proposé à son lancement au prix de 549 euros hors promotions dans sa version de 6Go de RAM + 128Go de ROM, on peut l’acquérir en cette fin du mois de juin 2022 au tarif de 299 euros, ce qui en fait maintenant une très bonne affaire.
La déclinaison de 8Go de RAM + 256Go de ROM est quant à elle proposée au prix de 409 euros.

Mais que vaut réellement le nouveau HONOR 50 5G et quelles sont mes impressions à son sujet?
Pour le savoir, je vous invite à lire l’article de test qui suit.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : il a fière allure

Pour moi, le design de ce smartphone est l’un de ses points forts.

Certains d’entre vous auront certainement remarqué qu’esthétiquement le HONOR 50 est un copier-coller du Nova 9 de Huawei. Cela n’est pas étonnant puisque le smartphone de HONOR a été étudié par les équiques de Huawei avant que HONOR ne devienne une marque indépendante.

Avec une épaisseur de seulement 7,78 mm et un poids plume de 175 grammes, l’appareil offre une prise en main des plus confortables.

Le boîtier du HONOR 50 est un métissage entre le verre (pour le dos) et le polycarbonate (pour le pourtour).

L’appareil existe en 4 couleurs : Frost Crystal, Emerald Green, HONOR Code et Midnight Black. C’est ce dernier coloris qui habille notre modèle de test.

La qualité d’assemblage est exemplaire.

La face avant est occupée à hauteur de 90,12% par un écran poinçonné incurvé à 75°.
L’afficheur est surmonté d’un écouteur, de la caméra frontale intégrée à l’écran et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, ici pas de LED de notifications.

La dalle antirayures reçoit un film de protection posé en usine.

Si le côté gauche est vierge de toute touche, le flanc droit est quant à lui occupé par la touche de volume et par le bouton d’alimentation.

Sur la tranche supérieure on trouve un micro secondaire et un micro d’ambiance.
La tranche basse sert quant à elle de terre d’asile au tiroir SIM (2 nano SIM), à l’entrée micro principale, à un port USB-C et à la grille du haut-parleur.

Si on retourne le téléphone, on note la présence dans le coin supérieur gauche d’un gros module photo en forme de « 8 ». Ce dernier est composé de deux disques.
Le disque supérieur intègre l’objectif principal, alors qu’à l’intérieur du disque inférieur on trouve les 3 autres capteurs ainsi qu’un flash LED.

Plus bas, dans le coin inférieur gauche, on remarque la mention HONOR.

  • Dimensions : 160 mm de long x 73,8 mm de large x 7,78 mm d’épaisseur | Poids : 175 grammes

2. Image et son : un écran magnifique

L’écran 10 bits Full HD+ de 6,57 pouces incurvé à 75° est la pièce maîtresse de ce smartphone.

Il fait appel à la technologie OLED, mais son point fort c’est son taux de rafraîchissement adaptatif de 120 Hz et son taux d’échantillonnage de 300 Hz.
Cela permet une meilleure fluidité lors de sessions de jeu, mais également au quotidien.

Les couleurs sont belles, les noirs sont profonds, les contrastes sont infinis et les angles de vision sont largement ouverts.

Par défaut, le HONOR 50 est réglé sur le mode « couleurs vives », mais un petit tour dans le menu des paramètres permettra de passer en mode « couleurs normales ».
Avec ce dernier mode, on obtient un Delta E de 1,5, ce qui est tout à fait bien.

Avec une luminosité mesurée à 700 nits, on n’éprouvera aucune difficulté pour consulter l’écran de son smartphone en extérieur.

Notamment grâce à son format de 19.5:9, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran de cet HONOR 50.

Au niveau du son, ce dernier n’a pas droit à des haut-parleurs stéréo.
On se retrouve donc avec un seul haut-parleur situé sur la tranche basse du téléphone, qui ne parviendra pas vraiment à simuler une spatialisation du son.

Bien qu’on reste plutôt sur les mediums, il s’en sort plutôt bien sur la qualité sonore mais manque pour ma part de puissance (117 db constatés à la sortie).

En l’absence de prise mini-jack, il faudra investir dans des écouteurs ou dans un casque Bluetooth pour écouter vos musiques préférées.

En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,57 pouces (OLED) avec une résolution de 1080 x 2340 pixels, soit donc une densité de 403 ppp.
  • Son : Pas de prise mini-jack et haut-parleur sur la tranche inférieure.

3. Performances : un smartphone réactif

Le HONOR 50 embarque une puce Qualcomm snapdragon 778G, un processeur qui équipe bon nombre de smartphones milieu de gamme du moment.

Ce SoC gravé en 6 nm n’a pas à rougir de ses performances et fait bien le job sur la grande majorité des tâches auxquelles il est confronté.
Il est ici secondé par 6Go de RAM et par un GPU Adreno 642L.

Face à nos benchmarks habituels, notre smartphone de test à obtenu des scores de près de 512.000 points sur Antutu et de respectivement 785 points en single-core et 2660 points en multi-score sur Geekbench.

En jeu, sur Fortnite le HONOR 50 propose par défaut la qualité graphique maximale (Epique). On pourra ainsi profiter d’une expérience de jeu plutôt fluide en 30 FPS.

Pour le stockage, faute de slot micro SD, la version de test doit se contenter de 128Go, dont 106Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Rien ne vous empêche cependant d’opter pour la déclinaison de 256Go.

  • Antutu Benchmark (v9.3.8) : 511.948 points | Geekench 5 : 785 points (single-core) et 2661 points (multi-core). |
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 778G (1 x 2,4GHz + 3 x 2,2GHz + 4 x 1,9GHz) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Adreno 642L.
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 106Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : un smartphone taillé pour le futur

Le HONOR 50 est paré pour affronter les années à venir, puisqu’il est compatible avec les réseaux 5G SA/NSA.

En plus de cela, il dispose d’une 4G (Vo)LTE de catégorie 18.

Bien évidemment, on a également de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le HONOR 50 dispose de la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.2), le Wi-Fi (a/b/g/n/ax/6), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo/QZSS, 2 emplacements nano SIM, un port USB-C (OTG) et une puce NFC, notamment utile pour les paiements sans contact.
Par contre, pas de slot micro SD et pas de prise mini-jack.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G et en Wi-Fi.
La 5G n’a pas pu être testée.

Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 3 secondes à notre mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (6 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur un gyroscope, sur une boussole et sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été oubliée, puisque le HONOR 50 peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle.
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,8 W/kg à la tête. C’est un score correct pour un smartphone sorti à la fin de l’année 2021.

5. Système d’exploitation : une interface très inspirée

Le HONOR 50 5G est animé par Android 11 accompagné de la surcouche maison Magic UI 4.2.
Cette interface n’est autre que EMUI 12 que l’on trouve sur les smartphones Huawei et qui est ici rebadgée.

On regrettera que notre appareil de test n’ait toujours pas reçu la mise à jour vers Android 12.

Depuis son indépendance, HONOR a récupéré les services Google et on bénéficie donc bien ici du Google Play Store.

Notez que le tiroir d’applications est bien présent mais qu’il n’est pas activé par défaut. Pour l’obtenir il faudra passer par le menu des Paramètres.

On a également accès à plusieurs fonds d’écran et la possibilité de changer un peu le style des icônes.
Un mode sombre est également disponible.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : Magic UI 4.2

6. Usage : une partie photo polyvalente

La partie photo arrière du HONOR 50 est confiée à 4 capteurs : un objectif principal de 108 mégapixels d’origine Samsung ouvrant à f/1.9, un objectif ultra grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.2, un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4 et un capteur de profondeur de 2 MP ouvrant à f/2.4.

L’objectif principal de 108 MP capture par défaut des clichés d’un peu moins de 12 MP.
Il utilise la technologie de pixel-binning et fusionne neuf photosites en un, afin de capturer davantage de lumière quand celle-ci vient à manquer.

De jour les photos sont plutôt bonnes, avec des couleurs vives qui ont tendance à renforcer le contraste général.

Dans un environnement plus sombre, le smartphone opte pour un contraste largement accentué. Cela lui permet de restituer à peu de chose près la scène.

Le HONOR 50 propose également un mode 108 MP qui permet de capturer des clichés en pleine définition.
Dans des conditions de bonne luminosité, ce mode est impressionnant. Il permet d’obtenir une précision et une netteté largement supérieures à celles du cliché initial.
La colorimétrie est également modidifiée et les couleurs sont plus saturées.
Je vous conseille quand même d’utiliser le mode 108 MP avec parcimonie car les photos sont très lourdes.Elles peuvent peser jusqu’à 30 Mo.
Avec une mémoire de stockage non extensible de 128Go, cela peut vite devenir encombrant.

Le HONOR 50 dispose d’un mode Nuit vraiment efficace.
Non seulement il récupère bien les zones les plus sombres de l’image, mais il réussit à mieux mettre en avant plusieurs détails pour une photo plus agréable à regarder.

Sur les photos capturées avec l’objectif ultra grand angle, la netteté chute de manière drastique par rapport aux prises de vue réalisées avec le capteur principal.
Cependant, les couleurs sont beaucoup plus réalistes, tout en restant agréables à regarder.

En mode Portrait, l’effet bokeh est intéressant mais provoque quelques artefacts.
La délimitation entre les éléments nets et flous manque de finesse.

Le mode Macro n’est pas catastrophique, mais cette fonction reste quand même anecdotique.

Le capteur frontal grand angle de 32 mégapixels ouvrant à f/2.2 produit des autoportraits corrects mais manquant un peu de piqué.

Pour la vidéo, le HONOR 50 est capable de filmer en 4K à 30 FPS, mais aussi en 1080p à 60 FPS.

Ce smartphone veut se positionner comme un outil de vlog et propose donc une option Multi-vidéo. Cette dernière permet d’exploiter à la fois la caméra arrière et le capteur avant, pour des enregistrements avec l’écran scindé en deux parties ou avec une vignette affichant votre tête.

En ce qui concerne l’autonomie, ce smartphone chinois embarque une batterie de 4300 mAh qui permettra de tenir environ une journée et demie avant de demander à être rechargée, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

Mais un des gros points forts de cet HONOR 50, c’est son chargeur de 66 W qui permettra de passer de 1 à 100% de batterie en 45 minutes.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran en mode adaptatif) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie.

En conclusion : une affaire intéressante

Le HONOR 50 5G est un bon smartphone pour son prix.
Il propose un très beau design tout en finesse, une très bonne qualité de fabrication et une excellente prise en main.

Son écran OLED incurvé aux bordures fines et au taux de rafraîchissement de 120 Hz est un véritable régal.

Ce smartphone offre de belles performances, notamment sur les gros jeux 3D du moment, mais également sur les tâches classiques du quotidien.

En proposant une compatibilité avec les réseaux 5G, le HONOR 50 est prêt à affronter l’avenir.

Du côté de la photo, il produit des clichés satisfaisants, mais je m’attendais à ce que cet HONOR 50 produise des images d’une qualité encore meilleure.

L’autonomie constatée d’une journée et demie est très satistisfaisante et la présence d’un chargeur rapide de 66 W est un vrai plus.

On regrettera par contre l’absence de haut-parleurs stéréo et le son du haut-parleur principal qui semble un peu faible et qui manque de spatialisation.

Au final avec cet HONOR 50 5G, la marque chinoise revient sur le marché du smartphone avec un bon appareil de milieu de gamme, mais qui n’apporte aucune plus value par rapport à ses concurrents, si ce n’est peut être par son design.

Reste qu’à 299 euros, ce smartphone est une offre intéressante et je peux vous le recommander à l’achat.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.