Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Xiaomi Redmi Note 2 : une expérience utilisateur spécifique

Test du Xiaomi Redmi Note 2 : une expérience utilisateur spécifique

Xiaomi, comme aiment le dire certains, c’est un peu le Apple à la chinoise… c’est-à-dire une marque qui bénéficie d’une communauté engagée et passionnée d’utilisateurs, tous plus afficionados les uns que les autres.
Des utilisateurs qui sont tombés sous le charme d’une marque qui propose des smartphones disposants de belles spécifications, vendus avec des prix bas, et dont la ROM (le système d’exploitation) bien que dérivée d’Android, propose une expérience originale.

Autant de bons ingrédients qui font le succès d’une marque qui vend chaque modèle à plusieurs millions (voire dizaine de millions) d’exemplaires, et qui n’a visiblement aucun intérêt à aller sur les marchés étrangers, se contentant (officiellement du moins) du seul marché chinois.

Fort heureusement, certains importateurs permettent aux plus passionnés d’entre nous de s’approvisionner et de commander ce mobile en France (et plus largement, en Europe).
En janvier 2016, ce mobile déjà commercialisé depuis quelques mois, est vendu à un prix agressif tombant en dessous des 160€.

Nous tenons à remercier iBuygou qui nous a fourni ce mobile à l’occasion de test.
Vous pouvez retrouver le Xiaomi Redmi Note 2 au meilleur prix sur leur boutique en ligne, iBuygou bénéficiant d’une excellente réputation auprès des acheteurs de smartphone Xiaomi.

1. Esthétique : belle finition typique chez Xiaomi

Xiaomi Redmi Note 2 - test - photo 05Comme toujours, le niveau de finition des mobiles Xiaomi est exemplaire, y compris sur des mobiles qui se veulent être des entrée de gamme, qui plus est construit en plastique.
On a donc ici un mobile qui n’a aucun jeu dans les éléments, dont les boutons sont bien placés et n’émettent aucun cliquetis désagréable.

Pour ce qui est du style, on retrouve cet effet d’écran comme posé sur la carrosserie, alors qu’il s’agit plutôt plutôt de l’effet inverse, à savoir un cache-batterie qui épouse l’arrière du mobile tout en étant parfaitement aligné avec les bords de l’écran.

La prise en main reste bonne, même si le mobile à des dimensions plutôt généreuses.
Cependant, le plastique lisse est glissant utilisé pour le cache-batterie vous oblige à avoir la main ferme… sinon gare à la chute !

Enfin, on remarquera que les 3 touches sensitives sont rétro-éclairées et que ce mobile dispose bien d’une LED de notification (située dans le coin supérieur gauche de la face avant).

Ce smartphone est décliné en plusieurs versions couleurs : blanc (la version testée), noir, bleu, jaune, rose.

  • Dimensions : 15,2 cm de long x 7,6 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 160 grammes.

2. Image et son : image nette et de grande taille

Xiaomi Redmi Note 2 - test - photo 08Le Redmi Note 2 présente un avantage indéniable, celui de posséder un bel écran.
Un écran doté d’une belle diagonale de 5,5 pouces (d’où l’appellation « Note ») qui dispose d’une résolution 1080p.

Donc, oui, l’image est belle, nette… et lumineuse.
D’ailleurs, on notera que le mobile propose non seulement de gérer la luminosité en automatique (merci au capteur dédié qui est bien présent) ainsi que de modifier la « température » des couleurs.
Ainsi, le mode « chaud » permet de bénéficier d’une couleur tirant vers le rouge, le mode « standard » laisse la couleur la plus neutre possible, et enfin « froid » permet d’avoir une couleur tirant vers le bleu.

Le son est quant à lui tout à fait correcte, rien à redire à ce niveau. Que ce soit pour le jack 3.5 ni l’écouteur.
Et le haut-parleur étant comme souvent, situé à l’arrière du mobile, on aurait pu craindre qu’il n’offre un son étouffé lorsque le mobile est posé sur une table… or, par chance, il y a comme une sorte de « caisse de résonance » offerte par le cache-batterie qui permet malgré tout d’avoir un son tout à fait convenable et audible.

  • Ecran : 5,5 pouces (IPS) avec résolution Full HD (1280 x 1080 pixels), soit donc une densité de 401ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : élevées

Xiaomi Redmi Note 2 - test - photo 15Les performances du Redmi Note 2 sont également l’une de ses forces.
Un mobile qui vendu à un tarif d’entrée de gamme propose des performances dignes d’un mobile haut de gamme 2014/2015…

On a donc ici un phablet capable de faire fonctionner toutes les applications proposée sur le PlayStore, que ce soit un petit jeu 2D ou un gros jeux 3D (testé avec Asphalt 8), ou bien une grosse application telle qu’une application de navigation GPS (telle que « Here »).

On remarquera également la très belle fluidité d’image proposée. Ainsi, même au niveau de graphisme le plus exigeant proposé par Epic Citadel, on obtient plus de 35 images par seconde. Et près de 60 ips (57,3 pour être précis) en mode « hautes performances ».

Un mobile qui ne souffre donc d’aucun ralentissement ou bien temps de chargement disproportionnellement long.

  • Antutu (v6) : 44.100 points | Geekbench (v3) : 4.544 points | Epic Citadel : 36,3 ips (en mode « ultra haute qualité »).
  • Processeur : Huit-coeurs 2,0GHz 64 bits (Mediatek MT6795 – Helio X10) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : PowerVR Rogue G6200.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 10,6Go lors du premier démarrage. Ce mobile est également décliné en version 32Go de ROM.

4. Connectivité : l’éternel problème des fréquences

Xiaomi Redmi Note 2 - test - photo 19Si le Xiaomi Redmi Note 2 est, comme la quasi-totalité des mobiles chinois, doté de 2 emplacements pour cartes sim, et qu’il s’agit bien d’un GSM quadribandes, on regrettera que pour ce qui est de la 4G, les fréquences disponibles ne soit pas nécessaires pour la France.

Ainsi, si vous n’aurez aucun problème pour vos appels et SMS, l’absence de fréquence 4G-B20 deviendra forcément embêtant.
Réduisant l’accroche 4G aux seules fréquences B3 et B7.

Cependant, pour ce qui est de la 3G, rien à redire.
Car pour le coup, ce mobile est bien doté des 2 fréquences nécessaires en France : 900 et 2100MHz.

Et comme toujours, on retrouve toutes les connexions disponibles sur un smartphone digne de ce nom : WiFi (a/b/g/n/ac), bluetooth (4.0), aGPS, micro USB (2.0, USB OTG), jack 3.5, micro SD (jusqu’à 32Go max.), double emplacement carte sim.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : inconnu, car non mesuré par la marque chinoise.

5. Système d’exploitation : MiUi, une expérience à part

Xiaomi Redmi Note 2 - test - photo 16Si la surcouche MiUi, conçue par Xiaomi, s’appuie bien sur un système d’exploitation Android, il faut dire que l’expérience utilisateur est vraiment à part.
Tout premièrement, car au démarrage du téléphone, il faut bien se rendre à l’évidence, on est en face d’un mobile chinois.

Au mieux vous aurez un système natif en anglais… mais là on voit que tout est prévu pour être écrit en chinois (et adapté à la culture/usage chinois).
Ce qui en soit n’est pas un drame si vous lisez l’anglais…

Cependant, si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, et que l’apprentissage du chinois ne fait pas encore partie de vos priorités, sachez qu’il existe une version traduite en français.
On félicitera à ce titre l’équipe du site Miui France, qui fait un excellent travail de traduction, et adapte donc la surcouche pour nous, chers utilisateurs francophones.

Je ne m’étendrai pas sur la manipulation (qui n’est guère compliquée et ne prend pas plus de 5 minutes) et qui m’a permis d’installer la version version au moment du test.
A savoir Android – MiUi 7 (dans sa micro-version 5.12.31). Sachant que lors de son lancement, ce mobile était doté de MiUi 6.

La ROM MiUi 7 offre une expérience originale, et agréable.
On retrouve notamment des applications (plus ou moins utile, mais MiUi France a bien fait le travail en supprimant les applis vraiment non adapté à nos marchés).

Parmi les applications spécifiques, on retrouve un lecteur mp3 plutôt bien pensé et ergonomique. Au contraire du lecteur vidéo écrit en chinois et non traduit, qui ouvre sur une sorte de Youtube chinois.
Pour remplacer ce dernier, rien de tel qu’un bon VLC, gratuit qui plus est.

On retrouve également un lecteur vidéo, mais de même, on trouve une application qui bien que très belle, est aussi offerte en chinois et non traduite..
Rien de tel qu’un VLC encore une fois.

Pour les fonctionnalités, et notamment l’ergonomie, on a de nombreux réglages possibles, donc par exemple :
- Sécurité : une application qui permet de supprimer les fichiers inutiles (exemple : temporaires d’installation), de suivre le volume de data consommé, de définir une liste noire (numéros indésirables), de gérer un profil économie d’énergie, d’avoir un antivirus (ndlr : est-ce bien nécessaire ?), et de gérer les permissions accordées aux applications.
- Météo : une application élégante, pour avoir la météo…
- Thèmes : qui permet de personnalisé son mobile (écrans, icônes…)
- Couleurs et contrastes : dans les paramètres, permet de gérer une tonalité couleur chaude/neutre/froide.
- Mode enfant : qui permet de verrouiller l’accès à certaines applications par un mot de passe.
- Mode simplifié : qui permet de simplifier l’affichage du téléphone.

  • Système d’exploitation : Android 5.0.2 « Lollipop » | Surcouche : MiUi 7 (v5.12.31 fournie par MiUi-France.org)

6. Usage : belle autonomie

Xiaomi Redmi Note 2 - test - photo 18Nous ne nous attarderons pas sur les usages habituels d’un smartphone, qu’il s’agisse de passer un simple appel, ou bien d’écouteur un mp3 ou encore envoyer un email.
Même chose pour la consultation de pages web ou encore le classement des applications dans des dossiers.

Cependant, il existe 2 points qui permettent de faire la différences entre les smartphones.
Il s’agit notamment de l’autonomie ainsi que de la qualité photo.

Pour ce qui est de la qualité photo, on pourra se satisfaire du capteur dorsal, qui offres des photos de qualité tout à fait correcte.
Cependant, le capteur frontal lui à tendance à proposer des clichés avec un peu trop de bruit à mon goût (cf les 2 échantillons photos ci-dessous).

Pour ce qui est de l’autonomie, le test réalisé (1h de vidéo, toutes les connections ouvertes, 50% de luminosité, 50% de son, et mode « hautes performances) a généré une consommation de l’énergie stockée dans la batterie inférieure aux habituels 20%. Ce qui est déjà un bon point… auquel on peut ajouter la recharge rapide (le téléphone supportant la recharge 1,5A).

  • Appareil photo dorsal :  13MP avec autofocus et flash LED. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Extractible de 3.060 mAh. 1 heure de vidéo consommera 15-18% d’énergie. Fonction recharge rapide (1,5A).

En conclusion : une exprience spécifique, liée à la surcouche MiUi

Comme toujours, Xiaomi propose un très bon smarphone, à prix abordable, et avec de très bonnes spécifications.
On regrettera cependant, encore une fois, l’absence de l’ensemble des fréquences 3G/4G nécessaire pour une accroche optimable en France (ici, il manque la 4G-B20).

Cependant, pour la grande majorité des (futurs)acheteurs de ce mobile, il s’agit d’une concession faite bien volontiers.
En effet, la communauté des fans de la marque Xiaomi (et de la ROM MiUi) est très forte en Europe, et surtout en France.
Et cela permet notamment de bénéficier d’une ROM traduite en français, et mise à jour régulièrement.

Acheter un mobile Xiaomi, c’est donc espérer (avec justesse) faire une bonne affaire, et bénéficier d’un système d’exploitation surcouché à merveille.
Alors, oui, il est tout à fait possible pour moi de vous recommande ce mobile.
Bien qu’à titre personnelle (et certains me connaissent) je ne suis pas près à sacrifier la connectivité totale et dotée de toutes les fréquences. Mais ça, c’est une autre histoire.

  • Les plus : l’expérience MiUi, le niveau de finition/design, le prix raisonnable (mais qui nécessite de passer par l’import), les performances, le très bel écran, etc.
  • Les moins : la fréquence 4G-B20 manquante, installation quasi-obligatoire d’une ROM adaptée (MiUi France).

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Xiaomi Redmi Note 2.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>