NEWS
Accueil » Diverses marques » Test du Xiaomi Redmi 6 : Xiaomi c’est bien!

Test du Xiaomi Redmi 6 : Xiaomi c’est bien!

???

116 Euros TTC, c’est le prix de ce Xiaomi Redmi 6 en cette fin du mois d’octobre 2018.

A ce tarif, ce mobile d’entrée de gamme successeur du Redmi 5 devient un appareil vraiment intéressant pour qui ne veut pas investir trop d’argent dans son smartphone.

J’ai testé ce Xiaomi Redmi 6 pour vous et voilà ce que j’en pense.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : une finition agréable

???

Certes, son design n’est pas révolutionnaire mais la prise en main de l’appareil doté d’une coque en polycarbonate s’avère excellente. De plus, le téléphone ne glisse pas dans la main.

Comme à son habitude, Xiaomi nous présente un smartphone doté d’une excellente qualité de fabrication.

La face avant arbore un écran de 5,45 pouces occupant 73,03% de la surface frontale.
Celui-ci est surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, d’un capteur photo frontal et des habituels capteurs de luminosité/proximité.
Pas de touches Android sensitives, ces dernières étant intégrées à l’écran elles sont donc tactiles.

???

Si on retourne le téléphone, on retrouve un module photo placé à l’horizontale. Ce dernier est accompagné d’un flash LED.
Plus bas, un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire, le logo Xiaomi (mi), le logo de certification CE et la grille du haut-parleur.

???

La tranche supérieure accueille un port mini jack ainsi qu’un micro réducteur de bruit.

???

A l’opposé, on remarque la présence d’un port micro USB et de l’entrée micro primaire.

???

Sur le flanc gauche, on trouve 2 tiroirs : le premier sert à recevoir la nano SIM 1 et une carte micro SD, le second est destiné à la carte nano SIM 2.

???

Sur le côté droit, on note la présence de la touche de volume et du bouton d’allumage.

Si l’exemplaire de test est de couleur noire, sachez que ce mobile existe également en gris, en or et en bleu.

  • Dimensions : 147,5 mm de long x 71,5 mm de large x 8,3 mm d’épaisseur | Poids : 146 grammes

2. Image et son : un haut-parleur à l’ancienne

???

L’écran IPS de 5,45 pouces de ce Redmi 6 est dans l’air du temps, puisqu’il adopte un ratio 18:9.

Smartphone d’entrée de gamme oblige, nous ne disposons pas ici d’une définition Full HD+, mais bien HD+.
Malgré tout, la densité de l’écran frôle les 300 pixels par pouce nécessaires pour ne pas distinguer les pixels à l’oeil nu.

Afin d’obtenir une température des couleurs idéale, je vous conseille d’aller faire un petit tour dans le menu Paramètres et d’opter pour le profil d’écran nommé « contraste par défaut ».

Même si la luminosité de 376 cd/m² n’est pas ce qui se fait de mieux, elle permettra quand même de consulter son smartphone en extérieur.

Ajoutons à tout cela des angles de vue largement ouverts et une dalle multitouch 10 points et nous pourrons apprécier les parties de jeux 3D et le visionnage de vidéos.

Comme sur la plupart des smartphones, le son est véhiculé par 3 canaux : le haut-parleur principal, le port mini jack et l’écouteur.

Le haut-parleur délivre un son plutôt clair, mais surtout puissant (111 db relevés à la sortie).
Par contre, on sera un peu déçus par son emplacement.
Mais pourquoi Xiaomi a t’il placé le haut-parleur à l’arrière? C’est un nonsense en 2018!
Du coup, le son se retrouvera étouffé lorsque le téléphone sera placé à plat dos à une table.

L’écoute au casque est plutôt agréable et en appel, on comprend correctement son correspondant.

  • Ecran : 5,45 pouces (IPS) avec résolution de 1440 x 720 pixels, soit donc une densité de 295 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : plutôt moyennes

???

Si par le passé Xiaomi équipait certains de ses modèles de la gamme Redmi avec des puces Mediatek, ces derniers temps nous avions plutôt droit à du Qualcomm.

Avec ce Redmi 6, la marque chinoise revient avec du Mediatek, et plus précisément avec le Helio P22, un processeur 8 cœurs gravé en 12 nm.
Ce dernier est ici accompagné de 3Go de RAM.

???

Avec des scores d’un peu plus de 75.800 points sur Antutu et dépassant de peu les 8000 points sur 3D Mark (Ice Storm Extreme), les performances peuvent être qualifiées de moyennes.

Les grosses applications mettent environ une seconde à s’ouvrir, mais passé ce ralentissement initial, elles tournent plutôt bien et il est aisé de passer rapidement de l’une à l’autre.

Les gros jeux 3D comme PUBG Mobile s’ouvrent en qualité graphique basse et on rencontre quelques saccades çà et là.

Pour le stockage, nous avons un classique 32Go dont 24Go seront effectivement dédiés à l’utilisateur.
Fort heureusement, une carte micro SD pourra facilement être ajoutée (+256Go).

  • Antutu Benchmark (v7.1.0) : 75.816 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 8023 points
  • Processeur : Octa-core Mediatek Helio P22 (4 x 1,5GHz + 4 x 2,0GHz) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8320
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 24Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : plutôt complète

???

Le Xiaomi Redmi 6 est bien compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 6 (300 Mbps en download).
Sur la version globale ici testée, nous disposons bien de la B20, la bande des 800 MHz, mais pas de la B28.
Ce n’est pas très grave, puisque cette dernière est encore peu répandue.

Et bien sûr, nous avons de la 2G et de la 3G+.

A côté de cela, comme sur tout smartphone qui se respecte, nous disposons du pack de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (4.2), le WiFi (b/g/n), le (A)GPS/Glonass/BDS, un port micro USB 2.0 (OTG), un port mini jack, la radio FM, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, etc.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 13 secondes au Redmi 6 avant d’obtenir un premier fixe (11 satellites).

Au niveau des sensors, nous avons bien un accéléromètre, une boussole, les habituels capteurs de luminosité et de proximité, ainsi qu’un compteur de pas. Par contre, pas de gyroscope!
Mais le vrai plus, c’est la présence d’un capteur d’empreintes digitales placé au dos du terminal, qui s’est montré aussi rapide qu’efficace.
Une seconde manière de déverrouiller ce smartphone réside en la présence du Face Unlock qui se montre également efficace, même dans le noir.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,55 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile sorti en 2018.

5. Système d’exploitation : un OS à jour

???

Le Redmi 6 ici testé tourne sous MIUI 10 basé sur Android Oreo dans sa version 8.1.
Nous pouvons donc dire que nous sommes sur un système d’exploitation à jour.

???

???

MIUI modifie l’interface de base d’Android. Nous avons donc une présentation à la chinoise : tous les écrans d’accueil sont des bureaux et on n’a plus de tiroir des applications.

???

De nouvelles fonctions font leur apparition. Il est ainsi possible de créer un second bureau.
Cela permet ainsi à la fois de bénéficier d’un environnement perso et d’un environnement professionnel.

???

???

Comme à son habitude, MIUI ajoute son lot d’applications préinstallées dont certaines sont liées à des partenaires (Microsoft, Facebook, etc.).

???

On notera également le fait que les 3 touches habituelles Android peuvent être remplacées par un système de gestures.

???

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Fork : MIUI 10

6. Usage : globalement satisfaisant

???

Je vous épargnerai ici la liste des usages de base d’un smartphone moderne pour plutôt me concentrer sur les deux aspects qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les différents smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, elle est tout à fait satisfaisante pour un smartphone vendu à moins de 120 Euros.

Sur sa face arrière, le terminal possède un double capteur : un 12 mégapixels ouvrant à f/2.2 et un second de 5 MP s’occupant de gérer la profondeur de champ, le fameux effet Bokeh.
Sur les photos prises en plein jour, le rendu est tout à fait bon. L’image est parfaitement lisible et les détails sont bien présents.
Le seul petit bémol réside dans le fait que le traitement logiciel est plutôt long et qu’il sera donc difficile de prendre des clichés en rafale.

xiaomi redmi 6 - vue 01

xiaomi redmi 6 - vue 02

Notez que ce capteur photo dorsal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

A l’avant, le Redmi 6 est équipé d’un capteur de 5 mégapixels.
Lors de la prise d’autoportraits, le rendu est assez propre.
Cependant, cet APN avant gère mal le trop plein de lumière. On vous prendra alors pour un visage pâle.
Comme c’est souvent le cas chez les chinois, le lissage de la peau sera un peu trop accentué, et ce même en désactivant le mode Beauté.

xiaomi redmi 6 - vue 03

Doté d’une batterie de 3000 mAh, notre appareil de test a tenu un peu plus d’une journée et demie avant de demander à être rechargé, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

Notez que le Redmi 6 n’est pas compatible avec la technologie de recharge rapide.
Un chargeur de 5V/1A est fourni dans la boîte.

???

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 15% de l’énergie contenue dans la batterie.

  • Double appareil photo dorsal :  12 + 5 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : un bon choix

???

Doté d’une qualité de fabrication irréprochable, d’une bonne prise en main, d’une dalle de qualité, de performances satisfaisantes, d’une belle qualité photo et d’une bonne autonomie, ce Xiaomi Redmi 6 vendu à moins de 120 Euros ne vous décevra pas.

Les chinois nous l’avaient dit, « Xiaomi c’est bien! ».

Galerie photos :

Autres :

Un indice vous indiquant le sujet de mon prochain test s’est caché dans cet article. A vous de le découvrir.

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

2 commentaires

  1. Très bonne phone entrée de gamme.
    Sûrement l’un des meilleurs dans ces prix.
    C’est d’ailleurs le minimum (avec le Redmi 6) que je conseillerais à quelqu’un comme smartphone à petit prix.
    En dessous c’est impossible d’avoir un bon compris efficacité/prix sans dégradé l’expérience utilisateur.

    Autres :
    Après le Redmi 6 je dirais le 6A vu que Marco a testé le 6 Pro.
    Intéressant de voir ce que le 6A est capable malgré qu’il soit amputé de 4 coeurs et de 1 Go de RAM par rapport à 6.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>