Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Wiko Jerry 2 : ré-édition sans grosse évolution

Test du Wiko Jerry 2 : ré-édition sans grosse évolution

Wiko poursuit le renouvellement de l’ensemble de ses gammes, de l’ensemble de ses modèles.
Et le Wiko Jerry ne déroge donc pas à la règle et se voit remplacer par le Wiko Jerry 2.

Officialisé en juillet 2017, le Jerry 2 est un mobile entrée de gamme (ndlr : low-cost pour être plus précis), vendu au au prix maximum conseillé de 89,99€.

Un mobile dont le prix est raisonnable, tout comme ses spécifications, et qui se voit doté d’un cache-batterie en métal.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du métal

Wiko Jerry 2 - vue 03Le Jerry 2 est un mobile qui mise clairement sur son design.
A savoir que son cache-batterie (dos du mobile) est en métal, ce qui ajoute au sentiment de qualité perçu.

Reste que le téléphone est malgré tout majoritairement construit en plastique.
Ce qui peut laisser craindre une certaine souplesse du châssis et globalement du mobile (à ne pas laisser dans la poche arrière d’un jean).

Un autre point intéressant sur ce mobile : il est proposé en plusieurs coloris.
Ainsi, vous pouvez faire votre choix entre plusieurs coloris : anthracite, bleen, or, vert, argent.

  • Dimensions : 14,4 cm de long x 7,30 cm de large x 0,9 cm d’épaisseur | Poids : 165 grammes.

2. Image et son : bonne diagonale, faible densité

Wiko Jerry 2 - vue 11La diagonale de 5 pouces de l’écran du Jerry 2 est devenu un standard depuis de nombreux mois, voire années.
Une diagonale, suffisamment grande mais qui reste confortable, pour la majorité des utilisateurs.

Ce même étant étant malgré tout doté d’une résolution faible (480p) obtient par conséquent un nombre de pixels par pouce faible.
Avec moins de 200 ppp, il est certain que les amateurs de Full HD auront tendance à trouver que l’image manque de netteté.

La luminosité quant à elle est plutôt faible, avec 220-240 nits au maximum.
Reste que les couleurs et les contrastes, bien meilleurs que ceux proposés par un écran TFT.

Pour ce qui est du son, le haut-parleur se trouve en position dorsal (assez classiquement) et offre une puissance élevée avec 120 db au maximum.
Malgré tout, il deviendra grésillant (et donc peu agréable) dès lors qu’il sera mis au maximum.

  • Ecran : 5,0 pouces (IPS) avec résolution FWVGA (854 x 480 pixels), soit donc une densité de 196ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : faibles, mais attendues

Wiko Jerry 2 - vue 09Aucune surprise avec ce Wiko Jerry 2 dont les performances sont faibles, en total cohérence avec son prix.
On a donc ici un mobile qui parvient à franchir les 20 000 points sur Antutu, sans pour autant pouvoir se vanter d’être un monstre de puissance, loin de là (bien loin des 200 000 points d’un Samsung Galaxy S8, et de son prix de 800€).

Malgré tout, l’usage reste acceptable, malgré de grosses lenteurs au sortir des applications.
Il est possible de faire fonctionner de grosses applications (exemple : des navigateurs GPS), et des jeux 3D (ndrl : peut-être pas les derniers gros titres commercialisés, mais tout de même).

On remarquera d’ailleurs que les jeux 3D peuvent présenter une image fluide, comme le montre notre test Epic Citadel.
En effet, l’écran à la résolution faible ne permet pas l’affichage d’une multitude d’éléments 3D complexe. Cela permet donc à ce mobile d’être plus rapide.

Pour ce qui est de la mémoire de stocakge, les 8Go revendiqués par le constructeur se transforment, dès le premier démarrage, en un plus raisonnable et limité 3,56Go.
Fort heureusement, et on apprécie l’attention de Wiko, il est possible d’installer les applications et les jeux sur la micro SD (non fournie).

  • Antutu (V6) : 22 300 points | Epic Citadel : 50 ips.
  • Processeur : Quatre-coeur 1,3GHz (Mediatek MT6580M) | Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : Mali-400MP.
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 3,56Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : toujours pas de 4G

Wiko Jerry 2 - vue 16Malheureusement, non, ce mobile n’est pas 4G.
Malgré tout, on dispose d’une 3G+ efficace (précisément HSPA+ soit donc jusqu’à 42 mbps en download, et 10 mbps en upload).

En outre, comme c’est généralement le cas chez Wiko, ce mobile est un double sim (format « micro »).
Vous pouvez donc ajouter 2 cartes sim, et ajouter également une micro SD (jusqu’à +64Go maximum), sans avoir à sacrifier un des ces 2 emplacements.

Bien évidemment, ce téléphone est également doté des autres connexions indispensables sur un smartphone : WiFi (b/g/n), aGPS, micro USB (2.0 – pas d’OTG), bluetooth (4.0), radio FM, jack 3.5…

Et pour ce qui est des capteurs, on a bien la présence d’un boussole, d’un accéléromètre… mais de gyroscope.
Donc, pas de Réalité Augmentée ni de Réalité Virtuelle.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,371 w/kg à la tête (1,256 w/kg au corps). C’est un score dans la très bonne moyenne des mobiles de 2017.

Les meilleurs prix pour votre micro SD 64Go :

5. Système d’exploitation : Android mis à jour

Wiko Jerry 2 - vue 10Bien que la version « 0″ d’Android soit officialisée depuis août 2017 (Android 8.0 « Oreo »), ce mobile, lancé avant cet événement, est doté du système Android 7.0 « Nougat », qui pour moi est donc à jour.

Un système sur lequel Wiko a ajouté sa surcouche, sur laquelle la marque travaille depuis 2015.
Une surcouche légère, qui apporte peu d’effets spéciaux (et c’est tant mieux), et qui ajoute quelques fonctionnalités/applications.

On notera notamment :
- Ma Musique : un lecteur mp3 optimisés par Wiko.
- Mise à jour : utile pour faire les… mises à jour en manuel.
- Nettoyage : un raccourcis qui permet de vider la mémoire vive (RAM).
- Phone Assist : un fourre-tout dans lequel on trouve le mode économie d’énergie, le gestionnaire de notifications, la gestion des applications qui peuvent « autostart », une gestionnaire des autorisations données aux applications, etc.
- My left page : en slidant vers le panneau d’accueil le plus à gauche, on obtient une page listant les applications les plus fréquemment utilisées, ainsi que des news, la météo, etc.

On remarquera également la présence (en natif) d’applications/jeux partenaires, telles que 360 Security, Kraken Land, Mappy, News Republic ou bien encore Pages Jaunes.
Par chance, vous pourrez les désinstaller.

Et pour celles et ceux qui estiment que cela n’est pas suffisant, la marque vous proposé (lors de la première configuration, au premier démarrage donc) d’installer d’autres applications partenaires…
Pour cela, il suffit de cocher/décocher les cases de plus de 30 cases.

  • Système d’exploitation : Android 7.0 « Nougat » | Surcouche : Wiko UI.

6. Usage : perfectible, mais décent

Wiko Jerry 2 - vue 08Si ce mobile est bien capable de faire tout ce qu’un téléphone se doit de réaliser (appels, SMS/MMS/email, consultation d’un site internet, etc.) il est nettement moins à l’aise dès qu’il s’agit de jouer à de gros jeux 3D.

Malgré tout, pour ce qui est du divertissement, il est possible de lire des mp3 et des vidéos.
De quoi passer de bons moments tout de même.

Pour ce qui est de la qualité photo, elle est très loin d’être convaincante.
Le résultat obtenu, que ce soit avec le capteur dorsal, ou bien encore frontal, est généralement insatisfaisant. Même avec des conditions acceptable (lumière normale, sujet distant de 2 mètres, etc).

L’autonomie quant à elle est liée à une batterie extractible (bon point qui plaira à certains) de 2 500 mAh.
Une batterie qui, sur le papier, peut sembler dotée d’une capacité trop raisonnable… mais malgré tout adaptée à ce mobile donc la consommation énergétique est modérée.

En effet, il est parfaitement possible de dépasser le fatidique « 1 jour avant la recharge », voire même d’accrocher les 2 jours, en cas d’utilisation modérée.
Une utilisation modérée que la plus part des exemplaires de Jerry 2 connaîtront, tant ce modèle n’est pas fait pour vous inciter à regarder des vidéos et jouer à des jeux tout au long de la journée.

  • Appareil photo dorsal :  5MP avec autofocus et flash LED. enregistrement vidéo 1080p-30fps. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Extractible de 2 500 mAh. 1 heure de vidéo consommera environ 18% d’énergie.

En conclusion : sans surprise et conforme

Difficile de s’enthousiasmer pour ce smartphone low-cost qu’est le Wiko Jerry 2.
Et pourtant… il s’agit malgré tout d’un bon mobile.

Certes, les performances sont faibles. Et cela limite l’usage notamment pour les jeux.
Mais les caractéristiques sont en accord avec le prix bas du mobile.

Et si on ne peut pas parler d’un achat de passion et de coup de coeur, on peut bien parler ici d’un achat de raison.
Ce mobile est un achat raisonnable, qui vous permettra d’éviter de recevoir un coup de fil énervé de votre banquier.

Un mobile cohérent donc, qui malgré tout laissera sur sa faim les amateurs de bonnes photos. Le résultat obtenu avec les capteur dorsal et frontal étant vraiment inexploitable.
Reste que l’autonomie est tout à fait convenable, bien loin de ce que nous avions pu constater sur la précédente génération de Wiko « Y ».

Il s’agit donc d’un mobile low-cost qui n’est certes pas bluffant, mais qui offrira une expérience décente à ses utilisateurs.
Pour peu qu’on accepte la lenteur certaines lorsqu’on entre/sort d’une application.

  • Les plus : prix bas, design intéressant, écran IPS, possible d’installer les applis/jeux sur la micro SD, autonomie.
  • Les moins :  écran avec moins de 200ppp, qualité photo.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du test du Wiko Jerry 2.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>