Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Nokia 3 : retour par la petite porte

Test du Nokia 3 : retour par la petite porte

nokia 3 - vue 03

Présenté lors du Mobile World Congress 2017 de Barcelone, le Nokia 3 est le premier smartphone du renouveau de la marque à investir le marché européen.

Vendu au prix de 149 Euros en ce mois d’août 2017, ce smartphone signé HMD Global s’inscrit dans le segment de l’entrée de gamme.

Alors que vaut ce Nokia 3 tournant sous Android? A t’il gardé l’ADN de la marque finlandaise?
C’est ce que nous allons voir ensemble.

Les meilleures offres du moment :

nokia 3 - vue 04

Rien qu’au premier coup d’œil, on constate que le terminal dispose d’une excellente qualité de fabrication.

Le design rappelle certains smartphones de la gamme Lumia.
Les contours et le châssis sont en aluminium, alors que la face arrière est faite d’un polycarbonate doux au toucher.

Le téléphone tient bien en main et ne se révèle pas particulièrement glissant.

Pour les couleurs, on a le choix entre du noir mat, du blanc ou du bleu nuit (tempered blue), comme notre exemplaire de test.

Le smartphone arbore un écran de 5 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 2.5D.
Celui-ci est surmonté d’un écouteur, d’un capteur photo frontal et des capteurs de luminosité/proximité.
Pas de LED de notifications donc.
Sous l’afficheur, on note la présence des 3 touches sensitives Android non rétroéclairées : Retour, Home et Multitâche.

nokia 3 - vue 05

A l’arrière, on retrouve un module photo placé verticalement. Ce dernier comprend le capteur ainsi qu’un flash LED.
Plus bas, la marque Nokia en incrustation.
Tout en bas, on peut remarquer la présence des mentions « Designed by HMD Global Oy – Made in China », ainsi que le logo de certification CE.

nokia 3 - vue 08

La tranche supérieure du mobile accueille un port jack 3.5 ainsi qu’un micro réducteur de bruit.

nokia 3 - vue 09

A l’opposé, la grille du haut-parleur, un port micro USB et l’entrée micro primaire.

nokia 3 - vue 06

Sur le flanc gauche, on retrouve deux tiroirs. Le premier sert à accueillir 2 cartes SIM au format nano, alors que le second est dédié à la carte micro SD.
A noter qu’il existe également une version « simple SIM » de ce Nokia 3.

nokia 3 - vue 07

Le côté droit abrite quant à lui la touche de volume ainsi que le bouton d’allumage.
Ces deux touches sont en métal.

Premier sentiment positif donc pour ce nouveau terminal Nokia.

  • Dimensions : 143,4 mm de long x 71,4 mm de large x 8,48 mm d’épaisseur | Poids : 140 grammes

2. Image et son : un résultat tout à fait satisfaisant

nokia 3 - vue 10

Le Nokia 3 embarque un écran HD 720p polarisé de 5 pouces, occupant 67,4% de la surface totale de la face avant.

Si ce dernier prend quelques petites libertés avec la colorimétrie, il faut bien avouer qu’il dispose d’une très bonne luminosité (530 cd/m²).
Les angles de vue sont également bien ouverts.

Pour ce qui est du son, on constate que celui restitué par le haut-parleur situé sur la tranche inférieure du mobile est clair et relativement puissant.

La sortie casque produit un son assez propre mais manquant un peu de puissance.
Notez que le kit piéton fourni dans la boîte est très basique.

En communication, on comprend bien son correspondant.

Bilan plutôt correct donc concernant l’image et le son.

  • Ecran : 5,0 pouces (IPS) avec résolution 720 x 1280 pixels, soit donc une densité de 294 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : modestes

nokia 3 - vue 13

Le Nokia 3 n’est clairement pas une bête de course.

Soumis à nos benchmarks habituels, ce smartphone a ainsi obtenu un peu moins de 27.400 points sur Antutu et un score de 25,6 FPS à Epic Citadel en mode « Ultra High Quality ».

Certaines grosses applications mettent un peu de temps à se lancer, et si l’envie vous prend de jouer à des jeux 3D (pas trop gourmands quand même), il vous faudra impérativement dégrader la qualité graphique.
Par contre, pas de problème en vidéo. L’image reste tout à fait fluide.

Ces piètres résultats sont dus au petit processeur 4 cœurs signé Mediatek embarqué par le Nokia 3.

Le faible niveau de performance constitue donc le point noir de ce smartphone.

  • Antutu Benchmark (v6.2.7) : 27.392 points | Epic Citadel (High Performance) : 47,7 ips
  • Processeur : Quad-core Mediatek MT6737 64 bits cadencé à 1,25GHz | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : Mali-T720
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 9,77Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : tout ce qu’il faut

nokia 3 - vue 16

Même si le Nokia 3 est un smartphone d’entrée de gamme, son fabricant n’a pas sacrifié sa connectivité sur l’autel du prix.
On a même droit au NFC, une puce souvent réservée à des mobiles beaucoup plus haut de gamme.

On a bien sûr de la 4G LTE (de catégorie 4), mais également de la 3G+ et de la 2G.
En ce qui concerne la 4G LTE, notez qu’en plus de la B20, on dispose également ici de la B28, la bande des 700 MHz.

A côté de cela, on peut compter sur les connexions habituelles que sont le WiFi (b/g/n), du Bluetooth (4.0), du (A)GPS, de la radio FM, un port jack 3.5, un port micro USB 2.0 (OTG), 2 emplacements SIM, un port micro SD, etc.

Et pour ceux qui poseraient la question, OUI ce smartphone signé HMD permet de jouer à Pokemon Go puisqu’il possède un accéléromètre, une boussole et un gyroscope.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 13 secondes au Nokia 3 avant d’obtenir un premier fixe (7 satellites).

Une connectivité complète donc pour ce mobile.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,484 W/kg. C’est un bon score pour un mobile sorti en 2017.

5. Système d’exploitation : de l’Android pur

nokia 3 - vue 12

Le Nokia 3 adopte l’OS de Google dans sa forme la plus pure avec un lanceur d’applications emprunté au Google Pixel.
Accéder au tiroir des applications se fait donc d’un glissement du doigt vers le haut et Google Now se trouve à l’extrême gauche de tous les panneaux d’accueil.

nokia 3 - vue 11

Le seul changement par rapport à de l’Android stock réside dans le fait qu’on puisse raccrocher en retournant le téléphone sur sa face avant ou d’arrêter la sonnerie en attrapant l’appareil.

nokia 3 - vue 14

Lors de la présentation de ses smartphones Nokia à Barcelone, HMD s’était vanté d’avoir une relation privilégiée avec Google qui lui permettrait de coller au plus près du calendrier des mises à jour.
Malheureusement, il semblerait que la firme ne tienne pas vraiment ses promesses, puisque depuis sa sortie sous Android Nougat 7.0, le Nokia 3 n’a toujours pas été mis à jour vers la version 7.1.1 (au mois d’août 2017, au moment où je fais ce test).

  • Système d’exploitation : Android Nougat 7.0 | Surcouche : aucune

6. Usage : tout à fait satisfaisant pour le prix

nokia 3 - vue 18

Inutile de nous attarder sur les usages basiques couverts par tous les smartphones dignes de ce nom, dont ce smartphone de marque Nokia.

Reste alors les 2 usages habituels que nous considérons, au sein de la rédaction de Top For Phone, comme de réels éléments de différenciation : la qualité photo et l’autonomie.

nokia 3 - vue 01

Pour ce qui est de la qualité photo, il est clair qu’aucune comparaison ne peut être soutenue face à des ultra-haut de gamme vendus à 600€ et plus.
Non, le Nokia 3 n’est pas vraiment un photophone, même si la qualité reste tout à fait décente pour un smartphone d’entrée de gamme commercialisé à moins de 150€.

nokia 3 - vue 02

L’autonomie est quant à elle une bonne surprise.
En effet, une vidéo YouTube (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 18% de l’énergie contenue dans la batterie du téléphone.
C’est plus que satisfaisant, sachant que la moyenne constatée est plutôt de 20%.

nokia 3 - vue 17

Dans les faits, on arrivera à dépasser 1 journée d’autonomie avant de devoir recharger le mobile, surtout que celui-ci ne vous incitera pas à vider la batterie avec de gros jeux 3D.

  • Appareil photo dorsal :  8 mégapixels avec flash LED et autofocus.
  • Capteur photo frontal : 8 mégapixels sans autofocus.
  • Batterie : Fixe de 2630 mAh.

En conclusion : gamers s’abstenir

nokia 3 - vue 15

Selon moi, HMD Global a commis une erreur en arrivant sur le marché européen avec un smartphone d’entrée de gamme, le Nokia 3.
La marque aurait dû arriver avec un smartphone typé haut de gamme comme le Nokia 8 (ou Nokia 9) qui offre d’excellentes performances et marque les esprits.

Quant à l’esprit Nokia, HMD l’a gardé dans le design (à la manière de la gamme Lumia), par le visuel apposé sur la boîte qui rappelle le slogan « Nokia Connecting People », par la mélodie et sonnerie Nokia Tune (présente dès l’allumage) et par le son des SMS qui rappelle celui présent dans les anciens téléphones de la marque finlandaise.

Mais revenons-en au Nokia 3 proprement dit qui pourra convenir à des utilisateurs peu exigeants en terme de performances, mais qui veulent un smartphone pas trop cher, doté d’un joli design et d’une bonne qualité de fabrication.

  • Les plus : Design, qualité de fabrication, son.
  • Les moins : Performances trop modestes.

Galerie photos :

Autres :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Un commentaire

  1. Salut Alex,
    Une bonne impression de ce premier Nokia sous Android qui est un low cost de chez low cost.
    Le Nokia 6 est un moyen de gamme, j’espère qu’ils ne feront pas la même erreur que sous Windows pour différencier leurs gammes.
    Des modèles premium par exemple N830 partageaient le même soc que des modèles moins bons. Ils faisaient​ la différence sur la qualité photo, les matériaux employés, mais toujours avec un SSD oc entrée de gamme.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>