Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Nokia 1 : retour aux sources

Test du Nokia 1 : retour aux sources

nokia 1 - vue 03

Au MWC 2017 de Barcelone, le nouveau Nokia 3310 jouait le rôle de vedette sur le stand de HMD Global, au point d’éclipser le reste de la gamme.

Le succès de ce 3310 nouvelle mouture a été au rendez-vous et il fallait parfois courir bien loin pour s’en procurer un exemplaire.

Au MWC 2018, les choses ont changé.
HMD a présenté le Nokia 1, mais ce dernier n’a en rien fait de l’ombre au reste de la nouvelle gamme.

Et pourtant, ce Nokia 1 pourrait bien être le véritable successeur du 3310 original.
Tout d’abord, de par ses matériaux, de par sa solidité et de par le fait qu’il est compatible avec les fameuses coques interchangeables Xpress-On.

Dans cet article de test, TFP vous délivre tous les petits secrets de ce nouveau Nokia 1.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un appareil résistant

nokia 1 - vue 04

Disponible en Warm Red et en Dark Blue (comme c’est le cas pour notre exemplaire de test), le terminal fait appel à des plastiques durs et résistants.

La bande blanche qui borde l’écran de 4,5 pouces est un clin d’œil au Nokia 3310.
Cet écran est surmonté d’un écouteur, d’un capteur photo frontal et des capteurs de proximité/luminosité.
Sous l’afficheur, on trouve une entrée micro (la seule).
Pas de LED de notifications donc.

nokia 1 - vue 09

Le dos du mobile laisse apparaître un module photo placé à la verticale, la marque Nokia et la grille du haut-parleur surmontée d’un petit picot.
Une fois la coque arrière enlevée, on a accès à la batterie interchangeable, aux deux emplacements nano-SIM et au slot micro SD.
A noter qu’une version simple SIM existe également.

nokia 1 - vue 05

nokia 1 - vue 06

Si sur le flanc gauche on ne trouve rien, le côté droit fait place à la touche de volume et au bouton d’allumage.

nokia 1 - vue 07

nokia 1 - vue 08

La tranche supérieure accueille un port mini jack, alors qu’à l’opposé on retrouve un port micro USB.

Je dois également vous faire part d’une bonne nouvelle : ce smartphone vendu au prix de 89 Euros (en ce milieu du mois d’avril 2018) est certifié IP52. Il est donc résistant aux projections d’eau et de poussière.

  • Dimensions : 133,6 mm de long x 67,8 mm de large x 9,5 mm d’épaisseur | Poids : 134 grammes

2. Image et son : une faible résolution d’image

nokia 1 - vue 10

A 89 Euros, le Nokia 1 est un mobile low-cost. Et qui dit « premier prix » dit concessions à faire.

Sur ce smartphone, HMD propose un écran IPS LCD de 4,5 pouces doté d’une résolution FWVGA.
On reste ici sur un format 16:9.

Si les angles de vues restent bons, on constatera que les couleurs sont un peu pâles.
Pour que ce mobile reste lisible en extérieur, il faudra pousser la luminosité à fond. Malheureusement, la vitre (en verre) est très sensible aux reflets.
Il est tout à fait possible de regarder des vidéos sur cet écran, mais on y prendra pas vraiment plaisir.

Le son délivré par le haut-parleur placé à l’arrière est plutôt clair mais manque de puissance.
Il en va tout autrement pour l’écouteur qui restitue un son clair et relativement puissant pour poursuivre une conversation avec son correspondant.
Rien à redire concernant le jack 3.5 si ce n’est que le kit piéton fourni dans la boîte est vraiment très basique.

  • Ecran : 4,5 pouces (IPS) avec résolution de 480 x 854 pixels, soit donc une densité de 218 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : une petite configuration

nokia 1 - vue 14

Pour animer ce smartphone premier prix, HMD a choisi de faire appel à un processeur quad-core de chez Mediatek.
Ce dernier est associé à 1 petit Go de RAM.

Malheureusement, Antutu s’est montré capricieux et n’a pas daigné se lancer.
On devra donc se contenter d’un score de 2073 points sur 3D Mark (Ice Storm Extreme).

Les grosses applications mettent un peu de temps à se lancer.
Par contre, un jeu comme Real Racing 3 tourne sans problème.

Au quotidien, la navigation dans les différents menus ne pose aucun problème.

En ce qui concerne la mémoire de stockage, on a droit à 8Go de ROM, dont 5,05Go seront disponibles pour l’utilisateur.

  • Antutu Benchmark (v.7.0.7) : n’a pas daigné se lancer | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 2073 points
  • Processeur : Quad-core Mediatek MT6737M cadencé à 1,1GHz | Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : Mali-T720MP2
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 5,05Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : plutôt complète

nokia 1 - vue 15

La partie radio est notamment confiée à un modem compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 4 (150 Mbps en download).
Ce dernier intègre la B20 mais pas la B28.
Ce n’est pas vraiment dramatique puisque la bande des 700 MHz est encore très peu répandue.

On a bien évidemment aussi de la 3G+ et de la 2G.

A côté de cela, on dispose également de la panoplie des connexions habituelles que sont : le Bluetooth (4.2), le WiFi (b/g/n), le (A)GPS, la radio FM, un port mini jack, 2 emplacements nano SIM, un emplacement micro SD, un port micro USB 2.0 (pas OTG), etc.

Pour ce qui est des accroches réseau, en WiFi, on est toujours au maximum.
En cours d’appel, même si je n’ai jamais constaté de décrochage, j’ai remarqué que le téléphone « papillonnait » d’une bande à l’autre : on passe tantôt en 4G, tantôt en 3G et tantôt en Edge, tout en restant à la même place.

Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 2 petites secondes au Nokia 1 avant d’obtenir un premier fixe (4 satellites).

En ce qui concerne les sensors, si on a bien un accéléromètre et des capteurs de luminosité et de proximité, on devra se passer de boussole et de gyroscope. Donc, pas de Pokemon Go!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,72 W/kg. C’est un score correct pour un mobile low-cost sorti en 2018.

5. Système d’exploitation : un Android à jour et simplifié

nokia 1 - vue 16

Le Nokia 1 tourne sous la dernière version en date de l’OS de Google : Android Oreo 8.1, mais dans sa déclinaison « Go Edition », c’est-à-dire dans sa version simplifiée.

Cette dernière est en général réservée aux smartphones de 1Go de RAM et moins.
D’abord étudiée pour des mobiles d’entrée de gamme réservés aux pays émergents, elle commence à équiper des appareils vendus chez nous en Europe.

On n’a donc aucune surcouche et aucun effet de transition dans les bureaux et dans le multitâche.

La seule gestuelle disponible concerne l’appareil photo : il suffit d’appuyer brièvement 2 fois sur le bouton d’allumage pour le lancer.

nokia 1 - vue 11

Pour faire apparaître le tiroir des applications, il suffit de cliquer sur la petite flèche au bas de l’écran ou de faire glisser votre doigt du bas de l’écran vers le haut.

Notez que, même si l’écran ne fait que 4,5 pouces de diagonale, la dalle tactile est bien multitouch 5 points.
Cela est plutôt appréciable lors de la rédaction de SMS. Je n’ai jamais constaté d’erreur de frappe.

En généra, un smartphone low-cost doté d’un écran de petite taille doit se contenter d’une dalle tactile 2 points.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 Go Edition | Surcouche : aucune

6. Usage : bonne autonomie, photos juste correctes

nokia 1 - vue 12

Je ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler les usages de base d’un smartphone.
Je m’attarderai plutôt sur les deux aspects qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les différents mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

L’appareil photo principal s’appuie sur un capteur de 5 mégapixels (f/2.4), avec flash LED mais sans autofocus.
Lorsque les conditions sont idéales (bonne luminosité et sujet fixe), il est possible de réaliser des clichés de qualité « correcte ».

nokia 1 - vue 01

La captation vidéo s’effectuera au mieux en 480p.

Le capteur frontal de 2 mégapixels se destinera plutôt à faire de la visio occasionnelle car les autoportraits réalisé avec celui-ci sont de piètre qualité.

nokia 1 - vue 02

Dans le cadre d’un usage mixte raisonnable, la batterie de 2150 mAh permet à ce smartphone premier prix de se passer de recharge pendant 1,5 jour, voire 2 jours.
Celle-ci se fait assez lentement du fait de l’absence de technologie Quick Charge.
En effet, le chargeur fourni dans la boîte n’est que de 1A.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 16% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est beaucoup mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Appareil photo dorsal :  5 mégapixels sans autofocus + flash LED
  • Batterie : Extractible de 2150 mAh.

En conclusion : technophiles s’abstenir

nokia 1 - vue 13

Si vous êtes un gros consommateur de superproductions en 3D, passez votre chemin. Ce Nokia 1 n’est pas fait pour vous.

Ce mobile signé HMD se destine principalement à des consommateurs se contentant plutôt d’une utilisation « légère » et recherchant un smartphone doté d’une bone autonomie et d’une bonne qualité de fabrication.

Je vois bien ce Nokia 1 comme premier smartphone dans les mains d’un adolescent, ou même d’un pré-adolescent.

  • Les plus : Qualité de fabrication, autonomie, certifié IP52.
  • Les moins : Résolution d’écran, APN frontal mauvais.

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Bonjour, ne cherchant pas une bête de course, pensez vous que ce Nokia 1 puisse remplacer mon lumia 550 (qui me satisfait entièrement mais vieillissant)? Les caractéristiques sont assez similaires (bien que l’OS soit différent), windows 10 étant optimisé à la base pour les petites configurations, pensez vous que ce Nokia soit aussi agréable à utiliser?

    Mickael

    • Bonjour.

      Passer de Windows 10 à Android demande bien sûr un petit temps d’adaptation.
      Attention que le Nokia 1 est un smartphone basique, réservé à une utilisation… basique.

      Cela dépend de ce qu’on attend d’un smartphone, mais personnellement je viserais quand même un peu plus haut avec un appareil doté de 2Go de RAM.

  2. Merci, en effet venant de windows phone je n’ai jamais vraiment réussi à acclimater à android. Windows phone ayant un pied dans la tombe, android est ma seule solution pour pas (trop) cher. Je prends note pour un smartphone avec 2go de ram, avez vous un modèle a me conseiller sous les 100€ en dehors du redmi 5a global?
    Merci et bonne soirée/journée

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>