Accueil » Diverses marques » Test du HTC Desire 12+ : la nouvelle génération

Test du HTC Desire 12+ : la nouvelle génération

???

Cela faisait plus d’un an que nous n’avions pas eu de nouvelles concernant la gamme Desire d’HTC, à tel point que nous pensions que le constructeur l’avait tout simplement abandonnée.

C’est donc à notre grande surprise que le fabricant taïwanais a dévoilé en catimini ses nouveaux Desire 12 et Desire 12+ au mois de mars dernier.

Si le premier intègre le segment des smartphones d’entrée de gamme, le second fait partie des mobiles de milieu de gamme.

Le choix de l’appellation « Desire 12″ a certainement été choisie par analogie au U12+, l’ultra haut de gamme actuel de la firme taïwanaise.

Cet article de test traite de l’HTC Desire 12+, un smartphone que l’on retrouve en cette fin du mois d’août 2018 au prix de 165 Euros TTC.

Mais que vaut le Desire 12+, et surtout constitue t’il une bonne affaire?
La répose se trouve ci-dessous.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un air de famille

???

Pas de doute, côté esthétique HTC a repris le design du U11+ avec son dos en verre spécifique adoptant l’appellation « Liquid Surface ».
Difficile de dire si on a ici du verre ressemblant à du plastique ou du plastique ressemblant à du verre, mais toujours est-il que l’on a des reflets profonds et changeants ainsi qu’une courbure sur tous les plans.

Malheureusement, le superbe dos noir de notre exemplaire de test prend fortement la poussière et se couvre très rapidement de traces de doigts.
Pour ceux qui le voudraient, une version Purple est également disponible.

Les courbes du dos en verre s’achèvent sur des flancs en plastique (pas de métal sur la gamme Desire), tout comme la vitre 2.5D qui recouvre l’écran.

Les ajustements sont parfaits, la qualité de fabrication est indéniablement au rendez-vous.

Un tour du propriétaire nous permettra de découvrir un écran de 6 pouces surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, des capteurs de luminosité/proximité et d’une caméra frontale accompagnée d’un flash LED.
En bas, pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elle sont donc tactiles.

???

A l’arrière, dans le coin supérieur gauche, on retrouve un module photo accompagné d’un flash LED ainsi qu’un micro réducteur de bruit.
Plus bas, un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire ainsi que la marque HTC.

???

Si la tranche supérieure est vierge de tout port, à l’opposé on note la présence d’un port mini jack, d’un port micro USB, de l’entrée micro primaire et de la grille du haut-parleur.

???

Sur le côté gauche, on remarque la trappe pouvant accueillir 2 nano SIM + 1 micro SD.

???

Le flanc droit fait quant à lui place à la touche de volume et au bouton d’allumage.

  • Dimensions : 158,2 mm de long x 76,6 mm de large x 8,4 mm d’épaisseur | Poids : 157,5 grammes

2. Image et son : un écran dans l’air du temps

???

Afin de rester dans l’air du temps, la gamme Desire subit une sérieuse refonte.
Pour cela, pas de tour de passe-passe, mais tout simplement le passage à un écran au format 18:9, avec bien entendu des bordures affinées.

Nous voilà donc face à un écran IPS de 6,0 pouces qui occupe 76,7% de la surface frontale du terminal.

Bien entendu, à moins de 170 Euros inutile de s’attendre à une résolution Full HD (ou plutôt FHD+). On doit donc se contenter ici de la HD+.
Cela implique une densité n’atteignant pas les 300 pixels par pouce cher à nos yeux, mais malgré tout on dispose d’une belle image.

Les angles de vue sont bons, les contrastes sont satisfaisants et la luminosité est suffisante pour pouvoir utiliser le smartphone en extérieur.
Les couleurs sont belles, mais elles manquent un peu de peps à mon goût.
Notez que leur température pourra être réglée via le menu des paramètres.

Au final, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran de ce Desire 12+.

Comme sur la majorité des smartphones, les son est véhiculé de 3 manières : via le haut-parleur principal, via le mini jack et via l’écouteur.

Le son diffusé par le haut-parleur est plutôt clair et puissant (110 db constatés à la sortie).
On est donc sur un son tout à fait satisfaisant pour un mobile à moins de 170 Euros.

L’écoute au casque est très agréable… à condition de ne pas utiliser le kit mains-libres basique fourni dans le packaging.

En appel, le son restitué par l’écouteur est également de bonne facture. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,0 pouces (IPS) avec résolution de 720 x 1440 pixels, soit donc une densité de 268 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : largement suffisantes

???

Ce smartphone de milieu de gamme est animé par un processeur Qualcomm Snapdragon 450 rassemblant 8 cœurs cadencés à 1,8GHz.

Associée à 3Go de RAM, cette puce américaine n’a rien d’anémique.
Ainsi face à nos benchmarks habituels, le Desire 12+ a obtenu un peu plus de 69.500 points sur Antutu et 442 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).

Avec de tels scores, ce terminal est capable de faire tourner toutes les grosses applications et la plupart des gros jeux 3D présents sur le Play Store.
PUBG Mobile se lance en qualité graphique basse et reste tout à fait jouable au prix de quelques petits ralentissements.

Pour le stockage, 32Go (23Go disponibles)sont intégrés avec en sus la possibilité de glisser une micro SD (+2To).

???

  • Antutu Benchmark (v7.0.8) : 69.559 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 442 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 450 cadencé à 1,8GHz | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Adreno 506
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 23Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

???

Le Desire 12+ est compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 4 VoLTE (150 Mbps en download) et de plus, il intègre les bandes B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).
Bien évidemment, on a aussi de 2G et de la 3G+.

Comme sur tout smartphone qui se respecte, on dispose du pack des autres connexions que sont le Bluetooth (4.2), le WiFi (b/g/n), le (A)GPS/Glonass, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, un port mini jack, un port USB 2.0 (OTG), de la radio FM, etc.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 10 secondes au Desire 12+ avant d’obtenir un premier fixe (13 satellites).

Venons-en maintenant aux différents sensors. On a ici un accéléromètre, une boussole, les habituels capteurs de luminosité et de proximité et des capteurs de mouvements.
Pas de gyroscope donc.
Par contre, bonne nouvelle puisqu’on dispose bien d’un lecteur d’empreintes digitales placé au dos du terminal.
Ce dernier s’est montré aussi rapide qu’efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,773 W/kg. C’est un score juste correct pour un mobile sorti en 2018.

5. Système d’exploitation : un Android pas trop surcouché

???

Le Desire 12+ est animé par Android Oreo dans sa version 8.0.
On peut donc considérer que nous sommes ici sur un OS à jour.

???

L’interface maison, nommée HTC Sense, est toujours aussi élégante et se rapproche de plus en plus d’un Android pur.

???

Le fabricant a rajouté quelques applications issues de partenaires, mais il est souvent possible de les désinstaller.

De nombreuses possibilités de personnalisation (thèmes, fonds d’écran, etc.) sont offertes, tandis que les fans seront ravis de retrouver Blinkfeed, l’agrégateur de contenus maison.

On dispose également de l’application HTC Companion, une sorte d’Intelligence Artificielle qui apprend de vos habitudes afin de vous prodiguer quelques conseils.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.0 | Surcouche : HTC Sense

6. Usage : des photos plutôt satisfaisantes

???

Je ne m’attarderai nullement sur les usages de base d’un smartphone. Je vais plutôt me focaliser sur les deux aspects qui permettent encore en 2018 de distinguer les différents mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière, le Desire 12+ adopte un double capteur photo de 13 + 2 mégapixels ouvrant à f/2.2.
Notez que le second capteur est uniquement dévolu à mesurer la profondeur de champ et à donner un effet Bokeh.

htc desire 12+ - vue 02

Même si nous avons affaire à une optique peu lumineuse, lorsque la luminosité est bonne, on obtient des résultats plutôt satisfaisants.
Mention spéciale aux effets Bokeh qui, je trouve, sont très réussis.

htc desire 12+ - vue 03

Notez que le capteur photo principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

htc desire 12+ - vue 01

Le capteur frontal de 8 mégapixels ouvrant à f/2.0 vous permettra de réaliser des autoportraits tout à faits corrects.
Il est accompagné d’un flash LED et est également capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

En ce qui concerne l’autonomie, la batterie de 2965 mAh semble un peu juste.
Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, n’espérez pas tenir plus d’une journée avant de devoir recharger votre smartphone.

Le Desire 12+ n’étant pas compatible avec la technologie de recharge rapide, il faudra plus de 2h30 pour obtenir une charge à 100% avec le chargeur de 5V/1A fourni dans la boîte.

???

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 20% de l’autonomie contenue dans la batterie. On est donc sur une consommation « standard ».

  • Appareil photo dorsal :  13 + 2 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 2965 mAh.

En conclusion : un bon smartphone

???

A 165 Euros, difficile de vraiment reprocher quelque chose à cet HTC Desire 12+.
On est sur un beau design, une bonne qualité de fabrication, une belle image, un très bon son au casque, des performances tout à fait correctes, des photos satisfaisantes et une autonomie… un petit peu trop juste.

HTC Desire 12+, what else!

???

  • Les plus : Design réussi, qualité de fabrication, port mini jack, 2 SIM + micro SD.
  • Les moins : Autonomie un peu juste.

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

5 commentaires

  1. Tout d’abord félicitation à HTC (ainsi que Sony et Samsung pour les plus connus) d’avoir résister à cette mode de l’encoche.

    HTC semble vouloir redresser la barre avec de nouveaux produits intéressants et plus accessibles mais est ce qu’il n’est pas trop tard ?
    Les fans semblent avoir désavoué la marque.
    Nokia a réussi cet exploit.
    Est ce que HTC en sera capable ?

    Alex tu es sûre sur les prix car le U12 était lancé à 200€ et le U12+ à 250€. Et je n’ai pas connaissance que les prix ont aussi chuté.
    (HTC n’a pas l’habitude de baisser autant les prix de ces phones)

    Le U12 Life récemment annoncé sous Android One semble être un meilleur phone mais vendu toujours un poil trop cher comme d’habitude chez HTC.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>