Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Asus Zenfone Go (ZB500KL) : du tout juste correct

Test de l’Asus Zenfone Go (ZB500KL) : du tout juste correct

L’Asus Zenfone Go (référence ZB500KL) est l’un des smarptones les plus abordables de la marque taïwanaise.
Tout d’abord lancé au prix maximum conseillé de 179€, ce dernier a très rapidement chuté à moins de 150€ sur le web (comparateur de prix).

Un mobile qui est donc très abordable… mais est-ce bien suffisant pour en faire un bon smartphone ?
Car si le prix est intéressant, et le design également, il y a nécessairement un certains nombre de concessions à faire… et ces dernières sont peut-être un peu trop nombreuses et contraignentes.

Enfin, remarquons que ce mobile existe également dans une version « plus grande », doté d’un écran de 5,5 pouces, connue sous la référence ZB552KL.
De quoi perdre le consommateur avec toutes ces déclinaisons, ces références, et ces noms trop similaires (Zenfone 3, Zenfone Go, Zenfone 3 Max, etc.)

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : sympa, et fidèle au style Asus

Asus Zenfone Go - vue 04Clairement, le Zenfone Go reste fidèle au style des smartphones Asus, apparu en 2015-2016.
On a donc un mobile au look très LG G3 (coucou la concurrence). Sentiment provoqué et renforcé par la présence des touches de volume +/- au dos de l’appareil.

Le style n’est franchement pas révolutionnaire (du fait qu’il est largement utilisé chez Asus), mais la finition est exemplaire, et est le look séduisant.
Un look attractif, d’autant que ce mobile est décliné en plusieurs coloris dont : blanc, noir, doré, bleu, rouge (la version testée).

Le dos peut être retiré (ce qui est loin d’être facile), car il s’agit d’un cache-batterie en plastique, doux au toucher qui plus est (ce qui est agréable).
Une fois ce dernier ôté, on accède aux emplacements de la batterie, des cartes sim, de la micro SD.

Le bouton de contrôle de volume +/- se trouve au dos de l’appareil, un emplacement que j’apprécie particulièrement.
Reste que le bouton on/off est lui placé sur le haut du mobile. Dommage, j’aurai préféré que ce dernier se trouve également au dos.

On remarquera également la présence d’une LED de notification, que vous pouvez (via les paramètres du mobile) activer ou désactiver.
EDIT : pas de LED de notification mais un simple témoin de charge. « Bug » dont Asus Monde est au courant, mais qui n’a jamais été solutionné.

  • Dimensions : 14,4 cm de long x 7,1 cm de large x 1,1 cm d’épaisseur | Poids : 150 grammes.

2. Image et son : tout à fait correct

Asus Zenfone Go - vue 07Si l’image n’est pas bluffante par sa qualité, elle est toute à fait agréable à regarder.
Plutôt nette (grâce à ses presques 300ppp), la luminosité est tout à fait bonne (plus de 470 nits : ce qui est rare pour un téléphone de cette catégorie).

Le constructeur indique avoir ajouté un logiciel de traitement d’image : Asus TruVivid, dont le but est de rendre les couleurs plus vive.
Si Asus revendique que cela donne des couleurs plus « naturelles », j’ai un avis tout autre, et j’indiquerai qu’il s’agit ici d’une tentative pour se rapprocher de ce que proposent des écrans AMOLED (qui ne sont pas réputés pour être dotés de couleurs naturelles).

Pour ce qui est du son, le haut-parleur fourni un son de plutôt bonne qualité, et puissant (plus de 95 db à la sortie).
Et rien à signaler du côté de l’écouteur et du jack 3.5.

  • Ecran : 5,0 pouces (IPS) avec résolution HD (1280 x 720 pixels), soit donc une densité de 294ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : très modestes

Asus Zenfone Go - vue 14Les caractéristiques généralement sacrifiées par les constructeurs lors de la recherche du prix bas sont celles qui ont trait aux performances…
Et c’est bien le cas ici. Car si le Zenfone Go n’est pas un mauvais mobile, il faut bien reconnaître que les composants utilisés sont un peu datés.

Alors, de fait, les gros jeux 3D auront probablement du mal à offrir une fluidité d’image satisfaisante.
Malgré tout on appréciera le fait de pouvoir jouer à Asphalt 8 ou même Real Racing 3 sans problème.

On appréciera aussi le fait que, même si le processeur et le processeur graphique ne soient pas des bêtes de courses, le constructeur n’a pas mégoté sur la mémoire vive.
Du coup, on a bien 2Go de RAM, de quoi faire du multi-tâches là aussi, sans problème.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, dommage.
Dommage car les 16Go revendiqués par le constructeur disparaissent rapidement lors du premier démarrage pour devenir un plus modeste mais encore acceptable 7Go.

Heureusement, vous pouvez ajouter une micro SD qui peut aller être d’une capacité maximale, selon le constructeur, de 128Go.
Dans la réalité, il est fort probable qu’une carte de 200Go est plus soit elle aussi accepté par le mobile.

  • Antutu (v6.2) : 22.200 points | Epic Citadel : 30 ips.
  • Processeur : Quatre-coeurs 1,2GHz – 64 bits (Qualcomm Snapdragon 410 – 8916) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : Adreno 306.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 7,05Go lors du premier démarrage (et après les premières mises à jour).

4. Connectivité : complète

Asus Zenfone Go - vue 18Bon point, qui n’a été l’objet d’aucun sacrifice, la connectivité du mobile.
En effet, on est bien en présence d’un téléphone 4G LTE (également doté de la 3G HSPA+).

A cela s’ajoute le fait que ce mobile est double-sim (Stand-by, comme toujours). Les cartes sim étant au format « micro ».
Et bonne nouvelle, vous pouvez parfaitement avoir la configuration « 2 cartes sim + 1 micro SD », car là, aucun choix à faire sur les emplacements (contrairement à certains concurrents, où il faut sacrifier un emplacement de carte sim pour pouvoir placer une micro SD).

Pour le reste, on a également les autres connectivités habituelles avec : WiFi (b/g/n), bluetooth (4.0 – A2DP – EDR), aGPS/GLONASS, micro SD (jusqu’à +128Go), micro USB, jack.3.5…
Mais pas d’infrarouge ni de NFC.

Et pour ce qui est des capteurs, pas de gyroscope et donc pas de réalité augmentée ni de réalité virtuelle.
Mais le mobile est bien doté des autres capteurs : accéléromètre, boussole, proximité, luminosité.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,484w/kg. C’est un score tout à fait correct en pour un mobile conçu et commercialisé en 2016 et 2017.

5. Système d’exploitation : Zen, soyons Zen

Asus Zenfone Go - vue 15Comme toujours chez Asus, le système d’exploitation, est un système Android (oui, elle est finie l’époque des mobiles sous Windows, dont le choix est désormais limité à… Android).
Un système toujours aussi appréciable et apprécié, dans sa version 6.0 « Marshmallow », dont on ne sait pas s’il sera mis à jour en version 7.0 « Nougat ».

Mais soit, peu importe, car le système est complet et performant, et qu’Asus a ajouté sa propre surcouche.
Une surcouche qui, de fait, transforme l’expérience utilisateur. Mais moins brutalement que ça ne fut le cas à une époque.

Une surcouche que la marque revendique comme étant utilisée par plus de 30 millions de personnes.
Et qui ici a impacté les 3 aspects que sont l’ergonomie, le design et les applications/fonctionnalités.

Pour ce qui est de l’ergonomie, cette dernière est à peine modifiée.
Si ce n’est par exemple, dans le « menu » (appelé « chariot des applications » par certains) où il est possible de faire des regroupements/dossiers d’applications, etc.

Pour le design, il a été modifié avec de nouveaux fonds d’écrans, des icônes, des couleurs différentes dans les menus/fonctions natives.
Et un magasin de thèmes vous permettra de personnaliser encore plus ce téléphone.

Et du côté applicatif, bonne nouvelle !
Car fut un temps, la marque avait la fâcheuse tendance (comme d’autres) à installer par défaut une quantité astronomique d’applications partenaires.
Cette époque est révolue, car lors de lancement initial du mobile (première démarrage), des panneaux complémentaires vous proposent d’installer des applications « recommandées » par Asus… mais libre à vous de refuser, et d’éviter ainsi que de perdre inutilement de l’espace de stockage.

Reste que le constructeur a tout de même ajouter des applications sympathiques, créées par ses soins (ou non), dont notamment :
- Asus Mobile Manager : un fourre-tout dans lequel on retour un outil de suivi de la consommation de data, un mode économie d’énergie, un gestionnaire de notifications, etc.
- Assistant audio : permet d’accéder à un équaliseur, ou de laisser le téléphone se débrouiller avec des pré-réglages.
- Météo : une application au look sympathique.
- Photocollage : comme son nom l’indique, vous prenez des photos que vous pouvez assembler en une seule.
- ZenMotion : qui permet d’ajouter des gestuelles telles que le « double-tap » sur l’écran pour sortir le mobile de la veille.

  • Système d’exploitation : Android 6.0 « Marshmallow » | Surcouche : ZenUI 3.0.

6. Usage : correct, mais sans plus

Asus Zenfone Go - vue 08Inutile de nous attarder sur les usages que tous les smartphones proposent de nous jours (lecture mp3/vidéos, envoi d’un SMS/MMS/email, consultation d’un page web, navigation GPS, etc.).
Mais préférons plutôt nous focaliser sur les usages qui permettent de distinguer les mobiles entre eux : d’une part la qualité photo, d’autre part l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo et ses spécificiations, Asus lui donne le joli nom marketing de « PixelMaster ».
C’est un joli nom, qui symbolise le fait que la marque a tâché d’optimiser la qualité des clichés via un traitement logiciel.

Et la qualité est tout à fait correcte, surtout lorsqu’on prend en considération le prix de ce mobile.
L’autofocus du capteur dorsal et notamment rapide et efficace.

Cependant, le manque de lumière sera clairement le point faible de ce mobile quand il s’agit de prendre des photos.
Car cela conduit irrémédiablement avec des pixels sombres (noirs… et noirs… et noirs… sans distinction), le tout jeté en bouillie devant vos yeux.

Pour ce qui est de l’autonomie, cette dernière est liée à une batterie de 2.600 mAh qui présente l’avantage d’être extractible.
Une batterie qui malheureusement n’est pas dotée de la capacité de recharge rapide (recharge 1A).

Reste que ce mobile est capable de tenir une journée avant d’être rechargé.
Grâce notamment à un mode « économie d’énergie » personnalisable.

En conclusion : loin d’être bluffant, tout juste correct

L’Asus Zenfone Go est un mobile qui mérite que l’on s’intéresse à lui pour son prix et… pour son prix.
En effet, il est loin d’être mauvais, il est loin d’être inintéressant, et on pourrait le qualifier de « bon smartphone pour son… prix ».

Car pour le reste, rien d’excitant, loin de là.
Ce mobile est une bonne affaire au mieux, un smartphone raisonnable.

Cependant, le manque de puissance du mobile est certainement son gros point faible.
Certes, ce Zenfone Go arrive à faire tourner des jeux 3D tels que Asphalt 8 (en mode « graphismes : élevés ») mais il y a fort à parier qu’il soit à l’agonie avec les derniers gros hits 3D.

Et ce qui lui posera certainement le plus de problème réside dans une concurrence rude et acharnée dans le segment des mobiles entrée de gamme.
Or à ce jeu du prix bas, certains concurrents en proposent un peu plus (Honor 5C avec de meilleurs performances, Wiko Ufeel avec un capteur d’empreintes, etc.).

  • Les plus : prix bas, look et finition Asus, luminosité élevée, surcouche agréable et moins gourmande qu’auparavant.
  • Les moins : performances (très) faibles, concurrence rude et nombreuses alternatives.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Asus Zenfone Go (ZB500KL).

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

4 commentaires

  1. Bonjour, j’ai acheté ce téléphone parce que vous mentionniez sur le test qu’il avait une led de notification, résultat NON c’est juste une led de charge qui sert à rien. Donc merci pour votre test….. il faudrait s’intéresser un peu plus aux produit à l’avenir plutôt qu’aux jeux sur lesquels on peut jouer dessus. Merci pour les conseils (c’est ironique). J’hésitais entre deux téléphones si je n’avais pas lu votre test je ne me serais pas trompé!

  2. Batterie amovible !
    Bravo Asus
    Comme quoi il est possible de fabriquer des smartphones avec batterie amovible
    Pour le reste il manque (pour moi) un modèle Asus plus compact de 4.7″

  3. @Tunis, j’ai acheté Asus Zenfone Go (ZB500KL) noir début de mars 2017. j’adooooooooore <3 .

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>