Accueil » Diverses marques » Test du Xiaomi Mi Mix 3 : faut-il encore l’acheter ?

Test du Xiaomi Mi Mix 3 : faut-il encore l’acheter ?

 

Présenté chez nous au début de cette année 2019, le Xiaomi Mi Mix 3 est le premier smartphone à écran coulissant (slider) à être commercialisé sur le sol européen.

A sa sortie ce slider venu de l’Empire du Milieu était commercialisé en Europe au prix de 539 euros TTC, mais en cette fin du mois d’octobre 2019 il est possible de trouver la déclinaison 6Go de RAM + 128Go de ROM à 320 euros.

Le Xiaomi Mi Mix 3 a été plutôt bien accueilli par les différents testeurs, mais qu’en est-il aujourd’hui?
Certes son prix a fortement baissé depuis sa sortie, mais cela vaut-il encore le coup de l’acheter?
C’est ce que vous allez découvrir en vous plongeant la tête dans cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : le bel élégant

Le design d’un smartphone, c’est toujours une question de goût : certains aiment et d’autres non.
Mais il faut bien avouer que celui de ce Mi Mix 3 respire le haut de gamme avec ses contours en métal et son dos en céramique.

Le terminal est disponible en 3 couleurs : Bleu Saphir, Vert Jade et Noir Onyx, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

Quelle que soit le coloris choisi, sachez que ce mobile attire vraiment les traces de doigts mais aussi la poussière.
Fort heureusement, le constructeur a eu la bonne idée d’ajouter une coque en plastique soft touch dans le packaging.

Comme cité plus haut, ce Mi Mix 3 a comme particularité de posséder un système d’écran coulissant manuellement dont le mécanisme fait appel à un système à aimants.

Cet écran full-borderless 2.5D protégé par une vitre Corning Gorilla 5 possède une diagonale de 6,39 pouces.
Il est surmonté d’un écouteur, des capteurs de luminosité et de proximité ainsi que d’une LED de notifications.

Les 3 touches Android habituelles sont intégrées à l’afficheur et sont donc tactiles.

Pour avoir accès au double appareil photo frontal, il faudra donc faire glisser la partie écran vers le bas.

La tranche supérieure du mobile est occupée par un micro d’ambiance, tandis qu’à l’opposé on retrouve un port USB-C bordé de 2 grilles : celle de gauche abrite l’entrée micro primaire, tandis que celle de droite protège le haut-parleur.

Le flanc gauche fait place au tiroir SIM (2 nano SIM) et à un bouton lançant directement l’Assistant Google.

Sur le côté droit on note la présence de la touche de volume et du bouton d’allumage.

Retournons maintenant le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo placé à la verticale.
Ce dernier est relativement protubérant et accueille 2 objectifs ainsi qu’un flash dual-LED.

Plus bas et au centre, on note la présence d’un lecteur d’empreintes digitales et de la mention “MIX by Xiaomi”

La prise en main du terminal est très agréable malgré son poids reste élevé.
Cependant, les masses étant bien réparties l’appareil ne semble pas trop lourd dans la main.

Dimensions : 157,89 mm de long x 74,69 mm de large x 8,46 mm d’épaisseur | Poids : 218 grammes

2. Image et son : effet cinéma garanti

Notre flagship embarque un écran sans encoche de 6,39 pouces occupant 93,4% de la face avant.

Cet afficheur bien dans l’air du temps possède un ratio de 19.5:9 et propose le HDR.
Il possède une résolution Full HD+ et utilise la technologie Amoled, gage de couleurs vives, de noirs profonds et de contrastes infinis.
La température des couleurs peut être réglée via le menu des Paramètres.

Les angles de vision sont largement ouverts et la luminosité de 630 cd/m² permet de consulter sans problème son mobile en plein soleil.

Inutile de vous dire que regarder des vidéos sur un tel écran sera un réel plaisir.

Par contre, je serai plus réservé sur la partie audio de ce Xiaomi Mi Mix 3.
L’unique haut-parleur principal situé sur la tranche basse du terminal délivre un son relativement puissant (107 db mesurés à la sortie) mais légèrement étouffé et donc pas vraiment cristallin.
A ce niveau de gamme, on aurait pu également espérer un son stéréo.

Pour écouter sa musique préférée via un casque filaire, il faudra faire appel à l’adaptateur USB-C vers mini-jack fourni dans la boîte puisque ce mobile ne dispose pas de port mini-jack.
Heureusement, l’écoute au casque est agréable et on peut même adapter le son au profil du casque via le menu des Paramètres.

Enfin, en appel l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,39 pouces (Amoled) avec une résolution de 1080 x 2340 pixels, soit donc une densité de 403 ppp.
  • Son : Haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : un avion de chasse

Avec son processeur Qualcomm Snapdragon 845 secondé ici par 6Go de RAM, ce Mi Mix 3 envoie du lourd.

Multiplier les tâches et jongler entre les applications se fait sans le moindre problème, de même que jouer aux derniers gros jeux 3D tendance du moment comme Fortnite, PUBG Mobile ou Call of Duty ne sera qu’une simple formalité.

De plus, même quand le processeur est fort sollicité, l’appareil chauffe très peu.

Notez qu’un mode “Game Turbo” peut être activé afin de booster les performances du terminal en phase de jeu.

Du côté du stockage, sur les 128Go annoncés par la marque, seuls 114,5Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Si vous estimez que cela n’est toujours pas suffisant, il faudra quand même vous en contenter puisque le Mi Mix 3 n’est pas équipé d’un slot micro SD.

  • Antutu Benchmark (v8.0.2) : 341.479 points | 3D mark (Sling Shot Extreme) : 4565 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 845 (4 x 2,8GHz + 4 x 1,7GHz) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Adreno 630
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 114,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

Le Xiaomi Mi Mix 3 est un mobile 4G LTE (VoLTE HD) de catégorie 18 (1,2Gbps en download et 220 Gbps en upload) doté de l’ensemble des fréquences nécessaires pour une accroche complète en France, et plus largement en Europe.
Ainsi, les fréquences B1/B3/B7/B20 et B28 sont bien présentes.

Et si jamais la 4G n’est pas disponible à l’endroit où vous vous trouvez, une connexion 3G+ est bien présente.

Comme toujours chez Xiaomi, ce smartphone est doté de 2 emplacements pour cartes SIM (au format nano).

On remarquera en même temps l’absence d’emplacement micro SD, ce qui pourra dissuader certains acheteurs potentiels.

A cela s’ajoute l’ensemble des autres connexions attendues sur un smartphone digne de ce nom : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port USB-C (OTG), la radio FM, une puce NFC, etc.
Cette dernière est d’autant plus intéressante qu’elle permet aujourd’hui les paiements sans contact.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 14 secondes à ce Mi Mix 3 avant d’obtenir un premier fixe (10 satellites).

On retrouve également ici tous les capteurs nécessaires à la réalité virtuelle/augmentée, à savoir un accéléromètre, une boussole et un gyroscope.
Bien entendu, on a aussi droit aux habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Pour ce qui est de la sécurité, on trouve sur ce mobile un capteur d’empreintes digitales, lequel est présent au dos du terminal. Il se montre aussi rapide qu’efficace.

Le smartphone peut également être déverrouillé par la technologie de reconnaissance faciale (face-unlock), mais il faudra alors faire glisser la partie écran vers le bas pour dégager la caméra frontale. La reconnaisse est rapide, mais le système n’est pas vraiment pratique.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,45 W/kg. C’est un score très élevé pour un mobile haut de gamme.

5. Système d’exploitation : un OS surcouché et à jour

Xiaomi a opté pour la dernière version à date du système d’exploitation de Google, à savoir Android 9 Pie.

Un système complet, performant et mature sur lequel la marque chinoise à ajouté sa surcouche maison MIUI.

Et bonne nouvelle, ce Mi Mix 3 vient juste d’être mis à jour vers MIUI 11.0.3, la dernière version en date du fork de Xiaomi.

Celle-ci apporte notamment un mode sombre ainsi qu’un “relooking” de l’écran Always On Display avec le choix entre plusieurs types d’horloge.

On est donc ici sur un système très “à la chinoise”, sans profondeur de navigation.

Les fonds d’écrans, les icônes, l’ergonomie… tout a été customisé par le fabricant chinois.

Sur le côté gauche du terminal on notera la présence d’un bouton donnant par défaut un accès direct au Google Assistant.

Dans l’absolu, l’expérience MIUI est toujours très bonne… pour peu que l’on adhère à son principe de fonctionnement tellement complet qu’il en devient parfois complexe.

  • Système d’exploitation : Android 9 Pie | Fork : MIUI 11.0.3

6. Usage : du tout bon

Le Mi Mix 3 est un excellent smartphone capable de faire tout ce qu’on lui demande et de répondre à tous les usages, que ce soit productif, bureautique, ludique ou multimédia.

C’est le mobile qui permet tantôt de lire ses emails, de passer des appels, puis de passer sur Facebook/Twitter/Instagram, de regarder des vidéos sur YouTube, et enfin arriver sur du Fortnite.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’à cela s’ajoutent deux autres aspects sur lesquels le Mi Mix 3 s’en sort très bien : d’une part la qualité photo et d’autre part l’autonomie.

Ce smartphone venu directement de l’Empire du Milieu s’équipe à l’arrière d’un système photo à deux capteurs : un objectif principal de 12 mégapixels d’origine Sony ouvrant à f/1.8 et un second capteur téléphoto de 12 mégapixels de marque Samsung ouvrant à f/2.4.

De jour, le capteur principal permet d’obtenir de très bons clichés, mais je vous invite toutefois à activer le HDR.
Les photos réalisées sont nettes et adoptent de belles couleurs.

En intérieur, le constat est le même. Les photos sont nettes et le manque de lumière est correctement géré.

De nuit, le capteur Sony continue d’offrir des résultats tout à fait satisfaisants.
Le bruit est assez fin pour ne pas être trop dérangeant et le lissage assez poussé rattrape bien les choses (merci aux algorithmes).

Il faut également noter que le Mi Mix 3 dispose d’un mode Nuit, réclamant de patienter pendant quelques secondes à chaque capture afin d’optimiser l’image.

Notez qu’un mode Intelligence Artificielle (AI) est disponible et que ce dernier est capable de reconnaître 27 catégories d’objets.

Le Xiaomi Mi Mix 3 est capable de filmer en 4K à 60 FPS, mais aussi au en 1080p à 30 ou 60 FPS.
Mais ce n’est pas tout puisque l’appareil peut également faire du slow-motion à 960 FPS en 720p.

A l’avant, notre smartphone chinois haut de gamme est également équipé de deux objectifs photo : un capteur principal de 24 MP ouvrant à f/2.2 et un second capteur de 2 MP servant à mesurer la profondeur de champ pour le mode Portrait.

Le capteur frontal principal réussit à produire de très bons clichés, mais comme c’était le cas pour la partie arrière, je vous invite ici aussi à activer le HDR.

Enfin, à l’avant comme à l’arrière, le mode Portrait est bien géré et on aura même la possibilité de retoucher l’effet bokeh après la capture des photos.

Avec sa batterie de “seulement” 3200 mAh pour un smartphone doté de hautes performances, on pourrait penser que l’autonomie de ce Mi Mix 3 n’est pas bonne.
Détrompez-vous! Probablement grâce à l’optimisation de la batterie, ce mobile pourra tenir environ 1 journée et demie dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

De plus, le smartphone est compatible avec la technologie de charge rapide Quick Charge 4+ (via un bloc chargeur adapté).

Le chargeur de 18W (Quick Charge 3.0) fourni dans la boîte permettra de passer de 0 à 50% de charge en 30 minutes.

Mais je ne vous ai pas encore tout dit!
En effet, le Xiaomi Mi Mix 3 est également compatible avec la recharge sans fil (Qi) et un chargeur de 10W est même présent dans le packaging. Et ça, c’est une très bonne chose!

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 14% de l’énergie contenue dans la batterie.
On est donc très proche des 15% habituellement constatés sur les smartphones sortis en 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  12 + 12 mégapixels avec autofocus et flash dual LED.
  • Batterie : Fixe de 3200 mAh.

En conclusion : avec le recul…

Il ne fait aucun doute que ce Xiaomi Mi Mix 3 est un excellent smartphone… mais qui présente quelques petits défauts tels que l’absence de slot micro SD, l’absence de port mini-jack et le son du haut-parleur principal qui n’est pas tout à fait à la hauteur pour un appareil haut de gamme.

A côté de cela, on a des matériaux premium, une excellente qualité de fabrication, un très bel écran Amoled full-borderless, des performances au top, des photos de qualité et une bonne autonomie.

Avec Honor et son Magic 2 (pas officiellement importé en Europe), Xiaomi a été le premier à proposer un slider avec son Mi Mix 3. Lenovo a suivi avec son Z5 Pro.
A ma connaissance, mis à part ces trois marques, personne d’autre n’a succombé aux charmes de l’écran coulissant manuel.

A l’effet “waouhh” du début provoqué par la nouveauté, mais également au sentiment “madeleine de Proust” que procure l’ouverture et la fermeture du slider (nostalgie quand tu nous tient…), succèdent quelques interrogations.

Xiaomi promet que son Mi Mix 3 pourra résister à 300.000 ouvertures/fermetures du slider.
Si cela n’est pas impossible, les tests de résistance ont certainement été réalisés en laboratoire dans une atmosphère où la poussière est peu présente. Ils ne tiennent donc pas compte de la vie de tous les jours et du facteur “longueur de temps”.

Comme je l’ai écrit plus haut, le Mi Mix 3 attire très fort la poussière.
Celle-ci vient se nicher entre la partie écran coulissante et la partie arrière du mobile. Impossible d’empêcher ce phénomène!
Cela ne s’est pas produit chez moi, mais il se pourrait qu’au bout de plusieurs mois d’utilisation les parties mécaniques du smartphone ne fonctionnent plus correctement.

Aujourd’hui, en cette fin du mois d’octobre 2019, Xiaomi propose un Mi 9T Pro en version 6Go de RAM + 128Go de ROM que l’on peut trouver au prix de 345 euros, soit seulement 25 euros de plus qu’un Mi Mix 3 présentant la même configuration mémoire.

Ce Mi 9T Pro se montre encore plus puissant (processeur Qualcomm Snapdragon 855), plus moderne (lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle) et plus polyvalent en photo (il dispose d’un capteur photo principal de 48 MP).
De plus, il ne rencontre pas les problèmes de poussière liés au slider puisqu’il est équipé d’une caméra frontale pop-up.
Par contre, il n’est pas compatible avec la recharge sans fil.

Quand on vous disait que le smartphone parfait n’existe pas…

  • Les plus : Belles finitions, très bel écran full-borderless, photos de qualité.
  • Les moins : Pas de slot micro SD, pas de port mini-jack, son du haut-parleur principal pas vraiment au top.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

1 commentaire

  1. Tout est dit dans le dernier paragraphe.
    En effet le Mi 9T pro est un bien meilleur choix.
    D’ailleurs même avant je ne conseillerais pas ce Mi Mix 3 qui est raté à mes yeux indigne de la gamme Mi Mix au mieux un Redmi et encore les derniers sortie sont mieux finition et respirent la qualité contrairement à ce Mi Mix 3.

    PS : Hâte de voir si Xiaomi va nous faire oublier ce Mi Mix 3 avec le 4 qui ne devrait plus tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *