Accueil » Diverses marques » Test du Xiaomi Mi 8 Pro (transparent) : pour les amoureux de belle mécanique

Test du Xiaomi Mi 8 Pro (transparent) : pour les amoureux de belle mécanique

Il y a un peu moins d’un an, j’avais testé pour vous le Xiaomi Mi 8, un smartphone que j’avais trouvé très intéressant.

Aujourd’hui, c’est au tour du Xiaomi Mi 8 Pro de faire son apparition dans les colonnes de TFP.

Il s’agit en fait d’une mise à jour du Mi 8 qui s’en distingue surtout par la présence du lecteur d’empreintes digitales sous la dalle.

Le Xiaomi Mi 8 Pro est disponible en deux déclinaisons : 6Go de RAM + 64Go de ROM et 8Go de RAM + 128Go de ROM.
Selon moi, la première citée n’est proposée qu’en version globale, mais uniquement avec la ROM d’origine Anglais/Chinois.
Pour ma part, c’est la version globale transparente du Mi 8 Pro que j’ai eu le plaisir de tester pour vous.

Vous la retrouverez à un peu moins de 420 euros TTC sur plusieurs sites de vente en ligne.

Mais en ce début du mois d’avril 2019, faut-il encore acheter ce Xiaomi Mi 8 Pro?
C’est ce que nous allons voir ensemble tout au long de cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un arrière qui en jette

Faux jumeau du Mi 8, le Xiaomi Mi 8 Pro propose sur sa face avant un écran 2.5D de 6,21 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla Glass 5.
Cet écran occupant la façade à hauteur de 84% est surmonté d’une large encoche dans laquelle on retrouve un écouteur, une caméra frontale, les capteurs de luminosité/proximité et enfin une LED de notifications.
Pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elle sont donc tactiles.

La tranche supérieure accueille un micro réducteur de bruit, tandis qu’à l’opposé on note la présence d’un port USB-C bordé de chaque côté d’une grille. Celle de gauche abrite l’entrée micro primaire, alors que celle de droite protège le haut-parleur.

Le côté gauche fait place au tiroir SIM (2 nano SIM), tandis que sur le flanc droit on trouve la touche de volume et le bouton d’allumage.

Mais le principal se trouve au dos du smartphone, et clairement là j’ai craqué!

En effet, derrière la vitre protégée par un traitement Corning Gorilla Glass 5 on peut admirer tous les composants de ce Xiaomi Mi 8 Pro.
Certes, il ne s’agit que d’un trompe-l’oeil puisque ces composants ne sont pas fonctionnels (ils sont collés sur une plaque en plastique), mais cela fait vraiment son petit effet.

En plus de ces composants techniques, on retrouve dans le coin supérieur gauche un module photo placé à la verticale.
Ce dernier comprend 2 capteurs ainsi qu’un flash double LED.
Plus bas, on retrouve le logo Xiaomi (mi), les mentions “Made in China”, “Xiaomi Communications Co. Ltd”, “Designed by Xiaomi” et le logo de certification CE.

Notez que le port USB-C, le bouton d’allumage et le pourtour des capteurs photo arrière sont teintés de rouge, un détail du design plutôt plaisant qui donne un petit cachet supplémentaire à ce smartphone.

Le terminal est agréable à prendre en main, mais il s’avère relativement glissant.
Pour pallier à cela, Xiaomi a eu la bonne idée d’intégrer une coque de protection arrière en silicone transparent dans la boîte.

  • Dimensions : 154,9 mm de long x 74,8 mm de large x 7,6 mm d’épaisseur | Poids : 177 grammes

2. Image et son : des contrastes infinis

L’écran au format 18.7:9 utilise la technologie Super Amoled.
Grâce à sa résolution Full HD+, il offre une image magnifique, avec des contrastes infinis et des noirs profonds.
Les angles de vision sont largement ouverts, mais c’est la luminosité atteignant les 630 cd/m² qui surprend le plus.
Inutile de vous dire qu’avec un tel degré de luminosité , consulter l’écran de son Mi 8 Pro en plein soleil ne posera aucun problème.

Il faut noter que pour les personnes allergiques au notch, il est possible de le masquer via un petit passage par le menu des paramètres.

Regarder des vidéos sur l’écran de ce smartphone sera une vraie partie de plaisir.
Un détail m’a cependant agacé, ou plutôt perturbé : le fait qu’en mode vidéo l’écran tâche de cacher l’encoche dans un bandeau noir, lequel a des angles droits d’un côté, alors que les angles opposés de l’image sont arrondis.

Le son est ici véhiculé par l’unique haut-parleur principal situé sur la tranche basse du mobile, par l’écouteur et par le port USB-C. Oui, vous avez bien lu “USB-C” puisque le Mi 8 Pro ne possède pas de port mini-jack.
Si tout comme moi vous voulez utiliser votre bon vieux casque filaire, vous devrez employer l’adaptateur USB-C/mini-jack fourni dans le packaging.

Le son diffusé par le haut-parleur principal est tout à fait bon et relativement puissant (115 db constatés à la sortie).
Nous aurions quand même aimer disposer de haut-parleurs stéréo.
L’écoute au casque est agréable, mais le fait de devoir emporter à chaque fois avec soi l’adaptateur est pour moi contraignant et plutôt rédhibitoire.

  • Ecran : 6,21 pouces (Super Amoled) avec une résolution de 2248 x 1080 pixels, soit donc une densité de 402 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : ça décoiffe!

Pour équiper son Mi 8 Pro, Xiaomi a fait appel à Qualcomm. C’est ici le Snapdragon 845 qui officie.

Associé à 8Go de RAM, rien ne lui résiste. Tous les gros jeux 3D et toutes les grosses applications présents sur le Play Store fonctionnent à merveille.
PUBG Mobile se lance bien entendu en mode qualité graphique élevée et fait preuve d’une grande fluidité.

Du côté des benchmarks, notre smartphone de test a obtenu un peu plus de 288.000 points sur Antutu et près de 3250 points sur 3D Mark (Sling Short Extreme).

En ce qui concerne la mémoire de stockage, sur les 128Go revendiqués par la marque, 111Go seront réellement dévolus à l’utilisateur.
Hélas, vu l’absence de slot micro SD, cette dernière ne pourra pas être élargie.

  • Antutu Benchmark (v7.1.7) : 288.479 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 3244 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 845 AIE (4 x 2,8GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Adreno 630
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 111Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

dav

Le Xiaomi Mi 8 Pro qui a servi à réaliser ce test est une version “global”, ce qui signifie qu’il est conçu pour fonctionner partout dans le monde.
Et oui, depuis que la marque venue de l’Empire du Milieu a décidé de notamment s’attaquer au marché européen, elle a fait le nécessaire pour ajouter les fréquences utiles.

Nous avons donc ici un smartphone offrant une connexion 4G LTE de catégorie 18 (1,2Ggps en download), et ce avec toutes les fréquences nécessaires, notamment pour l’Hexagone et la Belgique (B1/B3/B7/B20… mais pas la B28, la bande des 700 MHz).

A côté de cela, on retrouve toutes les autres connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.0), le NFC, un port USB-C (OTG), le (A)GPS/Glonass/Beidou, Galileo, QZSS (le système japonais), 2 emplacements nano SIM, etc.
On notera l’absence de port mini-jack et de slot micro SD.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.

Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 9 secondes à ce mobile avant d’obtenir un premier fixe (23 satellites).

Côté sensors, outre un accéléromètre, un gyroscope, une boussole, un compteur de pas, un capteur de pression et les habituels capteurs de proximité et de luminosité, on a également un lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle.
Si celui-ci est efficace, il n’est pas vraiment aussi rapide qu’un capteur d’empreintes utilisant une technologie plus classique (au dos, sur le côté ou à l’avant du terminal).

Le smartphone peut également être déverrouillé par un système de reconnaissance faciale utilisant la caméra frontale, via un capteur infrarouge situé dans l’encoche au-dessus de l’écran.
Le système fonctionne très bien, même dans le noir.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,969 W/kg. C’est un score très élevé pour un mobile sorti fin 2018.

5. Système d’exploitation : un Android relooké

Comme c’est souvent le cas sur un smartphone Xiaomi, nous retrouvons ici la surcouche maison, à savoir MIUI.
Ce fork, basé ici sur Android Oreo 8.1, a été mis à jour en version 10 au mois de novembre 2018.


C’est donc cette dernière mouture qui officie sur notre Mi 8 Pro.

Nous sommes sur une surcouche qui apporte son lot de modifications de design (fonds d’écran, icônes, thèmes), mais aussi ergonomiques (absence de profondeur de navigation).


On retrouve également une série (raisonnable) d’applications constructeur, telles que :
– Nettoyeur : un nettoyeur de RAM/ROM
– Musique : un lecteur MP3 façon Xiaomi
– Mi Vidéo : un lecteur de vidéos signé Xiaomi
– Etc.

A côté de cela, nous avons certaines applications liées à des partenaires tels que Facebook ou Microsoft.

Soulignons que les 3 touches tactiles Android peuvent être remplacées par un système de gestures.


On notera également que les notifications n’apparaissent pas à côté de l’encoche située en haut de l’écran.
La fonction Always On Display est aussi de la partie.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Surcouche : MIUI 10

6. Usage : de belles photos

Le Xiaomi Mi 8 Pro est un smartphone puissant adapté à tous les besoins.
Il existe cependant 2 usages qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les différents mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Au dos du terminal, on retrouve un double capteur photo de 12 + 12 mégapixels.
Le premier est épaulé par un objectif ouvrant à f/1.8. C’est seulement au moment de zoomer que le second capteur ouvrant à f/2.4 entre en action.

Lorsque la lumière est suffisante, le capteur principal effectue un travail largement positif.
Les résultats sont très bons.

Un mode Portrait est également disponible. Il permet de créer un effet bokeh autour des personnes et des objets.
Là aussi, le résultat est plutôt concluent.

Lorsque la luminosité vient à manquer, le Mi 8 Pro obtient également de bons résultats.
Là où beaucoup d’autres smartphones s’écroulent, ce haut de gamme signé Xiaomi réalise quand même des performances honnêtes.

Le Xiaomi Mi 8 Pro est capable de filmer en 4K à 60 FPS, mais également en 1080p à 30 FPS et en Slow Motion à 240 FPS.

Notez que ce smartphone chinois dispose d’une stabilisation optique.

L’application photo utilise l’Intelligence Artificielle. Elle est plutôt simple et agréable à utiliser.

A l’avant, le Mi 8 Pro présente un seul capteur de 20 mégapixels ouvrant à f/2.0.
Il utilise la technologie de pixel-bining, combinant 4 pixels afin de capter un maximum de lumière.

Si dans un environnement lumineux, l’APN donne de bons résultats, lorsque la lumière vient à manquer, le tableau se gâte.
De plus, l’IA applique un lissage trop prononcé sur la photo.

La caméra faciale est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

Si la batterie du Xiaomi Mi 8 offrait une capacité plutôt correcte de 3400 mAh, le Mi 8 Pro devra quant à lui se contenter de 3000 mAh.
Malgré tout dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, notre smartphone de test a tenu une grosse journée (voire 1,5 jour) avant de demander à être rechargé.

En utilisant le chargeur de 5V/3A fourni dans la boîte, le terminal demande environ 2 heures pour passer de 0 à 100% de batterie.
Même si le Mi 8 Pro est compatible avec la technologie Quick Charge 4+, le chargeur présent dans le packaging n’est lui compatible qu’en 3.0.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 15% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est un peu mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Double appareil photo dorsal :  12 + 12 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : faut-il craquer?

En ce début du mois d’avril 2019, notre Xiaomi Mi 8 Pro Transparent de 128Go est affiché à un prix jouxtant les 420 euros.
Pour le Mi 8 (standard) de 128Go, il vous en coûtera 380 euros.
Le nouveau Mi 9 dans sa version de 128Go est quant à lui affiché au prix de 485 euros.

La version transparente du Xiaomi Mi 8 Pro est très attirante. Voir des composants techniques au dos d’un téléphone, ce n’est pas très courant et cela a un côté très masculin. On a envie de craquer!

Mais techniquement, ce Mi 8 Pro n’apporte rien de plus par rapport au Mi 8 standard, si ce n’est le lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle. Mais est-ce vraiment un plus?
La capacité de la batterie a même été rabotée : on est passé de 3400 à 3000 mAh.

A côté du Mi 8 Pro, nous avons le nouveau Mi 9 de 128Go qui certes coûte 65 Euros de plus, mais qui possède l’attrait de la nouveauté.

Mais attention, il reste que ce Xiaomi Mi 8 Pro est un excellent smartphone haut de gamme, et je vous le recommande à l’achat.

  • Les plus : Ecran Super Amoled, port USB-C, grosse mémoire
  • Les moins :Pas de slot micro SD, pas de port mini-jack

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

5 commentaire

  1. En fait ce n’est pas vraiment une version améliorée du Mi 8 mais une version allégée du Mi 8 Explorer Edition qui a connu un succès dépassant les prévisions de la marque. Du coup Xiaomi l’a ressorti en version globale pour le vendre partout et pas qu’en Chine.
    Pourquoi une version allégée car elle est dépourvu de la reconnaissance faciale 3D (Malgré le fait qu’ils ont gardé l’encombrante encoche). Elle est juste 2D et fait appel juste à l’APN.
    Et la batterie a été raboté pour l’aider de la place au lecteur d’empreinte sous l’écran.
    Et aussi par son bundle plus ”lite”

    J’ai eu la chance de le prendre en main dans une boutique et je dois reconnaître qu’il est très réussi point vue design avec ce dos transparent très réussi (plus que le Mi 9 Explorer Édition). Son lecteur n’est pas des plus rapides.
    J’ai failli l’acheter en promo à 400€ mais c’est ce p.tain d’encoche et la non gestion de celle ci pour les notifs ainsi que la batterie qui a eu raison de mon coup de foudre.

    Vous êtes sûre que l’autonomie est bonne car certains l’indiquent comme un défaut (en même temps s’il a une batterie plus petite que le Mi 8 ça se comprend)

    Xiaomi a rendu son flagship parfait avec le Mi 9 qui a su corriger tous les petits ”problèmes” du Mi 8.
    Il n’y a que la partie logicielle que ça pèche et notamment sur le problème des notifications qui ne s’affichent toujours pas.
    Je me demande si ça peut être corrigé avec un autre launcher (Poco launcher ou autre) ?

    • En tous cas, une grosse journée d’autonomie sans problème en usage mixte (bien sûr beaucoup moins si on joue beaucoup ou si on regarde beaucoup de vidéos).

    • Pour répondre à ta question, oui, il existe un moyen très simple d’afficher le notifications sur tous les mobiles à encoche tournant sur MIUI.
      Il suffit de faire une petite recherche google sur ” Notch Notification Mod” et prends le 1er résultat qui vient. Et je confirme ca fonctionne très bien.

  2. Désolé, erreur, rechercher “MIUI Notch Notification Mod” .
    Tu verras meme des vidéos de démo…

    • Merci pour l’info
      Ça paraît assez complexe à mettre en place et il y a un risque de briquer le phone.
      Je note la solution dans un coin et attends de voir la prochaine MAJ de MIUI pour voir si Xiaomi va vraiment régler ce problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *