Accueil » Tests - Wiko » Test du Wiko Harry 2 : globalement, une bonne évolution

Test du Wiko Harry 2 : globalement, une bonne évolution

Le Wiko Harry 2 est une des nouveautés commercialisées par la marque en cette fin d’année 2018 (et qui est donc la nouvelle génération du Wiko Harry).
Un mobile entrée de gamme, proposé au prix maximum conseillé de 129,99€ et qui semble malgré tout en offrir pour son argent.

On remarquera notamment la présence d’un écran avec une diagonale proche des 5,5 pouces, au ratio 18:9.
Une tendance lourde chez le constructeur, qui est résolu à ne plus proposer d’écran 16:9 sur ces modèles… sans doute car ils sont devenus trop “classiques”.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : sobriété et bonne prise en main

Ce Harry 2 est un modèle qui brille par sa sobriété.
En effet, le design est sobre, et en arrondis…

D’autant plus sobre dans la version testée (couleur proche du noir).
Sachant que ce téléphone est disponible en 4 coloris : un Anthracite plutôt discret, et des couleurs plus “fun” telles que du Gold, du Bleen ou bien encore du Rouge.

La prise en main est bonne, en raison de dimensions raisonnables (si on prend en considération les “monstres” qui sont apparus sur le marché en 2018).

La finition est tout à fait correcte, avec des éléments bien assemblés.
Chose remarquable quand on sait que l’ensemble du téléphone (châssis, carrosserie) est conçu en plastique.

  • Dimensions : 14,7 cm de long x 7,1 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 150 grammes.

2. Image et son : du 18:9 sympathique

L’une des originalité de ce mobile réside dans son écran au format 18:9.
Un format qui a le vent en poupe, et qui séduit de plus en plus.

Mais ce qui est remarquable, c’est de trouver un tel écran, offrant une bonne qualité d’image, sur un mobile entrée de gamme commercialisé initialement à moins de 130€.
Un écran qui dispose donc d’une bonne netteté, grâce à une densité de pixels proche des 300 ppp.

La luminosité est quant à elle conforme à ce que l’on peut attendre d’un téléphone entrée de gamme.
A savoir qu’au mieux, on arrive à obtenir (environ) 370 nits.

Pour ce qui est du son, rien à redire à l’écouteur et le mini-jack qui fonctionne parfaitement bien.
Quant au haut-parleur, ce dernier parvient à atteindre les 105 décibels à la sortie, en offrant un son que l’on peut qualifier de correct.

  • Ecran : 5,5 pouces (IPS) au format 18:9 avec résolution HD+ (1440 x 720 pixels), soit donc une densité de 293ppp.
  • Son : mini-jack et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : en hausse

En toute logique, les performances du Harry 2 sont en hausse par rapport à celle du Harry “1er du nom”.
Pour être plus précis, on obtient ici un boost de +45% !

Cette génération de Harry a donc des performances en hausse, grâce à son processeur et processeur graphique plus puissant.
Cependant, les plus tatillons auront remarqué que la mémoire vive proposée passe de 3Go à 2Go.

Reste que dans l’usage, cela ne semble pas pénaliser ce téléphone, qui semble toujours garder son niveau de fluidité.
De fait, on arrive à faire fonctionner de gros jeux et de grosses applications, y compris en multi-tâches et en multi-fenêtres.

La mémoire de stockage est quant a elle fournie en quantité acceptable.
Ainsi, sur les 16Go revendiqués par le constructeur, plus de 10Go sont disponibles et permettront d’installer les jeux et les applications.

Sachant que, et c’est une bonne nouvelle, l’emplacement micro SD disponible permet d’ajouter une carte mémoire.
Laquelle pourra recevoir les jeux et les applications.

  • Antutu (v7) : 39 200 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 2 040 points.
  • Processeur : Quatre coeurs 1,3GHz (Mediatek MT6739) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8100.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en environ 10,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : adaptée et au goût du jour

Ce smartphone a beau être un entrée de gamme à petit prix, il propose malgré tout l’ensemble des connectivités que nous sommes en mesure d’attendre sur un smartphone moderne.
De fait, il propose notamment une connexion 4G LTE, catégorie 4 (DL 150mbps / UL 50mbps) laquelle dispose des fréquences B1/B3/B7/B20 mais pas de la B28.

Il s’agit en outre d’un téléphone doté de 2 emplacements pour cartes sim (format “micro” ; en savoir plus sur les formats de cartes sim).
Et bonne nouvelle, l’ajout d’une micro SD (jusqu’à +128Go) ne suppose pas de supprimer l’un des 2 emplacements de cartes sim.

On retrouve également toutes les autres connectivités que sont : WiFi (b/g/n) ; Bluetooth (4.2), aGPS/GPS, radio FM, micro USB (2.0 avec fonction OTG) et mini-jack.

A noter que si le Harry 2 est dépourvu de capteur d’empreintes digitales, il est néanmoins doté d’une fonction de reconnaissance faciale (“face unlock” selon la terminologie Wiko-ienne).
Du coup, l’absence de capteur d’empreintes est moins regrettable, car la reconnaissance faciale fonctionne parfaitement.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,715w/kg à la tête (et 1,456w/kg a corps). C’est un score acceptable pour un mobile entrée de gamme commercialisé en 2018-2019.

Les meilleurs prix pour votre micro SD 64Go :

5. Système d’exploitation : du Android à jour, et légèrement surcouché

Wiko a placé sur ce mobile un système que la marque maîtrise parfaitement depuis plusieurs années : Android.
Ici en version 8.1 “Oreo”, et en ajoutant sa très légère surcouche apparue depuis 2 ans déjà.

Une surcouche que l’on peut apprécier, car elle reste discrète.
Elle offre notamment quelques modifications graphiques (fonds d’écrans, icônes) et ergonomiques (gestes par exemple).

Elle ajoute également quelques applications et fonctionnalités (par exemple, “Left Smart Page” et ses raccourcis vers des flux d’actualité, votre agenda, etc.).
Ainsi que des applications telles “Smart Assist” (nettoyeur de ROM/RAM, antivirus, etc.).

Mais on regrettera la présence de l’intrusif et ennuyant News Republic qui vous pousse sans cesse des actualités de sites partenaires.
Reste que fort heureusement, il vous est possible de désinstaller l’application… ouf !

  • Système d’exploitation : Android 8.1 “Oreo” | Surcouche : Wiko.

6. Usage : bon à tout, pour son prix

Le Wiko Harry 2, malgré ce que l’on pourrait penser (préjugés !) d’un mobile entrée de gamme, parvient à offrir une expérience complète et répond à tous les besoins.
Que ce soit appeler, recevoir des SMS, envoyer des emails, naviguer en GPS… y compris jouer à de gros jeux 3D (PUBG Mobile – qualité graphique basse) !

Un mobile bon à tout faire donc, et qui fait fonctionner les grosses applications et les gros jeux.
C’est d’ailleurs bien ce point qui m’a le plus bluffé tant la gourmandise (ndlr : en performances) des derniers jeux sortis en 2018 est importante.

Reste donc 2 usages sur lesquels les smartphones se distinguent entre eux de nos jours.
D’une part, la qualité photo, et d’autre part, l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, il est clair que les économies de conception et de production (il s’agit d’un entrée de gamme !) se font sentir.
De fait, la qualité photo est au mieux passable.

La qualité des photos prises avec le capteur dorsal correct, si l’on prend en considération le prix de ce mobile.
On obtient donc des clichés plutôt nets. Cependant la gestion des ISO (fortes luminosité/faible luminosité) reste clairement un point perfectible.

La qualité des photos prises avec le capteur frontal est également acceptable.
Permettant alors de prendre quelques selfies qui pourront être publiés sur vos réseaux sociaux.

Pour ce qui est de l’autonomie, là aussi, j’avoue avoir été bluffé.
Si les Wiko “Y” de 2017 et 2018 n’étaient pas doués en la matière, ce Harry 2 affiche une autonomie tout à fait correcte, et parvient à atteindre le 1 jour avant d’être rechargé.

Impressionnant, je ne m’attendais pas à ça.
Et pourtant, l’autonomie est bonne en vidéo, et parvient à rester acceptable en jeu 3D.

  • Appareil photo dorsal :  13MP avec ouverture f/2.0. Fonction enregistrement vidéos en 1080p@30fps. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Extractible de 2900 mAh. 1 heure de vidéo consommera 14-16% d’énergie.

En conclusion : une expérience satisfaisante à petit prix

Le Wiko Harry 2 n’est clairement pas le mobile qui a suscité le plus d’engouement au sein de la rédaction de TopForPhone.
Et nous sommes clairement à des années lumières de ce que peut offrir un ultra-haut de gamme… comme nous sommes également ici à des années lumières de prix que l’on peut qualifier d’odieux.

On a donc ici un mobile qui pour un prix bas offre une expérience satisfaisante.
Certes, la qualité photo n’est pas celle que l’on aurait pu souhaiter, mais ce Harry 2 fait néanmoins tout ce que l’on attend de lui.

J’ai notamment été bluffé par sa capacité à faire fonctionner PUBG Mobile (en qualité graphique basse cependant), alors qu’il s’agit d’un des jeux les plus gourmands qui existe !
De même, ce mobile est capable de faire fonctionner toutes les grosses applications disponibles sur le Play Store.

Concrètement, il s’agit d’un mobile que l’on peut vous recommander, si votre budget est limité (ce qui peut parfaitement se comprendre) et que vous souhaitez malgré tout bénéficier d’une expérience de qualité.
En effet, difficile de trouver mieux et moins cher que ce Harry 2.

  • Les plus : le prix bas, l’expérience globale offerte tout à fait satisfaisante, autonomie en nette amélioration.
  • Les moins : qualité photo, News Republic installé par défaut.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du Wiko Harry 2.
Voir la vidéo de déballage du Wiko Harry 2.

Au sujet de : Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *