Accueil » Diverses marques » Test du Vivo Y95 : la surprise

Test du Vivo Y95 : la surprise

Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, Vivo est une des marques du groupe chinois BBK Electronics (Vivo, IQOO, Oppo, Realme, OnePlus).

Le Vivo Y95 fait partie de ces smartphones dont la fiche technique sur papier ne paie pas de mine, mais qui au final en offrent plus qu’on aurait pu l’imaginer.

Ce mobile étant disponible depuis quelques mois en version globale internationale avec livraison depuis une boutique en ligne française, j’ai donc décidé de le passer sous la loupe de TFP pour me rendre compte de ce qu’il vaut réellement.

Alors, pourrai-je vous le conseiller à l’achat?
C’est ce que nous allons voir ensemble.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un beau gosse

Côté design, ce smartphone venant tout droit de l’Empire du Milieu est une belle réussite.

La couleur Starry Night choisie pour le test lui sied à merveille mais prend rapidement les traces de doigts.
Heureusement, le constructeur a eu la bonne idée de fournir une coque de protection arrière en silicone transparent dans la boîte.

Le terminal est également disponible en Nebula Purple et en Aurora Red.

Le boîtier de ce Y95 est en polycarbonate laqué mais l’appareil présente une bonne rigidité.

La prise en main est agréable, mais il conviendra de maintenir fermement le téléphone afin qu’il ne glisse pas hors de votre main.

La face avant arbore un écran de 6,22 pouces au sommet duquel apparaît une encoche en forme de goutte d’eau.
L’afficheur occupe 82,9% de la face avant et est protégé par une vitre au profil 2.5D. Cette dernière est recouverte par un film de protection posé en usine.

L’écran est surmonté d’un écouteur, d’une caméra frontale et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Ici, pas de LED de notifications et pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Si la tranche supérieure du mobile ne comporte aucun orifice, à l’opposé on trouve un port mini-jack, une entrée micro (la seule), un port micro USB et la grille du haut-parleur.

Le flanc gauche est uniquement occupé par le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD), alors que le côté droit sert de terre d’asile à la touche de volume et au bouton d’allumage.

Retournons maintenant le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo intégrant 2 capteurs.
Celui-ci est accompagné d’un flash LED.
Plus bas et au centre, on remarque un lecteur d’empreintes digitales ainsi que la marque Vivo.

  • Dimensions : 155,1 mm de long x 75,1 mm de large x 8,3 mm d’épaisseur | Poids : 163,5 grammes

2. Image et son : un bel écran

Le Vivo Y95 est un smartphone dans l’air du temps. Il est doté d’un écran au format 19:9 fournissant un effet cinéma lorsque l’on regarde des vidéos.

Même s’il n’offre qu’une résolution HD+, et donc une densité de pixels par pouce inférieure à 300, l’image restituée est tout à fait satisfaisante.
Seul un oeil très exercé pourra trouver quelque chose à redire.

Les couleurs sont belles, les contrastes sont bons et les angles de vue sont plutôt bien ouverts.

La luminosité est suffisante pour pouvoir consulter sans problème son smartphone en extérieur.

Le son diffusé par le haut-parleur principal situé sur la tranche inférieure est plutôt clair et suffisamment puissant pour réveiller vos voisins (107 db constatés à la sortie).

L’écoute au casque est agréable, et en appel on comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,22 pouces (IPS) avec résolution de 720 x 1520 pixels, soit donc une densité de 270 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : très honnêtes

Le Qualcomm Snapdragon 439 est un processeur peu répandu gravé en 12 nm.
Equipé de 8 cœurs et associé ici à 4Go de RAM, il offre des performances tout à fait honnêtes à ce Vivo Y95.

Avec un score de près de 80.800 points sur Antutu et d’un peu plus de 8090 pints sur 3D Mark (Ice Storm Extreme), notre smartphone de test est capable de faire tourner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D du moment, bien sûr en acceptant de dégrader la qualité graphique.
Lancé en qualité graphique basse, PUBG Mobile reste ainsi tout à fait jouable.

En ce qui concerne le stockage, sur les 64Go annoncés par le constructeur, seuls 50,8Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Cependant, cette mémoire pourra facilement être étendue par l’ajout d’une carte micro SD (+256Go), et cela sans devoir sacrifier le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.2.3): 80.795 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 8093 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 439 (2 x 1,95GHz + 6 x 1,45GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Adreno 505
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 50,8Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : tout à fait complète

Au chapitre de la connectivité, il ne manque tout simplement rien à ce Vivo Y95!

Il intègre ainsi une puce 4G LTE VoLTE de catégorie 4 (150 Mbps en download et 50 Mbps en upload) avec les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz) et B20 (800 MHz). Pas de B28 donc.

Bien évidemment, on a aussi de la 2G et de la 3G+.

A côté de cela, nous disposons également du pack comprenant toutes les autres connexions que peut compter un smartphone digne de ce nom, à savoir : le Bluetooth (4.2), le (A)GPS/Glonass/BDS, le WiFi (b/g/n), 2 emplacements SIM, un slot micro SD, un port mini-jack, un port micro USB 2.0 (OTG), la radio FM, et même une puce NFC.
La présence de cette dernière est d’autant plus intéressante qu’elle permet le paiement sans contact.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura seulement fallu 2 secondes au Y95 avant d’obtenir un premier fixe (12 satellites).

Au niveau des sensors, on a bien un accéléromètre, une boussole, un gyroscope et les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Mais le plus intéressant, c’est la présence d’un lecteur d’empreintes digitales placé au dos du terminal.
Celui-ci se montre aussi rapide qu’efficace.
Le smartphone peut également être déverrouillé via le face-unlock, et là aussi cela fonctionne très bien.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,6 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : un Android revisité

Le Vivo Y95 tourne sous Funtouch OS 4.5, un système basé sur Android Oreo 8.1.

L’OS de Google est ici complètement relooké. Nous sommes sur une interface à la chinoise où tous les écrans sont des bureaux.
Il n’y a pas de tiroir des applications.

On est sur un système ultra paramétrable et agréable à utiliser… à condition de ne pas être un adepte de l’Android pur.

Le constructeur a ajouté plusieurs applications et plusieurs fonctions sympa telles que :

– Vidéo : un lecteur vidéo
– i Music : une application musique assez complète qui peut se substituer à Google Play Musique
– Outils : qui comprend une calculatrice, un enregistreur et une boussole
– i Manager : qui permet de manager sa data, la mémoire du téléphone, l’énergie de la batterie, etc.
– Verrouillage : qui permet d’éteindre l’écran
– V-Appstore : un store propre à Vivo
– Météo
– etc.

On peut également afficher certaines applications de son choix en plein écran.

Un petit tour dans le menu des Paramètres vous permettra d’activer ou non Jovi, l’assistant intelligent de Vivo.

Notez qu’il est ici possible de masquer les 3 touches Android habituelles en les remplaçant par des gestures.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Fork : Funtouch OS 4.5

6. Usage : une bonne autonomie

A côté des usages de base d’un smartphone, il y a encore aujourd’hui deux aspects qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

En ce qui concerne la photo, on peut dire que la qualité est globalement bonne même si je trouve que les clichés manquent un peu de peps. Les couleurs apparaissent un peu pâles.

A l’arrière, nous avons un module doté de 2 capteurs : un capteur principal de 13 mégapixels ouvrant à f/2.2 et un second capteur de 2 MP ouvrant à f/2.4. Ce dernier servant essentiellement à mesurer la profondeur de champ.

 


Sachez que le capteur principal est capable d’identifier les scènes (IA) et qu’il peut filmer en 1080p à 30 FPS.

Le capteur photo avant affiche quant à lui 20 MP (f/2.0) et fera l’objet des mêmes remarques que le capteur dorsal principal.

Pour ce qui est de l’autonomie, elle est tout simplement très bonne.

Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, ce Y95 sera capable de tenir 2 jours avant de demander à être rechargé.

Avec le chargeur de 10W présent dans la boîte, il faudra 1 heure 45 pour passer de 0 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés sur les smartphones de 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  13 + 2 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 4030 mAh.

En conclusion : tarif à revoir

Ma semaine de test en compagnie de ce Vivo Y95 a été un réel plaisir.
Alors que je pensais tomber sur un smartphone à la traîne, j’ai vraiment été agréablement surpris.

Je me suis retrouvé en face d’un appareil au design agréable doté d’une excellente qualité de fabrication.

Bien que doté seulement d’une résolution HD+, l’écran ne m’a pas déçu et j’ai pris un réel plaisir à regarder des vidéos.

Niveau performances, on a affaire à un smartphone capable de faire tourner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D du moment.
Au quotidien, la navigation dans les différents bureaux et menus s’est montrée très fluide.

Question connectivité, on a même droit à une puce NFC permettant de réaliser des paiements sans contact.

Funtouch OS ne plaira probablement pas à tout le monde, mais moi j’ai trouvé cette interface agréable à utiliser.

La qualité photo est tout à fait correcte, et côté autonomie, ce Vivo Y95 excelle.

Finalement, le gros problème de ce smartphone c’est son prix.
En effet, avec un tarif de 299,90 euros TTC en ce début de mois de septembre 2019, le Vivo Y95 est 100 à 120 euros trop cher. Et donc, cela vient vraiment gâcher notre plaisir.

  • Les plus : Design, qualité de fabrication, autonomie
  • Les moins : Pas de micro d’ambiance, prix, pas d’Android 9 Pie

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *