Accueil » Tests - Sony » Test du Sony Xperia L3 : bon pour le prix

Test du Sony Xperia L3 : bon pour le prix

Le Sony Xperia L3 est totalement à l’opposé du Sony Xperia 1.

Si ce dernier se présente comme étant le smartphone le plus haut de gamme de l’offre du constructeur nippon, l’Xperia L3 est quant à lui le mobile le plus entrée de gamme, mais également le plus accessible financièrement.

Si à sa sortie commerciale au début du mois d’avril ce Sony Xperia L3 était affiché au prix de 199 euros TTC, il est maintenant possible de le retrouver à un peu moins de 140 euros en ce milieu du mois de septembre 2019.

Mais à ce prix, ce smartphone nippon d’entrée de gamme est-il une bonne affaire?
C’est ce que vous allez découvrir dans cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du plus pur style Sony

Au premier coup d’oeil, on remarque d’emblée le style monolithique cher au constructeur nippon.

Malgré son boîtier en polycarbonate laqué, cet Xperia L3 présente bien et offre une bonne prise en main due notamment à ses dimensions raisonnables.

La version noire utilisée pour ce test prend les traces de doigts, mais cela reste quand même raisonnable par rapport à certains mobiles concurrents.
Si cela vous gêne, mieux vaut opter pour les versions Gold ou Silver.

La face avant est occupée à hauteur de 75,6% par un écran de 5,7 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 5 au profil 2.5D.

Cet afficheur est surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, d’une caméra frontale et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Les 3 touches habituelles Android sont intégrées à l’écran et sont donc tactiles.

Le flanc gauche est occupé par la trappe SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD dans le cas de notre smartphone de test). La bonne nouvelle est que cette trappe s’ouvre à l’aide de l’ongle et ne nécessitera donc pas d’outil spécial.

Sur le côté droit, on trouve le bouton d’allumage, un lecteur d’empreintes digitales et la touche de volume.
Cette dernière est placée un peu trop bas, ce qui oblige à faire une gymnastique avec votre pouce (pour les droitiers).

La tranche supérieure du mobile fait place à un port mini-jack et à un micro d’ambiance, tandis qu’à l’opposé on note la présence de l’entrée micro primaire, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur.

Retournons le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo à deux capteurs accompagné d’un flash LED.
Plus bas, au centre, le logo NFC, la marque Sony, et enfin la marque Xperia.

  • Dimensions : 154 mm de long x 72 mm de large x 8,9 mm d’épaisseur | Poids : 156 grammes

2. Image et son : un bel écran HD+

Notre smartphone est doté d’un écran sans encoche de 5,7 pouces au format 18:9.
Cet afficheur s’appuie sur la technologie IPS présentant des angles de vision largement ouverts.

Sa résolution HD+ offre un bon confort de lecture qui conviendra à la majorité des utilisateurs.
Seuls les yeux les plus avertis remarqueront une densité de peu inférieure aux 300 pixels par pouce nécessaires pour ne pas voir les pixels à l’oeil nu.

Les couleurs sont belles, les contrastes sont plutôt bons, et la luminosité mesurée à 490 cd/m² permettra de consulter sans problème son mobile en extérieur.
A noter que la température des couleurs peut être réglée via le menu des paramètres.

Au final, on pourra prendre plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

Le haut-parleur principal situé sur la tranche inférieure du smartphone diffuse un son plutôt clair et relativement puissant (103 db constatés à la sortie).

L’écoute au casque via le port mini-jack sera nettement plus agréable.

Quant au son restitué par l’écouteur, il est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 5,7 pouces (IPS) avec résolution de 720 x 1440 pixels, soit donc une densité de 282 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : suffisantes

Comme écrit au début de cet article, le Sony Xperia L3 est à l’opposé de l’Xperia 1.
Il n’a donc pas la prétention d’offrir les excellentes performances de ce dernier.

Malgré tout, son processeur Mediatek 8 cœurs épaulé par un GPU PowerVR GE8320 et par 3Go de RAM permet à ce smartphone d’entrée de gamme de faire tourner la majorité des grosses applications et des gros jeux 3D du moment.
PUBG Mobile se lance ainsi en qualité graphique minimale et reste parfaitement jouable.

En ce qui concerne le stockage, sur les 32Go de mémoire annoncés par le fabricant, seuls 20,8Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Toutefois, cette mémoire pourra facilement être étendue par l’ajout d’une carte micro SD (+1 To), et ce sans devoir sacrifier un des deux emplacements SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.2) : 76.948 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 7979 points
  • Processeur : Octa-core Mediatek Helio P22 (4 x 2,0GHz + 4 x 1,5GHz) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8320
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 20,8Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : plutôt complète

Le Sony Xperia L3 est doté d’une bonne connectivité. Il est ainsi compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 6 (300 Mbps en download et 50 Mbps en upload) intégrant la bande B20 des 800 MHz, mais pas la B28 (700 MHz).

A côté de cela, on a bien sûr de la 2G et de la 3G+.

Comme sur tout smartphone qui se respecte, on dispose évidemment du pack de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.0), le WiFi (a/b/g/n), le (A)GPS/Glonass, un port USB-C (OTG), un port mini-jack, 2 emplacements SIM (au format nano), un slot micro SD, de la radio FM, et même une puce NFC.
Cette dernière prend enfin tout son sens puisqu’elle permet notamment le paiement sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 9 secondes à ce mobile avant d’obtenir un premier fixe (7 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur une boussole, sur un compteur de pas, ainsi que sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.
On regrettera l’absence de gyroscope.

Question sécurité, on notera la présence d’un lecteur d’empreintes digitales placé sur le flanc droit du mobile.
Il se montre très rapide et donc efficace.

L’Xperia L3 propose également la technologie de reconnaissance faciale (face-unlock).
Si celle-ci se montre rapide, elle n’est pas vraiment efficace puisqu’une fois le smartphone déverrouillé, il faudra quand même effectuer un slide sur l’écran de verrouillage pour voir apparaître l’écran d’accueil.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,6 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : un OS peu surcouché

L’Xperia L3 n’a pas droit à la dernière version de l’OS de Google en date, à savoir Android 9 Pie.
Il devra donc se contenter d’Android Oreo 8.1.

Ce n’est finalement pas dramatique étant donné le peu de différences qu’il existe entre les deux versions.
Android Oreo reste un système d’exploitation performant.

Le constructeur a ici appliqué une très légère surcouche nommée Xperia UX.
Cette dernière se montre plutôt légère et on garde le tiroir des applications cher à certains utilisateurs.
Sony a quand même apporté son lot de modifications, tant sur le plan des fonds d’écran que sur celui des applications.

Parmi les applications ajoutées par la marque nippone on retrouve notamment :
– Musique : un lecteur MP3 redesigné
– Album : une galerie photo relookée
– Xperia Lounge : les bons plans Sony

Mais on trouve également des applications liées à des partenaires tels que Facebook ou Amazon.

Il faut savoir que cet Xperia L3 ne propose pas de gestures pour remplacer les 3 touches habituelles Android, ni même le double tape.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Surcouche : Xperia UX

6. Usage : la photo en demi-teinte

Comme tous les smartphones, le Sony Xperia L3 sera bien entendu capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de vous guider par GPS, de lire des MP3 et des vidéos, de faire du jeu 2D et 3D, etc.

Mais il y a encore en 2019 deux aspects qui permettent de différencier les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière de cet Xperia L3 nous retrouvons un module photo comportant deux capteurs : un capteur principal de 13 mégapixels ouvrant à f/2.2 et un second capteur de 2 MP ouvrant à f/2.4 servant à mesurer la profondeur de champ.

De jour, il faut bien dire que les résultats obtenus ne sont pas vraiment bons.
Personnellement, j’ai dû activer la fonction HDR pour obtenir des clichés suffisamment lumineux pour être exploitables.
De plus, les photos manquent de détails et paraissent trop lissées.

En mode Bokeh, les résultats sont plutôt corrects.

Du côté de la vidéo, le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

A l’avant, c’est un capteur de 8 mégapixels ouvrant à f/2.0 qui officie.
Ce dernier permettra de réaliser des autoportraits tout à fait corrects.

La batterie de 3330 mAh permettra d’utiliser ce smartphone pendant près d’une journée et demie avant de demander à être rechargée, et ce dans le cadre d’un usage mixte raisonnable.

La technologie Fast Charge (5V – 1,5A) permettra de passer de 0 à 100% de batterie en près de 2 heures.

Notez que, contrairement à beaucoup d’autres mobiles Sony, cet Xperia L3 ne dispose pas des modes d’économie d’énergie Stamina et Ultra Stamina.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 18% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est moins bien que les 15% habituellement constatés sur les smartphones en 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  13 + 2 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 3330 mAh.

En conclusion : bon pour le prix

Comme vous aurez certainement pu le constater, le titre de ma conclusion est identique au titre principal.

En effet, il est certain que si j’avais testé ce Sony Xperia L3 lors de sa sortie commerciale à 199 euros, je vous l’aurais déconseillé à l’achat car je vous aurais dit qu’il était trop cher.
Mais aujourd’hui, en ce milieu du mois de septembre 2019, ce smartphone nippon d’entrée de gamme est heureusement disponible à moins de 140 euros, et cela en fait donc plutôt une bonne affaire.

Il présente un design agréable à l’oeil, une bonne qualité d’assemblage, un bel écran, des performances suffisantes et une autonomie plus que correcte.
De plus, il est équipé d’un port USB-C, d’un port mini-jack et d’une puce NFC.

Finalement tout ce que l’on peut lui reprocher, c’est l’absence de gyroscope et une qualité photo assez moyenne.

Si vous n’êtes pas un dingue de performances et si vous ne voulez pas investir trop d’argent dans un smartphone, cet Xperia L3 devra faire partie de vos choix potentiels.

Le Sony Xperia L3 est un bon mobile et ce ne sont pas les nombreux commentaires positifs des utilisateurs sur les différents forums qui vous diront le contraire.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *