Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy Note 10 : un flagship très stylet

Test du Samsung Galaxy Note 10 : un flagship très stylet

Les Galaxy Note se distinguent depuis leur début par leur stylet (S-Pen) qui connaît ses aficionados.

Le Galaxy Note 5 n’avait pas été distribué officiellement en Europe, et lorsque Samsung avait officialisé l’arrivée du Note 7 nous ne pouvions que nous réjouir, puisqu’il n’y a pas eu de Note 6.

Malheureusement, le Note 7 fut très rapidement retiré de la vente pour des raisons de batterie sur lesquelles il est sans doute inutile de revenir.

Vint ensuite le Galaxy Note 8, un appareil que les consommateurs ont trouvé trop proche du Galaxy S8+ au niveau de son design et dont l’autonomie n’était pas le point fort.
Quant au Galaxy Note 9, il a convaincu la majorité des utilisateurs.

Mais voici venu le temps, avec quelques mois de retard je vous le concède, de tester le Samsung Galaxy Note 10 dans sa déclinaison européenne portant la référence SM-N970F/DS.

Proposé à sa sortie au prix de 959 euros TTC, en ce milieu du mois d’avril 2020 on le retrouve plutôt aux alentours de 650 euros TTC sur plusieurs sites de vente en ligne.

Le Galaxy Note 9 avait convaincu la majorité des testeurs et des utilisateurs.
En sera t’il de même pour moi avec ce Samsung Galaxy Note 10?

C’est ce que vous allez découvrir en parcourant cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design premium

En sortant le Note 10 de sa boîte, on a immédiatement une impression de légèreté et de finesse.
Normal, puisque le smartphone ne pèse que 168 grammes pour une épaisseur de 7,9 mm.

On est vraiment ici sur un design premium assez monolithique qui fait penser à celui de certains smartphones Sony Xperia.

Nous retrouvons un dos en verre forcément sensible aux traces de doigts.
Celui-ci est traité Corning Gorilla 6.
La face avant est quant à elle occupée à hauteur de 91% par un grand écran de 6,3 pouces aux bords courbés.
Quant aux flancs, ils sont en métal.

La qualité de fabrication est tout simplement parfaite.
L’appareil est certifié IP68 : il résiste ainsi à une immersion complète durant 30 minutes.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur et des habituels capteurs de luminosité et de proximité. Pas de LED de notifications donc.
La caméra frontale prend quant à elle place en haut au milieu, à l’intérieur de l’écran.
Les 3 touches Android habituelles sont intégrées à l’écran. Elles sont donc tactiles.

Le côté gauche du smartphone fait place à la touche de volume et au bouton d’allumage, alors que le flanc droit est vierge de toute touche.

Sur la tranche supérieure, on trouve le tiroir SIM (2 nano SIM) ainsi qu’un micro d’ambiance.

A l’opposé on note la présence d’une entrée micro primaire, d’un port USB-C, de la grille du haut-parleur ainsi que l’emplacement dédié au S-Pen.
Notez que ce dernier est certifié IP68.

Retournons le mobile pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo placé à la verticale et accompagné d’un flash LED.
Plus bas, la marque Samsung et le logo de certification CE.

La prise en main de l’appareil est très bonne, mais il faudra quand même veiller à saisir fermement le smartphone afin d’éviter qu’il ne tombe.
Je vous conseillerai donc de l’équiper d’une coque de protection.

A noter que le Galaxy Note 10 est disponible en 3 coloris : Aura Glow, Aura Pink et Aura Black, comme c’est le cas pour notre mobile de test.

  • Dimensions : 151,0 mm de long x 71,8 mm de large x 7,9 mm d’épaisseur | Poids : 168 grammes

2. Image et son : plein les yeux

L’écran Infinity O-Display de 6,3 pouces protège sa dalle Dynamic AMOLED derrière une vitre en verre Corning Gorilla 6.

Sa résolution Full HD+ et sa densité de 401 pixels par pouce offrent un affichage très fin.

Très lumineux (jusqu’à 1200 nits), cet écran est parfaitement exploitable à l’extérieur.
Au contraste infini viennent se rajouter des couleurs très agréables et naturelles (un mode “Vif” est également disponible dans le menu des Paramètres).
Le support HDR10 est un plus, bien que les sources compatibles soient encore limitées en nombre.

Le format de l’écran de 19.9:9 se prête parfaitement au visionnage de vidéos en CinémaScope.

Le Galaxy Note 10 offre un son stéréo d’excellente qualité. Il est puissant et cristallin.
J’ai ainsi mesuré 106 db à la sortie, aussi bien sur le haut-parleur du haut que sur celui du bas.

Notre smartphone sud-coréen ne comportant pas de prise mini-jack, il faudra impérativement utiliser les écouteurs filaires AKG en USB-C fournis dans la boîte, soit investir dans un casque Bluetooth.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,3 pouces (Dynamic AMOLED) avec une résolution de 2280 x 1080 pixels, soit donc une densité de 401 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleurs stéréo certifiés Dolby Atmos. Écouteur classique.

3. Performances : une mécanique en forme

Pour animer son Galaxy Note 10, Samsung a choisi pour sa version européenne un processeur 8 cœurs maison : l’Exynos 9825.

Accompagné de 8Go de RAM et d’un GPU Mali-G76 MP12, il permet à ce smartphone d’afficher une fluidité exemplaire, avec en prime une chauffe très modérée.
En pratique, difficile de prendre en défaut cette mécanique.

En ce qui concerne nos benchmarks habituels, j’ai mesuré des scores de 439.850 points et de 5326 points face respectivement à Antutu Benchmark et à 3D Mark (Sling Shot Extreme).
Ces scores nous indiquent que le Galaxy Note 10 est tout à fait capable de faire tourner tous les gros jeux 3D du moment tels que Fortnite Mobile, PUBG Mobile ou Call of Duty.

Pour le stockage, ce terminal embarque 256Go avec une mémoire réellement disponible de 224,6Go.
Malheureusement, le Note 10 ne prend pas en charge les cartes micro SD et cette mémoire ne pourra donc pas être élargie. Mais croyez-moi, 224Go c’est déjà bien suffisant…

  • Antutu Benchmark (v8.3.1) : 439.850 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 5326 points
  • Processeur : Octa-core Exynos 9825 (2 x 2,73GHz + 2 x 2,4GHz + 4 x 1,9GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Mali-G76 MP12
  • Mémoire de stockage : 256Go de mémoire qui se transforme en 224,6Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

La partie radio du Note 10 intègre un modem dernier cri capable de supporter la norme 4G LTE Cat 20 intégrant les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B8 (900 MHz), B20 (800 MHz), mais également la B28, la bande des 700 MHz.

Sont également de la partie les autres connexions telles que : le WiFi (a/b/g/n/ac/ax), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, deux emplacements nano SIM, un port USB-C, mais également une puce NFC permettant notamment les paiements sans contact.
Par contre, pas de port mini-jack et pas de slot micro SD.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 12 secondes au Note 10 avant d’obtenir un premier fixe (8 satellites).

Au niveau des sensors, nous trouvons un accéléromètre, une boussole, un gyroscope, ainsi que les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

En plus de cela, on sera heureux d’apprendre que le Galaxy Note 10 intègre un lecteur d’empreintes digitales ultrasonic placé sous la dalle.
Le terminal peut également être déverrouillé via la technique de reconnaissance faciale (face-unlock).
Dans les deux cas, c’est réactif et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,209 W/kg. C’est un très bon score pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : une interface très réussie

Du côté logiciel, Android 10 et One UI 2.1 sont à la manœuvre, une interface désormais sobre et fluide.

Les icônes ont été relookées et de nouveaux fonds d’écran ont fait leur apparition.

L’ensemble apporte un tiroir des applications, mais également un mode sombre qui se répercute aussi sur le Google Play Store et sur YouTube.

Parmi les autres fonctions sympa, on dispose de l’Always On Display et de la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestures.

A cela il faut ajouter une barre latérale de raccourcis donnant accès à plusieurs applications.

Si vous l’avez configuré en tant que tel, Bixby pourra directement être lancé par un appui long sur le bouton d’allumage.
Dans ce cas, il faudra utiliser le bouton virtuel présent sur le volet des raccourcis pour éteindre le téléphone.

Enfin, on aura la possibilité d’installer un flux d’actualités sur l’écran le plus à gauche de l’écran d’accueil.

Demeure la question du stylet.

Je dois bien vous l’avouer, je ne suis pas un gros utilisateur du S-Pen, mais je connais autour de moi des aficionados de ce mode d’interaction, des personnes qui griffonnent toute la journée ou qui prennent des notes manuscrites.
A noter que désormais, ces dernières peuvent se transformer en notes dactylographiées et être envoyées directement.

Le plus important est certainement l’environnement dans lequel le S-Pen doit évoluer.
Samsung propose de nombreuses fonctionnalités comme la possibilité de traduire instantanément des portions de texte sélectionnées avec le stylet ou encore des notes express.
Il s’agit ici de prendre des notes sans avoir à déverrouiller le smartphone, et ça c’est très bien vu!
Avec le Note 10, le S-Pen apporte des nouvelles fonctionnalités comme par exemple la possibilité de prendre le contrôle de votre smartphone à distance et de commander l’application photo.

Du côté applicatif, nous avons :

– des applications Google telles que Gmail, Maps, YouTube, etc.

– des applications Microsoft telles que Office Mobile, One Drive, etc.

– des applications Samsung telles que Game Launcher, Thèmes, S-Health, etc.

– des applications liées à des partenaires telles que Facebook, Netflix, etc.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Surcouche : One UI 2.1

6. Usage : la photo à l’honneur

Le Galaxy Note 10 est bien sûr capable de passer des appels, d’envoyer des SMS, de lire des vidéos et des MP3, de naviguer sur le Web, de jouer à des jeux 2D et 3D, etc.

Mais même aujourd’hui, il y a toujours deux points qui permettent de distinguer les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Le Galaxy Note 10 reprend le module photo dorsal du Galaxy S10, à savoir : un objectif principal (grand angle) de 12 mégapixels avec ouverture variable f/1.5-f/2.4, un téléobjectif de 12 mégapixels ouvrant à f/2.1 avec zoom optique x2 et un objectif ultra grand angle de 16 MP ouvrant à f/2.2.

En plein jour, l’objectif principal offre de beaux clichés, bien détaillés, avec de belles couleurs.

De nuit, les résultats sont tout aussi pertinents.
Le constructeur a choisi un temps d’exposition plutôt long compensé par une sensibilité parfaitement contrôlée.

Le mode Portrait du module dorsal est assez réussi. Il est efficace et rapide et offre toute une série d’effets.
Il donne la possibilité d’accentuer ou de réduire l’effet bokeh en post-production directement depuis l’application photo.

Concernant l’objectif téléphoto, le Note 10 doit se contenter d’un zoom 2x.
Ce dernier se révèle très bon, tout au moins de jour.
Il propose des clichés détaillés, aux couleurs réalistes et aux contrastes plutôt naturels.

Cependant, de nuit les choses se compliquent.
Comme bon nombre de ses concurrents, le Note 10 abandonne son capteur dédié pour basculer sur l’objectif principal de 12 MP quand la lumière vient à manquer.
Il faudra donc composer avec un cliché propre mais au lissage prononcé.

De jour, l’objectif ultra grand angle s’avère plutôt bon. Cependant, comme c’est souvent le cas, les détails disparaissent en périphérie.
Toutefois, la déformation inhérente à ce type d’ouverture est ici plutôt bien maîtrisée.

De nuit, le rendu des photos est correct, sans plus. Les clichés font l’objet d’un traitement logiciel qui masque le bruit électronique.

Il sera nécessaire d’activer le mode Nuit afin de forcer ce troisième capteur à effectuer des photos de nuit. Et il faut bien avouer que les résultats sont convaincants.

Tout comme le Galaxy S10, le Note 10 propose différents modes : Ralenti, Super Ralenti et Hyperlapse. Tous ces modes sont parfaitement maîtrisés.

L’objectif photo principal est non seulement capable de filmer en 1080p en 30, en 60 et en 240 FPS, mais également en 4K à 30 et à 60 FPS.

Le capteur frontal grand angle de 10 MP ouvrant à f/2.2 est plutôt efficace et pourra sans mal satisfaire la plupart des egos.

Le Galaxy Note 10 embarque une batterie de 3500 mAh permettant, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, de tenir une grosse journée à une journée et demie avant de devoir recharger.

Le terminal est compatible avec la technologie de charge rapide Fast Charge de 25 W, mais également avec la recharge sans fil 12 W et même avec la recharge sans fil reverse de 9 W.

Avec le chargeur en USB-C de 25 W fourni dans la boîte, il aura fallu environ 1 heure 15 pour passer de 0 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 13% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est légèrement mieux que les 15% habituellement constatés depuis le début de l’année 2019.

  • Appareil photo dorsal :  12 + 12 + 16 MP avec autofocus et flash LED.
  • Batterie : Fixe de 3500 mAh.

En conclusion : il frôle la perfection

L’utilisation de ce Galaxy Note 10 est un régal au quotidien.

A chaque instant on a le plaisir de tenir en main un appareil aux finitions premium, offrant une image magnifique et immersive, un très bon son stéréo, d’excellentes performances, une fluidité exemplaire, une interface très agréable à utiliser et une excellente qualité photo.
Comme quoi le nombre de pixels ne fait pas tout!

L’autonomie n’est pas la meilleure qui soit, mais avec 1 grosse journée, elle reste cependant correcte.

Les esprits chagrins reprocheront l’absence de port mini-jack ainsi que celle d’un slot micro SD.
Il faudra cependant s’y faire, puisque de nombreux constructeurs suivent cet exemple sur leurs smartphones haut de gamme et ultra haut de gamme.

  • Les plus : Qualité de fabrication, écran, son stéréo, qualité photo.
  • Les moins : Absence de port mini-jack, d’emplacement micro SD et de LED de notifications.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

1 commentaire

  1. Ce que je déplore c’est que la gamme Note c’est fait voler la vedette par la gamme S. Ce n’est plus vraiment un flagship une vitrine technologique ça c’est devenu le rôle de la gamme S.

    Il est où l’autonomie monstre des 1ers Note ?
    Le stylet est devenu juste un gadget
    Meme le design n’est qu’une déclinaison plus carré de la gamme S.

    Samsung nous repond une déclinaison “Lite” vu que les prix n’ont pas cessé d’augmenter mais qui lui aussi est hors prix (dans le temps j’avais payé mon Note 3 Lite 260€ )

    En bref je suis déçu de cette gamme Note au fure et à mesure de ses générations qui n’ont plus vraiment d’interet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *