Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy A50 : coup de foudre à Paris

Test du Samsung Galaxy A50 : coup de foudre à Paris

Le 10 avril 2019, Samsung dévoilait à Paris son nouveau Galaxy A50, un smartphone de milieu de gamme plutôt intéressant.

Etienne de TFP couvrait l’événement, et tout de suite ça a été le coup de foudre!
Depuis lors, nous nous sommes même pacsés.

En effet, le Samsung Galaxy A50 est devenu mon compagnon au quotidien.

A sa sortie à la mi-avril, ce mobile sud-coréen était affiché au prix public conseillé de 349 euros TTC.
Mais en ce début du mois de mai 2019, il y a déjà moyen de faire de bonnes affaires puisqu’on peut retrouver ce Galaxy A50 à un tarif proche des 280 euros.

Pour savoir ce que vaut ce smartphone, laissez-vous guider dans cet article de test.
Allez, c’est parti!

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design réussi

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Galaxy A50 est une véritable réussite esthétique.

Qu’il soit Noir, Bleu, Blanc ou Corail le smartphone présente un dos vitrifié légèrement courbé offrant un effet prismatique irisé.

L’exemplaire de test de couleur blanche est associé à des contours laqués de couleur gris-bleu.

La prise en main est excellente, et l’appareil ne glisse presque pas hors de la main.

Si vous ne voulez pas que les traces de doigts se voient, choisissez comme moi la version blanche.

La face avant arbore un écran “waterdrop” de 6,4 pouces occupant pas moins de 92% (dixit Samsung) de la surface frontale.
Le tout est protégé par une vitre Corning Gorilla Glass 3 au profil 2.5D.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur, des capteurs de luminosité et de proximité ainsi que d’une caméra frontale.
Pas de LED de notifications donc, et pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Retournons le mobile pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo placé à la verticale intégrant 3 capteurs.
Plus bas, un flash LED, le marquage Samsung et le logo de certification CE.

Sur la tranche supérieure, on retrouve uniquement un micro réducteur de bruit tandis qu’à l’opposé on note la présence d’un port mini-jack, d’un port USB-C, d’une entrée micro primaire et de la grille du haut-parleur.

Le côté gauche fait place au tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD), alors que le flanc droit sert de terre d’asile à la touche de volume et au bouton d’allumage.

  • Dimensions : 158,5 mm de long x 74,7 mm de large x 7,7 mm d’épaisseur | Poids : 166 grammes

2. Image et son : une image magnifique

L’écran Infinity-U Display de 6,4 pouces s’appuie sur la technologie Super Amoled, une technologie parfaitement maîtrisée par le constructeur sud-coréen.

Cet écran au format 19.5:9 propose une résolution Full HD+ et affiche donc une densité de 403 pixels par pouce, largement suffisante pour offrir une finesse extrêmement confortable.

L’afficheur signé Samsung est très réussi, avec en outre les qualités liées à la technologie Amoled : de très belles couleurs, des noirs profonds, des contrastes infinis et une excellente lisibilité à l’extérieur (luminosité de 445 cd/m²).

L’immersion étant totale, on prendra donc plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

A noter que pour les utilisateurs allergiques aux encoches, celle présente sur ce Galaxy A50 peut être masquée via un petit passage dans le menu des paramètres. L’image s’affiche alors dans la “zone de sécurité”, donc sous l’encoche.

Le son diffusé par le haut-parleur principal situé sur la tranche basse du terminal est correct.
Il est également plutôt puissant (109 db constatés à la sortie).

Toutefois, pour obtenir un meilleur résultat il sera préférable d’utiliser un casque branché sur le port mini-jack (ou un casque Bluetooth).
Le Galaxy A40 est certifié Dolby Atmos et un équaliseur est disponible dans le menu des paramètres.

Enfin, en appel le son restitué par l’écouteur est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,4 pouces (Super Amoled) avec une résolution de 1080 x 2340 pixels, soit donc une densité de 403 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : très intéressantes

Avec des scores d’un peu plus de 147.700 points sur Antutu et de près de 1300 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme), le processeur maison Exynos 9610 qui équipe ce Galaxy A50 procure des performances comparables à celles offertes par le Qualcomm Snapdragon 660.

Associé à 4Go de RAM, ce SoC permet de faire tourner sans aucun problème toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment.
PUBG Mobile se lance ainsi en qualité graphique élevée.

La mémoire de stockage est ici fournie en grande quantité, puisque 107Go sont disponibles pour l’utilisateur.
Cette mémoire peut encore être élargie par l’ajout d’une carte micro SD (+512Go), et cela sans occuper le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.1.9) : 147.736 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 1299 points
  • Processeur : Octa-core Exynos 9610 gravé en 10 nm (4 x 2,3GHz + 4 x 1,7GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali-G72MP3
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 107Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : c’est Byzance

S’il y a bien un point sur lequel le constructeur sud-coréen n’a pas mégoté pour son Galaxy A50, c’est bien sur celui de la connectivité.
Elle est tout simplement exhaustive.

Tout d’abord, ce smartphone dispose bien d’une connexion 4G LTE VoLTE de catégorie 12 (600 Mbps en download et 100 Mbps en upload) intégrant la B20, mais pas la B28.
Bien évidemment, nous avons également de la 2G et de la 3G+.

Le Samsung Galaxy A50 testé ici l’est dans sa déclinaison européenne portant la référence SM-A505FN/DS, ce qui signifie que ce mobile dispose du NFC et qu’il accepte deux cartes SIM (au format nano).

On retrouve également toutes les autres connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port micro SD, un port mini-jack, un port USB-C (OTG), la radio FM, etc.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 4 secondes à ce Galaxy A50 avant d’obtenir un premier fixe (22 satellites).

Au niveau des sensors, nous trouvons un accéléromètre, une boussole, un gyroscope et les habituels capteurs de luminosité/proximité.
De quoi faire de la réalité virtuelle/augmentée.

Du côté de la sécurité, le Galaxy A50 est équipé d’un lecteur d’empreintes digitales (optique) placé sous la dalle.
Après avoir installé la mise à jour logicielle proposée par Samsung, le déverrouillage du smartphone est relativement rapide.

Le terminal peut également être déverrouillé via la technique de reconnaissance faciale.
Là aussi, ça fonctionne bien et c’est rapide!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,27 W/kg. C’est un très bon score pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : une surcouche agréable

Le Galaxy A50 est animé par la dernière version de l’OS de Google, à savoir Android 9 Pie.
Un système d’exploitation qui est déjà en lui-même tout à fait complet, mais qui grâce à Samsung, gagne en style et en intuitivité.

En outre, nous nous retrouvons ici avec la nouvelle interface One UI 1.1 qui succède à TouchWiz et à Samsung Experience.

Les icônes ont été relookées et de nouveaux fonds d’écran ont fait leur apparition.

Du côté applicatif, nous avons donc :

– des applications Microsoft telles que Office Mobile, One Drive et LinkedIn

– des applications Google telles que Gmail, Maps, YouTube, etc.

– des applications Samsung telles que Game Launcher, Thèmes, Samsung Health, etc.

On appréciera également quelques fonctions sympa comme la possibilité de dupliquer des applications à l’instar de la boîte mail, et ainsi pouvoir gérer votre messagerie pro et votre messagerie perso séparément.

Un mode Nuit peut également être activé, rendant ainsi un côté noir au fond du menu des Paramètres.
On notera également la possibilité de rendre l’écran tactile plus sensible.
Le Galaxy A50 dispose aussi de la fonction Always On Display.

Sur l’écran d’accueil le plus à gauche, on pourra installer Bixby, l’assistant mis au point par Samsung.

Notez qu’il est également possible de masquer les 3 touches Android habituelles pour les remplacer par un système de gestures.
Et bonne note, on remarquera que les notifications apparaissent bien en haut de l’écran, près de l’encoche.

  • Système d’exploitation : Android Pie 9.0 | Surcouche : One UI 1.1

6. Usage : tout à fait satisfaisant

Il est évident que ce Galaxy A50 est capable de lire des MP3, des vidéos, de surfer sur le Net, de faire du jeu 2D et 3D, et bien sûr de passer des appels et d’envoyer des SMS.

Mais même en 2019, il y a encore deux aspects qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.
Et dans un cas comme dans l’autre, notre smartphone de test fait carton plein.

A l’arrière, nous trouvons 3 capteurs photo : un capteur principal de 25 mégapixels ouvrant à f/1.7, un capteur ultra grand-angle (123°) de 8 MP ouvrant à f/2.2 et un dernier capteur de 5 MP ouvrant à f/2.2).
Celui-ci sert à mesurer la profondeur de champ pour le mode portrait.

Notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

Le capteur avant de 25 mégapixels (f/2.0), permettant également de filmer en 1080p à 30 FPS, produit des autoportraits de bonne facture.

La batterie de 4000 mAh intégrée au Galaxy A50 lui permet de tenir environ 2 jours avant de devoir être rechargée, et cela dans le cadre d’un usage mixte raisonnable.

Notre terminal est compatible avec la technologie de charge rapide 15W.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Triple appareil photo dorsal :  25 + 8 + 5 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 4000 mAh.

En conclusion : un très bon plan

Comme c’est le cas pour la plupart des mobiles Samsung (mais aussi pour d’autres marques), à peine quelques semaines après son lancement, le prix du Galaxy A50 a déjà fortement baissé.
Ainsi, en ce début du mois de mai 2019 il est passé de 349 euros à un peu plus de 280 euros.
Ca, c’est un premier bon point.

Nous sommes également en présence d’un smartphone présentant un très beau design et une excellente qualité de fabrication.

Son grand écran Super Amoled offre une très belle image et on prendra plaisir à regarder des vidéos sur celui-ci.

Côté performances, le Galaxy A50 ne démérite pas. Aucune grosse application et aucun gros jeu 3D ne lui fait peur.

La présence du NFC vous permettra d’effectuer des paiements sans contact et vous ne serez pas tenu de sacrifier un des deux emplacements SIM pour insérer une carte micro SD.
Le Galaxy A50 est un smartphone moderne et le fait savoir en s’équipant d’un port USB-C, sans pour cela oublier un port mini-jack.

La nouvelle surcouche One UI de Samsung est très agréable à utiliser et permet de garder un tiroir des applications.

Le Galaxy A40 est aussi très bon en photo et sa batterie de 4000 mAh offre une très bonne autonomie.

Même en cherchant bien, il est très difficile de trouver un réel défaut à ce Samsung Galaxy A50.
L’essayer, c’est l’adopter!

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

14 commentaires

  1. Si je le compare avec l’A5 2016 à sa sortie.
    L’A50 est certes un peu plus perf et moins cher mais à côté on perd un désign plus premium en alu et verre (ici c’est du plastique je ne sais quoi de marketing qui reste du plastique).
    Rien d’étonnant ce n’est plus Samsung qui les fabrique mais un sous traitant (Wintech) qui n’a pas le savoir faire de Samsung (regarder la qualité de fabrication des S10 et Note 9 qui sont eux toujours fabriqués par Samsung.
    Il a fallu ce changement si Samsung ne voulait pas être débordé par les chinois.
    Ils ont bien fait vu que le grand public ainsi que les testeurs acceptent ce compromis.

    Quand au rendu du dos mis à par le blanc les autres sont raté je trouve (ceux des A30 sont plus réussi par exemple).

    Perso il y a quelque chose d’autre qui m’irrite l’A50 est vendu avec 6 Go de RAM dans certains pays quand d’autres comme nous se contentent que de 4 Go.
    Avec un bundle plus lite (sans coque de protection).
    Et vendu au même prix voir plus cher.
    Et ce n’est pas d’un cas isolé mais plus une généralité déplorable.

    «Après avoir installé la mise à jour logicielle proposée par Samsung, le déverrouillage du smartphone est relativement rapide.»
    Merci de le préciser car d’autres confrères n’ont même pas fait de mise à jour de leur test fait avant cette MAJ.

    Avec une batterie de 4000 mAh et un soc en 10 nm milieu de gamme j’aurais pensé qu’il aurait été plus d’endurance. Même s’il est déjà pas mal.

    Qu’en à la recharge rapide elle n’est pas aussi rapide que ça que 15W quand l’A5 de 2016 avait une recharge de 18W.

    Hormis quelques défauts cet A50 est un très bon phone dans l’ensemble que je recommande quand même face au Mi 9 SE (vendu trop cher, APN en deçà) ou au P30 Lite (vendu trop cher, autonomie en deçà).

    PS : En tous cas c’est le plus intéressant de A 2019 avec l’A70 (pour son grand écran, sa batterie, recharge 25W) et l’A30 (sa meilleure autonomie et son capteur au dos plus faible et rapide)
    L’A80 n’est pas vraiment un A par le mécanisme de son APN.

    • Pas sûr que le Galaxy A50 soit fabriqué par Wintech.
      En effet, ce smartphone est fabriqué au Vietnam (probablement dans l’unité de production de Samsung) et non en Chine.
      A ce que je sais, Wintech a son usine en Chine.

      • L’architecture interne (vu dans les divers vidéo de teardwon/disassembly) est trop différent de ce que Samsung nous a habitué. Elle ressemble beaucoup à l’architecture des phones de Xiaomi.
        Après je peux me tromper mais j’ai comme un gros doute sur le fait que ce soit Samsung qui les fabriquent.
        Surtout après avoir lu une news sur le fait que Samsung allait sous traiter la fabrication de certains de ses (nouveaux) phones.
        Et comme par hasard ils nous sortent une nouvelle gamme A qui regroupe les anciennes gammes A et J.
        Je ne les vois pas sous traiter la gamme S et Note.
        Autre chose la gamme M qui n’est normalement* pas dispo en France (Europe) possède une architecture identique avec juste un écran LCD à la place de l’Amoled.
        * ici à la Réunion on a toute la gamme M, ainsi que la gamme A depuis l’A10 jusqu’à l’A80 (qui lui doit être le seul de la gamme être fabriqué par Samsung pour des raison de secret de fabrication de l’APN rotatif qui doit être breveté).

      • Je viens de faire une petite recherche.
        En effet Samsung vient récemment d’investir au Vietnam pour des usines plus grandes et plus modernes.
        A voir si ces usines sont déjà fonctionnelles et capables de fabriquer la gamme A 2019 de Samsung.

        J’ai appris aussi que ce sont les A8s, A9, A6s et A7 2018 ? qui sont fabriqués par Wingtech (et non Wintech ^^)

        Samsung a du s’en inspirer pour fabriquer les A50 & Co dans leurs dernières usines.

    • Pour le litening en France on a l’habitude.
      LG notamment nous retire quelques fonctionnalités/specs sur certains de ses modèles.

    • Franchement le design “premium” alu et verre, je déteste. J’ai un A5 2017 en verre et je trouve que le verre c’est naze. C’est lourd (c’est une brique comparé au A40 au même dimension), c’est fragile, c’est froid au touché et sa glisse des mains. Mes autres téléphone était en alu, je déteste pareil (sensation au toucher). Moi j’aime bien le plastique !! Beaucoup plus agréable à prendre en main je trouve. Vive le plastique :-)

      Par contre sur tous les sites sérieux (basé en France) le A50 est encore à 350€. Ce sont les revendeurs chinois qui fraude la TVA qui solde le téléphone… Facile de faire des grosses remises avec 20% de TVA en moins.

      Sinon niveau APN, y’a une grosse différence entre le A40 et A50 ? J’aime beaucoup ce A50 mais je le trouve trop grand :s

      Merci pour le test.

      • Oui il y a une grande différence et pas qu’en photo mais aussi en autonomie entre autre
        L’A40 est juste un A30 en plus petit ce qui est une aberration dans la gamme.
        L’A40 tel qu’il est aurait dû s’appeler A20.
        Un A40 aurait dû être un A50 en plus petit avec quelques concessions mineures.

        • Tu es sûr pour la photo ? T’as pu comparer les 2 ?
          Pour la batterie, c’est normal, sur un smartphone “compacte” (pour 2019), ça me semble dur de mettre une batterie beaucoup plus grosse. Je connais pas de téléphone avec des dimensions similaire et une batterie beaucoup plus grosse. Le S10e qui fait presque les même dimensions à une batterie de même capacité à 30 mAh près.

          Après je me demande si par rapport à mon A5 2017 si je gagnerais beaucoup en photos et vidéos. La stabilisations vidéos sur le A5 est assez chaotique et la nuit impossible d’avoir un cliché correcte.

  2. A la fin je verrais bien une vidéo de comparatif ;)

  3. J ai lu chez des collègues que quant on ouvre plusieurs applications il ralenti fortement, le module photo il y a une grande latence entre le moment où l on appui pour prendre une photo et le moment où elle est faite,.
    Est ce que tout cela vous est aussi arrivé.?

    • Certains collègues ont aussi rapporté un lecteur d’empreintes digitales très lent en reconnaissance.
      Cela m’est bien arrivé lors de ma première prise en main.
      Ensuite, une mise à jour est venue corriger ces problèmes. Lors du test, le Galaxy A50 fonctionnait tout à fait correctement.

  4. Bonjour
    Merci pour ce test très détaillé et vraiment aidant ! Super ! Une petite question concernant ce Samsung A50. D’autres avis sur le web présentent ce Samsung A50 comme n’étant pas à la hauteur quant au son diffusé par ke haut parleur principal et que la prise jack était, je cite : “décevante”
    Pourriez vous me donner plus de détails et votre avis ; par ailleurs comment une prise jack peut-elle être “décevante” ? Je m’imaginais que toutes les ports mini jack étaient identiques et normés ?

    Un autre point :Est ce qu’en installant un Launcher comme Nova, il me sera possible d’écraser la surcouche Samsung One UI 1.1 de l’interface et de supprimer les App’s pré-installées pour revenir à un androïd stock like ?

    Merci par avance pour vos réponses !

    Isabel

    • Le son diffusé par le haut-parleur principal est correct, sans être exceptionnel.
      Il conviendra pour regarder des vidéos, jouer à des jeux, etc.
      Par contre, un vrai mélomane ne s’en satisfera pas.

      Concernant la prise jack, il ne faut pas oublier que nous sommes sur un mobile de milieu de gamme et non sur un ultra haut de gamme. Donc, pour le prix le son au casque est tout à fait satisfaisant.

      Pour le launcher alternatif, je n’en utilise pas, et donc je ne peux rien affirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *