Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy A40 : le bon format

Test du Samsung Galaxy A40 : le bon format

Depuis son arrivée sur le sol européen, la série Galaxy A de Samsung connaît un très grand succès commercial, avec des smartphones homogènes, bien finis et dotés d’une bonne autonomie.

Vendu au prix de 249 euros en cette fin du mois d’avril 2019, le nouveau Galaxy A40 reprendra-t-il à son compte toutes ces qualités?

Pour le savoir j’ai passé ce mobile sud-coréen sous la loupe de TFP, et voici mon verdict.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : une excellente prise en main

Depuis la sortie du Galaxy A7, les smartphones Samsung de la gamme A font majoritairement appel au plastique.
Ils ont également perdu leur certification IPxx.

Le nouveau Galaxy A40 ne fait pas exception à la règle.
On a donc des contours en plastique laqué et un dos à l’effet verre nommé 3D Glasstic par Samsung.

La face avant est occupée à hauteur de 85,5% par un écran de 5,9 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla Glass 3 à l’effet 2.5D. Celui-ci possède en son sommet une encoche en forme de U.
L’afficheur est surmonté par un écouteur, par une caméra frontale et par les capteurs de luminosité et de proximité.
En bas, pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.
On notera également l’absence de LED de notifications.

Grâce à son écran aux bordures très fines, la prise en main de ce mobile est idéale.
De plus, l’appareil ne glisse hors de la main.
Tout au plus pourra t’on regretter que le dos de notre version noire soit un véritable aimant pour les traces de doigts.

Et puisque nous parlons de dos, retournons le téléphone pour constater la présence d’un module photo à deux capteurs placé à la verticale dans le coin supérieur gauche. Celui-ci est accompagné d’un flash LED.
Plus bas, un lecteur d’empreintes digitales, le marquage Samsung et le logo de certification CE.

Sur le côté gauche, on note la présence d’un large tiroir SIM/micro SD. Celui-ci peut accueillir 2 nano SIM + 1 micro SD.

Le flanc droit sert quant à lui de terre d’asile à la touche de volume et au bouton d’allumage.

La tranche supérieure n’est occupée que par un micro d’ambiance, alors qu’à l’opposé on retrouve un port mini-jack, un port USB-C et la grille du haut-parleur.

Le Galaxy A40 est disponible en 4 coloris : noir, bleu, blanc et corail.

  • Dimensions : 144,4 mm de long x 69,2 mm de large x 7,9 mm d’épaisseur | Poids : 140 grammes

2. Image et son : une très belle image

L’écran Infinity-U Display de 5,9 pouces s’appuie sur la technologie Super Amoled que la marque sud-coréenne maîtrise à la perfection.

Cet écran au ratio 19.5:9 propose une résolution FHD+ et affiche donc une densité de 437 pixels par pouce, largement suffisante pour offrir une finesse extrêmement confortable.

L’afficheur signé Samsung est très réussi, avec outre les qualités intrinsèques liées à la technologie Amoled, des couleurs naturelles (une fois quelques réglages effectués) et une excellente lisibilité à l’extérieur.

On prendra donc plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

A noter que pour les utilisateurs allergiques aux encoches, celle présente sur ce Galaxy A40 peut être masquée via un petit passage dans le menu des paramètres. L’image s’affiche alors dans la “zone de sécurité”, donc sous l’encoche.

Le son est quant à lui notamment diffusé par un haut-parleur principal situé sur la tranche basse du terminal.
Si ce son est plutôt clair, il semble manquer d’un peu de puissance, et ce malgré un score de 102 db mesuré à la sortie.

Mieux vaudra donc utiliser un casque branché sur le mini-jack (ou un casque Bluetooth) qui fournira des résultats nettement meilleurs. Le Galaxy A40 est d’ailleurs certifié Dolby Atmos et un équaliseur est disponible dans le menu des paramètres.

Enfin, en appel le son est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 5,9 pouces (Super Amoled) avec une résolution de 1080 x 2340 pixels, soit donc une densité de 437 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : largement suffisantes

Avec des scores de plus de 100.000 points sur Antutu et d’un peu plus de 9600 points sur 3D Mark (Ice Storm Extreme), ce smartphone est capable de faire tourner la majorité des grosses applications et des gros jeux 3D du moment.
Ainsi, PUBG Mobile se lance en qualité graphique moyenne et reste tout à fait jouable.

Les boulimiques du multitâches seront ravis d’apprendre que la mémoire vive est présente en suffisance, puisque nous disposons ici de 4Go de RAM.

Pour la mémoire de stockage, sur les 64Go revendiqués par le constructeur, 49,4Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Vous serez également certainement ravis d’apprendre que cette mémoire peut facilement être élargie par l’ajout d’une carte micro SD (+512Go), et ce sans condamner le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.1.9) : 100.475 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 9683 points
  • Processeur : Octa-core Exynos 7885 gravé en 14 nm (2 x 1,77GHz + 6 x 1,59GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali-G71 MP2
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 49,4Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : exhaustive

S’il y a bien un point sur lequel Samsung n’a pas lésiné pour son Galaxy A40, c’est celui de la connectivité.
Elle est tout simplement ultra-complète.

Tout d’abord, ce smartphone dispose d’une connexion 4G LTE VoLTE de catégorie 12 (600 Mbps en download et 100 Mbps en upload) intégrant les fréquences B1/B3/B7 et B20, mais pas de B28.
Bien entendu, nous avons également de la 2G et de la 3G+.

On retrouve également toutes les autres connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, la radio FM, un slot micro SD, un port mini-jack, un port USB-C (OTG), et même le NFC.

A remarquer que ce mobile est ici testé dans sa version “Duos” (SM-A405FN/DS), ce qui signifie que ce téléphone accepte donc deux cartes SIM (au format nano).

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G/4G+ et en Wifi.
Dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 46 secondes à ce Galaxy A40 avant d’obtenir un premier fixe (16 satellites).

Au niveau des sensors, nous trouvons un accéléromètre, une boussole, un gyroscope et les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Du côté de la sécurité, le Galaxy A40 propose un lecteur d’empreintes digitales placé dans son dos.
Ce dernier est très rapide et très efficace.
Le smartphone peut également être déverrouillé via la technologie de reconnaissance faciale, mais cette dernière est un peu capricieuse.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,49 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un smartphone sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : une nouvelle surcouche Samsung

Le Galaxy A40 tourne sous la dernière version de l’OS de Google, à savoir Android Pie 9.
Un système d’exploitation qui est déjà en lui-même tout à fait complet, mais qui grâce au constructeur sud-coréen, gagne en style et en intuitivité.

En outre, nous nous retrouvons ici avec la nouvelle surcouche One UI 1.1 qui succède à TouchWiz et à Samsung Experience.

Les icônes ont été relookées et de nouveaux fonds d’écran/thèmes ont fait leur apparition.

Du côté applicatif, nous avons donc :


– des applications Microsoft telles que Office Mobile, One Drive et LinkedIn


– des applications Google telles que Gmail, Maps, YouTube, etc.
– des applications liées à des partenaires telles que Facebook et Spotify
– des applications Samsung telles que Game Launcher (une boutique de jeux), Thèmes, Samsung Health, etc.

On appréciera également quelques fonctions sympa comme la possibilité de dupliquer des applications à l’instar de la boîte mail, et ainsi pouvoir gérer votre messagerie pro et votre messagerie perso séparément.

Sur l’écran d’accueil le plus à gauche, on pourra installer Bixby, l’assistant “made in Samsung”.

Notez qu’il est également possible de masquer les 3 touches Android habituelles pour les remplacer par un système de gestures.
Et bonne note, on remarquera que les notifications apparaissent bien sur l’écran, près de l’encoche.

  • Système d’exploitation : Android Pie 9.0 | Surcouche : One UI 1.1

6. Usage : globalement satisfaisant

Bien évidemment, le Galaxy A40 est capable de lire des MP3, des vidéos, de surfer sur le Net, de jouer à des jeux 2D et 3D, et bien sûr de passer des appels et d’envoyer des SMS.

Mais aujourd’hui, il y a encore deux aspects qui permettent de différencier les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Disons-le tout de suite, pour ce qui est de la qualité photo, elle est bonne , que ce soit via le double capteur dorsal ou bien encore via le capteur frontal.

A l’arrière, nous pouvons compter sur un double APN de 16 mégapixels (f/1.7) + 5 mégapixels (f/2.2).
Ce dernier est un véritable capteur ultra grand-angle de 123°, ce qui est très rare à ce niveau de prix.

Sur les photos, on constate que le capteur grand-angle de 5 MP capte beaucoup moins de lumière, ce qui a pour effet de produire des clichés un peu sombres.

Notez que le capteur principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

Le capteur avant de 25 MP (f/2.0), permettant également de filmer en 1080p à 30 FPS, produit de beaux autoportraits.

En ce qui concerne l’autonomie, elle est tout à fait bonne.
Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, comptez 1,5 jour d’autonomie avant de devoir recharger votre smartphone.

Le Galaxy A40 est compatible avec la technologie de charge rapide 15 W.
Avec le chargeur présent dans la boîte, il aura fallu 1h40 à ce mobile pour passer de 0 à 100% de batterie.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 15% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est un peu mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Double appareil photo dorsal : 16 + 5 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 3100 mAh.

En conclusion : il conviendra au plus grand nombre

Le Samsung Galaxy A40 est proposé au prix raisonnable de 249 euros.

Pour ce tarif, nous avons droit à un smartphone au design plaisant, doté d’une belle qualité de fabrication et d’une excellente prise en main, due notamment à sa compacité et à ses bords d’écran très fins.

Son écran Super Amoled offre une très belle image, et grâce à de bons composants techniques ce smartphone accepte de faire tourner toutes les grosses applications et les gros jeux 3D disponibles sur le Play Store.

Enfin, côté photo ce Galaxy A40 tire son épingle du jeu et son autonomie est tout à fait bonne.

Le Samsung Galaxy A40 est un mobile qui conviendra au plus grand nombre, et je vous le recommande donc à l’achat.

  • Les plus : Qualité de fabrication, USB-C, mini-jack, NFC
  • Les moins : Pas de B28 en 4G LTE

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Le début de la vague de test de la gamme A 2019 (tellement il y a de modèles… et encore on ne les a pas tous)

    “Depuis la sortie du Galaxy A7, les smartphones Samsung de la gamme A font majoritairement appel au plastique.
    Ils ont également perdu leur certification IPxx.”
    Quel A7 ?
    Le gamme A a commencé par une bonne finition premium en aluminium dérivé du design du Galaxy Alpha en 2015.
    Puis est passé en 2016 en verre pour le dos avec toujours de l’aluminium pour le cadre/châssis avec un design encore plus soigné et très réussi.
    C’est en 2017 que ça a commencé à se gâter avec un changement de design tout en rondeur se rapprochant des série S. C’était encore du alu/verre avec l’ajout de la certification IPxx.
    2018 les A8 bien trop cher, les A6 sans intérêt.
    Et A7 2018 tout en plastique sans IPxx mais avec un bon rapport prestation/prix.
    Et là cette année ils nous sortent des A carrément différent (une rupture avec le design Samsung) qui sont d’ailleurs plus fabriqué par Samsung (mais Wintech il me semble) ce qui explique cela.
    Samsung était obligé de passer par là pour rester concurrentiel face aux chinois Huawei/Honor, Xiaomi entre autres qui poussent fort.
    Samsung décide d’ailleurs de supprimer la gamme J et d’étendre la gamme A sur des modèles entrée de gamme jusqu’à perdre leur atout 1ere l’écran Amoled.
    Pas sûre que ce soit une bonne stratégie.
    Il y a certains incohérences dans cette gamme A 2019 comme ce A40 qui est plus petit que le A30 par exemple.

    Je trouve que le rendu des reflets du dos n’est pas des plus réussi. D’autres fabriquants font bien mieux.

    Pourquoi lui avoir mis un capteur ultra grand angle aussi pourri que ça. Le 8 MP qui est déjà pas fameux aurait été préférable.

    “Le Galaxy A40 est compatible avec la technologie de charge rapide 15 W.”
    L’A5 2016 possédait la charge rapide de 18W à l’époque on pouvait appeler ça de la recharge rapide.
    Maintenant c’est dépassé on a du 25W sur le A70 du 40W voir plus chez la concurrence.

    L’autonomie est loin d’être excellent sur ce modèle réduit. Ces grands frères les A30, A50, A70 sont bien meilleur et pas qu’un peu.

    One UI est très réussi et je félicite Samsung de proposer sa dernière surcouche sur sa gamme A aussi (pas tous les fabriquants le font)

    Son seul argument c’est qu’il est plus compact des A 2019 avec le A20e.

  2. Christophe Richelet

    Bonjour
    Moi je suis dégoûté du tel
    Les photos anciennes ou celles que je prend avec l a40 sont rognées…alors je vois pas l intérêt d avoir double photo si mes photos sont réduites sur les bords extérieur de moitié je vais chez base on m en voie sur les forums de discussions
    Si vous avez une solution ce serait cool
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *