Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy A23 : faut-il l’acheter?

Test du Samsung Galaxy A23 : faut-il l’acheter?

La gamme Galaxy A génère une très grosse partie des ventes globales de smartphones de Samsung.
Le constructeur sud-coréen l’a bien compris et la met régulièrement à jour.

Samsung a récemment mis sur le marché européen le Galaxy A23 5G, un appareil de fin d’entrée de gamme que l’on peut se procurer en ce milieu du mois d’octobre 2022 aux environs de 270 euros dans sa version de 64Go.

Cependant si la présence d’une connexion 5G n’est pas indispensable pour vous, vous pouvez toujours opter pour le Galaxy A23 en version 4G.
C’est ce dernier (SM-A235F/DS) que j’ai passé pour vous sous la loupe de TFP, dans sa déclinaison de 4Go de RAM + 128Go de ROM.

Mais que vaut ce Samsung Galaxy A23, et surtout est-ce que je vous le recommande à l’achat?
Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement les lignes qui suivent.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : dans la continuité

Sans surprise, le design de notre smartphone ressemble à celui des Galaxy A33 et Galaxy A53. Il est donc difficile de le différencier au premier coup d’oeil.

Bien que le Galaxy A23 opte pour pour un revêtement en polycarbonate brillant, les finitions sont plutôt réussies.

L’écran de 6,6 pouces occupe 82,77% de la face avant et laisse entrevoir une encoche en forme de goutte d’eau (Infinity-V) servant à accueillir la caméra frontale.
Il est protégé par une vitre Corning Gorilla 5.

L’afficheur est surmonté des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
On relèvera l’absence de LED de notifications.

La tranche supérieure du terminal fait place à un micro d’ambiance, alors que la tranche basse est plus densément occupée par une prise mini-jack, par une entrée micro primaire, par un port USB-C et par la grille du haut-parleur.

Sur le flanc gauche, on trouve le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD).
Le côté droit est quant à lui occupé par la touche de volume et par le bouton d’alimentation, lequel intègre un lecteur d’empreintes digitales.

Si on retourne le téléphone, on remarque dans le coin supérieur gauche un module photo de forme rectangulaire formant une butte.
Celui-ci comporte 4 capteurs ainsi qu’un flash LED.
Plus bas, on note la présence de la marque Samsung.

Le Samsung Galaxy A23 est disponible en 3 coloris : Noir, Blanc et Bleu pâle.
C’est cette dernière couleur qui habille notre appareil de test.

2. Image et son : un grand écran Full HD

Le savoir-faire de Samsung en matière d’écran n’est plus à démontrer.
Cependant, les modèles les plus abordables ne sont pas toujours spécialement bien lotis.

Alors que les Galaxy A53 et Galaxy A33 profitent d’un écran de technologie AMOLED, le Galaxy A23 doit se contenter d’un écran LCD qui affiche quand même une résolution Full HD+ (1080 x 2408 pixels) au format 20:9.

La bonne nouvelle, c’est que l’afficheur du Galaxy A23 bénéficie d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz.
Il est possible de choisir entre un taux de 60 Hz ou un taux de 90 Hz.

Avec une luminosité mesurée à 595 nits il est possible de consulter sans problème l’écran de son smartphone en extérieur.

Le constructeur sud-coréen ne propose pas ici de modes de calibration différents.
Samsung réserve cette option à ses smartphones les plus onéreux.
On se retrouve avec un Delta E de 3,6, ce qui est très correct pour ce type d’appareil.

En ce qui concerne le son, le haut-parleur principal situé sur la tranche basse du terminal délivre un son clair et puissant (123 db constatés à la sortie).

La qualité de la prise mini-jack offre la possibilité de profiter de la qualité de vos morceaux préférés.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,6 pouces (LCD) avec une résolution de 1080 x 2048 pixels, soit donc une densité de 404 pixels par pouce
  • Son : Prise mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique.

3. Performances : une puissance suffisante

Si le Samsung Galaxy A23 5G est équipé d’un SoC Qualcomm Snapdragon 695 5G, le fabricant sud-coréen l’à ici remplacé par un processeur Snapdragon 680 gravé en 6 nm.

Ce dernier est ici accompagné de 4Go de RAM et d’un GPU Adreno 610.

Comme le prouvent les scores de près de 240.000 points sur Antutu, de 298 points sur Geekbench 5 en single-core et de 1585 points en multi-core, notre appareil de test est tout à fait capable de faire fonctionner la plupart des grosses applications et des jeux 3D du moment.
N’espérez cependant pas faire tourner Genshin Impact ou Fortnite.
Pour jouer aux autres gros jeux 3D dans de bonnes conditions, il faudra la plupart du temps réduire la qualité graphique.

Pour le stockage, sur les 128Go annoncés, seuls 107Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Cependant, cette mémoire pourra facilement être étendue par l’ajout d’une carte micro SD (+1To), et ce sans devoir sacrifier l’un des deux emplacements nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v9.4.8): 238.919 points |
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 680 (4 x 2,4GHz + 4 x 1,9GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Adreno 610
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 107Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : La 4G LTE au programme

Samsung a récemment lancé en Europe le Galaxy A23 5G. L’absence de cette connexion sur notre appareil de test n’est donc pas un défaut, c’est un choix.

On a donc ici de la 4G de catégorie 13 comportant toutes les bandes nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

Evidemment, on a également de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le Samsung Galaxy A23 propose toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.0), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port USB-C (OTG), une prise mini-jack, deux emplacements nano SIM, un slot micro SD, mais également une puce NFC (suivant les différents marchés), notamment utile pour les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 56 secondes à note mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (15 satellites).

Au niveau des sensors, le Galaxy A23 dispose d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope ainsi que des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été laissée de côté, puisque ce smartphone peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton d’alimentation.
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,36 W/kg à la tête. C’est un très bon score pour un smartphone d’entrée de gamme sorti en 2022.

5. Système d’exploitation : un duo qui fonctionne

Le Samsung Galaxy A23 profite d’Android 12, un système sur lequel le constructeur a ajouté son interface maison One UI 4.1.

Parmi les fonctions habituelles, on peut compter sur un tiroir d’applications, sur un mode sombre, sur une barre latérale de raccourcis et sur la possibilité de remplacer les 3 touches Android par un système de gestes.

Parmi les applications proposées par le fabricant, on a notamment le pack des G-Apps (Gmail, Chrome, YouTube, etc.), des applications Samsung comme Game Launcher et Samsung Notes, des applications Microsoft (OneDrive, Outlook et Linkedin), mais également des applications liées à des partenaires comme Netflix et Facebook.

  • Système d’exploitation : Android 12 | Surcouche : One UI 4.1

6. Usage : une belle autonomie

Je ne vous apprends rien si je vous dis que que le Samsung Galaxy A23 est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de jouer à des gros jeux 3D, etc.

Mais même en 2022, il y a encore deux points sur lesquels les smartphones peuvent se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

En général, la photo n’est pas le point fort des appareils d’entrée de gamme.
Cependant, le Galaxy A23 ne s’en sort pas trop mal dans ce domaine.

La partie photo arrière est assurée par 4 capteurs : un objectif principal grand angle de 50 mégapixels ouvrant à f/1.8, un objectif ultra grand angle (123°) de 5 MP ouvrant à f/2.2, un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4 et un capteur de profondeur de 2 MP ouvrant également à f/2.4.

Le capteur principal de 50 MP bénéficie d’une stabilisation optique.
Il utilise la technologie du pixel-binning qui permet de fusionner quatre pixels en un afin de capturer davantage de lumière.
Le Galaxy A23 produit donc par défaut des photos en 12,5 mégapixels.

De jour, l’objectif principal s’en sort plutôt bien et livre des clichés assez homogènes bénéficiant d’une teinte plutôt flatteuse.

Lorsque la lumière vient à manquer, les résultats se gâtent sérieusement.
Le Galaxy A23 voit son niveau de détails chuter drastiquement et le lissage numérique est beaucoup trop prononcé.

Dans un environnement lumineux, le mode 50 MP permet de récupérer un peu plus de détails. Cependant, ce n’est pas assez probant pour l’utiliser constamment, et par la même occasion encombrer la mémoire du smartphone.

Les performances de l’objectif ultra grand angle sont loin d’égaler celles du capteur principal.
Même en pleine journée, le niveau de détail est trop faible et la teinte générale de l’image est un peu fade.

Comme bien souvent sur ce type de smartphone, l’objectif macro ne fait pas de miracle.
Il fait plutôt de la figuration.

C’est un capteur photo grand angle de 8 mégapixels ouvrant à f/2.2 qui équipe la partie avant de ce Samsung Galaxy A23.
L’objectif produit des autoportraits corrects. Les clichés manquent un peu de détails, mais la colorimétrie est naturelle.

Le Galaxy A23 est capable de filmer en 1080p à 30 FPS. Les résultats sont plutôt convaincants.

Les modèles les plus abordables de la gamme A sont connus pour être particulièrement endurants. Ce Galaxy A23 ne déroge pas à la règle.
Il est équipé d’une batterie de 5000 mAh supportant la charge rapide de 25 W.

Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, notre smartphone de test a tenu 2 jours avant de demander à être rechargé.
Avec un chargeur et un câble compatibles, il aura fallu 1 heure 50 à notre Galaxy A23 pour passer de 1 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran à 90 Hz) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie.

  • Appareil photo dorsal :  50 MP + 5 MP + 2 MP + 2 MP
  • Appareil photo frontal : 8 MP
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : économisez 50 euros

Si disposer d’un smartphone avec une connexion 5G n’est pas indispensable pour vous, mais si vous désirez malgré tout disposer d’une puissance suffisante pour faire fonctionner des grosses applications et des jeux 3D, le Samsung Galaxy A23 devrait vous convenir.

Cela vous évitera de dépenser 50 euros de plus pour la version 5G.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *