Accueil » Tests - Samsung » Test du Samsung Galaxy A12 : classe éco

Test du Samsung Galaxy A12 : classe éco

En 2014, on pouvait lire les phrases suivantes dans un magazine consacré aux mobiles : « Annoncée depuis des années par des esprits sans doute plus avides de sensationnalisme que d’analyse, l’invasion chinoise du marché des smartphones semble avoir un peu de mal à l’allumage. Les chiffres de vente en France et dans les autres marchés matures l’attestent : les constructeurs traditionnels trustent toujours les premières places.
Pour autant, ces marques « premium » organisent leur résistance et développent toutes une offre d’entrée de gamme ».

Aujourd’hui en 2021, la situation a bien changé et plusieurs constructeurs chinois sont très bien implantés en Europe, mais également sur d’autres continents.

Cependant, Samsung est toujours bien présent sur le segment de l’entrée de gamme par le biais de sa série A, et cela n’est certainement pas prêt de s’arrêter.
Le fabricant sud-coréen a toujours ses adeptes et la gamme A se vend très bien, et cela parce que Samsung est une marque qui rassure de nombreux consommateurs.

Le Samsung Galaxy A12 que je vous présente aujourd’hui existe en deux versions : 64Go et 128Go.
C’est la première citée qui fait l’objet de ce test et que l’on peut acquérir en ce milieu du mois de mars 2021 au prix de 159 euros.
Cependant, pour être certain de payer ce Samsung Galaxy A12 au meilleur prix, je vous engage à consulter notre très bon comparateur de prix.

Pour savoir si ce smartphone d’entrée de gamme vaut le coup, je vous invite a lire attentivement cet article de test.

PrixtelPrixtel est le seul opérateur mobile à proposer des forfaits qui s’adaptent, chaque mois, à votre consommation.
Et, service unique en France, c’est vous qui choisissez le réseau, entre Orange ou SFR, qui sera utilisé sur votre ligne mobile.
Les forfaits sont sans engagement et disponibles à partir de 2€/mois.
Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

1. Esthétique : une finition convaincante

Le premier contact avec le Galaxy A12 est très positif.

S’il ne faut pas y voir une quelconque innovation en matière de design, c’est du classique avec des lignes douces directement inspirées de certains autres modèles de la gamme A, et plus particulièrement du Galaxy A42 5G, la qualité de fabrication est excellente.

Le polycarmonate au toucher doux et satiné est de bonne facture et aucun craquement suspect n’est à constater.
La construction semble robuste et la prise en main de l’appareil est des plus agréables, et cela malgré les dimensions généreuses.

L’exemplaire de test est de couleur blanche, mais vous pourrez également opter pour du noir ou du bleu.

Sur la face arrière texturée sur ses trois quarts supérieurs, on remarque dans le coin supérieur gauche un module photo de forme carrée comportant 4 capteurs.
Sous celui-ci, prend place le flash LED.

Plus bas, on note la présence de la marque Samsung, du logo CE et du logo poubelle.

La face avant est occupée à 83,7% par un écran Infinity-V de 6,5 pouces protégé par une vitre au profil 2.5D.
Celui-ci est surmonté d’un écouteur, d’un objectif photo et des capteurs de luminosité et de proximité. Pas de LED de notifications donc.

Sur la gauche du téléphone vous trouverez le tiroir SIM/micro SD. Vous pourrez ainsi insérer 2 nano SIM + 1 micro SD, le tiercé gagnant sans compromis!

La touche de volume et le bouton d’allumage prennent place sur le flanc droit.
Le dernier cité fait également office de lecteur d’empreintes digitales.

La tranche supérieure accueille une entrée micro secondaire, tandis qu’à l’opposé on note la présence d’une prise mini-jack, de l’entrée micro primaire, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur.

  • Dimensions : 164,0 mm de long x 75,8 mm de large x 8,9 mm d’épaisseur | Poids : 205 grammes

2. Image et son : un écran convaincant

L’écran PLS LCD de 6,5 pouces au format 20:9 affiche une résolution HD+ et présente une densité de 264 pixels par pouce.

Les couleurs sont belles, mais le contraste est moyen. Ceci dit, rien de catastrophique!
On regrettera que la température des couleurs ne puisse pas être réglée, mais heureusement Samsung a opéré une calibration très satisfaisante.

Les angles de vision sont largement ouverts.

Avec 450 nits mesurés, l’écran offre une bonne luminosité qui permettra de consulter sans problème son mobile en extérieur.

Au final, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran de ce Galaxy A12.

Le haut-parleur principal diffuse un son puissant (105 db constatés à la sortie) mais très écrasé.

La tranche inférieure du téléphone comporte un port mini-jack de qualité correcte.
L’écoute au casque reste très agréable, d’autant plus qu’on dispose de la fonction Dolby Atmos.

En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,5 pouces (PLS) avec une résolution de 720 x 1600 pixels, soit donc une densité de 264 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : un smartphone fluide

Pour parvenir à garder un prix « très raisonnable », le constructeur a dû consentir à quelques sacrifices. Le processeur est ici un Helio P35 de chez Mediatek.
Ce dernier est associé à 4Go de RAM et à un circuit graphique PowerVR GE8320.

Malgré tout, le Galaxy A12 se montre plutôt réactif et agréable à utiliser.
Certes, on constatera des ralentissements sur les gros jeux 3D, mais pour une utilisation basique (messagerie, réseaux sociaux, quelques photos, vidéos, MP3, etc.), ce smartphone sud-coréen accomplit son travail.

Avec l’exemplaire de test qui m’a été confié, j’ai mesuré un score de 114.000 points sur Antutu et un score de 337 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).

Pour le stockage, des 64Go internes, il ne reste que 47,7Go disponibles pour l’utilisateur.
Cependant, une carte micro SD pourra facilement être ajoutée afin d’élargir cette mémoire de stockage (+1To).

  • Antutu Benchmark (v8.5.6) : 114.082 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 337 points
  • Processeur : 8 coeurs Mediatek Helio P35 gravé en 12 nm (4 x 2,35GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8320
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 47,7Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : où est le Nord?

La section radio du Galaxy A12 se compose notamment d’un modem 4G (Vo)LTE (de catégorie 7 en UL et de catégorie 13 en DL) intégrant toutes les bandes nécessaires à une utilisation totale en France, et plus largement en Europe.

Bien entendu, on a également de la 2G et de la 3G.

La référence SM-A125F/DSN imprimée sur la boîte nous indique que le Galaxy A12 de test possède deux emplacements SIM et une puce NFC.
Le NFC, c’est bien pour les paiements sans contact. Par contre ce qui l’est beaucoup moins, c’est l’absence de la boussole et du gyroscope.

Sinon, au niveau des sensors on a quand même droit à un accéléromètre, à un compteur de pas et aux habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été oubliée, puisque le Galaxy A12 peut être déverrouillé soit par le face-unlock (reconnaissance faciale), soit via le capteur d’empreintes digitales intégré au bouton d’allumage.
Dans les deux cas, c’est plutôt rapide et efficace.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le Galaxy A12 propose aussi la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.0), le Wi-Fi (b/g/n), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, un port USB-C (OTG), la radio FM, un port mini-jack, etc.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 6 secondes au mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (8 satellites).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,673 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un smartphone d’entrée de gamme sorti en 2021..

5. Système d’exploitation : un duo qui fonctionne

Le Galaxy A12 n’a pas encore droit à One UI 3 basé sur Android 11.
Pour cela, il faudra au moins patienter jusqu’au mois de juillet 2021.
Pour l’instant, notre smartphone de test est animé par le couple One UI 2.5 – Android 10.

Cela n’empêche pas ce Galaxy A12 d’être une bonne interface logicielle au quotidien.
Celle-ci propose également de nombreuses options de personnalisation, telles que des fonds d’écran, le choix entre un mode clair ou un mode sombre, ou encore le choix entre une présentation avec ou sans tiroir des applications.

A part quelques applications Microsoft et la présence du Galaxy Store, on n’est pas assailli d’applications indésirables.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Surcouche : One UI 2.5

6. Usage : là où on ne l’attend pas

Bien qu’il s’agisse d’un smartphone d’entrée de gamme, le Galaxy A12 est tout à fait capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de faire de la naviguation GPS, de jouer à des jeux 2D et 3D pas trop gourmands, etc.

Mais même en 2021, il y a encore deux points sur lesquels les smartphones parviennent à se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière de ce mobile, on trouve un module photo intégrant 4 capteurs : un objectif principal de 48 MP ouvrant à f/2.0, un objectif ultra grand angle de 5 MP ouvrant à f/2.2, un capteur de profondeur de 2 MP ouvrant à f/2.4 et un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4.

Malgré le positionnement entrée de gamme du smartphone, en plein jour l’objectif principal offre des clichés de bonne qualité dotés d’une belle colorimétrie.
Les photos profitent d’un agréable contraste qui fait correctement ressortir les couleurs sans trop les saturer.
C’est un bon point sur lequel on n’attendait pas forcément ce Galaxy A12.

Dans de bonnes conditions de luminosité, l’ultra grand angle produit des photos tout à fait correctes, même si une perte de détails est à signaler.
Ce capteur tombe également dans le piège de la distorsion optique.

De nuit le terminal peine clairement à convaincre, avec la présence d’un bruit numérique marqué et une mauvaise gestion des fortes sources lumineuses.
A noter également qu’aucun mode Nuit n’a été ajouté dans les fonctionnalités de l’application photo.

Pas de surprise avec l’objectif macro, qui se montre aussi inutile qu’inefficace.
Cette option n’est ici qu’un gadget photographique.

Le mode Portrait donne des résultats honorables.

A l’avant, on peut compter sur un objectif de 8 mégapixels ouvrant à f/2.2.
Les autoportraits sont à la hauteur des 8 MP : corrects sans être exceptionnels.

Enfin, sachez que l’objectif principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

Le Galaxy A12 intègre une batterie de 5000 mAh qui, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, offrira une confortable autonomie de 2 jours.
Vu les performances limitées de ce smartphone, j’attendais encore un petit peu plus, mais c’est déjà très bien!

La batterie du Galaxy A12 supporte la charge rapide de 15 W.
Avec le chargeur compatible fourni dans le packaging, une charge complète aura demandé environ 2 heures 10.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Quadruple appareil photo dorsal avec autofocus :  48 MP + 5 MP + 2 MP + 2 MP.
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : une expérience globale satisfaisante

A l’inverse de ses concurrents chinois, Samsung ne cherche pas ici à offrir le meilleur rapport prix-performance. Le constructeur sud-coréen mise plutôt sur l’expérience globale en elle-même, et on peut dire que c’est plutôt réussi.

Si vous cherchez un smartphone pas trop cher, présentant un beau design, doté d’un bel écran, offrant une bonne autonomie et capable de réaliser de belles photos, ce Samsung Galaxy A12 pourra vous convenir sans problème.

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test de l’Asus Zenfone 8 : le retour du compact

Les smartphones ont des écrans de plus en plus grands. La frontière entre les tablettes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *