Accueil » Diverses marques » Test du Redmi Note 7 by Xiaomi : un excellent compromis

Test du Redmi Note 7 by Xiaomi : un excellent compromis

Pour cette année 2019, Xiaomi a séparé sa gamme Redmi du reste de sa production pour en faire une marque à part entière.
Cette dernière est composée de smartphones d’entrée et de milieu de gamme.

Après ses très réussis Redmi Note 5 et Redmi Note 6 Pro, la désormais célèbre marque venue de l’Empire du Milieu nous propose maintenant son Redmi Note 7 by Xiaomi.

Le nouveau venu se décline en 3 versions mémoire différentes : 3Go de RAM + 32Go de ROM, 4Go de RAM + 64Go de ROM et 4Go de RAM + 128Go de ROM.
C’est la première configuration citée qui fait l’objet de ce test, un mobile qui est vendu en ce milieu du mois d’avril 2019 au prix public officiel de 199,90 euros TTC.

Mais que nous propose ce Redmi Note 7 pour moins de 200 euros?
C’est ce que nous allons voir ensemble.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un mobile qui présente bien

Même si son design n’est pas vraiment original, le Redmi Note 7 est un appareil qui présente bien.

Il fait appel à du verre Corning Gorilla Glass 5, à l’avant comme à l’arrière.
Les contours sont en plastique laqué et le terminal bénéficie d’une qualité de fabrication exemplaire.

La prise en main est bonne, mais le mobile s’avère relativement glissant.
On remerciera au passage Xiaomi d’avoir inséré une coque arrière en silicone transparent dans le packaging, surtout que la version noire utilisée pour notre test est un véritable aimant pour les traces de doigts.

Heureusement, ce Redmi Note 7 existe également en Bleu et en Twilight Gold, deux couleurs moins propices à attirer les mêmes traces de doigts.

La face avant est occupée à hauteur de 81,4% par un écran 2.5D “waterdrop” de 6,3 pouces.
Ce dernier est surmonté d’un écouteur, des capteurs de luminosité/proximité et d’une caméra frontale.
Une LED de notifications prend place au bas de l’afficheur.
Ici, pas de touches sensitives Android. Celles-ci étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Retournons le mobile pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo à deux capteurs placé à la verticale.
Ce dernier est accompagné d’un flash dual-LED et de la mention “48 MP AI dual camera”.
Plus bas, un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire, la marque Redmi by Xiaomi et le logo de certification CE.

Sur la tranche supérieure on retrouve un port infrarouge, un port mini-jack ainsi qu’un micro d’ambiance.

A l’opposé, on note la présence d’un port USB-C bordé de deux grilles : celle de gauche cache l’entrée micro primaire, alors que celle de droite protège le haut-parleur.

Le flanc gauche accueille le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), tandis que le côté droit fait place à la touche de volume et au bouton d’allumage.

  • Dimensions : 159,2 mm de long x 75,2 mm de large x 8,1 mm d’épaisseur | Poids : 186 grammes

2. Image et son : un grand écran, une image nette

Un des nombreux bons points forts de ce Redmi Note 7 réside dans son grand écran à encoche en forme de U.

Ce dernier offre une image de grande diagonale (6,3 pouces), le tout avec une résolution Full HD+, ce qui permet par conséquent d’obtenir une image nette.
Car avec bien plus de 300 pixels par pouce (ce que l’on juge le minimum pour ne pas voir les pixels à l’oeil nu), cet écran tendance au format 19.5:9 propose une densité tout à fait remarquable, et par conséquent une image très plaisante à regarder.

En outre la luminosité est élevée, et avec les 510 cd/m² mesurés par nos soins on pourra sans problème consulter son mobile en extérieur.

Pour ce qui est du son, celui restitué par l’écouteur est tout à fait décent (aucun reproche à effectuer, loin de là), et c’est exactement la même chose pour le mini-jack.
Quant au haut-parleur, il permet d’obtenir un son très puissant (121 db constatés à la sortie) et plutôt clair.

  • Ecran : 6,3 pouces (LTPS) avec une résolution de 1080 x 2340 pixels, soit donc une densité de 409 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : belles performances pour le prix

Sans être un processeur dernier cri, le Snapdragon 660 qui équipe notre smartphone offre toujours de belles performances.

Cela s’est vérifié en lançant nos deux principaux benchmarks.
Face à Antutu, notre Redmi Note 7 a obtenu un score de près de 143.400 points, alors qu’il a obtenu un score maximum sur 3D Mark (Ice Storm Extreme).

Accompagné de 3Go de RAM, le SoC 8 cœurs  permet de jouer à tous les gros jeux 3D du moment tels que PUBG Mobile.
Ce dernier s’est ici lancé en performances graphiques moyennes.

En ce qui concerne la mémoire de stockage, notez que sur les 32Go revendiqués par la marque, 21,3Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Fort heureusement, une carte micro SD (+256Go) pourra facilement être installée mais elle viendra alors occuper l’emplacement SIM 2.

  • Antutu Benchmark (v7.1.7) : 143.364 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 1352 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 660 (4 x 2,2GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Adreno 512
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 21,3Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète, comme toujours chez Xiaomi

Notre Redmi Note 7 étant ici dans sa version “globale”, son usage total en Europe ne posera aucun problème.

On dispose donc ici d’une connexion 4G LTE de catégorie 18 (1,2Gbps en download) qui dispose bien des fréquences B1, B3, B7 et B20, mais pas de la B28, la bande des 700 MHz.

En toute logique, d’autres connexions sont également présentes : Bluetooth (5.0), WiFi (a/b/g/n/ac), (A)GPS/Glonass/BDS, un port USB-C (OTG), un port mini-jack, 2 emplacements nano SIM, un port IR, un slot micro SD, de la radio FM, etc.

Pour ce qui est des accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 10 secondes à ce smartphone avant d’obtenir un premier fixe (14 satellites).

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, une boussole, un gyroscope et  sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Ce smartphone chinois est également doté d’un lecteur d’empreintes digitales placé à l’arrière. Et il faut reconnaître que ce dernier est efficace et qu’il tombe instinctivement sous l’index (en tous cas en ce qui me concerne).
Le terminal peut aussi être déverrouillé via la technologie de reconnaissance faciale, et là aussi, le résultat est concluent.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,591 W/kg. C’est un score satisfaisant pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : un Android relooké

Comme c’est souvent le cas sur un smartphone Xiaomi, on retrouve ici la surcouche maison, à savoir MIUI.
Depuis le mois de novembre 2018, ce fork a été mis à jour en version 10.

Le Redmi Note 7 qui fait l’objet de cet article de test embarque quant à lui MIUI dans sa version 10.2.

Cette surcouche apporte son lot de modifications de design (fonds d’écran, icônes, etc.), mais aussi ergonomiques (absence de profondeur de navigation).

On trouve également une série d’applications propres à la marque, telles que :
– Musique : un lecteur MP3 façon Xiaomi
– Enregistreur d’écran : permet d’enregistrer ce qui est affiché, comme par exemple une session de gaming
– Mi Vidéo : un lecteur de vidéos Xiaomi
– Télécommande : pour utiliser son smartphone comme télécommande (TV, lecteur DVD, etc.)
– etc.

A côté de cela, on a droit à quelques applications liées à des partenaires tels que Facebook, Booking ou encore Polaris Office.

On notera au passage qu’un système de gestures pourra se substituer aux 3 touches tactiles Android.

  • Système d’exploitation : Android Pie 9 | Surcouche : MIUI 10.2

6. Usage : de très belles photos et une bonne autonomie

Clairement, ce Redmi Note 7 est un smartphone “bon à tout faire” et qui excelle sur certains points.

Ce mobile est notamment destiné aux usages multimédia, mais pas que.
Il permet aussi de passer/recevoir des appels, d’envoyer des SMS et des emails, consulter des pages Internet, utiliser un logiciel de navigation GPS, etc.

Or, 2 autres aspects permettent à ce mobile de se distinguer de la concurrence : d’une part la qualité photo, et d’autre part l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, elle est d’un très bon niveau. Bluffante même si on prend en compte le prix de ce smartphone.

A l’arrière, notre Redmi Note 7 embarque un double capteur photo de 48 + 5 mégapixels, le premier ouvrant à f/1.8 et le second ouvrant à f/2.4. Ce dernier servant à gérer notamment la profondeur de champ.

Il est important de préciser que Xiaomi a ici choisi le capteur Samsung GM1 et non le Sony IMX586 utilisé sur le Mi 9, lui aussi de 48 mégapixels.
Ce choix est important, car dans les faits, le Samsung GM1 ne produit que des images de 12 MP.
Le Redmi Note 7 fait en effet de l’interpolation par groupe de 4 pixels (pixel-bining), ce qui explique la différence entre le capteur vendu comme du 48 mégapixels et les clichés de 12 MP produits.
Et dernier point, pour bénéficier des 48 MP il faudra absolument passer par le mode Pro de l’application photo.

Comme déjà dit plus haut, en plein jour ou lorsque la luminosité est suffisante, le capteur photo principal produit de très bons résultats.
On a une bonne gestion de la dynamique, des couleurs vives (mais conformes à la réalité), et un beau piqué.

Il est évident que de nuit, la situation se complique.
Ceci dit, le Redmi Note 7 est quand même capable de produire des photos qui conservent pas mal de détails.

Notez que le capteur photo principal est capable de filmer en 1080p à 30, 60 et 120 FPS.

A l’avant, on retrouve un capteur de 13 mégapixels ouvrant à f/2.2. De quoi réaliser de beaux autoportraits.

Pour ce qui est de l’autonomie, la batterie de 4000 mAh conjuguée à une gestion de la gourmandise énergétique, permet à ce mobile d’atteindre les 2 jours d’utilisation (dans le cadre d’un usage mixte raisonnable) avant de demander à être rechargé.

On apprécie également que ce Redmi Note 7 soit doté de la recharge rapide Quick Charge 4, et plus précisément de la recharge 9V-2A (18W).
Cependant, le constructeur fournit dans la boîte un “simple” chargeur 5V-2A compatible Quick Charge 3.0.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Double appareil photo dorsal :  48 + 5 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 4000 mAh.

En conclusion : pourquoi payer plus cher?

Encore une fois, Xiaomi a fait très fort.
Dans le segment du milieu de gamme, ce Redmi Note 7 est tout simplement le meilleur rapport Qualité-Prix-Performances du moment. Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas mieux.

Nous avons ici droit à un smartphone à la qualité de fabrication irréprochable, doté d’un très bel écran et offrant de belles performances.
Et pour ne rien gâcher, le Redmi Note 7 est un très bon photophone offrant une très bonne autonomie.

Alors, moi je dis OUI! Ne réfléchissez plus, achetez-le.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

2 commentaire

  1. pour le prix y a pas mieux je le confirme !

  2. C’est simple avec cette génération 7, Xiaomi par l’intermédiaire de sa nouvelle marque Redmi a fait très fort… peut être même trop fort (pour le reste des phones de la gamme et les prochains).

    On a de belle proposition depuis l’entre de gamme jusqu’à le moyen haut de gamme.
    – Redmi 7
    – Redmi Note 7
    – Redmi Note 7 Pro

    Avec un gap à chaque modèle comme par exemple sur la photo
    du 12 MP sur le Redmi 7,
    du 12 MP interpolation 48 MP (Samsung GM1) sur le Redmi Note 7,
    du vrai 48 MP (Sony IMX586) sur le Redmi 7 Pro
    https://sparrowsnews.com/2019/01/07/difference-in-sony-imx586-vs-samsung-gm1-48mp-sensor-explained-by-honor-general-product-manager-xiong-junmin/amp/
    Redmi Note 7 Pro qui est malheureusement pas disponible chez nous

    Je conseille d’acheter la version 64 Go du Redmi Note 7 qui lui possède 4 Go de RAM pour à peine plus cher.

    PS : Ce qui est dérangeant chez Xiaomi c’est cette non gestion des notifications depuis l’encoche. Vivement qu’ils corrigent ce problème (ils l’ont indiqué que ça sera fait dans la prochaine grosse MAJ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *