Accueil » Tests - autres marques » Test du Redmi Go by Xiaomi : retour à la base

Test du Redmi Go by Xiaomi : retour à la base

Le Redmi Go est le plus “entrée de gamme” de la série de smartphones proposée par Xiaomi.
Nous pouvons même le qualifier de “low cost” puisqu’il est commercialisé en Europe à moins de 100 euros.

En France, vous le retrouverez à 99,99 euros TTC dans sa version de 16Go, alors qu’en Belgique la version de 8Go est vendue au prix de 79,99 TTC.
C’est de cette dernière déclinaison dont il est question dans cet article de test.

La particularité de ce Redmi Go est, comme son nom l’indique, de tourner sous Android Go, une version allégée de l’OS développée par Google pour des smartphones de 1Go de mémoire vive.

Forcément à moins de 80 euros, il faudra faire des concessions.
De ce fait, les avis de mes confrères testeurs sur ce Redmi Go sont plutôt partagés.
Mais personnellement, qu’en ai-je pensé? C’est ce que nous allons voir ensemble tout au long de cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un look sympa

Même si nous sommes ici en présence d’un smartphone premier prix, on peut affirmer que le Redmi Go est un appareil qui présente bien.
De plus, sa qualité de fabrication est très bonne et sa prise en main est excellente.

Le terminal aux dimensions raisonnables est proposé avec un boîtier en polycarbonate peint en noir ou en bleu métallisé, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

La face avant est occupée à hauteur de 70,25% par un écran de 5 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 3.
Il est surmonté d’un écouteur, des habituels capteurs de luminosité/proximité et d’une caméra frontale.
Sous l’afficheur, nous retrouvons les 3 touches Android (pas rétroéclairées) Multitâche, Home et Retour.
Pas de LED de notifications donc.

Retournons le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un capteur photo de forme circulaire accompagné d’un flash LED.
Plus bas, le logo Xiaomi (mi) et le logo de certification CE.
Curieusement, aucun marquage Redmi n’est présent sur le mobile!!!

Le flanc gauche du terminal est occupé par 2 tiroirs. Le premier peut accueillir une nano SIM, alors que le second peut accueillir une nano SIM + 1 micro SD.

Le côté droit sert quant à lui de terre d’asile à la touche de volume et au bouton d’allumage.

Sur la tranche supérieure, on retrouve un port mini-jack ainsi qu’un micro d’ambiance.
A l’opposé, on note la présence d’une entrée micro primaire, d’un port micro USB et de la grille du haut-parleur.

  • Dimensions : 140,4 mm de long x 70,1 mm de large x 8,35 mm d’épaisseur | Poids : 137 grammes

2. Image et son : un écran tout à fait correct

Ici, pas d’écran au format 18:9 ou 19:9. On est sur un écran à l’ancienne au ratio 16:9, avec des bordures plutôt imposantes (quoique l’on a vu pire!).

Par contre, j’ai deux bonnes nouvelles à vous annoncer.
Cet afficheur est doté d’une résolution HD 720p, là où à ce prix ses concurrents proposent plutôt du QHD (540 x 960 pixels) et de plus, il est multitouch 10 points contrairement à la plupart des ses concurrents qui s’en tiennent à du 5 points et même à du 2 points.

Les couleurs sont belles, les contrastes sont bons et les angles de vue sont bien ouverts (merci l’IPS!).

La luminosité de 380 cd/m² permet de consulter sans problème son mobile en extérieur, mais en plein soleil c’est plus difficile. L’écran est fort sensible aux reflets.

Le haut-parleur principal placé sur la tranche inférieure du smartphone délivre un son clair et puissant (108 db constatés à la sortie).

L’écoute au casque est très agréable et en appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 5 pouces (IPS) avec une résolution de 1280 x 720 pixels, soit donc une densité de 296 ppp.
  • Son : mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : cohérentes

Qui dit smartphone premier prix, dit petit processeur.
Malgré tout, ce Redmi Go bénéficie d’un SoC 4 cœurs de chez Qualcomm, là où bon nombre de ses concurrents font appel à du Mediatek moins cher à l’achat.

Associé à 1Go de RAM, cela donne un score d’un peu plus de 3600 point sur 3D Mark (Ice Storm Extreme).
Malheureusement, je ne suis pas parvenu à installer Antutu Benchmark mais le Snapdragon 425 donne en général un score tournant aux alentours de 43.000 points sur la version 7.

Ceci dit, la navigation dans les bureaux et dans les différents menus est fluide.
Seul le passage d’une application à l’autre peut prendre quelques secondes si plusieurs applications tournent en tâche de fond. Il fondra donc penser à “tuer” régulièrement ces dernières.

De même le lancement de quelques grosses applications peut prendre quelques secondes.

Inutile d’essayer d’installer les gros jeux 3D du moment tels que PUBG Mobile.
Mieux vaut donc s’en tenir aux jeux 2D ou aux jeux 3D pas trop gourmands.
Personnellement, j’ai installé Real Racing 3 et j’ai pu y jouer sans constater de ralentissements particuliers.

Les 8Go de mémoire de stockage interne promis ne sont pas là, puisque 4,96Go seulement sont effectivement disponibles.
Une fois encore, le recours rapide à une carte mémoire micro SD s’avérera nécessaire.

  • 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 3612 points
  • Processeur : Quad-core Qualcomm Snapdragon 425 cadencé à 1,4GHz | Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : Adreno 308
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 4,96Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

Même s’il est vendu sous la barre des 80 euros, ce Redmi Go est doté d’une bonne connectivité.

Il est compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 4 VoLTE (150 Mbps en download) et intègre les bandes B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz).
Et bien sûr, on a de la 2G et de la 3G+.

Autre point intéressant, la présence de 2 emplacements pour cartes nano SIM qui permettra de gérer une ligne mobile professionnelle et une ligne mobile personnelle.

On retrouve également d’autres connexions tout à fait habituelles et indispensables telles que : le WiFi (b/g/n), le Bluetooth (4.1), le (A)GPS/Glonass/BDS, un port micro USB (OTG), un port micro SD (+128Go), un port mini-jack, de la radio FM, etc.

Les accroches réseaux sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 10 secondes à ce Redmi Go avant d’obtenir un premier fixe (6 satellites).

Et si l’on parle de capteurs, il faut regretter (mais cela se comprend à ce niveau de prix) l’absence de lecteur d’empreintes digitales et l’absence de reconnaissance faciale.

Mais rassurez-vous, on a quand même droit aux habituels capteurs de luminosité et de proximité, à un accéléromètre et à une boussole.
Par contre, pas de gyroscope!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,579 W/kg. C’est un bon score pour un mobile commercialisé en 2019.

5. Système d’exploitation : un OS allégé

Comme déjà évoqué au début de cet article, le Redmi Go tourne sous Android Go, une version allégée basée sur Android Oreo 8.1.
Cela permet au smartphone d’offrir une expérience utilisateur fluide grâce à des applications repensées pour optimiser les performance du terminal.

Nous avons donc ici des applications Google adaptées telles que : Gmail Go, Google Go, YouTube Go, et même Assistant Go.
L’application Facebook Lite est également de la partie.

La marque a ici appliqué une légère surcouche portant le nom de Mint Launcher.

Le tiroir des applications peut être déployé d’un geste du doigt partant du bas de l’écran vers le haut.

Parmi les fonctions sympa, on a la possibilité de lancer à tout moment l’application photo en exerçant un double appui court sur le bouton d’allumage.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 (Edition Go) | Surcouche : Mint Launcher

6. Usage : une belle autonomie

Si le Redmi Go est capable de satisfaire l’ensemble des missions attendues d’un smartphone moderne, il n’est certainement pas destiné à faire du gros jeu 3D.

Appels, SMS, emails, navigation interne, etc. sont autant de sujets sur lesquels rien n’est à craindre.

Reste qu’en 2019, il y a encore deux aspects qui permettent de différencier les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière du terminal on retrouve au APN de 8 mégapixels ouvrant à f/2.0 permettant de filmer en 1080p à 30 FPS.

Lorsque la luminosité est suffisante, la qualité des clichés offerte par ce capteur photo principal est étonnamment bonne pour un smartphone vendu sous la barre des 80 euros.
Bien entendu, lorsque la lumière vient à manquer les résultats se dégradent, mais c’est tout à fait normal.

Le capteur frontal de 5 mégapixels ouvrant à f/2.2 permet quant à lui de réaliser de beaux autoportraits.

Pour ce qui est de l’autonomie, elle est vraiment très bonne pour ce type de smartphone.
En effet, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, la batterie de 3000 mAh aura tenu 3 jours avant de demander à être rechargée.

N’attendez pas ici de charge rapide. Le chargeur présent dans le packaging est un 5V-1A.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura seulement consommé 8% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est nettement mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Appareil photo dorsal :  8 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : il ne m’a pas déçu

Il est clair que le Redmi Go ne conviendra pas aux plus geeks d’entre nous. Il se destine plutôt aux primo-accédants ou pour être un mobile d’appoint que vous placerez dans la boîte à gants de votre voiture.
Dans ce cas, je vous conseille de recharger l’appareil à fond et de le laisser dans sa boîte afin d’éviter de perdre l’extracteur de carte SIM/micro SD.

En conclusion de cette conclusion, je dirai que ce Redmi Go ne m’a nullement déçu, et Dieu seul sait si j’appréhendais de me retrouver face à un veau.

  • Les plus : Design sympa, qualité de fabrication, bonne autonomie
  • Les moins : Seulement 1Go de RAM

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Possédant un redmi 5a qui possède un 1go de RAM en plus, je suis sceptique au sujet de ce redmi go. Mon smartphone est leeennnttttt et ce depuis de nombreuses mises à jour mais surtout depuis le passage vers Oreo. Dur de croire que ce go soit un bon plan…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *