Accueil » Tests - Xiaomi » Test du Redmi 9T : une bonne affaire

Test du Redmi 9T : une bonne affaire

Le Redmi 9T est commercialisé en Europe depuis le 8 mars 2021 et il utilise la plateforme du POCO M3, un smartphone d’entrée de gamme déjà testé par Marco.

Le Redmi 9T est disponible en deux configurations mémoire : 4Go de RAM + 64Go de ROM à 169,90 euros et 4Go de RAM + 128Go de ROM à 199,90 euros.
C’est cette dernière déclinaison que je vous propose aujourd’hui en test.

Les prix annoncés sont les prix officiels, mais des promos sont régulièrement proposées.
Pour trouver le Redmi 9T au meilleur prix, je vous engage donc à consulter notre très bon comparateur de prix.

Le POCO M3 a été un coup de coeur pour Marco. En sera t’il de même pour moi avec ce Redmi 9T?
Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design agréable à l’oeil

En plus d’être agréable à l’oeil, le Redmi 9T est un appareil offrant une excellente prise en main, et ce malgré des dimensions plutôt généreuses.

Son boîtier en polycarbonate au dos texturé empêche au smartphone de glisser hors de la main.

Dans le coin supérieur droit, on note la présence d’un module photo de forme rectangulaire placé à la verticale. Il intègre 4 capteurs ainsi que les mentions « 48 MP » et « Super Quad Camera ».
Plus bas, la marque Redmi en grand et en creux, le logo de certification CE et le logo « poubelle ».

Le flanc gauche accueille le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD).
Sur le côté droit, on remarque la touche de volume ainsi que le bouton d’allumage.
Ce dernier accueille également le lecteur d’empreintes digitales.

Sur la tranche supérieure on trouve un port IR, le second haut-parleur, une prise mini-jack et l’entrée micro secondaire.
A l’opposé, on note la présence de l’entrée micro primaire, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur principal.

La face avant est occupée à hauteur de 83,4% par un écran waterdrop de 6,53 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 3 au profil 2.5D. Un film de protection est également posé en usine.

L’afficheur est surmonté par un écouteur, par la caméra frontale et par les capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, pas de LED de notifications.

Le Redmi 9T est proposé en plusieurs coloris : Twilight Blue, Carbone Gray, Ocean Green et Sunrise Orange. C’est cette dernière couleur qui habille notre exemplaire de test.

  • Dimensions : 162,3 mm de long x 77,3 mm de large x 9,6 mm d’épaisseur | Poids : 198 grammes

2. Image et son : un grand écran FHD+

Là où de nombreux constructeurs proposent encore pour ce prix des écrans HD+, Redmi a fait l’effort d’équiper son 9T d’un afficheur Full HD+.

L’écran Dot Display IPS LCD de 6,53 pouces présente un taux de rafraîchissement de 60 Hz.
Les couleurs sont belles, les contrastes sont bons et les angles de vision sont bien ouverts.

Avec 395 nits, sa luminosité est un peu juste.
Pour pouvoir consulter sans problème l’écran en extérieur, il faudra se rendre dans le menu des paramètres et activer le mode « Plein soleil ».

Grâce au ratio de 19.5:9 et aux deux haut-parleurs stéréo, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran de ce Redmi 9T.

Oui, vous avez bien lu « haut-parleurs » stéréo. Ils diffusent un son clair et puissant (96 db en haut et 115 db en bas constatés à la sortie.

De plus, le constucteur a eu la bonne idée de doter ce smartphone d’une prise mini-jack.
L’écoute au casque est d’ailleurs agréable.

L’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,53 pouces (IPS) avec une résolution de 1080 x 2340 pixels, soit donc une densité de 395 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique.

3. Performances : modestes mais suffisantes

Le Redmi 9T est animé par un SoC Qualcomm Snapdragon 662, accompagné de 4Go de RAM et d’un GPU Adreno 610.

Comme l’attestent les scores obtenus sur nos benchmarks habituels, ce smartphone d’entrée de gamme est tout à fait capable de faire fonctionner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D présents sur le Play Store.
Cependant, il faudra souvent accepter de réduire la qualité graphique au maximum.

Cette puce a également le mérite d’offrir une bonne fluidité au quotidien.

Pour le stockage, sur les 128Go ici annoncés il restera réellement 109Go disponibles pour l’utilisateur.
Pour notre plus grand bonheur, il sera facile d’étendre cette mémoire par l’ajout d’une carte micro SD (+512Go), et cela sans devoir sacrifier une des deux nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v9.0.1) : 179.075 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 1159 points
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 662 (4 x 2,0GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Adreno 610
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 109Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : exhaustive

S’il y a bien un point sur lequel le Redmi 9T ne fait pas de concessions, c’est sur celui de la connectivité.

A côté de la 2G et de la 3G+, on dispose bien de la 4G (Vo)LTE (Cat.13) avec toutes les bandes nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

Comme tout smartphone digne de ce nom, on a bien entendu la panoplie de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.0), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, un port USB-C (OTG), une prise mini-jack, un port infrarouge, la radio FM, ainsi qu’une puce NFC (optionnelle selon les différents marchés) notamment utile pour les paiements sans contact.

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur une boussole, sur un gyroscope, et sur les habituels capteurs de proximité et de luminosité.

En ce qui concerne la sécurité, sachez que le Redmi 9T peut être déverrouillé de deux façons différentes : via le face-unlock (reconnaissance faciale) et par le biais du lecteur d’empreintes digitales situé sur le côté droit du téléphone.
Dans les deux cas, c’est plutôt rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,597 W/kg à la tête. C’est un score tout à fait correct pour un mobile sorti en 2021.

5. Système d’exploitation : MIUI comme d’habitude

Le Redmi 9T est animé par MIUI 12, le système d’exploitation maison basé ici sur Android 10.

A côté de nouveaux fonds d’écran et d’un mode sombre, vous avez le choix entre une présentation sans profondeur de navigation ou une présentation incluant un tiroir des applications.

De même, les 3 touches Android habituelles peuvent être remplacées par un système de gestures.

Au niveau applicatif, outre la suite des applications Google (Gmail, YouTube, Maps, etc.), on a droit à quelques applications maison.

D’autres applications liées à des partenaires sont également présentes : Netflix, Facebook, ainsi que plusieurs petits jeux sans intérêt que l’on pourra fort heureusement désinstaller.

On a donc ici affaire à un système ultra paramétrable et à une interface agréable à utiliser, mais qui pourra peut être rebuter les primo accédants à la marque.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Fork : MIUI 12

6. Usage : des photos correctes et une bonne autonomie

Pour celles et ceux qui en douteraient encore, il est évident que ce Redmi 9T est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de naviguer sur le web, de jouer à des jeux 2D et 3D, etc.

Mais même en 2021, il y a encore deux aspects qui permettent de distinguer les smartphones entre eux : la qualité photo et l’automomie.
Et sur ces deux points, notre mobile de test tire son épingle du jeu.

Le module photo arrière du Redmi 9T comporte 4 capteurs : un objectif principal de 48 MP ouvrant à f/1.8, un objectif ultra grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.2, un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4 et un capteur de profondeur de 2 MP ouvrant également à f/2.4.

Tant que la lumière est présente en suffisance, l’objectif principal offre des clichés d’une qualité tout à fait correcte.

De nuit, il ne faut pas s’attendre à des miracles.
Les utilisateurs cherchant à pousser la luminosité dans un environnement nocturne (ou très sombre) pourront toujours se servir du mode Nuit pour obtenir un résultat satisfaisant.

Le Redmi 9T propose également un mode 48 MP censé apporter plus de détails et de finesse à vos photos, et c’est vraiment le cas.

Le mode Portrait parvient à mettre correctement en valeur le sujet visé, sans pour autant ajouter un effet bokeh n’importe où.

Les photos capturées avec l’objectif ultra grand angle offrent une qualité tout à fait correcte, mais toujours à condition que la lumière soit présente en suffisance.

A l’avant, c’est un objectif grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.1 qui officie.

Dans de bonnes conditions de luminosité, l’appareil capture des clichés de bonne qualité, avec un niveau de détail satisfaisant.

A noter enfin que ce Redmi 9T est en mesure de filmer en 1080p à 30 FPS.

Avec sa capacité de 6000 mAh, la batterie de ce smartphone atteindra, voire dépassera, les 2 jours d’autonomie avant de demander à être rechargée, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.
Une utilisation très raisonnable permettra même d’atteindre les 4 jours.

De plus, la batterie supporte la charge rapide de 18 W (chargeur de 22,5 W inclus dans la boîte) et la charge inversée de 2,5 W.
Malgré tout, une recharge complète demandera pas moins de 2 heures 50.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Module photo dorsal :  48 MP + 8 MP + 2 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 6000 mAh.

En conclusion : un bon plan

Ce Redmi 9T est clairement un de mes coups de coeur de ce début d’année 2021 dans le segment de l’entrée de gamme.

Il est agréable à prendre en main, il bénéficie d’un très bonne qualité de fabrication, il offre une belle image en Full HD+, un son stéréo et des performances suffisantes pour faire tourner la plupart des gros jeux 3D.
Il propose une connectivité et une autonomie exemplaires et capture des photos de qualité tout à fait correcte.

Vendu à un peu moins de 150 euros dans sa version de 64Go, c’est une vraie bonne affaire que je ne peux que vous recommander.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du POCO M3.

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test de l’Asus Zenfone 8 : le retour du compact

Les smartphones ont des écrans de plus en plus grands. La frontière entre les tablettes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *